France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Boisbouvier revient sur la "shoah"
Aller à la page: <  1, 2, 3, 413, 14, 15  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> Bistrot du coin
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 00:34 (2012)    Sujet du message: Boisbouvier revient sur la "shoah" Répondre en citant

La description de JD sur le zèle opportuniste des subordonnés d'Hitler correspond bien à Himmler mais avec Heydrich on est en présence de quelque chose de différent et qui s'appelle "perversité". Elle s'est exercée dans chaque domaine où il fut investi d'une responsabilité : contre Röhm et les SA lors de la nuit des longs couteaux, contre Fritsch et contre Blomberg pour mettre l'armée au pas, dans l'affaire Toukhatchevski lors de l'intoxication des services secrets soviétiques, lors de l'attentat de Gleiwitz pour imputer à la Pologne la responsabilité du déclenchement de la guerre. Il rendit d'immenses services à Hitler et parfois contre son gré comme dans les affaires Fritsch et Blomberg qui l'embarrassèrent sur le moment mais qui, en fait, le servirent durablement.
Lors de la nuit du 30 juin 34, dite des longs couteaux, Hitler dit d'épargner Röhm. Il fut néanmoins sacrifié. Schleicher et sa femme le furent également.
Cet homme-là fut hors normes. Ne dit-on pas qu'il était doué en des matières très différentes. Violoniste de classe internationale, cavalier et escrimeur de rang olympique...?
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 22 Fév - 00:34 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 00:53 (2012)    Sujet du message: Boisbouvier revient sur la "shoah" Répondre en citant

Dès que Heydrich est investi par Göring de la mission très générale de gérer les problèmes que posent la déportation et l'internement des Juifs, leur martyre commence. Ce sera la Shoah par balles à l'arrière du front russe dans tous les territoires envahis par l'armée allemande. Les ordres initiaux d'Hitler ne concernaient que les judéo-bolcheviks investis de responsabilités politiques au sein du pouvoir bolchevique et c'est Heydrich qui en étendit l'application à la population juive dans son ensemble. A partir de janvier 42, le sort des juifs polonais est scellé par l'Aktion Reinhard sans que Hitler n'intervienne : Belzec, Sobibor, Treblinka, Lublin... Ensuite ce sera le tour des Juifs européens dans leur ensemble décidé à Wannsee où Heydrich dit expressément qu'Hitler reste "en dehors" du coup et qui aboutit à Auschwitz en particulier mais qui sera réalisée par Himmler.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 07:50 (2012)    Sujet du message: Boisbouvier revient sur la "shoah" Répondre en citant

Citation:
Voilà un sujet de discussion particulièrement ennuyeux. Hitler n'était-il pas à l'origine de l'antisémitisme criminel qui tenait lieu de doctrine au NSDAP ? C'est lui qui fanatise tous ses disciples et la violence de ses discours inspire leurs actes. Point. Inutile de chercher si Himmler avait précédé Heidrich ou vice-versa, et si Hitler et Göering étaient ou non au courant ! C'est là qu'est le délire !


Affaire de tempérament.
Puisque "le Mal" existe, autant en faire la géographie.
Tel fut, je crois, l'objectif central de l'école naturaliste en littérature : Maupassant, Zola, Huysmans, Druon...
En Histoire, pourquoi n'en irait-il pas de même ?
Le "Mal hitlérien" ne fut pas le même que le "Mal stalinien" et, au sein de chacun de ces deux grands groupes, il y eut des variations notables.Mao et Pol Pot diffèrent de Staline comme Heydrich d'Hitler. Hitler est plus classique que Heydrich. Il pense que la fin justifie les moyens mais il ne tue pas par plaisir ou par besoin. Heydrich, si. Il fait penser à Gilles de Rais.
Il y eut aussi "le Mal révolutionnaire" dénoncé par Taine. Il les assemble.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 08:53 (2012)    Sujet du message: Boisbouvier revient sur la "shoah" Répondre en citant

Autrement dit, Hitler dit qu'il faut "débarasser l'Europe" de ses Juifs en pensant qu'il faut leur organiser des voyages... "ailleurs", et ses seconds couteaux pensent qu'il y a une solution plus économique et plus radicale... Personnellement, je pense que Hitler, comme Staline, utilisait un langage plus diplomatique destiné aux grandes puissances,  mais qu'il couvrait ses collaborateurs dans le secret des Conseils eu Reich.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Fréderic le Grand


Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 617
Localisation: Pyrénées Orientales

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 09:20 (2012)    Sujet du message: Boisbouvier revient sur la "shoah" Répondre en citant

Comme toi Admin. C'est la conclusion qu'on peut en tirer. Le régime nazi était un régime barbare, haïssant les Juifs qu'il rendait responsables de la défaite de 1918 et de la ruine qui a suivi pour l'Allemagne. Comme dit Boisbouvier, où sont passés les 6 millions de Juifs qui ne sont pas rentrés chez eux après leur déportation ? Quelque soit la méthode utilisée, ils ont bel et bien été "exterminés". Nous n'allons pas entrer dans une querelle sémantique qu'il faut laisser aux négationnistes qui essaient de nous entraîner ici dans leurs délires antisémites.
_________________
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire"
G. Orwell


Revenir en haut
Frère Jacques


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2010
Messages: 309
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 09:24 (2012)    Sujet du message: Boisbouvier revient sur la "shoah" Répondre en citant

MC2R a écrit:
boisbouvier a écrit:
6/ Hitler l'a-t-il sue ?7/ Pas sûr.





Sérieusement, comment aurait-il pu ne pas l'avoir su ?

Eh oui ! comment ?


Dans Mein Kampf il fait preuve d'un antisémitisme féroce,

ça ne prouve RIEN ! qui n'a pas eu envie de tuer sa belle-mère ?


ses propos et discours mortifères sont nombreux,
sa prophétie de 39 annonce l'anéantissment des juifs ;
c'est exactement ce qui s'est passé et il n'était pas au courant ?

Voilà les vrais falsificateurs à la sauce DL,delpla ou lebel et Cie,
sortir une phrase de son contexte pour lui faire dire autre chose
et servir leur propagande (hein jardin ?) à défaut d'arguments sérieux,
voici les détails sur ce fameux discours:

http://forumfrance-en-guerres.xooit.fr/t1710-Question-a-Francois-Delpla-sur…

Lui le chef de l'état et le chef de guerre du pays qui a perpétré ce crime.

Merci d'amener vos preuves,à ce jour nous n'en avons....AUCUNE !


 Personnellement ce que vous exposez est impossible.
S'il n'était pas au courant de ça, il n'était au courant de rien.

Encore un croyant, AMEN !



8)
_________________

Une autre version,
qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche.


http://phdnm.org/


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 10:21 (2012)    Sujet du message: Des noms Répondre en citant

Citation:
Merci d'amener vos preuves,à ce jour nous n'en avons....AUCUNE !


Frère Jacques aime à plaisanter, je suppose, car les preuves de l'extermination sont surabondantes au point qu'on recule devant la tâche de les présenter.
A titre d'exemple qu'il lise de Eugen Kogon (il a passé sept ans en camp de concentration) "L'Etat SS". Il y donne une liste de 15 noms de témoins directs de la relation qu'il en fit. A la demande du SHAEF et de l'"Intelligence Team" de la "Warfare Division" il fut amené à établir un rapport sur les camps de concentration et son livre en a découlé. Ces quinze témoins dont les noms et l'adresse figurent dans l'Introduction de son livre ne sont que l'avant-garde de ceux, beaucoup plus nombreux, qui témoignèrent par la suite de la barbarie SS dans les camps.
La perversité et le sadisme furent très largement répandus au sein de la SS et si Heydrich fut pervers il eut de nombreux émules pour l'aider à réaliser ses objectifs. Leurs noms figurent dans ce rapport.
Or, ce n'est qu'un exemple. Kogon a centré son étude sur le camp de Buchenwald. Or, il en existait beaucoup d'autres.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 10:35 (2012)    Sujet du message: Boisbouvier revient sur la "shoah" Répondre en citant

Citation:
Autrement dit, Hitler dit qu'il faut "débarasser l'Europe" de ses Juifs en pensant qu'il faut leur organiser des voyages... "ailleurs", et ses seconds couteaux pensent qu'il y a une solution plus économique et plus radicale... Personnellement, je pense que Hitler, comme Staline, utilisait un langage plus diplomatique destiné aux grandes puissances, mais qu'il couvrait ses collaborateurs dans le secret des Conseils eu Reich.


Comprends moi, Admin. Je ne cherche pas à innocenter ou à excuser Hitler mais à comprendre quelle fut la genèse de cet évènement si exceptionnel que fut le génocide des Juifs. Il n'est pas indifférent de savoir que le Mal peut en quelque sorte "marcher tout seul" à partir d'une impulsion initiale qui n'a pas prévu toutes les conséquences de son acte fondateur. Il arrive parfois (souvent ? toujours ?) qu'un emballement se produise et dépasse de beaucoup ce qu'avaient prévu leurs auteurs.
Après tout, Mussolini n'avait pas prévu que son fascisme aiderait Hitler à prendre le pouvoir en Allemagne et à provoquer une deuxième guerre mondiale. Et pourtant c'est arrivé.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Fréderic le Grand


Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 617
Localisation: Pyrénées Orientales

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 11:07 (2012)    Sujet du message: Boisbouvier revient sur la "shoah" Répondre en citant

Et Frèrot, quand tu vois les photos des "rescapés" des camps, les tas de cadavres squelettiques découverts dans les camps libérés, tu peux quand même te poser des questions, non ? Et tu vas pas me dire que ces photos sont trafiquées par photoshop ! Ca existait pas à l'époque !
Faut arrêter de déconner. A tenir de tels propos tu décredibilise toute la prose des chercheurs honnêtes qui essaient de comprendre.
Et en insistant sur le "manque de preuves" tu te ridiculises par dessus le marché !
_________________
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire"
G. Orwell


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 11:25 (2012)    Sujet du message: Boisbouvier revient sur la "shoah" Répondre en citant

Citation:
Et en insistant sur le "manque de preuves" tu te ridiculises par dessus le marché !


A qui s'adresse ce post ?
Si c'est à moi, c'est à ne rien comprendre. Je viens de dire que les preuves sont surabondantes à tel point qu'on renâcle devant la tâche de les présenter.
Tu me sembles trop grand, Frédéric.
Abaisse-toi à me relire calmement et patiemment.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 11:39 (2012)    Sujet du message: Boisbouvier revient sur la "shoah" Répondre en citant

Citation:
Personnellement, je pense que Hitler, comme Staline, utilisait un langage plus diplomatique destiné aux grandes puissances, mais qu'il couvrait ses collaborateurs dans le secret des Conseils eu Reich.


Personnellement, je pense au contraire que de tels conseils secrets du Reich n'ont jamais existé. Non seulement ils n'ont laissé aucune trace mais il n'en a jamais existé pour quelque raison que ce soit. Tout au plus des conversations entre hauts responsables et Hitler lui-même, seul maitre à bord du navire national-socialiste. Il peut donc y avoir eu des conversations entre Hitler et Himmler. Or, comme des rencontres entre ces deux hommes eurent lieu en effet à l'automne 41 au Berghof et en Prusse orientale ou en Ukraine aux QG du Führer, certains commentateurs en ont déduit que "la" décision du génocide fut prise en ces occasions. C'est contre cela que je m'insurge. "La" décision elle-même ne fut jamais prise. Elle découla de la perversité de Heydrich.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 16:10 (2012)    Sujet du message: Boisbouvier revient sur la "shoah" Répondre en citant

J'irai même plus loin.
Tous les gouvernements investis de responsabilités politiques graves sont obligés de recourir à l'occasion à des hommes de mains. Tous ont des services secrets, des SOE, des CIA, des SDECE, des barbouzes, des francs-tireurs ou des Foccart à qui ils disent en substance : je vous garantis l'impunité pour ce que vous ferez mais je ne veux pas le savoir. La CIA n'a-t-elle pas reconnu avoir eu recours à des mafiosi en Sicile pour son débarquement de juillet 43 et à des gangs marseillais pour mettre à la raison des dockers communistes qui voulaient empêcher par des piquets de grève les débarquements consécutifs à l'aide Marshall ?
Si ça se trouve la responsabilité d'Hitler dans le génocide n'a pas dépassé ce stade.
Car c'est un fait : du génocide lui-même, il n'a jamais parlé à personne.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 17:11 (2012)    Sujet du message: Boisbouvier revient sur la "shoah" Répondre en citant

Boisbouvier, je pense que le post de Frédéric s'adresse à Frère Jacques. Il commence par "Frérot", tu as vu ? Il n'a rien à voir avec ce que tu dis !
Hitler a pu avoir des conversations "privées" avec les exécuteurs de ses basses oeuvres, qui n'ont pas été consignées, et quand tu regardes l'organigramme du 3ème Reich, tu vois immédiatement le cloisonnement entre les différents "services". Voilà pourquoi on ne saura sans doute jamais qui a "commencé" !
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
Fréderic le Grand


Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 617
Localisation: Pyrénées Orientales

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 17:15 (2012)    Sujet du message: Boisbouvier revient sur la "shoah" Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
Citation:
Et en insistant sur le "manque de preuves" tu te ridiculises par dessus le marché !

A qui s'adresse ce post ?
Si c'est à moi, c'est à ne rien comprendre. Je viens de dire que les preuves sont surabondantes à tel point qu'on renâcle devant la tâche de les présenter.
Tu me sembles trop grand, Frédéric.
Abaisse-toi à me relire calmement et patiemment.




Oh la ! Michel ! J'ai trop de respect pour ce que tu nous dis pour t'adresser de telles paroles !

Maréchal le dit. Je répondais à Frère Jacques qui pousse le bouchon trop loin, à mon avis.
_________________
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire"
G. Orwell


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 17:57 (2012)    Sujet du message: Boisbouvier revient sur la "shoah" Répondre en citant

Roro et son Frère Jacques qui se ressemblent comme deux petits SS, manquent de la plus élémentaire objectivité. Ils s'accrochent à leur thèse favorite qui, sans être absolument négationniste, frôle de trés près la ligne blanche et qui consiste à dire que les nazis ne voulaient pas exterminer les Juifs (et les autres victimes, on s'en fout ?) et que si nous avons à déplorer un "certain" nombre de victimes, c'est purement "accidentel".
Non, messieurs, on ne peut pas accepter de telles théories. Les faits sont là. Irréfutables. Des millions d'être humains ont été soumis à des conditions de détention inhumaines et en sont morts. Point. En acceptant cette évidence, nous sommes autorisés à exiger des historiens qu'ils reconnaissent également que les soviétiques ont commis autant sinon plus de crimes abominables. Nier les crimes du national-socialisme, c'est donner raison à ceux qui nient les crimes du communisme. Avez vous compris ça ?


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:50 (2016)    Sujet du message: Boisbouvier revient sur la "shoah"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> Bistrot du coin Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 413, 14, 15  >
Page 3 sur 15

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com