France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'origine de la défaite

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Jeu 4 Avr - 17:34 (2013)    Sujet du message: L'origine de la défaite Répondre en citant

Nous avons perdu la guerre en mai 1940 à cause de l'application des Plans Dyle et Breda (soutien à la Hollande). Cette opération, qui consistait à enfoncer nos meilleures divisions à l'intérieur des territoires belge et hollandais, avait été désapprouvée par la plupart de nos généraux. Le risque était grand en effet de nous voir contre-attaqués sur les plaines du "plat pays", et même coupés de nos arrières dans le Nord de la France. Il existait un autre plan, le plan "E" qui prévoyait l'attente de l'ennemi sur nos frontières, mais l'influence de Churchill et surtout du colonel De Gaulle sur Reynaud, furent prépondérantes et contrairement à l'avis de l'Etat-Major (sauf Gamelin qui suivait aveuglément Reynaud) nous avons précipité notre armée à la rencontre (?) des troupes allemandes qui envahissaient la Hollande...
Le colonel de Villelume, directeur du cabinet militaire de Paul Reynaud, tire la sonnette d'alarme. Il n'y a pas dit-il d'aviation de couverture et de bombardement pour protéger nos blindés, et trouve curieux que l'aviation allemande n'intervienne pas sur les divisions françaises qui foncent en Belgique... Il dénonce le piège certain. Mais Reynaud ne l'écoute pas ! Et ce sera la percée de Sedan, le "coup de faux", qui va contourner le meilleur de nos armées et les jeter à la mer...

Je conseille la lecture du livre de Paul de Villelume "Journal d'une défaite, Août 1939 - Juin 1940" avec une préface de René Rémond, aux éditions Fayard en 1976.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 4 Avr - 17:34 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Dim 21 Avr - 02:51 (2013)    Sujet du message: L'origine de la défaite Répondre en citant

Oui.
Mais ce colonel de Villelume a-t-il vraiment mis en garde le gouvernement et l'état-major contre le coup de faux des Ardennes avant et non après qu'il se soit produit ?
Et, de toutes façons, de combien de bombardiers disposions nous pour attaquer et détruire les divisions blindées qui nous "fauchaient".
D'après le colonel Vauthier, en novembre 38, les Allemands en avaient 5000 et nous...zéro.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Dim 21 Avr - 15:39 (2013)    Sujet du message: L'origine de la défaite Répondre en citant

Ce qui revient à formuler ceci.
Ce n'est pas le plan Dyle et Breda (soutien à la Hollande) qui a causé notre défaite mais notre impuissance à enrayer la percée dont ce plan fut victime.
Pour enrayer la percée des dix divisions blindées de Gudérian dans les Ardennes, une chose et une seule nous a manquée : des bombardiers.
Le rapport des forces entre la défensive et l'offensive qui donnait l'avantage à la défensive au cours de la WW1, (les mitrailleuses, "le feu tue") s'inversa brutalement ensuite, principalement par le fait de l'arme aérienne.
Principalement mais pas uniquement.
L'invention de la charge creuse, celle de l'action couplée par la radio des chars (la cuirasse) et de l'aviation, celle de la DCA, ont donné provisoirement à l'Allemagne une supériorité militaire décisive.
Dans une action offensive on a sur l'adversaire un avantage parfois décisif. On connait le lieu et l'heure du combat ce qui permet de concentrer ses meilleures troupes aux meilleurs endroits et d'y bousculer l'adversaire avant qu'il ait le temps de se reprendre.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:59 (2016)    Sujet du message: L'origine de la défaite

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com