France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les "crimes de guerre " des "alliés" en France

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Mer 30 Jan - 09:48 (2013)    Sujet du message: Les "crimes de guerre " des "alliés" en France Répondre en citant

 
Quand les alliés bombardaient la France - Eddy Florentin  





Une réédition de l’historien de la bataille de Normandie.
 La tragédie des raids aériens sur la France, leur rôle et efficacité enfin mesurés.
 Une analyse matérielle et psychologique, ville par ville.
 Le livre de référence sur le sujet. Près de 600 000 tonnes de bombes,
soit 22 % du tonnage déversé sur l'Europe occupée et sur l'Allemagne
 ont été larguées par les aviations anglaise et américaine sur plus de 1 570 localités
 françaises entre juin 1940 et mai 1945.
67 078 Français ont été tués.

Plus de 90 000 immeubles ou maisons ont été détruits et 45 000 rendues inhabitables.
On peut s'étonner qu'Eddy Florentin soit le premier à raconter et à recenser,
 d'une manière aussi exhaustive, ces drames qui ont ensanglantés tant de villes
et de villages.
« Quand les Alliés bombardaient la France » s'attache à expliciter la raison
des raids,à décrire leur préparation, leur exécution tantôt vue du ciel, tantôt
 vue du sol, leurs résultats par rapport aux objectifs.
L'auteur qui a le sens du récit et le goût de la précision nous fait vivre aussi bien
 dans le cockpit d'un bombardier que dans les rues et les caves des cités survolées.
On est fasciné et terrifié à la fois par le nombre d'appareils perdus sur l'Europe
 occupée (58 481) et par l'ampleur des erreurs de visée, d'autant plus tragiques
 qu'elles entraînaient le retour des vagues de bombardiers sur les cibles manquées.
Eddy Florentin n'omet pas de se pencher sur les problèmes de conscience
qui se posaient au commandement allié, sur les réactions de la population et
 sur les filières d'accueil et d'exfiltration des pilotes alliés.
Au-delà du récit appuyé sur des archives britanniques, américaines et françaises,
et sur des témoignages directs, ce livre est un instrument de référence qui n'a
aucun précédent dans la bibliographie de la guerre en France. (Prix environ 12 €)

Un autre livre sur ces "crimes de guerre" des "alliés"   




 
Pour ceux qui brandissent toujours Oradour,sans faire de cynisme,cela ferait:
67 078 : 642 =  104  ! tout est dans la façon de faire.


_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 30 Jan - 09:48 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Jeu 31 Jan - 09:27 (2013)    Sujet du message: Les "crimes de guerre " des "alliés" en France Répondre en citant

Il était loin le "serment de Mauthausen" qui affirmait:

"Nous (les anciens déportés) suivrons un chemin commun,
le chemin de la compréhension réciproque,le chemin de la collaboration
à la grande oeuvre de l'édification d'un monde nouveau,libre et juste pour tous."
(voy.Le Choc,1945.La presse révèle l'enfer des camps nazis (1985),p.147).
Du Vietnam au Biafra,en passant par le Moyen-Orient,la barbarie frappait
ce "monde nouveau".
Seuls les naïfs pouvaient s'en étonner.Car malgré les belles phrases,l'O.N.U.
n'était pas née d'une victoire militaire obtenue au terme d'un combat régulier,
d'homme à homme,sur le champ de bataille.
En Asie et en Europe,nos "croisés de la civilisation" avaient arraché la victoire
en écrasant les pays ennemis sous des centaines de milliers de tonnes de bombes
au phosphore et grâce à deux bombes atomiques larguées sur des villes peuplées
de femmes et d'enfants.
Dès lors,que pouvait-on espérer de leur "civilisation" ?
Dès 1943,dans un article bien oublié,Jean Fabry avait prévenu:

"Le chemin de la barbarie passe à sept ou huit mille mètres de hauteur
quelque part dans le ciel de Lorient,de Brest,de Paris ou d'Anvers.
L'homme ne monte si haut que pour retourner à la bête.
"C'est la guerre",il paraît ! Il est possible qu'on ne puisse,en 1943,faire la guerre
autrement et la concevoir moins laide,alors,il faut convenir avec le reste
de loyauté qu'elle n'a pas encore retiré de la circulation,qu'elle nous ramène
tout droit à la barbarie la plus dégradante.
"Il faut savoir si "c'est la guerre" que cet arrosage au petit bonheur
de 7 à 8 000 mètres de haut,des rives de la Seine du pont de Suresnes
au viaduc d'Auteuil,dans la journée et à l'heure où sont réunis au maximum
les chances de faire souffrir les plus innocents ?
Sur ce parcours bien parisien,il y a tout de même un peu plus de promenades,
de stades,d'hippodromes que d'usines,et si celles-ci étaient vides le dimanche
4 avril,les autres étaient remplis de promeneurs paisibles.
"Il faut savoir si "c'est la guerre",de mettre dans le même sac,machines-outils
et voitures d'enfants,gares et écoles,casernes et hôpitaux,et de taper dessus
à tour de bras,d'un bras aveugle,de sept mille mètres de long,qui est tout à fait
sûr de cogner dans la bouillie de nourrissons,de gamins et de malades ?
"Si c'est ça la guerre,et s'il est bien de faire ainsi,alors il n'est plus rien de défendu.
Après cet "exemple" tombé de si haut,il ne peut plus passer sur le monde
qu'une immense vague d'immoralité.
"Péchés mortels ou véniels,attentats ou peccadilles,tout est absous.
"A tous les échelons du meutre,du vol,de la corruption,de l'imposture,
de l'impolitesse,tout devient permis,du grand au petit tout fait la chaîne(...).
A semer la bestialité,on récolte le vice et le meurtre.
"Ainsi le monde s'en va vers la barbarie".
(voy.Fabry,"Le chemin de la barbarie",dans Gringoire,30 avril 1943,p.3).

Et l'auteur de conclure:

"On nous assure qu'à coups d'ailes des "Liberator" et à coups de rames des "Liberty"
nous prenons le chemin de la liberté.
Ce n'est pas vrai,nous sommes sur la route de la barbarie".(Id.)

_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:43 (2016)    Sujet du message: Les "crimes de guerre " des "alliés" en France

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com