France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Armistice ou capitulation ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 19 Oct - 09:08 (2007)    Sujet du message: Armistice ou capitulation ? Répondre en citant

Je crois qu'il est important de faire une mise au point sur la différence qui sépare ces deux attitudes. La confusion entretenue à dessein par les admirateurs de la pensée gaulliste pendant et aprés la guerre a longtemps fait croire aux Français (dont certains le croient encore!) qu'il s'agissait de la même chose, concrétisant une défaite totale, défaite espérée par ceux qui voulaient "livrer la France à l'ennemi hitlérien".

Si des gens comme Weygand, alors Commandant en Chef de toutes les armées françaises, fut un partisan, comme le maréchal Pétain d'un "armistice", et surtout aprés le 8 juin 1940, c'est parceque, et pour un militaire c'était surtout une raison stratégique, l'armistice qui n'est pas la paix, offrait l'avantage de geler les opérations et les armées là où elles en étaient arrivées au moment de la signature de cet armistice. Donc on comprend le souhait de Weygand de vouloir arrêter l'armée allemande, là où elle se trouvait et le plus vite possible de manière à éviter l'invasion totale du territoire français, puisqu'il n'était plus possible d'envisager une défense cohérente sur des lignes constamment enfoncées.
A ce moment là, il faut bien reconnaître, c'était la seule manoeuvre "victorieuse" qui pouvait stopper la progression des panzerdivisionen.
Ensuite l'armistice, qui n'est qu'une suspension d'armes, permet de remettre de l'ordre dans des armées en débandade, de faire souffler des hommes exténués, et surtout de permettre aux millions de refugiés de "se poser".

La "capitulation", c'est tout simplement la reconnaissance devant l'ennemi de la défaite générale des armées, et la livraison sans aucune contrepartie du pays à l'ennemi. Il n'y a aucune négociation "de paix" à venir puisqu'il n'y a rien à négocier !
Donc "capituler" en juin 40, c'était ni plus ni moins que livrer la France à l'Allemagne en en faisant supporter toute la responsabilité aux militaires, et à aux seuls. On comprend donc, la réticence d'un  Reynaud ou d'un Mandel à vouloir demander des conditions d'armistice, et leur préférence pour faire endosser aux état-majors de l'armée, l'inévitable défaite qui s'annonçait.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 19 Oct - 09:08 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 19 Oct - 16:57 (2007)    Sujet du message: Armistice ou capitulation ? Répondre en citant

Et c'est bien pour cette raison que dès 1945, la propagande gaulliste (et communiste) dirigea la haine des Français contre ces officiers "qui avaient abandonné lâchement leurs troupes en plein combat", en se basant sur quelques exemples hélas avérés, pour en faire une généralité et mettre sur le dos de l'armée française la responsabilité de la défaite de 40 et bien sur de l'arrivée au pouvoir du "régime de Vichy". De là à monter la légende du "complot" Weygand/Pétain, il n'y avait qu'un pas, vite franchi. Dès la bataille perdue de Dunkerque, les Anglais avaient compris que la guerre était perdue, d'où leur réticence à envoyer des avions et des divisions "fraîches" sur le sol de France. Il aura fallu toute l'opiniatreté d'un Weygand et d'un Pétain pour les faire céder et envoyer au compte goutte quelques avions et quelques régiments tout en donnant l'ordre à leur commandant en chef, le général Gort de se réplier sans trop prendre de risques et au besoin sans avertir Weygand.  
Reynaud, complètement dépassé par les événements, ne savait plus à quel saint se vouer, hésitant toujours entre la platitude servile vis à vis de Churchill, l'admiration sans borne qu'il avait pour De Gaulle, la méfiance vis à vis de Pétain et de Weygand qu'il craignait par son incompétence en matière de défense, et... sa maîtresse, Mme De Portes, qui intriguait dans les salons en croyant lui rendre service...

De Gaulle, qui n'avait aucun sens pratique et réaliste de la situation des armées à ce moment là, songeait lui, à convoquer les entrepreneurs pour étudier l'édification de sa ligne maginot bretonne et faisait venir des pelleteuses du sud de la France ! 150 kms de défenses bétonnées pour barrer les panzerdivisionen qui étaient à ce moment à une semaine de marche de la péninsule armoricaine ! Quelle stupidité !

Voilà la situation de la France en ce début de mois de juin 40. Et les archives, CR et les témoignages de ces instants là ne manquent pas. Heureusement ! 
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Morpion


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2007
Messages: 125
Localisation: PARIS

MessagePosté le: Ven 19 Oct - 17:02 (2007)    Sujet du message: Armistice ou capitulation ? Répondre en citant

 A noter qu'un certain Joseph Darnand s'est battu jusqu'en 40 dans l'Est,contrairement à un
Maurice Thorez.Faut quand même le dire.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 19 Oct - 17:13 (2007)    Sujet du message: Armistice ou capitulation ? Répondre en citant

Il avait même fait la page de couverture du magazine "Match" qui le saluait comme un véritable Héros des Corps-Francs ! Ce qu'il fut réellement.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Staldion


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 22

MessagePosté le: Sam 20 Oct - 03:12 (2007)    Sujet du message: Armistice ou capitulation ? Répondre en citant

C'est vrai, il y a une différence significative entre les deux termes, mais c'est lié à la définition même de ces deux termes que nous nous devons de connaître, ca relêve aujourd'hui de la culture générale pas d'une volonté propagandiste, comme ca a pu être le cas après guerre.

Mais même si les termes diffèrent, la différence était-elle flagrante sur le terrain? La France devait régler les "frais de bouche" de l'occupant les armées et la police étaient subordonées aux forces d'outre-Rhin, les usines produisaient pour le Reich ... Et après l'occupation de la zone libre c'était encore plus net non?

Si on peut saluer la volonté intiale de "gêler" les combats et non de capituler, le régime de Vichy n'a jamais montré son envie pressante de reprendre les armes. Sans la pression des FFL ou de De Gaulle, qui malgré tout ce qu'on peut lui reprocher, en tant qu'Homme, que militaire, ou politique il ne s'est jamais compromis avec l'envahisseur, tout opportuniste qu'on l'accuse d'avoir été, alors que la situation s'y prettait et que de nombreux autres n'ont pas hésités.
_________________
Sus à l'ennemi! Very Happy


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Sam 20 Oct - 08:20 (2007)    Sujet du message: Armistice ou capitulation ? Répondre en citant

Staldion a écrit:
C'est vrai, il y a une différence significative entre les deux termes, mais c'est lié à la définition même de ces deux termes que nous nous devons de connaître, ca relêve aujourd'hui de la culture générale pas d'une volonté propagandiste, comme ca a pu être le cas après guerre. Mais même si les termes diffèrent, la différence était-elle flagrante sur le terrain? La France devait régler les "frais de bouche" de l'occupant les armées et la police étaient subordonées aux forces d'outre-Rhin, les usines produisaient pour le Reich ... Et après l'occupation de la zone libre c'était encore plus net non?

Si on peut saluer la volonté intiale de "gêler" les combats et non de capituler, le régime de Vichy n'a jamais montré son envie pressante de reprendre les armes. Sans la pression des FFL ou de De Gaulle, qui malgré tout ce qu'on peut lui reprocher, en tant qu'Homme, que militaire, ou politique il ne s'est jamais compromis avec l'envahisseur, tout opportuniste qu'on l'accuse d'avoir été, alors que la situation s'y prettait et que de nombreux autres n'ont pas hésités.





Mais bien sur ! Les Gaullistes et les communistes ont basé l'essentiel de leur propagande "libérationniste" sur la "trahison" de Vichy, et l'armistice/capitulation. Tous ceux, et ils étaient rares, qui ont voulu dire que cet armistice permettait tout de même de "sauver" ce qui pouvait être sauvé: la flotte, l'Empire, les 2/5ème du territoire national, et laisser un gouvernement français à la tête de la France, ont été immédiatement traités de "fascistes" ou de "néo-collabos" et mis au ban de l'opinion publique. Il faut être objectif et chasser tout formatage idéologique de ses réflexions lorsqu'on rend compte de l'Histoire de cette époque.

La police, par exemple, était tout à fait indépendante de la police allemande. Les préfets (comme Jean Moulin) conservaient leur autorité, comme l'armée d'armistice, dont le deuxième bureau qui mettait en oeuvre les premier réseaux de résistance.
La volonté de Vichy de "reprendre les armes" ? Mais elle a été permanente ! Tout a été fait pour camoufler le peu de matériel qui restait en zone sud, les "Chantiers de Jeunesse" étaient destinés à fournir les futurs cadres d'une armée de libération (d'ailleurs de nombreux officiers de cette armée provenaient de ces "Chantiers") et n'oublions pas la mission de Weygand en AFN, chargé par Vichy de reconstruire une force qui devait être mise à la disposition de chefs comme Giraud ou Juin, au nez et à la barbe des commissions d'armistice... Je l'ai dit, Pétain attendait les Américains avec une certaine impatience, car il était certain, que la France serait libérée par eux, tôt ou tard.
Et l'attaque du 21 juin 1941 contre l'URSS, funeste erreur d'Hitler, vint changer aussi beaucoup de choses ! Dont l'entrée en "résistance" du parti communiste français ne fut pas des moindres...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:41 (2016)    Sujet du message: Armistice ou capitulation ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com