France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Aubrac :Interview de Stephane Courtois
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> Hommes célébres -> Les acteurs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Jeu 12 Avr - 12:02 (2012)    Sujet du message: Aubrac :Interview de Stephane Courtois Répondre en citant

 
(  Le "héros" Samuel-Aubrac a aussi couvert quelques atrocités....)
 
L'agent du Komintern Raymond Samuel (alias "Aubrac") ne s'est pas évadé,
 mais a été libéré...
 
 
L'historien du communisme, Stéphane Courtois, décrit la face cachée du résistant,
décédé le 10 avril.
Directeur de recherches au CNRS, l'historien Stéphane Courtois est un spécialiste
 du communisme. Elève d'Annie Kriegel, il a été le maitre d'oeuvre du Livre noir
du communisme. Ses derniers livres sont, "le Bolchevisme à la française" (Fayard)
 et, sous sa direction "Sortir du communisme, changer d'époque" (PUF).
Historien engagé, mais grand connaisseur des archives, il nous décrit la face cachée
 d'un personnage aujourd'hui encensé.

Qui était vraiment Raymond Aubrac ?

Un agent soviétique, mais pas au sens où il aurait travaillé pour le services d'espionnage
de l'Union soviétique. Il était plutôt un membre important du réseau communiste
international, un sous-marin communiste si l'on veut ; en tout cas, beaucoup plus
qu'un agent d'influence. Un homme comme lui avait évidemment
 un correspondant à Moscou.



En a-t-on des preuves ?

Nous n'avons pas de documents, comme par exemple dans le cas de l'ancien
ministre radical Pierre Cot. Toutefois, l'ancien dissident tchèque Karol Bartosek
avait découvert dans les archives du PC à Prague des documents qui montrent
qu'Aubrac y était reçu par Klement Gottwald, le chef historique du PC
tchécoslovaque et qui fut aussi un agent du Komintern.

Mais Aubrac a toujours expliqué qu'il n'avait jamais été membre du PCF ?

(Rire). C'est exact, formellement, mais tout cela est cousu de fil rouge.
 Il faisait partie de ce qu'on appelle les "hors-cadres", des gens de haut niveau
dont le PCF n'avait pas besoin qu'ils prennent leur carte.
Ils leur étaient plus utile à l'extérieur. Aubrac était un ingénieur, sorti de l'Ecole
des Ponts et Chaussées, et le PCF ne voulait pas le mettre en avant.
Ce qui ne l'empêchait pas de participer à des réunions de cellules comme "observateur".
 Avant guerre, sa future épouse Lucie était elle-même communiste, proche d'André Marty 
qui fut représentant du PCF au Komintern.


Ses biographes le présentent comme une sorte d'industriel à la tête d'une entreprise
 d'urbanisme. Qu'en est-il ?

La société qu'il dirigeait était le Berim le Bureau d'études et de recherches
 pour l'industrie moderne. Placé sous la responsabilité de Jean Jérôme,
l'un des hommes les plus importants et les plus secrets du PCF
 cette société servait aussi de pompe à finances au Parti.
 C'est, par elle, que passait une partie des financements en provenance de l'Est 
 sous la forme de contrats plus ou moins bidons.
 Même chose avec les maires communistes.


On apprend qu'il était à Saïgon lors de l'arrivée des chars du Nord-Vietnam en 1975.
Qui faisait-il ?

Aubrac a joué un rôle très particulier dans l'affaire du Vietnam.
Lorsque le dirigeant communiste Hô Chi Minh vint en France en 1946,
il fut hébergé par les Aubrac à la demande de Jacques Duclos.
 Puis il servit de contact entre l'appareil communiste international
et Henry Kissinger lui-même. Du sérieux, on le voit.


Son rôle durant la Résistance a fait l'objet de polémiques.
On se souvient d'un procès contre l'historien Gérard Chauvy et d'une table ronde
 organisée en 1997 par Libération. Qu'en pensez-vous ?

Pendant longtemps, Aubrac et son épouse Lucie ont raconté qu'il s'était évadé
 à la suite d'une opération de la Résistance. Or, Arthur Kriegel qui a participé
à cette action commando - assurait qu'Aubrac n'était pas là quand elle eut lieu.
 Puis Aubrac a reconnu dans la biographie "autorisée" que Pascal Convert lui a
 récemment consacrée qu'il ne s'était pas évadé, mais qu'il avait été libéré.
Un autre épisode pose problème. A la Libération, il est commissaire régional
 de la République à Marseille.
 Or De Gaulle va le virer sans ménagement et sans explication.
A Marseille, il avait créé des CRS (Compagnies républicaines de sécurité)
 dont on découvrit plus tard qu'elles étaient entièrement infiltrées par le PCF.
Quant à la table ronde de Libération, une anecdote est significative :
Aubrac s'est mis en colère au moment même où Daniel Cordier lui a demandé
d'avouer enfin qu'il était communiste. Jusqu'au bout, il l'aura nié.
C'était un gros poisson de l'appareil, très bien camouflé, en particulier
 derrière l'image de son épouse Lucie. 


Source:
http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article01/EFFukkpEElwCjfyyLQ.shtml
_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 12 Avr - 12:02 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 506
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 17 Avr - 08:44 (2012)    Sujet du message: Aubrac :Interview de Stephane Courtois Répondre en citant

Tu sais bien Roro que Stéphane Courtois et Gérard Chauvy ne sont que des affabulateurs stipendiés de
la CIA, et certainement des "nostalgiques de Vichy"... Horreur !
Je dois également dire que Pierre-Charles Pathé, directeur du bulletin "d'information politique" Synthèse adressé aux parlementaires français, n'était pas communiste, mais qu'il fut arrêté pour espionnage au profit de l'URSS. Cette affaire est particulièrement révélatrice de la façon de "travailler" des communistes !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Fréderic le Grand


Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 617
Localisation: Pyrénées Orientales

MessagePosté le: Mar 17 Avr - 20:15 (2012)    Sujet du message: Aubrac :Interview de Stephane Courtois Répondre en citant

Cette vieille canaille de "compagnon de route" stalinienne n'était pas encarté au PCF, c'te bonne blague ! Mais il l'était dans les fichiers du KGB ! C'est pire !
Son patron, Staline, le drivait depuis Moscou et même si on n'en a pas la preuve, je suis certain que c'est lui qui a baisé Jean Moulin !
_________________
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire"
G. Orwell


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 681
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Jeu 19 Avr - 08:39 (2012)    Sujet du message: Aubrac :Interview de Stephane Courtois Répondre en citant

On peut se demander comment un "non-communiste" comme Aubrac a pu être admis dans une "Ecole des cadres" du PCF s'il n'avait pas été chaudement recommandé par les "instances supèrieures" du mouvement communiste international !
Je ne sais pas si il est directement concerné par l'arrestation de Jean Moulin et je ne le pense pas, car "Max" était trop précieux pour le PCF puisqu'il représentait le lien indispensable avec De Gaulle, mais il était un maillon important de l'organisation communiste, j'en suis tout à fait convaincu.


Revenir en haut
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Sam 28 Avr - 04:30 (2012)    Sujet du message: Aubrac :Interview de Stephane Courtois Répondre en citant

après le poison, l'antidote :
http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/Aubrac-etait-un-compagnon-de-rout…


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 28 Avr - 10:09 (2012)    Sujet du message: Aubrac :Interview de Stephane Courtois Répondre en citant

 Il y a quand même quelques zones obscures dans l' histoire des Aubrac , tel qu'il apparait lors de la table ronde de Liberation .....et qui poussent Cordier , secretaire de Jean Moulin ,  à s'interroger 

Revenir en haut
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Sam 28 Avr - 10:31 (2012)    Sujet du message: Aubrac :Interview de Stephane Courtois Répondre en citant

lebel a écrit:
  qui poussent Cordier , secretaire de Jean Moulin ,  à s'interroger 


Le malheur veut qu'il se réponde un peu vite !


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 28 Avr - 22:33 (2012)    Sujet du message: Aubrac :Interview de Stephane Courtois Répondre en citant

Dans un interview à Olivier Wierviorka  , Cordier s'explique :
http://www.liberation.fr/societe/010122852-en-tant-que-camarade-des-aubrac-…
et conclut :
 "En résumé, je ne pense pas que les Aubrac aient, sur l'année 1943, dit toute la vérité et ils doivent rendre des comptes ........ J'avoue ne pas comprendre les versions contradictoires de Raymond Aubrac et je ne m'en explique pas les motifs, en particulier pour la visite des Allemands au domicile des Samuel (les parents de R. Aubrac, morts en déportation) après son évasion. Connaissaient-ils donc sa véritable identité? "
De plus , quand on connaissait les moyens simples qu' avaient la Police de Vichy et la Gestapo pour reconnaitre les juifs , on est surpris que ces services ,  qui l'ont detenu plusieurs mois , n'aient pas été plus curieux !


Revenir en haut
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Dim 29 Avr - 16:07 (2012)    Sujet du message: Aubrac :Interview de Stephane Courtois Répondre en citant

Je suis un peu estomaqué de trouver cela sous ta plume et, qui plus est, en ce lieu.

Raymond Aubrac a toujours dit, et qu'il était circoncis, et qu'il n'avait jamais été déshabillé entièrement par les Allemands, ni à proprement parler torturé : il a été simplement, d'après ses dires, dans le bureau de Barbie, mis torse nu et frappé avec une sorte de cravache.

Si c'était faux, c'était très imprudent en raison de témoins ou d'archives qui pouvaient à tout moment le contredire, notamment quand Barbie a été découvert (et formellement identifié par lui, suivant la première pièce du dossier d'instruction, quel inconscient s'il avait eu quelque chose à craindre !) et pris en main par le très vicieux Vergès.

D'autre part, au cas où tu aurais pu échapper à l'information sur mon site, je te signale que je suis pour l'instant banni de Passion-Histoire et que je ne peux t'y répondre http://www.passion-histoire.net/n/www/viewtopic.php?f=49&t=30247&si… .

C'est une sorte de thrombose : je suis obligé de faire des pontages par le forum de Bruno Roy-Henry http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/viewtopic.php?f=15&t=1001
http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/viewtopic.php?f=15&t=1002

Je vais peut-être y ouvrir un fil sur les Aubrac.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 29 Avr - 22:01 (2012)    Sujet du message: Aubrac :Interview de Stephane Courtois Répondre en citant

Loin de moi l'idée de desesperer ou non les " Billancourt de la Resistance "
C'est l'interrogation de Cordier- un ancien Resistant qui sait de quoi il parle -  qui m'a interpellée quand il ecrit :
"J'avoue ne pas comprendre les versions contradictoires de Raymond Aubrac et je ne m'en explique pas les motifs, en particulier pour la visite des Allemands au domicile des Samuel (les parents de R. Aubrac, morts en déportation) après son évasion. Connaissaient-ils donc sa véritable identité? " 
Cette question est simple , en quoi serait il inconvenant de la reprendre ......ou d'y repondre ?






 " Often irreverent , never irrelevant "


Revenir en haut
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Lun 30 Avr - 07:32 (2012)    Sujet du message: Aubrac :Interview de Stephane Courtois Répondre en citant

tu confirmes l'extrême nocivité (à la manière du Basile de Beaumarchais) de ce propos de Cordier, qui certes savait ce qu'il faisait, et de Serge July qui ne l'ignorait pas davantage.

Quant à leur répondre (ainsi qu'à tous les calomniateurs et insinuateurs), je l'ai fait sur tout un livre.

Lisible ici : http://www.delpla.org/article.php3?id_article=11

Quelle patience ne faut-il pas ! Mais je survis (ce qui était biologiquement prévisible) et il sera bien difficile de me faire taire.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 506
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Lun 30 Avr - 09:02 (2012)    Sujet du message: Aubrac :Interview de Stephane Courtois Répondre en citant

Oh personne ne va te faire taire, camarade Delpla ! Au contraire, c'est un régal pour nous de lire les inepties des négationnistes de l'histoire de Vichy et d'en désamorcer les pièges... Merci !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 137
Localisation: Gard

MessagePosté le: Lun 30 Avr - 16:37 (2012)    Sujet du message: Aubrac :Interview de Stephane Courtois Répondre en citant

Ce forum est LIBRE d'expression. Doit-on encore le faire savoir ?
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
Croquignol


Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2008
Messages: 429
Localisation: Sarthe

MessagePosté le: Lun 30 Avr - 16:39 (2012)    Sujet du message: Aubrac :Interview de Stephane Courtois Répondre en citant

Boummmmmffffff... Ouais si on veut...


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Lun 30 Avr - 20:40 (2012)    Sujet du message: Aubrac :Interview de Stephane Courtois Répondre en citant

Mon cher François 
Je pense que , comme la femme de Cesar , la Resistance doit être au dessus de tout soupçon 
C'est bien pourquoi j'aimerais en avoir le coeur net , et te voir répondre ,  clairement et nettement , à la question que pose Cordier 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:39 (2016)    Sujet du message: Aubrac :Interview de Stephane Courtois

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> Hommes célébres -> Les acteurs Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com