France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

la dureté de l'occupation
Aller à la page: <  1, 2, 319, 20, 2134, 35, 36  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jardin David


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2011
Messages: 474
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 26 Mar - 07:57 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

Un grand moment sur FEG !
Personne n'a noté ceci, Michel BOISBOUVIER mérite un oscar spécial du Jury : 
boisbouvier a écrit:
Effectivement je me suis fait bannir de partout y compris par Delpla malgré cinq ans de collaboration. 


_________________
Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi (Le Cid)


Revenir en haut
Skype
Publicité






MessagePosté le: Mar 26 Mar - 07:57 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mar 26 Mar - 08:20 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

vraiment vos bisbilles ne m'interessent pas

Qu'est-ce qui t'intéresse en dehors de toi-même ?
Quand je pense que tu oses reprocher à Vichy l'abolition du décret Crémieux alors qu'il a sauvé la majorité de tes congénères !
Il y avait 350 000 juifs en France métropolitaine et 400 000 en AFN, tous promis par le nazisme à une mort certaine.
Vichy parvint à tenir en lisière les exigences d'un occupant tout-puissant  si longtemps que 75 000 sur ces 750 000, soit 10 %, furent tués alors que sur le reste de l'Europe occupée ce fut la proportion inverse : 90 % furent tués et 10 % seulement survécurent.
Et cela malgré une absence totale de moyens.
Grâce à une espèce de chef d’œuvre diplomatique.
Ton égoïsme, cause de ton ingratitude, soulève le cœur.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mar 26 Mar - 08:42 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

Avez-vous vu "Pétain, un héros si populaire" hier sur la chaine "histoire" ?
On a eu droit à la thèse paxto-klarsfeldienne dans toute sa majesté.
Comment expliquer que Pétain ait pu être et demeurer si populaire alors qu'il a si bien collaboré avec l'ennemi à tuer des résistants et des Juifs ?
Pas le moindre bémol là-dessus.
Décidément la thèse des deux compères, Paxton et Klarsfeld, se porte à merveille.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 26 Mar - 11:01 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
.Nous sommes d'accord Quant à Laval , ce qui lui importait c'etait de se debarrasser des juifs etrangers , même s' il se doutait bien vers quel enfer on dirigeait les deportés , puisqu'il demandait à Abetz ce qu'il fallait répondre aux interrogations sur leur sort

Non, puisque, nous l'avons vu, Laval se montra si réticent à livrer des juifs de zone libre  comme il s'y était pourtant engagé  que les Allemands annotaient ses réponses dilatoires de commentaires significatifs comme "renardise" ou "quand l'insolence devient une méthode". Or, son mérite fut d'autant plus grand qu'il avait alors d'autres sujets de préoccupation comme les déportés du travail ou les représailles d'après attentats terroristes et ces attentats eux-mêmes. Il parvint à limiter les dégâts dans tous les secteurs en même temps et son mérite ne fut pas inférieur à celui de Pétain.


Tu oublies de dire que cette " reticence " de Laval ne se manifestera qu'aprés septembre 42 , à la suite de l'émotion suscitée par les rafles , et qu'il decida alors de faire machine arrière


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 26 Mar - 11:30 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
vraiment vos bisbilles ne m'interessent pas

Qu'est-ce qui t'intéresse en dehors de toi-même ?
Quand je pense que tu oses reprocher à Vichy l'abolition du décret Crémieux alors qu'il a sauvé la majorité de tes congénères !
Il y avait 350 000 juifs en France métropolitaine et 400 000 en AFN, tous promis par le nazisme à une mort certaine.
Vichy parvint à tenir en lisière les exigences d'un occupant tout-puissant  si longtemps que 75 000 sur ces 750 000, soit 10 %, furent tués alors que sur le reste de l'Europe occupée ce fut la proportion inverse : 90 % furent tués et 10 % seulement survécurent.
Et cela malgré une absence totale de moyens.
Grâce à une espèce de chef d’œuvre diplomatique.
Ton égoïsme, cause de ton ingratitude, soulève le cœur.


Toi , c'est ta mauvaise foi patente qui fait vomir!
Comment oses tu dire que l'abolition du Decret Cremieux aurait sauvé la majorité de mes "congénères" , peux tu nous l'expliquer , sans te défiler ?
Je rappelle , et tu ne vas pas me démentir , que cette abrogation a été decidée par Pétain , proprio motu et sans aucune exigence allemande
Elle faisait des juifs d' Algérie des sous indigènes : ils seront considérés en France comme des apatrides , soumis aux mêmes mesures que les juifs etrangers , et deportés comme tels lors des rafles de juillet aout 42 et ulterieures
Sauras tu répondre ?
Inutile de préciser que si les Allemands avaient éxigé la deportation des juifs d' Algérie ( comme apatrides ) , Vichy ne s'y serait pas plus opposé qu'il ne le fit , en France , pour les juifs etrangers !


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mar 26 Mar - 11:37 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

Tu oublies de dire que cette " reticence " de Laval ne se manifestera qu'aprés septembre 42 , à la suite de l'émotion suscitée par les rafles , et qu'il decida alors de faire machine arrière


Mais c'est faux, absolument faux. Lis Klarsfeld si tu ne me crois pas : la négociation capitale eut lieu le 2 juillet  donc deux mois avant les rafles de zone libre et les émotions dont tu parles.
Excuse toi.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mar 26 Mar - 11:45 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

Comment oses tu dire que l'abolition du Decret Cremieux aurait sauvé la majorité de mes "congénères" , peux tu nous l'expliquer , sans te défiler ?

Ce n'est pas cette abolition elle-même qui a sauvé les juifs de France mais l'ensemble de la politique d'esquive et de double jeu de Vichy dont cette abolition fait partie.
Tu n'as jamais rien trouvé à répondre quand j'ai fait remarquer (dix fois) l'imposture de ceux qui omettent de dire que le statut des juifs d'octobre 40 fut fait en urgence pour empêcher l'adoption des lois de Nuremberg à la zone occupée. La mauvaise foi est de votre côté à Klarsfeld, à Paxton et à toi.
Excuse toi.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 26 Mar - 12:50 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

Ce n'est pas cette abolition elle-même qui a sauvé les juifs de France mais l'ensemble de la politique d'esquive et de double jeu de Vichy dont cette abolition fait partie.
ah bon , c'etait pour donner des gages à l' Allemand que Vichy décide cette abrogation , nullement éxigée

Tu n'as jamais rien trouvé à répondre quand j'ai fait remarquer (dix fois) l'imposture de ceux qui omettent de dire que le statut des juifs d'octobre 40 fut fait en urgence pour empêcher l'adoption des lois de Nuremberg à la zone occupée.
C'est une justification d'aprés coup , rien ne prouve cette mesure prise en urgence ,
- aucune trace dans les débats du Conseil pour decider de ce statut
-il n'y a pas eu de demande allemande , il y a eu le 23 septembre 1940 qu'une ordonnance allemande ( recensement , non retour en ZO , affichage pour entreprise juive )

"Cette législation fut, si j’ose dire, spontanée, autochtone", écrit Du Moulin de Labarthète, dans le Temps des Illusions "


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 26 Mar - 14:16 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

Mais c'est faux, absolument faux. Lis Klarsfeld si tu ne me crois pas : la négociation capitale eut lieu le 2 juillet donc deux mois avant les rafles de zone libre et les émotions dont tu parles.

Tu reviens encore sur cet entretien du 2 juillet 42 , cité en document par Klarsfeld , il s'agit bien d'un accord de troc avec Laval : livraison des juifs etrangers , exemption pour le moment des juifs français .........les reticences et la renardise de Laval c'est aprés septembre 42 !

En plus d'être un truqueur , tu es un menteur :
Dans un debat sur LDG , tu affirmais http://www.livresdeguerre.net/forum/contribution.php?index=47385
"De toutes les grandes communautés juives de l'Europe occupée la française fut la plus épargnée" a dit ...Klarsfeld.
Où Klarsfeld a t-il ecrit ça ?
Réponds donc


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mar 26 Mar - 14:19 (2013)    Sujet du message: Vive Laval Répondre en citant

Ni le statut des juifs d'octobre 40 ni l"abolition du décret Crémieux ne furent exigés à proprement parler par les Allemands puisqu'ils intervinrent en précaution d'actions plus draconiennes qui menaçaient de leur part. Or, justement, il est permis d'admirer la sagesse de ces "précautions" quand on sait qu'elles permirent à Vichy de continuer d' exercer son autorité politique sur la zone occupée et d'intervenir efficacement en juillet 42 quand... "la pression allemande s'accentua" au point que l'on sait. Et quand on sait aussi que la révolte arabe contre la discrimination négative qu'ils subissaient depuis si longtemps et qu'ils ne supportaient plus commençait de menacer et qu'il importait de la contenir pour la durée de la guerre.
Du Moulin n'a pas complètement tort mais il n'a pas non plus raison de même qu' Azéma n'a pas complètement tort de dire "aucune pression directe" et qu'il laisse entendre ainsi une pression indirecte.
Ce statut des juifs mériterait de figurer en bonne place dans l'enseignement de nos grandes écoles politiques pour montrer ce que peut faire une bonne gestion d'une situation difficile par l'esquive et la diplomatie entre élites.
Laval le comprit, lui, en tout cas.
Je lui tire mon chapeau.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Dernière édition par boisbouvier le Mar 26 Mar - 14:26 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mar 26 Mar - 14:26 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

Dans un debat sur LDG , tu affirmais http://www.livresdeguerre.net/forum/contribution.php?index=47385
"De toutes les grandes communautés juives de l'Europe occupée la française fut la plus épargnée" a dit ...Klarsfeld.
Où Klarsfeld a t-il ecrit ça ?
Réponds donc


Au cours d'une émission radiophonique.
Comme je n'en ai pas retenu la date il faudrait que tu demandes à Klarsfeld de te donner son répertoire là-dessus. Tu le trouveras forcément.
Mais, même si tu ne le trouves pas, quelle importance ? puisque c'est la simple vérité. Va voir ce qui s'est passé en Pologne, en Grèce, aux Pays-Bas, et dans "les terres de sang", en Hongrie.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Dernière édition par boisbouvier le Mar 26 Mar - 16:59 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 26 Mar - 15:58 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

Je crois qu'il est inutile de poser la question à Lebel. Il a une idée fixe: celle des 76.000 Juifs déportés de France. Pour lui, Pétain eut été un grand homme s'il n'y avait pas eu UN SEUL Juif déporté... Ce qu'il oublie, ce pauvre Lebel, c'est que si Pétain ou Laval s'étaient opposés au départ d'un seul Juif de France, ils auraient été remplacés, au choix: Déat ? Doriot ? Ou un Allemand du SD ?
Allons Lebel quel est ton choix ? Tu as peut-être une autre idée ? Heydrich ? Himmler ?
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mar 26 Mar - 16:57 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

C'est exactement ça, Admin.
Nous sommes en face d'un cas particulièrement grave d'aveuglement volontaire, autre nom de l'entêtement politique qui fait qu'il y a eu tant de guerres.
Je trouve fascinant pour ma part de poser le doigt là où ça fait mal et de montrer jusqu'où la mauvaise foi politique est capable de séduire non seulement les masses incultes mais même les gens cultivés et non pas quelques personnes par-ci par-là mais de grands ensembles  et même des majorités et non pas pendant quelques années mais pendant des décennies. Ca fait plus de 40 ans que la doxa paxto-klarsfeldienne impose sa loi sur la pensée contemporaine concernant Vichy.
Or, elle est mensongère de A à Z.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 26 Mar - 18:14 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

Ce n'est pas une idée fixe , c'est une réalité .
La persecution allemande antijuive a trouvé dans Vichy un terrain fécond , et Pétain a édicté ses premières lois proprio motu et non sous une contrainte allemande insupportable ( Dénaturalisation , Loi Marchandeau , Decret Cremieux , Statut des Juifs )
Quant a remplacer Pétain , les Allemands etaient suffisament attachés à la politique de Collaboration , qui leur etait profitable , pour prendre ce risque .....avec une profonde défiance pour les ultras ou imposer un gauleiter


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mar 26 Mar - 20:58 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

Arrête avec ton proprio motu, Lebel. D'une part tu psittacises, ensuite tu mélanges tout et enfin tu n'y crois pas toi-même.
La méthode Coué n'a toujours pas fait ses preuves.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:08 (2016)    Sujet du message: la dureté de l'occupation

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 319, 20, 2134, 35, 36  >
Page 20 sur 36

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com