France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Oradour transfert HS de la partie "ENTRE DEUX GUERRE"
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Avricourt


Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2010
Messages: 261
Localisation: Var

MessagePosté le: Mer 9 Oct - 17:49 (2013)    Sujet du message: Oradour transfert HS de la partie "ENTRE DEUX GUERRE" Répondre en citant

Puisque nous parlons "bibliothèque", donc livres, permettez moi de vous faire part d'une réflexion qui fait suite à la réception du dernier ouvrage de... Vincent Reynouard sur Oradour qui m'a été envoyé par un ami.
Je ne veux pas relancer la polémique et me contenter de rester sur le plan rigoureux de l'enquête d'instruction.
Je reprendrai donc le ou les témoignages de madame Rouffanche qui, aprés réflexion, semblent tout de même un peu confus.
Elle nous parle d'une caisse qui explose "à l'intérieur" mais qui dégage beaucoup de fumée. Elle part donc se réfugier dans la sacristie avec sa fille et s'assied en haut de l'escalier qui mène au rez de chaussée, car cet édifice est à deux étages. L'un est au niveau de l'église, qui comporte deux fenêtres et qui est donc la sacristie proprement dite, et dessous, une réserve qui s'ouvre par une porte sur le terrain en rez de chaussée.
Bien. Elle nous explique alors que des SS, depuis l'extérieur, ouvrent le feu sur les femmes et les enfants qui sont réfugiés là. Or, comment des tirs venant du rez-de-chaussée au travers des deux fenêtres de la sacristie peuvent-ils atteindre des gens qui y sont réfugiés ? Si on regarde la façade et la coupe du bâtiment, on se rend compte que de tels tirs, dirigés du bas vers le haut ne peuvent atteindre que... le plafond de la sacristie.
Ensuite et là je ne comprend pas trés bien. La sacristie est en flammes, le plancher s'effondre, des SS, depuis l'intérieur de l'église tirent sur les femmes qui sont assises sur l'escalier, la fille de madame Rouffanche est tuée mais elle n'est pas touchée bien que tout à côté d'elle. Un miracle ! Elle déclare fermer les yeux et faire la morte (elle ignore peut-être qu'en cas de mort violente les yeux ne se ferment pas) Bref, elle se précipite alors dans l'église qui d'aprés ce qu'elle nous a dit est en flammes puisque les SS ont mis le feu à des fagots, à des planches et aux bancs. La chaleur qui doit régner dans cette église transformée en four doit être insoutenable et l'air irrespirable. Mais madame Rouffanche traverse le choeur, se saisit d'un escabeau en bois (qui n'a pas encore brûlé ?) se hisse vers une fenêtre dont les vitraux ont été pulvérisés (par une explosion) et saute dans le vide. On remarquera qu'elle n'a aucune brûlure, même superficielle et que ses vêtements sont intacts. Mais lorsqu'on regarde les photos de cette façade là, on observe: la fenêtre en question se trouve à un peu plus de trois mètres d'un talus herbeux fortement incliné vers le bas, au moins 45°, qu'il se termine sur le fait d'un mur de pierres de 2,50 mètres de hauteur environ qui abouti à une route sur laquelle se tient une sentinelle armée.
Madame Rouffanche est âgée de 46 ans, n'est pas sportive et n'est pas chaussée de bottes de saut, mais de simples chaussures de mauvaise qualité sans doute comme on en trouvait à cette époque là dans les campagnes. Exploit que d'atterrir dans se faire la moindre entorse sur le talus herbeux et de s'y maintenir. Mieux que celà. Elle entend des cirs de bébé et lève la tête. Là-haut, à la fenêtre, une maman qui l'a suivie, lui tend son bébé qu'elle réceptionne comme un véritable "arrêt de volée" d'un rugbyman, puis à son tour la maman saute... Elles sont là toutes les deux sur ce talus avec le bébé qui a été entendu par la sentinelle qui ouvre le feu. La maman et le bébé sont tués nous dit madame Rouffanche qui s'en tire encore par miracle n'étant atteinte que par quelques balles à la jambe. Elle s'enfuit alors le long du mur vers le jardin du presbytère à une cinquantaine de mètres de là pour s'y cacher dans des rangées de petits pois.
Plusieurs questions viennent à l'esprit. La sentinelle a bien attendu pour ouvrir le feu que tout ce petit monde soit regroupé sur le talus incliné. Ensuite avec quoi tire-t-il ? Fusil ? Pistolet mitrailleur ? En tous les cas, c'est, ou un bien mauvais tireur, ou un trés bon tireur au contraire qui n'a voulu que blesser légèrement madame Rouffanche, qu'il ne poursuit même pas dans sa fuite claudiquante vers le jardin des curés ! Quand à la mère et à son enfant, ils ne sont pas morts sur place pusiqu'on retrouvera le bébé dans le fameux jardin le lendemain matin en même temps que madame Rouffanche, mais pas la maman dont le corps a disparu...
C'est je le répète une série de réflexions qu'on peut se poser à la suite de la lecture de l'ouvrage en question. Je n'ai pas l'intention de chercher ici les responsabilités des uns ou des autres et je m'en tiens aux faits à ma connaissance.
_________________
Res, non verba.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 9 Oct - 17:49 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mer 9 Oct - 20:10 (2013)    Sujet du message: Oradour transfert HS de la partie "ENTRE DEUX GUERRE" Répondre en citant

 Avec l'air de ne pas y toucher , tu nous ressers TON  histoire d' Oradour , à partir du livre de Reynouard que tu as l'air de tenir pour une analyse honnète faite par un historien honnète  
Reynouard n'est pas un historien , c'est un pamphlètaire négationniste et neonazi et sa prose , entre autres , est empreinte d'un antisémitisme visceral , et dans le cas qui nous interesse , tout à décharge des SS et virulemment " anti resistance "
J'ai déja eu de nombreuses occasions de démolir ses mensonges et ses falsifications , donne m'en donc  acte ou contredis moi si tu peux 


Il pretend
- que l'explosion serait due à des munitions entreposées par le maquis dans le clocher de l'eglise 
- que des combats avec des maquisards auraient eu lieu dans l'eglise même et dans le village ,( sans que les SS ne raménent un seul cadavre ou prisonnier maquisard ! )
- qu' Oradour etait un fief du Maquis 
- qu'auraient été decouverts armes et munitions dans les demeures 
- qu'il s'appuie comme seul temoignage sur celui de Weidinger ( evidemment pro domo et de plus farfelu )
- il s'appuie sur le temoignage de Len Cotton , faux et fabriqué de toutes pièces , comme je l'ai prouvé 
Il n'explique pas pourquoi , aprés avoir incendié l'eglise ,  les SS auraient mitraillé et massacré femmes et enfants à l'interieur , avec ordre d'abattre les fugitifs ( ils n'auront à leur "tableau de chasse" que M. Rouffanche , la mère et son bébé ) 
Toutes ces affabulations n'ont pas été reprises , au procés d' Oradour ni par les accusés ni par les temoins ( avec ton excuse classique de crainte , coercitions , menaces  etc )
Il y a plus , aprés la guerre , en toute liberté ,  et hors de toute crainte de procés et d'extradition , dans leurs declarations ,  Lammerding et surtout le capitaine SS Otto Kahn  (, condamné à mort par contumace et un des principaux acteurs du massacre ) n'attribuent pas  cette explosion au maquis , ils la relatent comme une consequence du dynamitage ......... ils auraient pu le faire pour se dedouaner !


M Rouffanche est la seule survivante du massacre , elle y a perdu sa famille , grièvement blessée de 5 balles , profondement choquée   elle est restée de longues semaines à l' hopital et a été questionnée pendant des années , sans que son temoignage varie sur le fond 
 Comme tu n'as rien d'autre à te mettre sous la dent , tu defends l'indefendable en recourant à la methode de l'hypercritique , chère aux negationnistes 
Aprés tout , il aurait peut être mieux valu que M Rouffanche n'eut pas survécu au massacre , nous n'aurions pas eu son temoignage , et les négas  nous auraient  donné leur version !
 Et si on te suit bien ,  MR aurait été circonvenue par les FTP du coin , pour raconter leur histoire en fait de temoignage ,  ,que sa presence dans l'eglise serait discutable  etc ................autant d'arguments de Reynouard !


PS                Sauter de trois mètres ( la hauteur de mon plafond ) ce n'est pas sauter des étages d'un immeuble ! même pour MR , robuste paysanne de 47 ans


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 10 Oct - 08:52 (2013)    Sujet du message: Oradour transfert HS de la partie "ENTRE DEUX GUERRE" Répondre en citant

Tu remarqueras qu'Avricourt n'engage pas le débat sur la personnalité de Reynouard, ni sur sa thèse concernant les responsabilités des SS et des maquisards.
Il s'en tient, et c'est honnête de sa part, au témoignage de Mme Rouffanche, le seul dont on dispose sur ce qui s'est passé dans l'église.
Et si on s'en tient, comme il le fait, à ce témoignage, on est bien obligé de constater qu'il ne tiendrait pas devant n'importe quel juge d'instruction ! Tu dis par exemple que sauter de trois mêtres n'a rien d'extraordinaire. Bien sur ! Mais il s'agit là de sauter sur un talus herbeux (donc glissant) incliné à plus de 45° ! Qui surplombe une route en contrebas de 2,50m.
Et puis, il n'y a pas que ça ! L'histoire de la sacristie, la traversée du choeur en flammes, les vitraux pulvérisés... Par quoi ? La chaleur de l'incendie ? Et Mme Rouffanche n'a aucune brûlure ? Ses vêtements sont intacts ?
Tu dis aussi "grièvement blessée" de 5 balles ! Toi le pharmacien qui doit savoir ce que signifie le mot "griévement", tu trouves que Mme Rouffanche "grièvement blessée", peut fuir le long de ce talus, le long du mur de la route, vers le jardin du presbytère où elle peut se camoufler durant toute la nuit, sachant qu'au mois de juin dans les campagnes la nuit réelle ne tombe qu'aprés 21 heures ! "Grièvement" blessée, Lebel !
Est-ce que franchement, il n'y a pas matière à s'interroger, avec ou sans Reynouard ! Comme je l'ai fait moi-même en allant sur place et en regardant les photos mises à la disposition des visiteurs par le Musée d'Oradour ?
Allons Lebel !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Jeu 10 Oct - 10:19 (2013)    Sujet du message: Oradour transfert HS de la partie "ENTRE DEUX GUERRE" Répondre en citant

lebel ne reconnaitra jamais une telle réalité.
Ce serait remettre en cause le mythe Oradour !!
Comme à son habitude, le nez dans la mouise, il affirme encore que c'est du chocolat !!
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Avricourt


Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2010
Messages: 261
Localisation: Var

MessagePosté le: Jeu 10 Oct - 10:54 (2013)    Sujet du message: Oradour transfert HS de la partie "ENTRE DEUX GUERRE" Répondre en citant

Je ferai remarquer à Lebel, que bien que ce sujet soit peut-être mal placé dans ce topic, je l'ai abordé sous l'aspect essentiellement "technique", ne voulant pas relancer cette polémique où d'ailleurs je ne partage pas complètement les conclusions de Mr Reynouard. Et je n'ai donc retenu que le témoignage qui a servi à l'accusation de construire son dossier. Et ce témoignage, je le regrette, me semble totalement farfelu ! Que Mr Reynouard l'ait également soulevé, celà n'a rien de condamnable ! Si ce monsieur avait dit que le village d'Oradour se trouvait dans la région de Limoges, aurait-il fallu affirmer que c'était faux et qu'Oradour était en Alsace ?
_________________
Res, non verba.


Revenir en haut
Styx13


Hors ligne

Inscrit le: 04 Aoû 2012
Messages: 71
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Jeu 10 Oct - 16:23 (2013)    Sujet du message: Oradour transfert HS de la partie "ENTRE DEUX GUERRE" Répondre en citant

C'est lesquelles de conclusions que tu ne partage pas ?
_________________
Rien n'est jamais perdu tant qu'il reste quelque chose à trouver. Pierre Dac


Revenir en haut
Avricourt


Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2010
Messages: 261
Localisation: Var

MessagePosté le: Jeu 10 Oct - 16:28 (2013)    Sujet du message: Oradour transfert HS de la partie "ENTRE DEUX GUERRE" Répondre en citant

Par exemple le fait qu'il ait affirmé que c'était des maquisards qui avaient ouvert le feu sur les SS et qu'il y avait eu des combats dans et autour de l'église. Je ne crois pas qu'il y ait eu des combats à cet endroit. Mais ce n'est pas le lieu pour en discuter.
_________________
Res, non verba.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 10 Oct - 17:42 (2013)    Sujet du message: Oradour transfert HS de la partie "ENTRE DEUX GUERRE" Répondre en citant

Avricourt a écrit:
Je ferai remarquer à Lebel, que bien que ce sujet soit peut-être mal placé dans ce topic, je l'ai abordé sous l'aspect essentiellement "technique", ne voulant pas relancer cette polémique où d'ailleurs je ne partage pas complètement les conclusions de Mr Reynouard. Et je n'ai donc retenu que le témoignage qui a servi à l'accusation de construire son dossier. Et ce témoignage, je le regrette, me semble totalement farfelu ! Que Mr Reynouard l'ait également soulevé, celà n'a rien de condamnable ! Si ce monsieur avait dit que le village d'Oradour se trouvait dans la région de Limoges, aurait-il fallu affirmer que c'était faux et qu'Oradour était en Alsace ?


 Et je n'ai donc retenu que le témoignage qui a servi à l'accusation de construire son dossier. Et ce témoignage, je le regrette, me semble totalement farfelu 


Vous tenez Reynouard et son compère Weidinger , comme temoins à décharge , en ne citant  que le cas Rouffanche , sans mentionner le récit falsifié et mensonger que font ces deux négationnistes , du massacre .....cela aurait du suffire à les discrediter
 1) Ce temoignage a servi à l'accusation , mais n'a pas été la pièce essentielle ............. Mme Rouffanche eut elle  péri , la réalité du massacre et de ses executants etait suffisamen ètablie !
2) Sur le témoignage de MR , je me suis expliqué ........rien que de trés vraisemblable ,pour que depuis 70 ans , aucun historien n'y trouve critique ou à redire  , hors vous mêmes et les negas de tout poil ( qui auraient pu tout aussi bien trouver autre chose )
Et puis votre argument :   Si ce monsieur avait dit que le village d'Oradour  ...............il vous sert à toutes les sauces , notamment pour accrediter , sous pretexte d'une incidente ,  les dires des pires coupables 


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 683
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Mar 12 Aoû - 09:19 (2014)    Sujet du message: Oradour transfert HS de la partie "ENTRE DEUX GUERRE" Répondre en citant

Il est curieux de constater comme le fait Styx par ailleurs, que l'association "Pan de Lune" qui prétend rechercher la vérité sur le drame d'Oradour, ne se soit plus manifestée depuis son incription sur notre forum...

Revenir en haut
bebs


Hors ligne

Inscrit le: 03 Fév 2014
Messages: 8

MessagePosté le: Sam 16 Jan - 19:01 (2016)    Sujet du message: Oradour transfert HS de la partie "ENTRE DEUX GUERRE" Répondre en citant

Bonjour à tous ,
désolé de déterrer ce post. je veux juste donner une info :
Georges René Boos , l'Alsacien engagé volontaire sans les SS et présent la 10 Juin 44 à Oradour a été retrouvé en Février dernier.
Il confirme bien avoir passé un pacte avec le juge du procès de Bordeaux en échange de son silence:
http://www.parismatch.com/Actu/Societe/Georges-Rene-Boos-l-executeur-710192
article+vidéo de l'interview



Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 17 Jan - 23:41 (2016)    Sujet du message: Oradour transfert HS de la partie "ENTRE DEUX GUERRE" Répondre en citant

Il est évident que dans le climat qui régnait à la Libération, le parti communiste détenant les moyens de mettre en place une histoire de la résistance qui lui convenait, il n'y eut aucune enquête sèrieuse destinée à établir les faits tels qu'ils s'étaient produits avec un dossier "à charge" et "à décharge". Il a été établi un dossier d'accusation "hémiplégique", les SS étant coupables puisque vaincus et exterminés.
Les seuls "témoins" entendus étant ceux de l'accusation, ceux qui étaient sensés représenter les coupables confirmant les accusations des premiers !
N'importe quelle Cour de Justice aurait demandé une expertise et une reconstitution du témoignage de madame Rouffange, et aurait constaté une affabulation rejetant de facto ce témoignage, le seul d'ailleurs confirmant les faits qui s'étaient déroulés dans l'église. Nous l'avons d'ailleurs démontré dans ce forum.
Ce qui est inadmissible, c'est qu'en 2015, 71 ans aprés le drame, toute recherche de la vérité sur ce drame abominable soit encore interdite et condamnable, alors qu'il fait maintenant partie de l'Histoire !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Compagnon


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2008
Messages: 348
Localisation: Le Pontet

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 18:03 (2016)    Sujet du message: Oradour transfert HS de la partie "ENTRE DEUX GUERRE" Répondre en citant

Ah non ! Vous n'allez pas nous ressortir en 2016, ce que vous nous avez balancé en 2014, 2015 !
Il est entendu que l'affaire d'Oradour est un crime commis par la division SS Das Reich, comme celles de Tulles et de nombreux villages de France livrés à ces barbares !
Il n'y a pas que le témoignage de cette pauvre madame Rouffanche pour les accuser ! Mais ceux de nombreux survivants !
_________________
La France a perdu une bataille, mais n'a pas perdu la guerre !


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 24 Jan - 10:20 (2016)    Sujet du message: Oradour transfert HS de la partie "ENTRE DEUX GUERRE" Répondre en citant

"Il est entendu que..."  Certes, selon la version officielle, les assassinats de la population d'Oradour par les SS de la Das Reich n'est pas niable.
Mais cette version doit-elle être prise comme celle qui nous est enseignée depuis la libération ?
Quelles sont les vrais responsabilités de cet acte abominable ?
Pour moi elles sont d'abord celles de ceux qui ont déclaré la guerre à l'Allemagne nazie en 1939, alors que la France n'était pas prête, militairement et psychiquement, à faire cette guerre.
Ensuite quelle était la véritable situation en Limousin en juin 1944 ? Et bien sur en France à ce moment là. Et que s'est-il réellement passé dans les jours qui ont précédé le massacre ?
Je crois, trés sincèrement, qu'il nous appartient sur ce forum, sans haine pour qui que ce soit, de chercher à le comprendre, 71 ans après d'instuire, à charge et à décharge.
Nous avons déjà pu constater que le dossier retenu était uniquement à charge. Est-ce que tu comprens celà Compagnon ?
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 137
Localisation: Gard

MessagePosté le: Dim 24 Jan - 15:38 (2016)    Sujet du message: Oradour transfert HS de la partie "ENTRE DEUX GUERRE" Répondre en citant

Ce dossier ne sera pas fermé tant que le silence régnera sur la vérité des faits.
Lebel, nous a quitté, et de là-haut il suit peut-être ce forum.
Si j'avais quelque chose à lui demander, ce serait de retrouver Marguerite Rouffanche et de lui demander de lui dire vraiment ce qu'elle a vécu à Oradour !
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
Compagnon


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2008
Messages: 348
Localisation: Le Pontet

MessagePosté le: Dim 24 Jan - 15:41 (2016)    Sujet du message: Oradour transfert HS de la partie "ENTRE DEUX GUERRE" Répondre en citant

Pouvez dire ce que vous voudrez, mais c'est ce pauvre Lebel qui avait raison ! Tous les témoignages sur Oradour sont d'accord sur un point: ce sont les salauds de SS qui ont tué les femmes, les enfants et les hommes d'Oradour. Comme çà. Pour le plaisir ! Fumiers !
_________________
La France a perdu une bataille, mais n'a pas perdu la guerre !


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:52 (2016)    Sujet du message: Oradour transfert HS de la partie "ENTRE DEUX GUERRE"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com