France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

De Gaulle et Reynaud
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 617, 18, 19  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'entre-deux guerres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 16 Avr - 16:29 (2013)    Sujet du message: De Gaulle et Reynaud Répondre en citant

Quand son intérét est en jeu , Hitler se moque bien des traités ou des conventions d'armistice ..........Il envahira la ZNO au mepris des accords et malgré les protestations de Vichy

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 16 Avr - 16:29 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 16 Avr - 17:44 (2013)    Sujet du message: De Gaulle et Reynaud Répondre en citant

Pas du tout Lebel ! Pas du tout ! Voyant l'armée française d'AFN rejoindre les Alliés, trois jours après le débarquement, il comprend qu'il s'est fait avoir. Il juge que les conventions d'armistice sont rompues (c'est son droit et en l'occurence il a raison) et donne l'ordre à la Wehrmacht de foncer sur Toulon pour essayer de récupérer la partie de la flotte française qui y est consignée... Militairement, c'est tout à fait compréhensible ! A partir de là un choix dramatique se pose pour Pétain; rejoindre Alger, où il serait accueilli en triomphateur (Adieu De Gaulle !) ou rester avec les Français, comme il l'avait promis. Rester à la tête de l'Etat, va éviter aux Allemands de désigner un Doriot à sa place. Celà va empêcher aussi les Allemands de se venger trop cruellement des Français, ce qu'il croit à ce moment là. Donc Pétain restera. Jusqu'au bout !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 16 Avr - 22:05 (2013)    Sujet du message: De Gaulle et Reynaud Répondre en citant

Alors c'est Vichy qui a rompu l'armistice et ces braves chleuhs ont paré au plus pressé ?..........ça c'est la version allemande !

Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 16 Avr - 23:16 (2013)    Sujet du message: De Gaulle et Reynaud Répondre en citant

Mais c'est la version de l'Histoire, Lebel ! De l'Histoire ! Et en plus une réaction logique des Allemands qui n'attendaient d'ailleurs que ça pour envahir la zone sud ! Le prétexte de l'accord Giraud/Juin/Darlan/Eisenhower était tout trouvé. Est-ce qu'il t'arrive encore de réflechir ?
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 16 Avr - 23:55 (2013)    Sujet du message: De Gaulle et Reynaud Répondre en citant

Admin a écrit:
Mais c'est la version de l'Histoire, Lebel ! De l'Histoire ! Et en plus une réaction logique des Allemands qui n'attendaient d'ailleurs que ça pour envahir la zone sud ! Le prétexte de l'accord Giraud/Juin/Darlan/Eisenhower était tout trouvé. Est-ce qu'il t'arrive encore de réflechir ?

On ne peut pas faire grief à Vichy de s'etre opposé de toutes ses forces aux alliés , et d'avoir même sollicité le soutien de l' Axe ( telegrammes de darlan ) , il s'est montré là ,respectueux des accords d'armistice
Que les Allemands ait tiré pretexte d'une dissidence , -que Vichy desavouera fermement ( encore du double jeu Smile pour bien affirmer son désir de collaboration , contre carrée par cette dissidence - c'etait leur role ........mais ils l'ont fait au mepris des conventions , toujours respectées par Vichy
En clair , Vichy s'est trouvé impuissant , malgré lui , face à son armée d' AFN qui cessera le combat aprés 3 jours ........et il aura beau faire la preuve de sa bonne foi , les allemands n'en auront cure !
Le debarquement des Alliés en AFN a été une mauvaise surprise pour Vichy , qui aurait tant souhaité les repousser , pour meriter la confiance allemande


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 17 Avr - 08:27 (2013)    Sujet du message: De Gaulle et Reynaud Répondre en citant

Quel tissus de contre-vérités ! Je commence par la fin; "mauvaise surprise pour Vichy" le débarquement des Alliés en AFN ? Alors que Pétain n'attendait que ça depuis... l'armistice qui était fait pour "gagner du temps"... Pétain n'attendait que ça et la preuve en est qu'il avait envoyé Weygand en AFN, suivi de Giraud pour préparer l'armée française de la revanche !
"Vichy impuissant face à son armée d'AFN" ! Parceque "Vichy" aurait souhaité que "son" armée d'AFN résiste jusqu'au dernier homme aux Alliés ? Tu as vu ça où ? Dans l'almanach Vermot ? Depuis le 22 juin 1940, Pétain mettait tout en oeuvre pour tromper les Allemands. Rappelle toi les paroles de Weygand qui se souvenait de l'échec des Canadiens à Dieppe, qui s'adressant aux Alliés leur avait dit: "Si vous arrivez avec un régiment, je vous jette à la mer, si vous venez avec 10 divisions, je vous ouvre les bras !" Toute la politique de Vichy est contenue dans ces paroles ! Et De Gaulle, qui apprenant le débarquement du 8 novembre n'eut d'autre réaction que d'espérer que "les gens de Vichy allaient les jeter à la mer !"
Tu ignores délibérément le "double jeu" de Vichy, et pourtant, il a bien existé ce double jeu. Si tu tenais compte des télégrammes échangés par le cable secret de l'Amitauté, tu finirais bien par l'admettre. mais évidemment pour toi, tout est "Blanc" et "Noir" et Pétain est plus hitlérien qu'Hitler.
Je regrette mais tu ne fais pas de la recherche historique là, mais une propagande bornée. Celle des gaullo-communistes !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mer 17 Avr - 10:42 (2013)    Sujet du message: De Gaulle et Reynaud Répondre en citant

Pétain n'etait pas Mme Soleil , il a signé l'armistice et s'est engagé dans la collaboration , persuadé de la victoire de l' Allemagne et soucieux d'assurer une petite place à la France dans l' Europe nouvelle , sous la férule nazie !
Aucun entretien ou confidence de sa part sur une eventuelle revanche
En 1940 , c'etait sa conviction .........et il en est moins sur au fil des mois et des années , sans pour autant remettre en cause la collaboration ...........alors tes foutaises sur l'esprit de revanche et " gagner du temps" Very Happy
Il a envoyé Weygand en AFN pour y affirmer sa souveraineté et securiser les colonies vichystes contre l'agresseur anglo gaulliste
il a bien rencontré Giraud , mais lui a conseillé de se rendre aux allemands et retourner dans son Oflag !
Pour le reste , c'est toi qui remache tes nostalgies provichystes .........en contradiction avec les faits et l'Histoire


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Dim 21 Avr - 07:28 (2013)    Sujet du message: De Gaulle et Reynaud Répondre en citant

Tu devrais relire "Rappelé au service" de Weygand, cela te donnerait l'occasion d'éviter de dire de telles idioties mon pôvre lebel !!
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Dim 21 Avr - 08:30 (2013)    Sujet du message: De Gaulle et Reynaud Répondre en citant

Mais Lebel, il faut avoir une sacrée dose de patience pour supporter tes anachronismes historiques !
En juin 1940, la France est à genoux. Elle est à quelques jours d'une défaite totale. mais elle est seule ! Toute seule !
Pétain n'a jamais demandé à être investi des pouvoirs de la nation. Mais il est là et c'est lui qui doit prendre les décisions. Le Président de la République l'a désigné pour celà.
Pétain demande l'armistice. Il l'obtient. Mais cet armistice est fragile ! Il faut donc donner confiance à l'ennemi, le "boche" comme il le désigne toujours depuis 1914. En parlant de "collaboration", il pense aux prisonniers et aux Français d'abord !
Et pour celà la nécessité d'avoir DEUX discours ! Un officiel destiné aux Allemands qui le surveillent comme le lait sur le feu, et l'autre, qui évidemment ne peut être écrit, et fera les choux gras des historiens à la petite semaine qui écriront l'Histoire (???) de Vichy après 1945 ! Ces "historiens" que tu écoutes parcequ'ils flattent tes rancunes communautaires !
Je préfère encore un Henri Amouroux à un Delpla !


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Dim 21 Avr - 20:21 (2013)    Sujet du message: De Gaulle et Reynaud Répondre en citant

Je préfère encore un Henri Amouroux à un Delpla !


Et pourquoi pas en effet ?
Qu'est-ce qu'ils t'ont fait tous les deux ?
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Lun 22 Avr - 20:29 (2013)    Sujet du message: De Gaulle et Reynaud Répondre en citant

Briard a écrit:
Tu devrais relire "Rappelé au service" de Weygand, cela te donnerait l'occasion d'éviter de dire de telles idioties mon pôvre lebel !!

Le livre de Weygand , comme tous les auteurs de leurs " memoires " est surtout , bien evidemment , un plaidoyer pro domo !
En Algerie , il se repand en discours contradictoires sur" l' allié d'hier " , mais il se montre par contre intraitable sur l'ordre vichyste et poursuit et emprisonne tous les adversaires , gaullistes et resistants , et il durcit même les lois de Vichy !
On le dit assoifé de revanche , mais il congédie Murphy , venu le solliciter, en lui disant " à mon age , on ne devient pas un rebelle "....en le dissuadant d'entreprendre toute action offensive !
Quant à tes" deux discours "; Resistant " , où est la trace d'un discours caché , à qui Pétain s'est il confié ? mème pas à Leahy , son fidèle ami , le seul à pouvoir lui assurer le soutien americain
En fait Leahy essaiera de dissuader Pétain de sa collaboration pro allemande ..........sans succés , puisqu'il telegraphiera à Roosevelt " qu'il etait inutile d'attendre quoi que ce soit d'un vieillard indécis , soumis à son entourage" , en concluant "qu'on ne pouvait pas donner à un mollusque une apparence de colonne vertebrale"


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mar 23 Avr - 07:12 (2013)    Sujet du message: De Gaulle et Reynaud Répondre en citant

Le Maréchal fut de bout en bout contraint à une politique de double jeu pour que les avantages inhérents à l'armistice se poursuivent pendant toute la durée de l'occupation et de la guerre car ces avantages et cet armistice furent de bout en bout des artifices révocables. C'est miracle qu'ils aient duré jusqu'à la fin. Mais ce miracle eut une cause : la finesse de ce double jeu.
Robert Aron a bien vu la chose encore qu'incomplètement. Il dit : "Télégrammes clandestins, négociations secrètes, manoeuvres dilatoires tempèrent dans les faits la collaboration proclamée".
Aron n'a pas vu que la pièce maitresse du double jeu de Pétain fut le recours à Laval en avril 42. Car Laval, ami d'Abetz, sut admirablement utiliser le crédit qu'il avait acquis par son exclusion de décembre 40. Il passa alors aux yeux des autorités d'occupation comme "le" martyr de la cause collaborationniste à laquelle Abetz, contrairement à Hitler, a profondément cru. C'est parce que Pétain a cru que Laval y croyait lui-même qu'il l'a congédié brutalement en décembre 40. Or, à cette occasion Laval prouva à Pétain qu'il ne "collaborait" que par esprit de double jeu. Non pas pour aider le vainqueur dans sa lutte contre la G-B mais pour l'amadouer aux fins d'en obtenir des avantages substantiels concrets : retour des prisonniers en particulier.. Sa révolte contre ses collègues du gouvernement parut si sincère à Pétain qu'il tint à le rencontrer pour lui exprimer ses regrets. Cette rencontre eut lieu en février 41 à la Ferté-Hauterive et, sur elle, Aron se trompe. Pétain offre à Laval un ministère de remplacement que Laval refuse :" Non, M. le Maréchal, pas de lot de consolation". Aron se trompe sur le sens de cette entrevue. Il y voit un signe de faiblesse sénile chez Pétain alors qu'il faut y voir un véritable regret d'avoir mal jugé le patriotisme profond de l'auvergnat. C'est ce même regret et cette même estime qu'il porta dès lors à Laval qui lui fit désirer son retour au gouvernement au printemps 42 quand tout menaçait d'empirer et qui le fit le rencontrer en forêt de Randan aux fins de ce retour.
Or, quand on sait à quels périls nous avons échappé au vu de toutes les exactions et de tous les meurtres de masse opérés par les nazis dans toute l'Europe occupée on devrait être rempli d'admiration pour ces deux hommes Pétain et Laval qui ont su si bien nous en préserver.
"Jamais dans l'histoire des conflits humains autant d'hommes désarmés n'ont été sauvés par si peu".
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mer 24 Avr - 09:12 (2013)    Sujet du message: De Gaulle et Reynaud Répondre en citant

"On le dit assoifé de revanche , mais il congédie Murphy , venu le solliciter, en lui disant " à mon age , on ne devient pas un rebelle ".

Je croyais que c'était à Douglas Mac Arthur junior venu le solliciter à Cagnes que Weygand avait refusé de prendre la place de rebelle qu'on offrit ensuite à Giraud (qui y mit une condition impossible : devenir général en chef des troupes alliées).
Mais, de toute façon, peu importe.
Pour préserver l'armistice qui nous protégeait il ne fallait pas que Weygand, ancien plénipotentiaire de Vichy à Alger, prenne la tête de la rebellion.
Giraud, lui, l'aurait pu.
Darlan le fit, certes, mais après le débarquement et non avant.
Le cocufiage des nazis par Vichy ne fut pas aussi douloureusement perçu par eux qu'il l'aurait été si Weygand avait accepté de prendre la tête de l'AFN avant le 8 novembre 42.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 25 Avr - 10:25 (2013)    Sujet du message: De Gaulle et Reynaud Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
"t.
Le cocufiage des nazis par Vichy ......

Quel cocufiage ?
Aprés novembre 42 , c'est toute la France qui est occupée et soumise à un régime d'occupation encore plus dur , Vichy a perdu tous ses atouts , la Flotte et surtout l' Empire, et n'est plus qu'un etat fantoche , pressuré par l'occupant au gré de ses interets ........malgré ses requêtes et quelques timides protestations , sans suite , Laval sera jusqu'au bout fidèle à sa politique de collaboration, notamment la mise à disposition du potentiel économique et industriel français , et la fourniture , par le STO , d'une main d'oeuvre exploitable à merci....entre autre


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Jeu 25 Avr - 10:42 (2013)    Sujet du message: De Gaulle et Reynaud Répondre en citant

Parcequ'évidemment les "Mémoires" de Churchill, de De Gaulle ou de Murphy ne sont pas des plaidoyers "pro domo" !
La France a perdu sa flotte, c'est certain après le sabordage de Toulon, mais cette flotte n'a jamais "travaillé" pour les Allemands.
Les Allemands avec l'armistice n'ont jamais pu débarquer en AFN, ce qui a permis le 8 novembre 1942 et la suite.
C'est vrai que l'armistice étant rompu, les Allemands pouvaient envahir la zone "libre" et y régner. Mais pas en maîtres, car il existait toujours un "état" français qui les empêchait de désigner un gauleiter à la place de Pétain.
Enfin, à ton avis, pourquoi les Allemands arrêtent Weygand, puis plus tard Pétain qu'ils emmènent en Allemagne ? D'aprés toi, ils étaient leurs "amis" !
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:11 (2016)    Sujet du message: De Gaulle et Reynaud

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'entre-deux guerres Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 617, 18, 19  >
Page 5 sur 19

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com