France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les jugements de Léon Poliakov.
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Michael


Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2012
Messages: 157
Localisation: Canada

MessagePosté le: Ven 11 Jan - 09:39 (2013)    Sujet du message: Les jugements de Léon Poliakov. Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
Finkelstein a eu raison de dénoncer l'industrie de l'holocauste (Klarsfeld en offre un cas typique) mais il ne nie pas que ledit holocauste ait eu lieu.
Finkelstein est dans la même situation que moi et de milliers de juifs,
nos parents sont revenus vivants d'Auschwitz,et nous ne pouvons pas
dire le contraire.
A noter que mes parents juifs français sont revenus de Pologne
directement au Canada,Kalsfeld ne peut donc les compter que...morts,
comme d'autres dans le cas similaire qui ont immigré aux USA,
Australie,Amérique du Sud et plus tard Israël,là,bien entendu,tout est bien faussé.
_________________
"Il me semble qu'on vend l'Holocauste au lieu de l'enseigner."

Le rabbin Arnold Jacob Wolf,Directeur,Université de Yale.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 11 Jan - 09:39 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Ven 11 Jan - 10:10 (2013)    Sujet du message: Les jugements de Léon Poliakov. Répondre en citant

<<  A noter que mes parents juifs français sont revenus de Pologne
directement au Canada,Kalsfeld ne peut donc les compter que...morts,
comme d'autres dans le cas similaire qui ont immigré aux USA,
Australie,Amérique du Sud et plus tard Israël,là,bien entendu,tout est bien faussé.  >>


C'est exactement ce que l'on dit !!
Compte faussés, 6 000 000 bidons !!

De plus comme le spécifie le lien que j'ai mis en ligne, ce chiffre de 6 000 000 ne date pas de 1945, il est bien antérieur et toujours aussi bidon !!
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Sam 12 Jan - 12:37 (2013)    Sujet du message: Les jugements de Léon Poliakov. Répondre en citant

Briard, ne commets pas la faute d'Annie Lacroix-Riz. Elle accumule tellement de textes qui ne prouvent rien qu'elle croit très naïvement que, la quantité suppléant à la qualité, ce qu'elle cherche à démontrer se trouve l'être.
Et puis, ce n'est pas parce que sur les 6 millions de Juifs qui ont disparu tu en as retrouvé quarante qui n'étaient que transplantés que les 5 999 960 autres aient survécu pareillement.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Mer 16 Jan - 09:14 (2013)    Sujet du message: Les jugements de Léon Poliakov. Répondre en citant

Mais bien sur le nez dans le caca tu soutiendrais encore, comme lebel, que c'est du chocolat !!
Il n'est pire sourd que celui qui refuse d'entendre.
Il n'est pire aveugle que celui qui refuse de voir.
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mer 16 Jan - 12:40 (2013)    Sujet du message: Les jugements de Léon Poliakov. Répondre en citant

On dit toujours  :"'il vaut mieux entendre ça que d'être sourd" mais il n'existe pas d'équivalent pour l'aveuglement volontaire.
A vos plumes, Messieurs.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mer 16 Jan - 22:20 (2013)    Sujet du message: Les jugements de Léon Poliakov. Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
On dit toujours  :"'il vaut mieux entendre ça que d'être sourd" mais il n'existe pas d'équivalent pour l'aveuglement volontaire.
A vos plumes, Messieurs.

Non , il vaut mieux être sourd qu'entendre leurs insanités
Et comme AUCUN autre forum ( autre que néga ) ne daigne les les ecouter , ils se defoulent sur FEG Very Happy


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Jeu 17 Jan - 08:02 (2013)    Sujet du message: Les jugements de Léon Poliakov. Répondre en citant

Je proposerais donc  : "il vaudrait mieux être aveugle que de voir des choses pareilles".
Non, quand même.
Gardons nos yeux et...notre calme.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Jeu 17 Jan - 13:13 (2013)    Sujet du message: Les jugements de Léon Poliakov. Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
Je proposerais donc  :

"il vaudrait mieux être aveugle que de voir des choses pareilles".

Non, quand même.

Gardons nos yeux et...notre calme.

Un juge de Nuremberg donne raison à Briard:

 
Une chambre à gaz homicide ne s’improvise pas.

 
Cependant,

- comment croire que des non-spécialistes puissent improviser
une chambre à gaz fonctionnant avec un produit aussi dangereux
 que l’acide cyanhydrique ?

- Comment croire que, sans l’aide de techniciens compétents,
 ils puissent résoudre les problèmes liés au chauffage, à l’étanchéité,
à la ventilation,à la diffusion du gaz puis à son extraction après neutralisation ?


Prenez le seul problème de la ventilation au moment d’extraire le gaz toxique.
 Quelle solution, docteur, y apporteriez-vous ?


J’installerais un ventilateur, me direz-vous. Bien, mais quel type ?
Car il y en a trois principaux :

- les ventilateurs à haute pression, les ventilateurs à moyenne pression
et les ventilateurs à basse pression.
Une petite recherche dans la littérature technique vous permettrait sans doute
 de savoir que, pour une chambre à gaz, il en faut un à basse pression,
de type hélicoïde. Mais quel modèle utiliser ?

 En 1944, en France, la société Rateau vous en proposait un grand nombre,
 très différents suivant les utilisations :

- le HN, le VHR, les hélicoïdes à volute modèles VHV-4-0 à VHV-100, ou VHV-120
 et au-dessus. * (voir le document).



Il va de soi que pour ce problème d’apparence si simple, le recours
 à un technicien sera obligatoire.
Celui-ci se mettra en contact avec les autres concepteurs afin de connaître
 leurs intentions, les plans déjà ébauchés etc.
 Bref, très rapidement, une équipe se mettra en place qui étudiera comment élaborer
 la chambre à gaz.
 

Un juge à Nuremberg qui, aujourd’hui, serait révisionniste.

 


Les révisionnistes ,et en premier lieu Robert Faurisson ,ont donc raison
de souligner l’ineptie de la thèse selon laquelle quelques néophytes
 auraient improvisé, reconvertissant en hâte d’inoffensives morgues
 en « chambres à gaz homicide ».
 Une chambre à gaz, disent-ils, cela ne s’improvise pas.
 Et pour les soutenir, on trouve… un juge de Nuremberg :le juge Harold L.Sebring.
Voici en effet ce que l’on put entendre lorsqu’il interrogea V. Brack :

 



Q:
Maintenant, quel département eut la responsabilité de construire ou d’aménager
ces chambres à gaz [homicides pour l’euthanasie], quel département du Parti
 ou du gouvernement ?

R:  Aucun bureau du Parti. Je ne comprends pas la question.
 

Q:
Quelqu’un a dû construire ces chambres.
Qui donna les ordres et qui eut la responsabilité de les aménager,
était-ce votre département ?

R:
 Je suppose que les ordres furent donnés par la direction de l’institut
 [d’euthanasie], mais je ne sais qui, dans les faits, donna les ordres.

Q:
 En d’autres mots, ces chambres ne furent-elles pas construites selon
 des spécifications, des plans et des spécifications ?
 

R:
Je ne peux pas me l’imaginer, chaque chambre était différente.
J’en ai vu quelques-unes.
 

Q:
Connaissez-vous le département qui donna l’ordre de construire ces chambres ?
Etait-ce le vôtre sur ordre de Bouhler ?


R:  Non. C’était Bouhler lui-même.
 

Q.
Et il donna l’ordre aux différentes directions des instituts d’installer cette chambre,
est-ce correct ?
 


R. Oui.


Q.
Maintenant, comment les directions de chacun de ces instituts auraient-elles
pu connaître la façon d’installer une chambre à gaz à moins que des plans
et des spécifications ne leur aient été donnés ?

R:
 Je n’ai jamais vu de tel plan. Je n’en ai connaissance d’aucun.
 


Q:
Sauriez-vous comment construire une chambre à gaz à moins qu’un ingénieur
 ou un planificateur ne vous l’ait dit ? Je ne saurais certainement pas.

R:
Je ne vois pas pourquoi je le saurais davantage.
On peut présumer que [Bouhler] a appelé un ingénieur.
 

Q:
C’est ce que je tente de dire.
Quel ingénieur ou groupe d’ingénieurs fut responsable pour vérifier
que ces chambres à gaz étaient construites de façon à ce qu’elles puissent
 remplir la fonction qu’on leur désignait ?

R:
 Il n’y avait certainement aucun groupe d’ingénieur.
Je présume qu’au sein des instituts, on trouvait quelqu’un qui maîtrisait
suffisamment la technique pour le faire. Je ne sais pas.


Q.
Alors, d’après vous, dans l’un de ces instituts, une personne aurait, par Bouhler,
 reçu la mission de construire une chambre à gaz et elle aurait appelé ,
 la direction de l’institut aurait alors appelé quelqu’un, vous ne savez pas qui,
pour qu’il se mettre au travail et aménage la chambre. Est-ce correct ?


A. C’est ainsi que je me l’imagine.
 


Q.
Bien, n’y aurait-il pas une différence considérable si la chambre devait
 être construite pour euthanasier avec du monoxyde de carbone ou
 pour d’autres raisons ?
Des informations techniques ne devraient-elles pas être mises à la disposition
 de la direction de ces instituts pour qu’elle puisse orienter les travaux
afin d’aménager la chose conformément à la mission assignée ?


A. Je dois dire honnêtement que je ne sais rien de cela. Je ne peux pas juger **
 
 
Les questions du juge Sebring étaient très pertinentes.

Car on n’imagine pas un groupe de néophytes improvisant
une chambre à gaz homicide.
Un ingénieur chimiste, pourra vous dire que l’appareillage est trop complexe
pour être bricolé par des amateurs.

 Si, vraiment, les Allemands avaient construit des locaux d’asphyxie pour vingt,
 trente ou cinquante personnes à la fois, il aurait fallu les concevoir,
faire des premières expériences,corriger et améliorer,refaire d’autres expériences,etc.
Une très abondante documentation serait restée,qui n’aurait pu être totalement détruite.

A mon avis,le brave juge devait être persuadé que des plans et des fiches
 techniques existaient, mais qu’ils n’avaient pu être retrouvés.
Aussi tentait-il de faire avouer V. Brack.

Mais le faux témoin fut pris au dépourvu ;de façon évidente,
 il n’avait pas pensé à tous ces problèmes techniques.
Si le juge Sebring revenait aujourd’hui et s’il lisait les historiens officiels ,
 je pense à un R. Hilberg et à un S. Friedlander qui peuvent écrire plusieurs
centaines de pages sur la Shoah sans publier un seul croquis explicatif
d’une seule prétendue « chambre à gaz homicide » ; je pense aussi
à un J.-C. Pressac qui nous parle de morgues hâtivement reconverties
en locaux de mort par des néophytes en la matière, je suis persuadé que,
face au vide documentaire béant, il deviendrait révisionniste.

 * Voy. Formulaire De Laharpe, Notes & formules de l’ingénieur
(éd. Albin Michel, Paris, 1950), pp. 71-73.

** Voy. TMI, série verte, vol. I, pp. 881-2.
_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
Patton14


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2012
Messages: 336
Localisation: Caen

MessagePosté le: Jeu 17 Jan - 18:02 (2013)    Sujet du message: Les jugements de Léon Poliakov. Répondre en citant

Houlala !!

Roro a encore mouché les négationnistes historiques,
que vont répondre les négas lebel,boisbouvier,jardin potager et delpla ?
_________________

"L'avenir de notre passé est entre nos mains"


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Jeu 17 Jan - 19:35 (2013)    Sujet du message: Les jugements de Léon Poliakov. Répondre en citant

Tout simplement que ce sont des textes négagas comme d'hab 
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Ven 18 Jan - 08:52 (2013)    Sujet du message: Les jugements de Léon Poliakov. Répondre en citant

En admettant qu'il faille des ingénieurs de haut niveau pour construire une chambre à gaz, l'Allemagne en manquait-elle ?
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Ven 18 Jan - 10:12 (2013)    Sujet du message: Les jugements de Léon Poliakov. Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
En admettant qu'il faille des ingénieurs de haut niveau pour construire une chambre à gaz, l'Allemagne en manquait-elle ?



La thèse du bricolage et des « gazouillages »


J’ajouterai ceci pour Boisbouvier:

- même si, aujourd’hui, les « aveux » de R. Höss ont perdu beaucoup de leur crédit,
ses déclarations ébouriffantes restent le fondement de la thèse selon laquelle,
en matière de « chambres à gaz homicides », les Allemands
auraient improvisé

.
Dans ses Mémoires, l’ancien commandant d’Auschwitz décrivait ainsi
 le premier (prétendu) gazage homicide au crématoire 1 :

"Je me souviens beaucoup mieux du gazage de neuf cents Russes
qui eut lieu peu de temps après,dans le vieux crématoire […].
Tout simplement,pendant qu’on déchargeait les camions,on perça
rapidement plusieurs trous dans le plafond de la morgue.
Les Russes durent se déshabiller et passèrent ensuite tranquillement
 à la morgue, parce qu’on leur avait dit qu’ils allaient à l’épouillage.
Tout le convoi remplit exactement la morgue.
Alors on ferma les portes et on laissa pénétrer le gaz par les trous.
Je ne sais combien de temps a duré leur anéantissement,
mais pendant un bon moment,on entendant encore une espèce de bourdonnement"

.*  

Nous étions donc invités à croire qu’une fois prise la décision d’exterminer les juifs,
les autorités allemandes auraient laissé aux équipes chargées
de la besogne le soin de trouver elles-mêmes une méthode efficace

.
A Auschwitz, celles-ci auraient alors tâtonné, optant finalement
pour les gazages au Zyklon B et reconvertissant d’inoffensives morgues
en chambres à gaz homicides.

.
Telle est la thèse de Jean-Claude Pressac.

Dans son ouvrage intitulé Les crématoires d’Auschwitz, on lit :

"Transférer les gazages homicides dans les crématoires II et III
semblait simple sur le papier, mais l’était beaucoup moins
du fait que le bâtiment, conçu par [Kurt] Prüfer et amélioré par Werckmann,
n’avait pas été envisagé à cette fin". ** 

* Voy. Auschwitz vu par les SS
(éd. Interpress, Varsovie, 1991), pp. 67-8.

** Voy. J.-C. Pressac, Les crématoires d’Auschwitz.
La machinerie du meurtre de masse (éd. du CNRS, rééd. de 2007), p. 63
_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Ven 18 Jan - 12:41 (2013)    Sujet du message: Les jugements de Léon Poliakov. Répondre en citant

Je suppose que la cause est désormais entendue. Roro II non seulement ne s'oppose plus à l'existence des chambres à gaz et au gazage d'êtres humains mais il en apporte la preuve.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Patton14


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2012
Messages: 336
Localisation: Caen

MessagePosté le: Ven 18 Jan - 12:48 (2013)    Sujet du message: Les jugements de Léon Poliakov. Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
Je suppose que la cause est désormais entendue.
 Roro II non seulement ne s'oppose plus à l'existence
des chambres à gaz et au gazage d'êtres humains mais il en apporte la preuve.

Il apporte surtout la preuve de l'impossibilité de gazer des gens en masse !
T'es vraiment un drôle d'oiseau,Boisbouvier.
_________________

"L'avenir de notre passé est entre nos mains"


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Jeu 24 Jan - 09:16 (2013)    Sujet du message: Les jugements de Léon Poliakov. Répondre en citant

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=0I3JOIi78c0
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:01 (2016)    Sujet du message: Les jugements de Léon Poliakov.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
Page 2 sur 8

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com