France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Retour sur "Katyn à Nuremberg"
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> Hommes célébres -> Les acteurs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Jeu 3 Mai - 19:27 (2012)    Sujet du message: Retour sur "Katyn à Nuremberg" Répondre en citant

 
("Procès" de Nuremberg : au premier rang (de gauche à droite) :
 Goering, Hess, von Ribbentrop, Keitel ; au second rang
(de gauche à droite) : Doenitz, Raeder, von Schirach, Sauckel)

Aujourd'hui il est enfin admis par tous que ce sont les Soviétiques
et non les Allemands qui ont commis le massacre d'environ 22 000 officiers polonais,
non seulement dans la forêt de Katyn près de Smolensk mais aussi à Kosielsk,
Starobielsk et Ostachkov.(Au procès de Nuremberg,il a surtout été question
de Katyn).
Sur ce point d'histoire,on a donné raison aux révisionnistes et la vérité a donc
été finalement rétablie.

  
(Les cadavres exhumés des charniers (1943))


En revanche,on tend à continuer de nous mentir sur deux points d'importance.
D'abord,on veut nous faire croire qu'au procès de Nuremberg (1945-1946),
ce sont seulement les Soviétiques qui ont eu l'aplomb d'accuser les Allemands
de ce meutre de masse.
Or la vérité est que l'acte d'accusation,avec sa mention du crime perpétré
à Katyn par les Allemands,portait les signatures à la fois et successivement
des Français (en premieu lieu !),des Américains,des Britanniques et des Soviétiques
(en dernier lieu !).


  
(Katyn Memorial)

Ensuite et surtout,pour continuer à minimiser la responsabilité des Alliés
dans l'affaire,certains aujourd'hui font valoir que,dans le jugement prononcé
le 30 septembre et le 1er octobre 1946,le nom même de "Katyn" n'apparaît pas,
ce qui est exact.
Mais,ainsi qu'on pourra le constater plus loin,il n'en demeure pas moins que
les juges de Nuremberg ont implicitement attribué le crime de Katyn aux Allemands
du début à la fin du procès et cela grâce,en particulier,au subterfuge offert par
un article du Statut,l'article 21,ledit article déclare qu'on considérera:
"comme preuves authentiques les documents et rapports(...) dressés par
les Commissions établies dans les divers pays alliés pour les enquêtes sur
les crimes de guerre"
imputés aux vaincus,autrement dit,du seul fait
qu'une Commission soviétique eût conclu que le crime de Katyn était allemand,
il s'ensuivait que personne n'avait le droit de remettre en question la culpabilité
des Allemands.
En résumé,les Russes n'ont pas été les seuls à se déshonorer par le mensonge
de Katyn,les Français,les Américains et les Britanniques ont eu,eux aussi,
leur pleine part de ce déshoneur.
Et aujourd'hui les historiens qui viennent prétendre que les juges de Nuremberg
n'ont pas attribué aux Allemands le crime de Katyn font,à tout le moins,
preuve de légèreté.
Pour ma part,j'ai,dans le passé,traité de "Katyn à Nuremberg"
dans une étude du 1er août 1990 qu'on trouvera soit à:

http://robertfaurisson.blogspot.fr/2010/12/katyn-nuremberg.html

soit dans la Revue d'histoire révisionniste d'août-octobre 1990,p.138-144,
soit dans mes Ecrits révisionnistes (1974-1998),p.1130-1136.
Dans cette étude,qui remonte à plus de vingt ans,je précisais déjà que le crime
de Katyn n'était pas mentionné dans le jugement.
Mais cette absence de mention n'était évidemment pas pour absoudre les Allemands.
Si tel avait été le cas,les media du monde entier auraient retenti de la nouvelle.
La raison de cette abstention des juges tient à la spectaculaire humiliation subie
par les procureurs soviétiques et par le président Lawrence venu au secours
de ces derniers quand ils ont voulu,les 1er et 2 juillet 1946,soit trois mois avant
le verdict,démontrer la culpabilité allemande.
Leur tentative s'était soldée par un fiasco:

1) les interrogatoires des accusés allemands auxquels on imputait le massacre
avaient tourné à la confusion des Soviétiques,

2) les avocats allemands avaient su passer à l'attaque,

3) les procureurs soviétiques,battant en retraite,en avaient été réduits à
piteusement invoquer l'article 21 du Statut,

4) Lawrence les avait suivis sur ce terrain,ce qui avait eu l'inconvénient de mettre
en évidence que cet article 21 avait pour fonction de permettre aux accusateurs
et aux juges d'affirmer n'importe quoi sans apporter de preuve.

On comprend que dans de telles conditions le président Lawrence et les autres
membres du tribunal n'allaient pas trois mois plus tard parler de Katyn dans
leur délibération et dans leur jugement.
Ce qu'on peut et même ce qu'on doit dire,c'est que,du lever au baisser de rideau
de la mascarade judiciaire de Nuremberg,le crime de Katyn a été attribué
aux Allemands par l'unanimité des juges.
Ce crime de masse leur a été trois fois attribué:

1) d'abord par la promulgation du Statut avec son article 21,

2) dans l'acte d'accusation,

3) et enfin,au terme des deux audiences du 1er et du 2 juillet 1946
avec le rappel confirmé dudit article,véritable deus ex machina de l'entier spectacle.

Répétons-le: tous les Alliés (et non pas seulement les Soviétiques),
à commencer par les Français,avaient signé l'acte d'accusation faisant
des Allemands les responsables du massacre de Katyn.

En outre,tous les Alliés (et non pas seulement les Soviétiques) ont considéré
comme "preuve authentique" le document et rapport URSS-054 établissant que
les "fusillades" de Katyn avaient été accomplies au cours de l'automne 1941
par le régiment du génie allemand 537.

A lui seul cet article 21 a permis aux Alliés de conclure et établir sans autre forme
de procès que ce document signé d'une Commission soviétique était incontestable.
(Soit dit en passant,siègeait dans cette Commission le métropolite Nicolas,
qui avait signé,avec le biologiste Trofim Lyssenko,futur faussaire de renom,
le document ou rapport URSS-008 attestant de ce qu'il y avait eu au camp
de concentration d'Auschwitz des chambres à gaz homicides,
quatre millions de morts,etc.)

Si l'on regroupe en un tout les seuls articles 19 et 21 du Statut,on s'aperçoit
que les accusateurs et les juges de Nuremberg disposaient là d'une arme absolue
qui permettait à ces derniers:

1) de se dispenser des "règles techniques relatives à l'administration des preuves",

2) d'appeler "preuve" ce qu'ils estimeraient,eux,personnellement,
avoir "valeur" de preuve,

3) de tenir pour acquis ce qu'ils estimeraient être "de notoriété publique"
et qui,en fait,était essentiellement la somme des inventions de leur propagande
sur la "barbarie allemande".

En bon français et pour parler comme tout le monde,au procès de Nuremberg,
les vainqueurs pouvaient se dispenser de prouver les accusations qu'ils portaient
contre le vaincu.

Ils ont largement tiré profit de ce honteux privilège et,en fin de compte,
leur mensonge de Katyn n'aura été que l'un de leurs plus gros mensonges,
tous littéralement déclarés incontestables,en France,quarante-cinq ans plus tard,
le 14 juillet 1990,allait paraître au Journal officiel la loi socialo-communiste
Fabius-Gayssot qui,depuis lors,rend incontestable ce type de mensonges sous
peine de prison et de lourdes sanctions financières.

Quant aux historiens,il est temps qu'ils cessent de faire valoir l'absence
de toute mention du crime de Katyn dans le texte du jugement de Nuremberg
puisque,aussi bien,tout au long du procès,les juges ont été unanimes pour
attribuer ce crime aux Allemands.
Pour reprendre le mot célèbre d'un haut magistrat américain,le "procès" de Nuremberg
a bien été une high-grade lynching party ("une opération sophistiquée
 de lynchage"
) montée par des vainqueurs ivres d'une puissance sans frein
contre un vaincu saigné à blanc et réduit à une totale impuissance.  
On n'imagine personne qui,en toute connaissance de cause,accepterait d'être jugé
par un tribunal comparable à celui du "Procès des grands criminels de guerre
devant le Tribunal militaire international de Nuremberg".


Robert Faurisson.



Source:RIVAROL n° 3044,27 avril 2012,page 12.
_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 3 Mai - 19:27 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Mer 9 Mai - 08:33 (2012)    Sujet du message: Retour sur "Katyn à Nuremberg" Répondre en citant

Le massacre d'officiers polonais par les Soviétiques à Katyn n'a nullement, à Nuremberg, été attribué aux Allemands, contrairement à ce que Robert Faurisson écrit ici.

Une telle attribution figurait bien dans l'acte d'accusation à la demande de la partie soviétique, dûment prévenue par les autres qu'elle aurait à la prouver. Elle y échoua, en trois jours de débats qui tournèrent à sa confusion la plus totale, et on n'en parla plus.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 9 Mai - 15:49 (2012)    Sujet du message: Retour sur "Katyn à Nuremberg" Répondre en citant

Alors François, explique nous pourquoi en France, on a cultivé ce bobard pendant des années !
Si c'était aussi clair que ça, et je veux bien te croire, pourquoi dans les années cinquante, les publications faisant état de ces salauds de SS abattant des officiers polonais qui ne leur avaient rien fait (avec illustrations à l'appui) ont continué de désinformer l'opinion "publique" ?
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mer 9 Mai - 22:09 (2012)    Sujet du message: Retour sur "Katyn à Nuremberg" Répondre en citant

Admin a écrit:
Alors François, explique nous pourquoi en France, on a cultuvé ce bobard pendant des années !
Bobard colporté par qui , sinon par les staliniens et leur presse 
Si c'était aussi clair que ça, et je veux bien te croire, pourquoi dans les années cinquante, les publications faisant état de ces salauds de SS abattant des officiers polonais qui ne leur avaient rien fait (avec illustrations à l'appui) ont continué de désinformer l'opinion "publique" ?
 Quelles publications et  autres sources de desinformation ?





Revenir en haut
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Jeu 10 Mai - 06:35 (2012)    Sujet du message: Retour sur "Katyn à Nuremberg" Répondre en citant

je plussoie le bleu de l'ancien !

Grâce à Nuremberg et non malgré ce procès, seule la mouvance communiste pure et dure a maintenu la version fautive, et encore, du bout des lèvres, sans insister, préférant de beaucoup éviter le sujet.

Des citations contraires sont attendues avec curiosité.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 10 Mai - 15:39 (2012)    Sujet du message: Retour sur "Katyn à Nuremberg" Répondre en citant

Les sources de désinformations ? Mais elles furent nombreuses ! Presse, enseignement, revues d'histoire, qui n'étaient pas étiquettées "PCF"... Je ne les ai pas gardées en tête, mais je me souviens de ce matraquage qui dura des années, qui font partie de toute cette mise en scène qui ont fait passer le parti communiste français pour un parti "démocratique et républicain" et un grand parti de la "Résistance" !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Jeu 10 Mai - 16:05 (2012)    Sujet du message: Retour sur "Katyn à Nuremberg" Répondre en citant

Je suis plutôt sensible au matraquage inverse : pendant la guerre froide le camp occidental a fait victorieusement croire que Nuremberg avait attribué Katyn aux Soviétiques. Et dame, il jouait sur du velours, ceux-ci ne pouvant certes pas répliquer "Bande de calomniateurs, il est vrai que nous avons menti mais faux qu'on nous ait crus !"

Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 10 Mai - 16:18 (2012)    Sujet du message: Retour sur "Katyn à Nuremberg" Répondre en citant

Ah non alors ! Car l'opinion publique de nos pays "occidentaux" a bien été abreuvée du discours démontrant que les SS avaient assassiné les officiers polonais à Katyn !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Jeu 10 Mai - 17:42 (2012)    Sujet du message: Retour sur "Katyn à Nuremberg" Répondre en citant

alors là, pas de doute, il sied de nous replonger dans la doc pour nous départager.

Je citerai le livre Les procès de Nuremberg et de Tokyo, fruit d'un colloque de 1995 au mémorial de Caen.
L'article d'Alexandra Viatteau sur Katyn n'est pas entièrement satisfaisant, mais au moins ne contient pas de contre-vérité flagrante. En revanche l'introduction, due à André Kaspi, induit gravement en erreur, en un passage qui pourrait être signé de Faurisson ou de Roro I, II, III ou IV :

Citation:
de grandes leçons d'histoire, oui, mais pas de grandes leçons d'éthique. Et les fautes d'éthique entraînent bien souvent des effets pervers et durables. Rien n'est plus navrant, par exemple, que l'évocation en 1946 du massacre de Katyn. Les Soviétiques accusent les Allemands, qui nient et renvoient l'accusation aux accusateurs. Certes, les Alliés occidentaux ne suivent pas jusqu'au bout les représentants de Staline, mais ils ne les contredisent pas. Ils font cause commune en public et, du coup, deviennent les complices du mensonge. D'ailleurs, au-delà de Katyn, ne fallait-il pas évoquer aussi le pacte germano-soviétique, l'absorption de la Pologne par les deux partenaires de 1939-40 ?


Et pourquoi pas Munich ? Et pourquoi pas la complaisance universelle de 1933 devant l'installation dans un fauteuil de chancelier de l'auteur de Mein Kampf ?

Il eût fallu rappeler à André Kaspi ce qu'est la justice : elle s'occupe d'un criminel à la fois, et trouve aggravant le fait que celui-ci se défende (prière de ne pas zapper ce mot) en disant qu'il y en a d'autres ou, plus encore, en accusant les juges.

En attendant, voilà une belle preuve que des intellectuels pro-américains (ce qu'était et est sans doute encore Kaspi, indépendamment de ses mérites d'historien) prétendaient au mépris de toute vérité que Nuremberg avait accrédité l'idée de la culpabilité allemande, et de l'innocence soviétique, à Katyn.


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Dim 13 Mai - 19:02 (2012)    Sujet du message: Retour sur "Katyn à Nuremberg" Répondre en citant

Bien sur, celui ci te contredisant ne peut être qu'un "égaré", un "médisant" et ne peut être pris au sérieux.
Toi qui accepte que la France en vertu des accords avec la Pologne, "déclare" la guerre, en dehors de toute légalité à l'Allemagne, mais pas à la "sainte URSS".
Une fois de plus tu nous démontres ton parti pris et que tu n'as "d'historien" que le nom.


_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Dim 13 Mai - 19:05 (2012)    Sujet du message: Retour sur "Katyn à Nuremberg" Répondre en citant

j'ai dit une chose précise sur Katyn et Kaspi, tu éructes des attaques personnelles pour tout dialogue, pauvre de toi et basta.

Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Dim 13 Mai - 22:08 (2012)    Sujet du message: Retour sur "Katyn à Nuremberg" Répondre en citant

Oui c'est exactement ce que je pense de toi le "zistorien" auto-proclamé  :
pauvre de toi et basta
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Lun 14 Mai - 05:04 (2012)    Sujet du message: Retour sur "Katyn à Nuremberg" Répondre en citant

Citation:
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.


c'est raté !


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Jeu 17 Mai - 21:23 (2012)    Sujet du message: Retour sur "Katyn à Nuremberg" Répondre en citant

Et toi tu les recherches mais ne les obtiens jamais !!
Et c'est pas demain la veille que tu les obtiendras !!
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 18 Mai - 21:51 (2012)    Sujet du message: Retour sur "Katyn à Nuremberg" Répondre en citant

Briard a écrit:


Toi qui accepte que la France en vertu des accords avec la Pologne, "déclare" la guerre, en dehors de toute légalité à l'Allemagne, mais pas à la "sainte URSS".
.




Mais , Boudiou , c'est l'Allemagne qui etait une menace pour la France , pas l' URSS !!!


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:02 (2016)    Sujet du message: Retour sur "Katyn à Nuremberg"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> Hommes célébres -> Les acteurs Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 1 sur 6

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com