France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

5 juillet 1962
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'Algérie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 15 Juil - 20:56 (2012)    Sujet du message: 5 juillet 1962 Répondre en citant

Et De Gaulle n'a jamais changé ! Il détestait les Français d'Algérie mais aussi les Arabes dont il ne voulait pas faire des Français, et celà bien avant 1958 ! Profitant du chaos de la IVème République en mai 1958, poussé par les gaullistes qui n'attendaient que çà, il saute sur l'occasion qui lui est offerte de se venger des "partis" qui l'ont humilié en 1947, sans se demander s'il ne va pas favoriser les objectifs du PCF. Méprisant les Pieds Noirs qu'il prend pour une bande de braillards, il s'empare du pouvoir mais pour arriver à ses sinistres fins, il constate qu'il va falloir aussi se débarasser des... soldats, des vrais. Ceux qui se sont faits cocufier en Indochine et qui ont fait le serment que ça ne se reproduirait pas en Algérie. Le symbole de cette armée: son vieux copain Massu qu'il fait piéger par une interview bidon à un journaliste... est-allemand ! S'en suivra les barricades d'Alger, occasion rêvée pour épurer l'élite de l'armée d'Algérie et mettre à jour sa politique: l'indépendance de cette Algérie. Voilà le véritable parcours de De Gaulle, qui est bien le même homme d'un bout à l'autre de l'histoire !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 15 Juil - 20:56 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 15 Juil - 22:41 (2012)    Sujet du message: 5 juillet 1962 Répondre en citant

Admin a écrit:
En juin 1940, la défaite était effective et l'armée allemande toute puissante. Il n'y avait PERSONNE à nos côtés et il fallait bien:
-Stopper son avancée vers la Méditeranée et les Pyrénées.
-Gagner du temps pour que les USA entrent en guerre et que la Grande Bretagne refasse une armée.
-Sauver notre flotte
-Sauver notre Empire.

Un gouvernement désigné par les Allemands aurait accepté toutes leurs revendications, comme celles des Italiens et celles des Espagnols et l'AFN était occupée par l'ennemi. Pas de ligne de démarcation, les Juifs de France, étrangers ou Français, auraient pris le chemin des camps (Ils étaient 320.000)
De Gaulle, qui haïssait Pétain personnellement depuis le camouflet du "nègre" aux ambitions de grand écrivain, n'a pensé qu'à lui et si l'Histoire lui a donné raison, elle a d'abord donné raison à Pétain qui comptait sur l'entrée des USA dans la guerre. Les USA, comme la Grande Bretagne d'ailleurs qui n'ont jamais fait confiance en De Gaulle. Voilà ce que dit l'Histoire. Mais bien sur ce n'est pas de la propagande !


 L' Histoire n'a jamais donné raison à Petain : en signant l'armistice et aprés , il escomptait une victoire rapide de l' Allemagne et à une place de la France dans l' Europe hitlerienne ,  et ne songeait ni à la revanche ni à une quelconque entrée des USA dans la guerre ..........et aucune confidence ou ecrit de sa part qui puisse le faire penser 
 Les USA ne faisaient pas confiance à De Gaulle au début .......par la suite , ils ont bien eté forcés de changer d'attitude 


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Lun 16 Juil - 07:25 (2012)    Sujet du message: 5 juillet 1962 Répondre en citant

Mais cette "Histoire" dont tu te gargarises n'est que l'Histoire des vainqueurs ! Elle est donc sujette à caution ! L'Histoire, la vraie, ce n'est pas celà. Considères-tu l'histoire de l'Algérie, telle qu'on nous la raconte aujourd'hui, comme véridique ? Applaudissons Stora et tirons l'échelle ! Tu sais trés bien que cette histoire là est une falsification de la réalité, les "vainqueurs" étant le FLN et les gaullistes qui en ont fait les maîtres de l'Algérie !
Pétain n'a jamais souhaité une victoire de l'Allemagne ! S'il l'avait fait il aurait laissé faire Hitler et signé rapidement la Paix ! Il faisait souvent référence à Tilsit et à 1917, pourquoi ? Et bien sur, il n'allait pas écrire ou radio-diffuser sa pensée profonde !
Comme pour l'Algérie tu estimes donc que "l'Histoire a donné raison au FLN" ! Bravo !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Lun 16 Juil - 10:13 (2012)    Sujet du message: 5 juillet 1962 Répondre en citant

 1) Pétain n'a jamais souhaité ( comme Laval ) la victoire de l' Allemagne , mais il s'etait résigné à cette eventualité et il souhaitat , oui , l'etablissement d'un traité de paix avec le vainqueur sans aucune volonté de revanche ....ceci dans les premiers mois de Vichy et , au moins , jusqu'a fin 41
2) L'histoire de la guerre d' Algerie est une histoire française , rien de commun avec celle de la 2è GM qui est universelle , et ses discussions n' interessent que les français ......qui n'ont pas tous le même avis !


Revenir en haut
Fréderic le Grand


Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 617
Localisation: Pyrénées Orientales

MessagePosté le: Lun 16 Juil - 18:35 (2012)    Sujet du message: 5 juillet 1962 Répondre en citant

Et ben oui ! Comme tous les Français de 1940, il s'était résigné à une victoire de l'Allemagne ! Puisqu'elle était seule en piste, qu'elle avait l'alliance des soviets et que ni les Anglais ni les Américains n'étaient capables de s'y opposer !
C'est pourtant simple non ?
Il n'empêche que le De Gaulle qui se félicité du crime de Mers el Kébir, en mentant à la Radio de Londres, est le même pourri qui laisse assassiner les Pieds Noirs en Algérie !
_________________
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire"
G. Orwell


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Lun 16 Juil - 20:22 (2012)    Sujet du message: 5 juillet 1962 Répondre en citant

Fréderic le Grand a écrit:
Et ben oui ! Comme tous les Français de 1940, il s'était résigné à une victoire de l'Allemagne ! Puisqu'elle était seule en piste, qu'elle avait l'alliance des soviets et que ni les Anglais ni les Américains n'étaient capables de s'y opposer !
C'est pourtant simple non ?
Il n'empêche que le De Gaulle qui se félicité du crime de Mers el Kébir, en mentant à la Radio de Londres, est le même pourri qui laisse assassiner les Pieds Noirs en Algérie !


 Pétain voit la victoire de l' Allemagne et essaie de lui mendier une petite place dans l' Europe Nazie , en lui offrant une collaboration loyale...............On peut être vaincu mais garder quand même un soupçon d'honneur !


Revenir en haut
Fréderic le Grand


Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 617
Localisation: Pyrénées Orientales

MessagePosté le: Lun 16 Juil - 20:31 (2012)    Sujet du message: 5 juillet 1962 Répondre en citant

Mais quelle connerie !

Tu ne vois pas que la SEULE solution pour ARRETER l'armée allemande, c'est de demander l'armistice, surtout quand on est resté en France !
Il est borné ce type !
_________________
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire"
G. Orwell


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Lun 16 Juil - 23:22 (2012)    Sujet du message: 5 juillet 1962 Répondre en citant

 Ce n'est pas parceque l'on sollicite un armistice qu'il faut s'aplatir devant l'ennemi !
 T'as pigé ?


Revenir en haut
Fréderic le Grand


Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 617
Localisation: Pyrénées Orientales

MessagePosté le: Mar 17 Juil - 14:15 (2012)    Sujet du message: 5 juillet 1962 Répondre en citant

Et De Gaulle, il s'est pas "aplati" devant le FLN ? Ce fut pire car là, l'armée française était victorieuse !

_________________
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire"
G. Orwell


Revenir en haut
Fréderic le Grand


Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 617
Localisation: Pyrénées Orientales

MessagePosté le: Mar 17 Juil - 14:28 (2012)    Sujet du message: 5 juillet 1962 Répondre en citant

Admin tu dis que Pétain faisait souvent référence à Tilsit, mais c'est pas plutôt à Iéna en 1806 et à l'extraordinaire redressement de la Prusse aprés cette défaite ?
_________________
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire"
G. Orwell


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 17 Juil - 18:07 (2012)    Sujet du message: 5 juillet 1962 Répondre en citant

 On parle de Pétain et de la pèriode 40-44 , pas de De Gaulle et l' Algèrie .......c'est un autre problème et vous connaissez mon opinion 

Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Mar 17 Juil - 20:30 (2012)    Sujet du message: 5 juillet 1962 Répondre en citant

Tilsit a été le traité qui a suivi les défaites de Iéna et de Aouerstedt. le Congrés de Tllsit (25 juin - 7 juillet) suivit de peu, mais la Prusse perdait la moitié de son territoire !
Si nous ne pouvons nous empêcher de lier le De Gaulle de 40/45 au De Gaulle de 58/62 Lebel, c'est parcequ'il s'agit du même homme et des mêmes méthodes.
On ne peut donc pas à la fois admirer l'Homme du 18 juin, et haïr celui des accords d'Evian.
C'est grace à cette "légende" du 18 juin, et peut-être aux ordres de la répression sévère donnée après Sétif, que les Français d'Algérie et l'armée firent appel à lui en 58, et si nous nous devons de démolir l'image du liquidateur de l'Algérie française nous ne pouvons pas le faire sans en tuer les racines !


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 17 Juil - 23:03 (2012)    Sujet du message: 5 juillet 1962 Répondre en citant

 Je ne suis absolument pas d'accord , De Gaulle , entre 40 et 45 , a beneficié de la même aura que le Pétain de Verdun , il a reussi à unifier sous son nom , et au nom de la Resistance , tous les mouvements , allant de l'extreme droite à l'extreme gauche .....Plus tard .à propos de l' Algerie , bon nombre de ses fidèles l'avaient abandonné , preuve qu'il ne beneficiait pas du même consensus....et en 1969 on lui signifiait son congé ! 

Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 18 Juil - 08:26 (2012)    Sujet du message: 5 juillet 1962 Répondre en citant

Non. Encore une fois, tu regardes l'histoire de façon anachronique ! En 40/45, De Gaulle restera un quasi inconnu pour les Français. Les premières croix de Lorraine ne vont apparaitre sur les murs de France et sur les portières des 15 Citroën des FFI qu'en 1945. Il s'empare du pouvoir en 1943 à Alger, alors que ni les Anglais, ni les Américains ne l'attendent après avoir éliminé Giraud et... Darlan qui aurait du rencontrer les Alliés au Maroc. C'est après avoir vu Staline qu'il "réunira" la résistance, Thorez ayant fait donner des ordres au PCF. Ce type, je l'ai dit et je le répète, est un mégalo, qui hait les Français. Il est prêt à s'allier avec le diable pour arriver à ses fins. A-r-il eu un seul mot pour les Juifs ? A Londres ? A Alger ? à Paris libéré ? Non. Rien, pas un soupir ! Pas une virgule dans ses "Mémoires" ! Les Juifs en 45 et les Pieds Noirs en 62...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mer 18 Juil - 10:36 (2012)    Sujet du message: 5 juillet 1962 Répondre en citant

Admin a écrit:
Non. Encore une fois, tu regardes l'histoire de façon anachronique ! En 40/45, De Gaulle restera un quasi inconnu pour les Français. Les premières croix de Lorraine ne vont apparaitre sur les murs de France et sur les portières des 15 Citroën des FFI qu'en 1945. Il s'empare du pouvoir en 1943 à Alger, alors que ni les Anglais, ni les Américains ne l'attendent après avoir éliminé Giraud et... Darlan qui aurait du rencontrer les Alliés au Maroc. C'est après avoir vu Staline qu'il "réunira" la résistance, Thorez ayant fait donner des ordres au PCF. Ce type, je l'ai dit et je le répète, est un mégalo, qui hait les Français. Il est prêt à s'allier avec le diable pour arriver à ses fins. A-r-il eu un seul mot pour les Juifs ? A Londres ? A Alger ? à Paris libéré ? Non. Rien, pas un soupir ! Pas une virgule dans ses "Mémoires" ! Les Juifs en 45 et les Pieds Noirs en 62...


C'est bien la personnalité de De Gaulle qui a fait de lui , que tu le veuiles ou non , une incarnation de la Resistance : froid , dur , cassant , autoritaire , orgueilleux ,  il avait tout pour mecontenter même ses alliés , mais tous reconnaissaient sa pugnacité , sa determination et finirent pas le reconnaitre comme un dirigeant avec qui il fallait compter !
Empreint d'une morale rigoureuse , il aura une vie exempte de tout faste ou desir d'enrichissement , à la difference d'autres hommes politiques !
C'est vrai , il est obsédé par son idée de la France et fera tout pour atteindre son objectif final , la restaurer dans son droit et à son rang de puissance reconnue 
De Gaulle , inconnu des Français ? Tout au long de l'occupation , il representait le vrai desir de revanche pour ceux qui refusaient la servilité de Vichy et personnifiait la France Libre 
A Londres ou à Alger , il s'entourera de nombreux juifs , qu'il considerait comme ses autres compatriotes français , même s'il remarquait " je croyais voir arriver la France des Cathedrales , mais ce fut la France des Synagogues "
 En 1967 , ses mots sur le peuple juif " sur de lui et dominateur " lui valurent des reproches et 
au grand rabbin Kaplan , il repondit avec sa grosse voix " Voyons , Monsieur le Grand Rabbin , 
De Gaulle , antisémite , vous y croyez , vous  ?


PS    Pour ma part , c'est quand même De Gaulle qui m'a redonné mes droits de citoyen , quand les vichystes , Darlan et Giraud me deniait ce droit ,  en me rejetant dans un sous indigénat meprisant !


 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:11 (2016)    Sujet du message: 5 juillet 1962

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'Algérie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com