France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les expériences sur des cobayes humains par les nazis
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> Bistrot du coin
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Patton14


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2012
Messages: 336
Localisation: Caen

MessagePosté le: Jeu 24 Jan - 13:43 (2013)    Sujet du message: Les expériences sur des cobayes humains par les nazis Répondre en citant

lebel a écrit:
D'abord , j'aimerais avoir l'avis d' Admin , sur la perennité de son forum
Ensuite , les sources de ton ami emanent TOUTES de sites negationnistes
avec la valeur et l'objectif que l'on sait


Alors pour la fiabilité historique , tu repasseras Very Happy





Si tu avais pris la peine de lire sa réonse sur ce 'fil',tu arais lu ça:


http://forumfrance-en-guerres.xooit.fr/t2087-Hitler-est-n-de-l-odieux-trait…



_________________

"L'avenir de notre passé est entre nos mains"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 24 Jan - 13:43 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 24 Jan - 14:21 (2013)    Sujet du message: Les expériences sur des cobayes humains par les nazis Répondre en citant

Patton14 a écrit:
lebel a écrit:
D'abord , j'aimerais avoir l'avis d' Admin , sur la perennité de son forum
Ensuite , les sources de ton ami emanent TOUTES de sites negationnistes
avec la valeur et l'objectif que l'on sait


Alors pour la fiabilité historique , tu repasseras Very Happy





Si tu avais pris la peine de lire sa réonse sur ce 'fil',tu arais lu ça:


http://forumfrance-en-guerres.xooit.fr/t2087-Hitler-est-n-de-l-odieux-trait…




Very Happy Very Happy Admin et Roro c'est asinus asinum fricat
Quant à "un des premiers forums d' histoire" , le visiteur curieux constatera que depuis plusieurs mois ,plus de 95% des sujets proposés sur FEG emanent de negationnistes qui repercutent des sites negationnistes
Si le pauvre Admin , qui n'a d'audience nulle part, tiraillé entre Roro et Briard , estime que c'est faire de l'histoire , plaignons le et laissons lui ses illusions

PS le forum FEG se limite , à part Roro et ses marionnettes , à 4 ou 5 participants ! Alors parler d'un forum d'histoire Very Happy


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 24 Jan - 23:37 (2013)    Sujet du message: Les expériences sur des cobayes humains par les nazis Répondre en citant

Oui Lebel, c'est un forum d'Histoire ! Je l'ai toujours dit, ici la parole est libre ! En respectant la Loi et le réglement du forum, nous faisons un travail critique d'information sans commune mesure avec les forums dits d'histoire qui existent sur le web et qui se contentent de rabacher ce qui est distillé depuis 1945 (ou 1962) à nos compatriotes.
Que ça ne te plaise pas, c'est ton droit le plus absolu, mais au lieu de nous balancer des accusations lapidaires non argumentées, essaie de réfléchir, et si tu as des éléments qui prouvent que Roro à tort, et bien nous serions heureux de pouvoir les lire !
Les participants actifs de ce forum ne sont pas nombreux. Mais les simples "visiteurs", oui. Et c'est ceux là qui font son importance !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 25 Jan - 01:34 (2013)    Sujet du message: Les expériences sur des cobayes humains par les nazis Répondre en citant

Mon cher Admin , avant de fantasmer sur la valeur historique de ton forum , tu devrais repondre à ma question : depuis plusieurs mois ,plus de 95% des sujets proposés sur FEG emanent de negationnistes qui repercutent des sites negationnistes
, mais tu te gardes bien de le faire !
Au lieu de nous faire debattre sur les guerres de la France ( l'objet de FEG ), et plus précisement sur la 2è GM ( et les sujets sont nombreux ), tu nous infliges , depuis des mois et sans discontinuer , la prose negationniste et franchement pronazie de ton ami Marius .....à moins de considerer et nous prouver que les thèses negationnistes ont une quelconque valeur historique ou qu'elles beneficient d'un quelconque soutien historique .!
Tu remarqueras , mon cher Admin , que, sur cette question qui nous interesse , aucun des quatre seuls participants actifs* de ce forum ( et qui ne soient pas des marionnettes ) ne partage ton point de vue pro negationniste
Avant que ton forum ne sombre ou que tu ne le sabordes , il serait urgent que tu te reveilles Smile
Amicalement , quand même
Lebel

* Jardin David, Boisbouvier , Delpla et moi même


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 25 Jan - 08:18 (2013)    Sujet du message: Les expériences sur des cobayes humains par les nazis Répondre en citant

En tout sympathie, je ne te reproche pas de ne pas faire une fixation sur l'aspect "négationniste" de certaines publications (je préfère le terme révisionniste, car personne ici ne "nie" les millions de morts de la Shoah). Pourquoi, toi qui semble féru d'histoire cotemporaine, ne proposes-tu pas d'autres sujets de discussion ?
Roro ne publie pas les thèses exclusives de Faurisson et de ses émules, mais il apporte ici des documents dont l'authenticité n'est pas mise en doute (les extraits des procés de Nuremberg seraient-ils suspects ?)
Alors, je pose directement la question à Roro et à ses comparses et en fonction de ce qu'ils me répondront, je prendrai une décision conforme avec notre réglement:

- Les solutions prises par les nazis pour éliminer les Juifs, Chrétiens, Roms, Homosexuels, handicapés, communistes, etc... etc... ont-elles été une réalité ?
- La manière de faire disparaître ces populations (chambre à gaz homicides, malnutrition, épidémies...) ont-elles été inventées par les Alliés ?

Voilà, les questions fondamentales sont posées. J'attend des réponses claires et précises.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Jardin David


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 474
Localisation: France

MessagePosté le: Ven 25 Jan - 09:56 (2013)    Sujet du message: Les expériences sur des cobayes humains par les nazis Répondre en citant

La bande des 4 revisitée ! Boisbouver, Lebel, Delpla, JD un peu comme dans les complots destinés à éliminer les ennemis du peuple.
C'est assez incroyable ce mariage (à 4 ou pour tous) qui est en fait un mariage de la carpe et du lapin. 

Bon, je ferai le lapin en attendant le résultat du sondage de notre ami Admin.
JD
_________________
Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi (Le Cid)


Revenir en haut
Skype
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Ven 25 Jan - 13:22 (2013)    Sujet du message: Les expériences sur des cobayes humains par les nazis Répondre en citant

Admin a écrit:
En tout sympathie, je ne te reproche pas de ne pas faire une fixation sur l'aspect "négationniste" de certaines publications (je préfère le terme révisionniste, car personne ici ne "nie" les millions de morts de la Shoah). Pourquoi, toi qui semble féru d'histoire cotemporaine, ne proposes-tu pas d'autres sujets de discussion ?
Roro ne publie pas les thèses exclusives de Faurisson et de ses émules,
mais il apporte ici des documents dont l'authenticité n'est pas mise en doute
(les extraits des procés de Nuremberg seraient-ils suspects ?)

Alors, je pose directement la question à Roro et à ses comparses
et en fonction de ce qu'ils me répondront, je prendrai une décision
 conforme avec notre réglement:

- Les solutions prises par les nazis pour éliminer les Juifs, Chrétiens, Roms, Homosexuels, handicapés, communistes, etc... etc... ont-elles été une réalité ?
- La manière de faire disparaître ces populations (chambre à gaz homicides, malnutrition, épidémies...) ont-elles été inventées par les Alliés ?

Voilà, les questions fondamentales sont posées.
J'attend des réponses claires et précises.









Pour répondre à l'Admin et aux interrogations de Léon B. et ses amis.Voici quelques réponses à ces questions.(juste à fouiller autour de soi, archives, consulter les 42 tomes
du procès de Nuremberg (version française),
(dans chaque bibliothèque près de chez soi) livres de certains témoins crédibles,
d' historiens honnêtes ,etc,pas indispensable de visiter
 des sites négationnistes):


a)
concernant les preuves  sur un génocide en 1942,voici la réponse des Alliés
:

D’après la thèse officielle,les Alliés savaient dès 1942
Ce que disent les historiens.

Les historiens officiels prétendent que dès 1942,les Alliés et les neutres savaient
qu’un génocide se perpétrait à l’Est (voir un article paru dans Historia en 1999).


Voici,par exemple,ce qu’on peut lire dans leurs publications
:
 

On sait aujourd’hui grâce à des travaux récents que les Alliés ont reçu à partir
 de 1941-1942 quantité d’informations tant sur l’extermination des juifs que
 sur les massacres des populations slaves .[[b]1[/b]].

Il n’empêche qu’à la fin de 1943 et au début de 1944 les informations s’accumulent
 sur […] les camps de Majdanek,de Treblinka, de Rawa-Ruska.
Depuis janvier 1944, l’OSS dispose d’un rapport très complet sur Auschwitz,
avec des chiffres précis,une description des méthodes de sélection et de gazage […].
 Bref,le stade des rumeurs et des supputations est franchi.
 Les vérifications ont été faites. Qui veut savoir sait .[[b]2[/b]]

Ce mêmes historiens prétendent que,malgré ces informations certaines,
les Alliés n’ont pas voulu agir,pour des raisons plus ou moins avouables.
F.Bédarida écrit :

"En fait,plusieurs facteurs ont concouru au comportement des Alliés :
la priorité absolue donnée aux objectifs militaires en vue de détruire les forces armées du Reich et de contraindre l’Allemagne à la capitulation sans condition ; le souvenir tout proche de la Première Guerre mondiale avec sa propagande
 et son “bourrage de crâne” […];la crainte de tomber dans le piège de la propagande
 nazie qui présentait régulièrement le conflit comme une “guerre juive”, provoquée
par les juifs et conduite en fonction de leurs intérêts […] ; la méconnaissance,
 fréquente chez les Alliés, de la nature spécifique du national-socialisme […] ;
 la confusion alors si répandue dans les esprits (et qui ne s’est dissipée que peu
 à peu après la guerre) entre le génocide (crime contre l’humanité) et les “atrocités”
 allemandes (crime de guerre) ; mais peut-être plus que tout l’incapacité à imaginer
 la perversité exterminatrice d’un système de tueries industriel et planifié



" .[[b]3[/b]] 

Dans cette affaire,le principal accusé reste le pape Pie XII qui aurait gardé
le silence malgré les révélations très précises du SS Kurt Gerstein.

Une thèse qui permet de pallier l’absence de preuves
.

Cette thèse est capitale pour les exterminationnistes:car elle permet non seulement
de rendre tout le monde responsable[[b]4[/b]],
mais aussi, et surtout, de pallier l’absence de documents allemands :
« Même si les nazis ont effacé toutes les traces, dit-on, même si l’on ne peut
retrouver des écrits allemands qui parlent explicitement du génocide, de nombreux documents
sans ambiguïté sont conservés dans les archives alliées.
Considérez par exemple le mémorandum d’une vingtaine de pages sur “l’extermination”
remis le 8 décembre 1942 à la Maison blanche par le président du Congrès juif mondial,
Stephen Wise. Il y était, entre autres, question de “massacre par trains entiers
 d’enfants et d’adultes juifs dans des grands crématoriums à Ozwiecim [Auschwitz]
près de Cracovie”[[b]5[/b]]. Déjà en décembre 1942 !


Comment aurait-on pu inventer tout cela s’il n’y avait rien eu ?
C’est bien la preuve qu’un génocide se perpétrait.
Ajoutons à cela les révélations du SS K. Gerstein qui, en 1945,
raconta comment il avait voulu, mais en vain,alerter les autorités dès 1942 ».

Une nouvelle fois,cette argumentation impressionnera.
Car elle s’appuie non seulement sur des documents dont ni l’existence ni le sens
ne sauraient être discutés,mais aussi sur une logique apparemment parfaite
(« Des gens l’ont révélé dès le début ;ils n’avaient pas pu l’inventer;donc c’est vrai »).


Toutes les sources d’information n’avaient pas la même valeurLe cas de K. Gerstein
.

Je passerai rapidement sur les « confessions » du SS K. Gerstein,
dont il a beaucoup été question en 2002 avec le film Amen de Costa-Gavras.
 Dans une annexe à ce dossier, le spécialiste de la question, Henri Roques,
 nous dit ce qu’il faut penser de cette œuvre cinématographique et de
son personnage central.


F. Bédarida cite en vrac les différentes sources d’information
:

Au sujet des informations diffusées à partir de 1942,
la malhonnêteté consiste à prétendre que toutes les sources dont
disposaient les Alliés avaient la même valeur et qu’elles auraient toutes
 donné des indications concordantes,parlant par exemple de gazages à Auschwitz.
 Dans sa brochure,F.Bédarida cite à la suite et sans aucune distinction
les « organisations juives (Congrès juif mondial, Agence juive pour la Palestine,
Joint Distribution Commitee) », les « services de renseignements
(Intelligence Service et OSS) », des « informateurs et des émissaires
du gouvernement polonais en exil » et les « quelques rescapés de ces camps
 […] en particulier deux jeunes juifs slovaques, membres d’un Sonderkommando,
Vrba et Wetzler, échappés d’Auschwitz en avril 1944 »
 (voy. F. Bédarida, op. cit., p. 43).
C’est grâce à tout ce petit monde,dit-il,que, dès 1941-1942,les Alliés auraient su.
Le néophyte s’imaginera donc que les dirigeants alliés reçurent presque simultanément
de toutes ces sources des renseignements analogues les uns aux autres.


Des précédents qui rendaient suspectes les informations d’origine juive
.

Toutefois, lorsqu’on étudie la question de plus près, on s’aperçoit qu’il n’en est rien.
 En vérité, les premières « informations » sur une prétendue extermination furent
 divulguées par des juifs.Ce fait est très important, car personne ne conteste que
 les personnalités juives engagées et les organisations juives ont toujours eu
tendance à grossir démesurément les faits
(au point de verser dans le mensonge pur et simple).

 L’ouvrage de B. Lecache en 1927.

A ce sujet, un exemple moderne, bien qu’oublié, mérite d’être mentionné.
 En 1927,celui qui allait plus tard participer à la fondation de la LICA
(Ligue internationale contre l’antisémitisme),Bernard Lecache, publia
 un ouvrage intitulé :Quand Israël meurt…[[b]6[/b]].
 Il y était question des pogroms en Ukraine.Sur la bande de couverture,on lisait :

"300 000 personnes assassinées à 600 lieues de la France…
Pour qu’un crime aussi effroyable ne s’oublie pas,Bernard Lecache est allé enquêter sur place.Les témoignages qu’il a rapportés reflètent l’épouvante des atrocités
dont les survivants furent les témoins et souvent les victimes"



.

A la page 6, l’auteur « récapitulait » ainsi :

"Quinze mille kilomètres parcourus,plus de trois cents témoignages personnellement
 recueillis, des documents à foison,un contact quotidien et libre avec les survivants
 m’ont amené à la connaissance véridique d’une époque à la fois héroïque et basse,
pleine de gloire et de sang".


Or,malgré cette belle envolée du début,cet ouvrage est tout sauf une enquête sérieuse :
- On n’y trouve aucun rapport consultable,aucune bibliographie,aucune référence
 précise à un quelconque document de synthèse.
- Les affirmations sans preuve succèdent aux « témoignages d’atrocités »
non vérifiés et invérifiables. Voyez notamment les chapitres intitulés :
 « Chapelet d’atrocités » (pp. 152-161) et « Broutilles » (pp. 173-181).
 L’auteur prétend qu’à Makarov, on a « décimé les juifs, éventré les juives,
porté les petits juifs au bout des piques » (p. 158),
 qu’une délégation de 17 vieillard juifs « fut littéralement hachée en morceaux »
 (pp. 158-9), que l’assassin Petlura arrivait partout en déclarant :
 « Je veux que le sang juif coule jusqu’au Dniepr » (p. 159),
qu’à Rejychev, « les juifs étaient mis sur la croix, ou bien enterrés vivants,
 ou brûlés à petit feu, la tête en bas » (p.160),
qu’à Tripollie, « Zelyoni comblait les puits avec des juifs vivants […]
coupait les seins des femmes,et,quand elles étaient enceintes, les accouchait
 à grands coups de sabre.
Aux hommes, il coupait les parties sexuelles et crevait les yeux » (Id.) ;
qu’à Kagarlyk, des juifs « suspendus par les bras, furent ensuite empalés » (p.180).
On retrouvait-là quelques-uns des thèmes principaux de la propagande anti-allemande
des années 1914-1919 : personnes crucifiées,femmes éventrées,seins coupés[[b]7[/b]],
 bébés embrochés (voir documents).

 
-Les rares notes de bas de page n’apportent absolument rien(voir un exemple).

- Les quelques photographies qui montrent des cadavres attestent bien l’existence
de tueries locales, mais pas des abominables tortures décrites au long des pages
sur la foi de « témoignages » et de « documents » que l’auteur prétend résumer
 sans « rien inventer », sans « exagérer […] d’une virgule »[[b]8[/b]].
- Quant au décompte final, « trois cent mille morts » (p. 3),
« Trois cent mille juifs martyrisés » (p. 254), il n’est fondé sur rien.
 L’ouvrage ne contient aucune étude statistique. On n’y trouve bien, ici et là,
 quelques estimations,mais elles sont très souvent vagues et n’ont aucun fondement
[[b]9[/b]].
Je note d’ailleurs que d’après B. Lecache, le pogrom de Proskouroff (ou Proskurov)
 le 15 février 1919 aurait fait 3 000 victimes.
Or,dans son Livre de la mémoire juive,Simon Wiesenthal ,dont on connaît
également la propension à mentir et à exagérer, parle de « 1 500 juifs »égorgés [[b]10[/b]],
soit une différence de 100 % entre les deux.
 En outre, l’addition de ces estimations locales (même à les supposer vraies)
ne justifie nullement, et de très loin, le nombre global (300 000).
Mais qu’importait à l’auteur.L’important était de présenter les juifs comme l
es victimes innocentes d’une campagne d’extermination unique dans l’Histoire.
 Ainsi B. Lecache n’hésitait-il pas à parler du pogrom de Proskouroff comme
 d’un crime sans comparaison possible, unique de par son ampleur et
son organisation méthodique. Aux pages 216-7, on lit :

A quoi bon tenter des comparaisons,peser tel ou tel massacre
dans la balance de l’Histoire ?
 Le plus grand crime des temps modernes fut commis à Proskouroff.
Aucun n’est pareil à celui-ci, aucun n’est aussi vaste que celui-ci.
 Jamais on ne vit pareille hécatombe. Jamais on ne vit contre des gens innocents,
pacifiques et sans défense,férocité pareille,atrocité aussi nombreuses
et aussi ordonnées, organisation aussi formelle et systématique d’un ensemble
de tortures et de meurtres dont le détail relève de la pathologie.

On le voit,bien avant 1942, la dialectique était en place : certains juifs,
 comme Bernard Lecache, hurlaient déjà que des bandes organisées tentaient
 (ou avaient tenté) de les exterminer.



Dès mars 1932,des juifs hurlent que Hitler et d’autres veulent exterminer les juifs
.


Cinq ans plus tard, Hitler était aux portes du pouvoir.
 Immédiatement, la campagne d’intoxication commença.
Dans son deuxième numéro de mars 1932, l’organe de la LICA, Le Droit de Vivre,
 titra : « Hitler menace la vie des juifs » (p. 1).
 En guise d’illustration,on voyait un vieillard juif, blessé au visage et à la main droite
 (pouce sectionné). La légende portait :
 « Non content de l’avoir grièvement blessé les bandes de Petlioura lui ont sectionné
 les doigts de la main droite » (voir le document).

 


Le lecteur inattentif ou peu au courant s’imaginait ainsi que des scènes
d’une grave violence
 avaient déjà commencé en Allemagne.
Or,il faut savoir que les « petliouristes » étaient les partisans de Simon Petlura
 (ou Petlioura), un socialiste ukrainien dont le nom fut associé à de terribles
 violences anti-juives commises en Ukraine (notamment dans la région de Jitomir)
 fin 1918-début 1919. [[b]11[/b]].

Par conséquent, le cliché n’avait aucun rapport,même lointain,avec l’Allemagne et Hitler.
Dans cette même livraison, le droit de vivre allait jusqu’à prétendre
 qu’un danger d’ « extermination » planait dans six pays d’Europe. On lisait :

"Resterions-nous insensibles au fait que six nations européennes abritent,
sans les châtier, des organisations qui ont pour premier but le triomphe de l’antisémitisme ?
Ce n’est pas seulement la ruine des minorités juives qu’elles poursuivent.
C’est leur extermination"
 [Voy. [i] les informations de dernière heure », ces violences étaient
 « le prodrome d’une action concertée et généralisée contre les juifs »
 (voy. le droit de vivre, décembre 1932, p. 1).
Bref,nous étions invités à croire que les juifs de Pologne étaient menacés
d’extermination. L’article de B. Lecache était rédigé sous forme d’un appel
à participer à une manifestation, le 7 décembre 1932, à Paris.
Le titre était :
 « Pour sauver les juifs de Pologne / tous, mercredi 7 décembre, à Wagram ! ».
 L’avenir démontra que ces cris d’alarme n’étaient nullement justifiés…
Bien que les juifs polonais aient toujours été victimes d’un antisémitisme
 « traditionnel », ils ne furent jamais menacés d’extermination par le pouvoir.

Mais les propagandistes professionnels se moquent de tous les démentis apportés
 par le temps. B. Lecache et ses comparses vivaient de l’indignation et
de la dénonciation de menaces fantômes.
Par conséquent,ils n’allaient pas cesser.
Le 30 janvier 1933, Hitler arriva au pouvoir.
 Sans surprise, le droit de vivre se déchaîna.
Dans sa livraison de mars 1933, il titra en première page et sur six colonnes :
 « Rassemblement ! Hitler est au pouvoir. 700 0000 juifs sont menacés de mort.
 Il faut les sauver ! Tous autour de la LICA » (voir document).



Un mois plus tard, ce mensuel écrivit :
 « Tous les juifs d’Allemagne sont menacés de mort, officiellement voués au pillage,
 à la torture,au massacre » (voy.Le Droit de Vivre, mai 1933,p.1).
 Puis ce furent les tracts annonçant que le national-socialisme avait
« juré l’extermination du judaïsme allemand » et demandant de boycotter
 les produits allemands (voir documents).






Les instances officielles ne prennent pas ces appels au sérieux.
Quand on sait que B. Lecache était le fondateur de cet organe de presse,
ces manchettes ne surprennent pas. Ces appels restèrent d’ailleurs l’apanage
de quelques excités ; ni la presse nationale, ni les gouvernements n’y apportèrent
 leur soutien actif. Dans les hautes sphères, on connaissait B. Lecache ;
 on se souvenait de son ouvrage publié en 1927 ; on se souvenait de ses appels
 pour les juifs polonais fin 1932 ; on savait qu’il ne faisait que reprendre
 la même rhétorique, en l’appliquant cette fois à l’Allemagne.
On savait en outre qu’il ne reculait pas devant certains procédés malhonnêtes,
 comme l’utilisation abusive de clichés. J’ai déjà mentionné le cas du vieillard juif
victime des « petliouristes » et 1919 et réutilisé pour dénoncer les violences
 en Allemagne en 1932. Un autre exemple mérite d’être cité.
 Dans sa livraison du 1er février 1936, le droit de vivre consacra à long article
à une Suédoise, Eva Manberg, qui avait été emprisonnée en Allemagne.
 A l’hôpital de la prison de Moabit, elle aurait vu des détenues affreusement torturées.
 En guise d’illustration, on pouvait voir le cliché montrant une personne dont
 le postérieur était sévèrement blessé. La légende portait :
 « Après le supplice dans la prison » (voy. le droit de vivre, 1er février 1936, p.3).
 Étrangement, alors que l’article évoquait le quartier les tortures dont des femmes
 auraient été les victimes[[b]12[/b]],
 la personne montrée était un homme. En vérité, ce cliché avait déjà été publié
trois ans auparavant par le même magazine, dans sa livraison de mai 1933 (p.3).
 A l’époque, cependant, il n’était question ni d’Eva Manberg, ni de la prison
de Moabit ; l’article dénonçait les violences antisémites en Allemagne et
 la légende portait : « A la suite des mauvais traitements infligés par les S.A.,
 un dirigeant du Reichsbanner a été obligé de s’aliter et il est dans l’incapacité
 de travailler » (voir les deux documents).




 On le voit, le droit de vivre adoptait les pratiques les plus malhonnêtes
 de la basse propagande…


La guerre favorise l’apparition et la circulation de nouvelles rumeurs
.


DOSSIER:

http://forumfrance-en-guerres.xooit.fr/t2074-Les-Alli-s-ont-ils-su-qu-un-g-…
--------------------------------------------------------------------------------
[[b]1[/b]] Voy. François Bédarida, op. cit., p. 43.
 Pour la référence complète, voir la liste des ouvrages cités.


[[b]2[/b]] Voy. André Kaspi, L’Allemagne de Hitler [éd. du Seuil, 1991], p.280.
Voy. également l’article paru en décembre 1999 dans le mensuel Historia
sous le titre : « Auschwitz : les Alliés savaient dès 1942 » (p. 22).

[[b]3[/b]] Voy. F.Bédarida, op. cit., p. 44. Sur cette question, voy.
également S. Bruchfeld et P. Levine, op. cit., pp. 169 à 174.
 Pour la référence complète, voir la liste des ouvrages cités.

[[b]4[/b]] « De mai à juillet 1944, le monde regarda sans bouger les Allemands
 déporter des centaines de milliers de juifs hongrois, à travers la Slovaquie,
vers Auschwitz-Birkenau. » (voy. S. Bruchfeld et P. Levine, op. cit., p. 172).

[[b]5[/b]] Voy, Historia, déjà cité. Une analyse de l’article est parue
sous le titre : Les véritables falsificateurs de l’Histoire (éd. du VHO, sans date).

[[b]6[/b]] Paru aux éditions du « Progrès Civique », Paris, sans date.

[[b]7[/b]] Voy., par exemple,E. Lavisse et Ch. Andler,
Pratique et doctrine allemandes de la guerre (Librairie Armand Colin, 1915),
 p. 11. Il y est question de « Mme X » (toujours pratique l’anonymat !),
de Sommeilles (Meuse), qui aurait été retrouvée avec d’autres
« dans une mare de sang », avec « le sein et le bras droit coupés ».

[[b]8[/b]] « Je jure que je ne vais rien inventer,que je n’exagérerai pas d’une virgule.
 Ce qui va suivre sera le résumé rigoureux et fidèle des témoignages et des documents »
(p. 185).

[[b]9[/b]] « Une trentaine de tués », « Cinq cent tués » (p. 174) ;
 « Une vingtaine de juifs fusillés » (p. 176) ;
 « Quelques centaines de juifs tués, d’aucuns disent trois mille » (p. 180) ;
« 158 juifs furent massacrés » (p. 181) ;
 « Je rapporte près de trois cents noms de martyrisés » (p. 192) ;
« Il y a déjà près de 3 000 tués » (p. 221)…

[[b]10[/b]] Voy. S. Wiesenthal. Le livre de la mémoire juive.
 Calendrier d’un martyrologe (éd. Robert Laffont, 1986), p. 66, col. A-B.

[[b]11[/b]] Après la victoire des bolcheviks, S. Petlioura se réfugia en France.
 Il fut assassiné en 1926 par un jeune juif ukrainien qui, dit-on,
voulait venger les pogroms.

[[b]12[/b]] « Des prisonnières y étaient entassées.
 On en faisait sortir la nuit pour les mettre à la question.
 C’étaient des tortures abjectes et terribles.
 Eva Manberg me conta qu’elle avait vu sept femmes qui ne revinrent jamais
du supplice » (Id.).
-------------------------------------------------------------------------------------

b)
concernant la disparition de la population juive  sur les territoiresoccupés par les Allemands,voici quelques réponses
:
Les tapis de bombes nuit et jour sur les villes,population civile,
routes,chemins de fer,etc:


http://forumfrance-en-guerres.xooit.fr/t2042-La-guerre-a-rienne-des-Alli-s-…


http://forumfrance-en-guerres.xooit.fr/t2046-L-oeuvre-de-la-Croix-Rouge-dan…


http://forumfrance-en-guerres.xooit.fr/t2040-L-extermination-par-le-travail…
--------------------------------------------------------------------------------- ---
c)
les peuves  de l'"Holocauste" n'ont pas été apportées à Nuremberg
:


http://liberation-44.forumactif.org/t865-la-these-officielle-actuelle-n-eta…
--------------------------------------------------------------------
d)

Concernant les conclusions révisionnistes sur les chambres à gaz homicides, je vous conseillerais la lecture de l'article ci-joint en cliquant sur le lien suivant
:




cliquant sur le lien suivant :





 
http://www.thestar.com/printarticle/742965





 http://www.thestar.com/printarticle/742965

<http://www.thestar.com/printarticle/742965>


Cet article est en anglais, mais voici en résumé et en substance ce qu'il dit :

« Le 27 décembre 2009, le dernier historien qui ait cherché à démontrer
scientifiquement l’existence des chambres à gaz nazies, le Néerlandais Robert Jan van Pelt, professeur dans une université canadienne, a déclaré que 99 % de ce que nous “savons” d’Auschwitz
ne trouve pas sa preuve sur le terrain. Autant dire que ce que visitent à Auschwitz-Birkenau les millions de pèlerins
 n’est qu’illusion : pour van Pelt, qui est d’origine juive,
mieux vaut laisser la nature reprendre là-bas ses droits au lieu
 de dépenser des fortunes à préserver
ce qu’on exhibe aux touristes.
 Il déclarait, par ailleurs, que la prétendue chambre à gaz
qu’on visite et vénère à Auschwitz n’est qu’une supercherie
et que,
dans les ruines des crématoires de Birkenau, on ne trouve en réalité
aucune trace de l’existence des fameux orifices de déversement
 du poison


. »
(sur les fora qui se prétendent faire de l'Histoire,voici leur réponse
en guise d'argument):BANNI pour avoir posé une "mauvaise question":

http://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/t13170-concennant-la-decouvert-d…

 Léon, François, JD, Michaël  et Michel croient que:
- la Terre est ronde,
- que le soleil est fixe par rapport à la Terre,
- qu'il y a des acariens dans les matelas et les moquettes...

.... mais ont-ils été vérifier par eux-même ?

Voici une photo qui a fait le tour du monde à partir de 1945.
Elle montrait prétendument un soldat américain devant la porte
d'une chambre à gaz homicide à Dachau.    



Dans les années qui ont suivi, des dizaines de milliers de touristes ont « vu »
cette chambre à gaz (je l'ai vu pour ma part en 1996).
 Pour tous ces touristes, la preuve était là, matérielle, évidente : il l'avait VUE.
Et les révisionnistes ne pouvaient donc être que des menteurs.
Or, que lit-on aujourd'hui sur Wikipedia.
(qu'on peut difficilement soupçonner de sympathie négationniste) ? :
 Aucune preuve définitive n'a pu être apportée sur la réalité de la mise à mort
 par gazage à Dachau
.  
(cf. le lien suivant) :


http://fr.wikipedia.org/wiki/Camp_de_concentration_de_Dachau

 



Preuve que voir de ses yeux n'est pas toujours un gage de vérité.
Ce que les visiteurs ont vu à Auschwitz n'est certainement pas
 ce que qu'ils croient avoir vu.

 «Tu n'es pas responsable de ton état mais tu l'es pour aller mieux...
Et dans une foule de cas guérir son imagination, c'est guérir son mal ou du moins l'atténuer beaucoup car nos troubles ne viennent que de l'idéetoute intérieure que nous nous en faisons.


» (Marc Aurèle)

Et pour finir une autre citation de Marc Aurèle dont les anonymes alcooliques
ont fait leur devise :
«Donnez-moi la sérénité d'accepter les choses que je ne peux changer,
 le courage de changer celles que je peux changer et la sagesse d'en voir la différence
.» 
J'accepte tout ce que je ne peux changer et j'ai le courage de changer
ce que je peux changer... C'était justement l'objet de ma réponse.

Il faut aussi vouloir « guérir » et pour cela ne pas se mentir à soi-même,
parce que, comme je le dis, la vérité peut être « effrayante ».
 Mais on n'est pas non plus obligé de connaître « la vérité » :
 il suffit aussi de vouloir vivre avec soi et ses symptômes et agir différemment,
 ne pas reproduire les stéréotypes, les décoder, s'entraîner avec d'autres réponses
aux symptômes.



Pour conclure,en tant que fils de déporté décédé à 32 ans
suite de la tuberculose en 1949, pour la mémoire de membres de ma famille
fusillés par les Allemands pour 'terrorisme' (Armistice oblige),
vendus par leurs voisins je dis ceci:

"Si un massacre de masse planifié sur certaines populations a existé,c'est ignoble et méprisable, s'il a été inventé sur des rumeurs non fondées,c'est le crime des crimes !!! "
Depuis 20 ans,j'ai visité la plupart des camps dits d'"exterminations"
seule la VERITE historique m'intéresse , RIEN D'AUTRE....




 Dernière question  :

 POURQUOI REFUSER un débat public avec les révionnnistes,
 plutôt que de créer une loi-muselière ? étrange non ?
 Bizarre,vous avez dit bizarre,comme c'est bizarre...   



Je reste donc dans l'attente que Léon et ses amis me prouve avec documents à l'appui que je mes  trompe.  Dans l'attente,je vous souhaite à tous un bon dimanche.



Roro II





[/i]
_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Dernière édition par Roro II le Dim 27 Jan - 10:18 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 25 Jan - 15:34 (2013)    Sujet du message: Les expériences sur des cobayes humains par les nazis Répondre en citant

Ces documents, effectivement, démontrent qu'il est permis de s'interroger sur ces questions et d'en débattre avec le calme et la séreinité des historiens. Roro II, a donc fait un travail de recherche qui ne doit rien aux "négationnistes" évoqués en toutes occasions.
Mais Roro II oublie une chose, c'est que dans notre pays, les députés, qui représentent ou sont sensés représenter le peuple français, ont voté des lois qui INTERDISENT qu'on mette en doute les dogmes imposés depuis 1945. Et nos amis Lebel & C°, s'appuient sur ces lois pour que nous n'en faisions pas mention. Et, ayant la Loi de leur côté, il nous est difficile de leur répondre, même avec des documents que tout le monde peut consulter (Roro donne ses sources).
On peut simplement demander à Roro II de tenir compte de la sensibilité de ceux qui ont été victimes ou descendants des victimes de cette tragédie, car il y a bien eu une tragédie et de comprendre la virulence de leurs réactions.
Merci !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Patton14


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2012
Messages: 336
Localisation: Caen

MessagePosté le: Ven 25 Jan - 16:05 (2013)    Sujet du message: Les expériences sur des cobayes humains par les nazis Répondre en citant

Admin a écrit:
Ces documents, effectivement, démontrent qu'il est permis de s'interroger sur ces questions et d'en débattre avec le calme et la séreinité des historiens. Roro II, a donc fait un travail de recherche qui ne doit rien aux "négationnistes" évoqués en toutes occasions.Mais Roro II oublie une chose, c'est que dans notre pays, les députés, qui représentent ou sont sensés représenter le peuple français, ont voté des lois qui INTERDISENT qu'on mette en doute les dogmes imposés depuis 1945. Et nos amis Lebel & C°, s'appuient sur ces lois pour que nous n'en faisions pas mention. Et, ayant la Loi de leur côté, il nous est difficile de leur répondre, même avec des documents que tout le monde peut consulter (Roro donne ses sources).

On peut simplement demander à Roro II de tenir compte de la sensibilité 
de ceux qui ont été victimes ou descendants des victimes de cette tragédie,
 car il y a bien eu une tragédie et de comprendre la virulence de leurs réactions.

Merci !


Roro II l'a souligné,son père a été victime aussi bien que d'autres membres
de sa famille,ce n'est pas pour autant qu'il s'abrite comme certains
derrière une loi liberticide pour dénoncer ce mensonge historique.
Merci pour sa quête de la vérité pour le bien des générations qui suivent.
_________________

"L'avenir de notre passé est entre nos mains"


Revenir en haut
Croquignol


Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2008
Messages: 429
Localisation: Sarthe

MessagePosté le: Ven 25 Jan - 17:15 (2013)    Sujet du message: Les expériences sur des cobayes humains par les nazis Répondre en citant

RoroII, fais gaffe ! Ton nom circule dans tous les salons où la LICRA partage la galette. Y vont te transformer en jambon kacher !

Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 25 Jan - 18:26 (2013)    Sujet du message: Les expériences sur des cobayes humains par les nazis Répondre en citant

Croquignol a écrit:
RoroII, fais gaffe ! Ton nom circule dans tous les salons où la LICRA partage la galette. Y vont te transformer en jambon kacher !

Tiens , vl'a l'autre marionnette qui sort de son placard Very Happy


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 26 Jan - 00:12 (2013)    Sujet du message: Les expériences sur des cobayes humains par les nazis Répondre en citant

Mon cher Admin
Tu te plais à louer le " travail de recherche " de ton ami Marius , en fait une compilation d ' ecrits negationnistes qui pour se donner une apparence de serieux , tronque et deforme ses sources , notamment celles d'historiens , en les assaisonnant , au besoin avec des extraits de journaux collabo , de temoignages d'accusés ( extorqués quand ils ne vont pas dans son sens ) et de victimes ( temoignages evidemment faux et mensongers ! )
Je le répète , encore une fois , le negationnisme '( sous couvert de revisionnisme ) n'a rien d'historique , n 'est defendu que par les siens et est rejeté comme methode perverse par la communauté historienne , en vertu de ce que tu appelles des dogmes , comme la réalité de la barbarie nazie !
Et tu voudrais " que l'on s'interroge et que l'on debatte avec calme et serenité " avec un individu dont on connait les vrais motivations
Merci , trés peu pour moi , et comme disait l'autre " On ne se met pas à table avec des cannibales "
et puisque tu t'obstines à considerer le susnommé comme un contributeur honorable , je laisse à d'autres le soin de debattre de ses foutaises , en clair tous les fils où ton ami nie la réalité de la Shoah et ou il pretend demontrer l'inanité des crimes imputés aux nazis

A toutes fins utiles et à bon entendeur :
La loi Gayssot i qualifie de délit la contestation de l'existence des crimes contre l'humanité, tels que définis dans le statut du Tribunal militaire international de Nuremberg, qui ont été commis par les membres d'une organisation reconnue criminelle .ou par une personne reconnue coupable de tels crimes


Revenir en haut
Patton14


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2012
Messages: 336
Localisation: Caen

MessagePosté le: Sam 26 Jan - 09:31 (2013)    Sujet du message: Les expériences sur des cobayes humains par les nazis Répondre en citant

lebel a écrit:
Mon cher Admin Tu te plais à louer le " travail de recherche " de ton ami Marius , en fait une compilation d ' ecrits negationnistes qui pour se donner une apparence de serieux , tronque et deforme ses sources , notamment celles d'historiens , en les assaisonnant , au besoin avec des extraits de journaux collabo , de temoignages d'accusés ( extorqués quand ils ne vont pas dans son sens ) et de victimes ( temoignages evidemment faux et mensongers ! )
Je le répète , encore une fois , le negationnisme '( sous couvert de revisionnisme ) n'a rien d'historique , n 'est defendu que par les siens et est rejeté comme methode perverse par la communauté historienne , en vertu de ce que tu appelles des dogmes , comme la réalité de la barbarie nazie !
Et tu voudrais " que l'on s'interroge et que l'on debatte avec calme et serenité " avec un individu dont on connait les vrais motivations
Merci , trés peu pour moi , et comme disait l'autre " On ne se met pas à table avec des cannibales "
et puisque tu t'obstines à considerer le susnommé comme un contributeur honorable , je laisse à d'autres le soin de debattre de ses foutaises , en clair tous les fils où ton ami nie la réalité de la Shoah et ou il pretend demontrer l'inanité des crimes imputés aux nazis

A toutes fins utiles et à bon entendeur :
La loi Gayssot i qualifie de délit la contestation de l'existence des crimes contre l'humanité, tels que définis dans le statut du Tribunal militaire international de Nuremberg, qui ont été commis par les membres d'une organisation reconnue criminelle .ou par une personne reconnue coupable de tels crimes


Comme réponse,à défaut d'arguments,lebel menace !!

Preuve que c'est la débandade parmi les tenants de la version officielle.
_________________

"L'avenir de notre passé est entre nos mains"


Revenir en haut
Jardin David


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 474
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 26 Jan - 10:06 (2013)    Sujet du message: Les expériences sur des cobayes humains par les nazis Répondre en citant

Bof.
JD au summum de son argumentation
_________________
Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi (Le Cid)


Revenir en haut
Skype
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Sam 26 Jan - 10:38 (2013)    Sujet du message: Les expériences sur des cobayes humains par les nazis Répondre en citant

lebel a écrit:
Mon cher Admin Tu te plais à louer le " travail de recherche " de ton ami Marius , en fait une compilation d ' ecrits negationnistes qui pour se donner une apparence de serieux , tronque et deforme ses sources , notamment celles d'historiens , en les assaisonnant , au besoin avec des extraits de journaux collabo , de temoignages d'accusés ( extorqués quand ils ne vont pas dans son sens ) et de victimes ( temoignages evidemment faux et mensongers ! )
Je le répète , encore une fois , le negationnisme '( sous couvert de revisionnisme ) n'a rien d'historique , n 'est defendu que par les siens et est rejeté comme methode perverse par la communauté historienne , en vertu de ce que tu appelles des dogmes , comme la réalité de la barbarie nazie !
Et tu voudrais " que l'on s'interroge et que l'on debatte avec calme et serenité " avec un individu dont on connait les vrais motivations
Merci , trés peu pour moi , et comme disait l'autre " On ne se met pas à table avec des cannibales "
et puisque tu t'obstines à considerer le susnommé comme un contributeur honorable , je laisse à d'autres le soin de debattre de ses foutaises , en clair tous les fils où ton ami nie la réalité de la Shoah et ou il pretend demontrer l'inanité des crimes imputés aux nazis

A toutes fins utiles et à bon entendeur :
La loi Gayssot i qualifie de délit la contestation de l'existence des crimes contre l'humanité, tels que définis dans le statut du Tribunal militaire international de Nuremberg, qui ont été commis par les membres d'une organisation reconnue criminelle .ou par une personne reconnue coupable de tels crimes


Lebel, tu en es arrivé aux menaces ? Contre un petit retaité (1.300 Euros de pension - 625 Euros de loyer) en brandissant une Loi liberticide concoctée par les communistes et en prenant pour "justification" les condamnations du Tribunal de Nuremberg où siègèrent comme juges et procureurs les Staliniens ?
Bravo ! Celà prouve le degré où en est arrivée l'Histoire dans ce malheureux pays !
Tu devrais lire les ouvrages de Jacques Heers, de Thierry Wolton ou de Jean Sévillia, que j'ai maintes fois cités, et qui ne sont pas des écrivains "négationnistes" pour te faire enfin un idée sur les mensonges et les falsifications de la vérité historique par la "communauté d'historiens" dont tu parles ! Et nous proposer des arguments solides qui répondent à Roro. Toi qui as fait des études, tu devrais savoir que pour qu'il y ait débat, à toute thèse doit être opposée une anti-thèse d'où résultera la synthèse qui fera la conclusion.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:12 (2016)    Sujet du message: Les expériences sur des cobayes humains par les nazis

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> Bistrot du coin Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com