France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

la dureté de l'occupation
Aller à la page: <  1, 2, 324, 25, 2634, 35, 36  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Ven 29 Mar - 13:14 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

La version de 1940 du journal de Baudouin que je suis le seul historien à avoir vue pour être le seul à l'avoir cherchée s'arrêtait le 10 juillet, je l'ai toujours clairement dit et en voici la preuve : http://www.delpla.org/article.php3?id_article=499 .


PS.- J'aimerais ne pas être le seul, quand un internaute se réclame d'une discussion sur la Toile sans en donner le lien, à le réclamer.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 29 Mar - 13:14 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Ven 29 Mar - 14:23 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

Alors là je n'y comprends plus rien.
Tu nous as dit que tu avais lu le tapuscrit de Baudouin jusqu'à l'entrée du 10 juillet  et que quand tu as désiré lire la suite tu fus rejeté.
Et, maintenant, tu dis : il n'y avait pas de suite.
Pourquoi as-tu sollicité de lire la suite si elle n'existait pas ?
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Ven 29 Mar - 14:34 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

Je cesse de te répondre jusqu'à ce que tu mettes un lien vers ce que tu avances, quand il s'agit de propos émis sur le web.

Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Sam 30 Mar - 00:09 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

Glissons sur cette affaire du tapuscrit Baudouin décidément bien embrouillée.
Reste le sujet du fil.
Compte tenu de mes pourcentages comparés des victimes civiles pays par pays ne crois-tu pas qu'il faut conclure pour ces victimes civiles la même chose que ce que j'avais proposé pour les juifs :
Jamais dans l'histoire des conflits humains autant d'hommes désarmés n'ont été sauvés par si peu.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Sam 30 Mar - 08:43 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

Puisque ma proposition précédente ne rencontre plus aucune opposition, je viens ici vous demander à mon humble niveau ce qu'on peut faire pour réparer le discrédit si injuste dont souffre le régime de Vichy et son personnel ?
Oui, que peut-on faire pour casser la doxa les concernant et changer l'ingratitude régnante en reconnaissance émue envers les deux principaux artisans de cette action bienfaisante massive et continue que remplit Vichy pendant toute la durée de l'occupation : Pétain et Laval ?
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Sam 30 Mar - 08:54 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

Tant que nous ne serons pas débarassé de ce système UMPS, fondé par De Gaulle et ses complices communistes, il n'y a rien à attendre. Seuls les Historiens, non idéologues, pourront peu à peu rétablir les vérités.
As-tu lu le livre de Bernard Legoux "Les mensonges de juin 1940" ?
Voilà un livre à faire connaître !
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Sam 30 Mar - 10:11 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

Non, Maréchal, je n'ai pas lu ce livre et comme j'ai entrepris une lecture longue et difficile de l'oeuvre de René Girard peux-tu me faire la charité de le résumer ?
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Sam 30 Mar - 10:28 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
Glissons sur cette affaire du tapuscrit Baudouin décidément bien embrouillée.
Reste le sujet du fil.


pour les nouveaux : voilà le maximum possible de clarté dans la reconnaissance d'une bourde par Michel.


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Sam 30 Mar - 12:08 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
Non, Maréchal, je n'ai pas lu ce livre et comme j'ai entrepris une lecture longue et difficile de l'oeuvre de René Girard peux-tu me faire la charité de le résumer ?



Il te faut absolument le lire ! C'est la compilation, à partir d'une bibliograhie complète et bien renseignée (Il y a même du François Delpla) de tous les mensonges qui ont été dit aux Français sur ce qui s'est passé en mai/juin 1940.

Je cite la "4" de couverture:
" Voici un livre dérangeant.
Dans une démonstration dont l'évidence s'impose à l'esprit, Bernard Legoux nous prouve qu'en juin 1940 l'armistice était la seule solution envisageable. Il n'y avait aucune alternative crédible !
L'auteur nous montre que l'histoire "officielle" qui ne cessse de stigmatiser cet armistice, répond incontestablement beaucoup plus à des motifs politiciens qu'au désir de se rapporcher de la vérité historique.
Le 16 juin 1940, après un retrait total de l'armée britannique, l'armée française était submergée par la Wehrmacht. D'immenses destructions, des millions de réfugiés paniqués encombraient les routes. Des troupes en grande infériorité numérique et en retraite rapide interdisaient tout espoir de renverser la situation. Par ailleurs, els induffisances militaires et industrielles de l'Empire français ne permettaient pas d'envisager une poursuite efficace de la lutte contre l'Allemagne.
Seul un armistice pouvait éviter une capitulation sans condition de l'armée et permettait de protéger le mieux possible la population et les prisonniers de guerre contre la barbarie nazie. Cet armistice a donné l'occasion à la France de conserver sa flotte, son empire colonial et une grande partie du pays libre de toute occupation. Il lui a offert la possibilité, en novembre 1942, de reprendre la lutte aux côtés des Alliés dans les meilleures conditions. Il lui a encore permis d'épargner la vie de plusieurs centaines de milliers de combattants et de civils.
Hitler a reconnu lui-même avoir commis une grave erreur en l'accordant.
Oui, un livre dérangeant ! Parcequ'il bouscule nos idées reçues !"
Editions Jourdan - Bruxelles, Paris.
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Sam 30 Mar - 12:15 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

Pour les anciens : j'ai eu pitié de Delpla qui s'est enferré lamentablement avec l'histoire du tapuscrit de Baudouin.
Loin de m'en être reconnaissant il prétend y trouver un avantage.
Alors, Delpla, comment as-tu pu demander aux enfants  Baudouin de revenir chez eux lire la suite du journal de leur père si cette suite n'existait pas comme tu le prétends aujourd'hui ?
Vas-tu répondre à la fin ?
Quant au lien que tu exiges de moi qu'est-ce qui t'empêche de le fournir ?
Tu l'as tout près de toi tandis que moi il faudrait que je le recherche longuement.
Seulement voilà, loin qu'il t'arrange, ce texte , il t'enfonce.
Ta ruse, je l'évente, et en plus elle est vraiment lamentable.
La vérité c'est que le fils Baudouin après t'avoir accueilli une première fois chez lui à lire ce tapuscrit de son père n'a, pour une raison qu'on ignore, pas désiré renouveler son accueil.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Sam 30 Mar - 12:48 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

Merci, Maréchal, mais je ne lirai pas ce livre. Non parce que je le désapprouve mais, au contraire, parce que je sais cela depuis longtemps. Ce qu'il dit est tellement vrai qu'il ne sert à rien de le répéter. Tous les gens que l'histoire intéresse savent cela et ceux qui disent le contraire sont, tous, soit des ignorants, soit des opportunistes qui font carrière dans la politique ou le journalisme. La session d'histoire militaire qui s'est tenue à l'Ecole militaire en 201O (?) sur l'armistice a été unanime à  louanger l'armistice.
Le cas de De Gaulle est à mettre à part.
A la suite d'une conversation qu'il eut avec Mandel au pire moment de la débâcle, il prit conscience de son destin national. Mandel lui dit qu'il faudrait un homme nouveau pour renverser la vapeur en prenant les rênes du pays en mains.
Il eut alors sa nuit de Walpurgis. Il allait être cet homme nouveau. Pour lui-même  ? Non, pour la France. On me dira :"Qu'en savez-vous ?" Je réponds : il a démissionné en janvier 46 quand tous les risques de guerre civile eurent disparu. Il a estimé à juste titre qu'il montrerait ainsi qu'il avait agi par dévouement et non par ambition. La visite qu'il rendit à Franco après son départ en 69 le montre aussi, à mon avis. Quand le destin national est gravement compromis et que le tissu patiemment fabriqué par les ancêtres menace de se défaire il est non seulement du droit mais surtout du devoir du militaire de prendre les choses en mains et de sortir de sa caserne pour mettre à la raison les trublions.
Comme déjà dit, De Gaulle avait compris le message de Chateaubriand : on mène les hommes par les songes.
Est-ce à dire que je sois un dévot de De Gaulle ?
Je lui reconnais des fautes sur la décolonisation ratée de la France tant en Indochine qu'en Algérie.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 30 Mar - 13:03 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

Boisbouvier , cet escroc de l' Histoire a , par un argumentaire pervers , toujours réponse à tout et esquive toute discussion par la méthode de l'hypercritique , chère aux negationnistes ( ce qu'il n'est pas , on en convient )

@ Maréchal
Bernard Legoux nous prouve qu'en juin 1940 l'armistice était la seule solution envisageable. Il n'y avait aucune alternative crédible !personnellement , je suis d'accord sur le plan militaire ..........encore que ce soit la politique de Vichy , régime qui convenait à l' Allemagne , dont il s'agit
Cet armistice a donné l'occasion à la France de conserver sa flotte, son empire colonial et une grande partie du pays libre de toute occupation. Il lui a offert la possibilité, en novembre 1942, de reprendre la lutte aux côtés des Alliés dans les meilleures conditions.
Les conditions de cet armistice etaient particulierement dures , et Pétain à Montoire n'y changea rien , sinon l'affirmation de sa politique de collaboration
jusqu' a novembre 42 , Vichy ,neutralisé , pouvait donner l'impression d'une souveraineté apparente .........passée cette date , ayant perdu tous ses atouts , Vichy n'est plus qu'un régime fantoche , semi satellite , docile , que l' Allemagne aura interet à soutenir jusqu' au bout , pour le plus grand bien de son effort de guerre


Revenir en haut
François Delpla


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 1 405
Localisation: France 95

MessagePosté le: Sam 30 Mar - 15:28 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

boisbouvier a écrit:

Quant au lien que tu exiges de moi qu'est-ce qui t'empêche de le fournir ?
Tu l'as tout près de toi tandis que moi il faudrait que je le recherche longuement.
Seulement voilà, loin qu'il t'arrange, ce texte , il t'enfonce.


Cet aveu de paresse, de négligence et de confiance aveugle en ta mémoire si souvent prise en défaut, est presque trop beau.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 30 Mar - 19:15 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

Maréchal a écrit:

Hitler a reconnu lui-même avoir commis une grave erreur en l'accordant.
.

En quoi une erreur ?
Au contraire , par le biais de l'armistice et la collaboration vichyste , il a évité une prolongation du conflit franco allemand , et il a pu s'assurer pendant 4 ans , une plate forme stratégique et un reservoir de ressources ( dont financières ) utile à son économie de guerre , en même temps qu'il associait Vichy et la police française au maintien de l'ordre et à la sécurité de ses troupes


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Dim 31 Mar - 08:26 (2013)    Sujet du message: la dureté de l'occupation Répondre en citant

Je ne sais pas si vous le sentez comme moi mais je crains pour Lebel le surmenage intellectuel.
Nous devrions, tous ensemble, lui recommander un repos compensateur ainsi que des apports vitaminiques massifs pour qu'il reprenne des forces.
En outre, je crois à la prière. Je vais personnellement dire un rosaire tous les jours pendant neuf jours à son intention.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:01 (2016)    Sujet du message: la dureté de l'occupation

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 324, 25, 2634, 35, 36  >
Page 25 sur 36

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com