France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

DE GAULLE… MYTHE, IMPOSTURE et TRAHISON
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mer 28 Mai - 09:54 (2014)    Sujet du message: DE GAULLE… MYTHE, IMPOSTURE et TRAHISON Répondre en citant

 Merci de m'en dire davantage là-dessus. C'est a première fois que j'en entends parler.

Citation:
 Mais on avait oublié la conférence de Casablanca où les Américains exigèrent de la France (gaullienne) qu'elle s'engage à décoloniser dans les 30 ans. De Gaulle accepta, Giraud refusa en claquant la porte.

_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 28 Mai - 09:54 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Jeu 29 Mai - 00:15 (2014)    Sujet du message: DE GAULLE… MYTHE, IMPOSTURE et TRAHISON Répondre en citant

<<  C'est a première fois que j'en entends parler.  >>

Ben tu dois bien être le seul Shocked
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 29 Mai - 11:01 (2014)    Sujet du message: DE GAULLE… MYTHE, IMPOSTURE et TRAHISON Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
 Merci de m'en dire davantage là-dessus. C'est a première fois que j'en entends parler.

Citation:
 Mais on avait oublié la conférence de Casablanca où les Américains exigèrent de la France (gaullienne) qu'elle s'engage à décoloniser dans les 30 ans. De Gaulle accepta, Giraud refusa en claquant la porte.


Alors es-tu bien sur d'avoir lu tous les bouquins traitant de cette conférence ? Roosevelt était un ardent anti-colonialiste et il ne pouvait pas accepter d'aider un pays qui conserverait un "Empire". De plus, il était allié de Staline, comme Churchill d'ailleurs, et ne voulait pas qu'un "différent" de cet ordre nuise aux bons rapports qu'il entretenait avec l'assassin rouge.
Il a donc demandé à De Gaulle de s'engager sur la décolonisation (ce qu'il fera dans son discours de Brazaville).
Celà est reporté par Henri-Christian Giraud dans son "De Gaulle et les communistes", mais aussi par Poniatowski qui assista à la conférence aux côtés de De Gaulle...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Ven 30 Mai - 07:38 (2014)    Sujet du message: DE GAULLE… MYTHE, IMPOSTURE et TRAHISON Répondre en citant

L'anticolonialisme de Roosevelt ne m'avait pas échappé mais je me suis toujours demandé quelle expression politique il avait prise au cours de la guerre et en particulier au moment du prêt-bail.
Où ai-je entendu dire que Churchill lui avait dit à ce moment-là : "C'est une affaire entendue vous voulez notre mort mais tant qu'à mourir on préfère que ce soit de votre main plutôt que de celle d'Hitler" ou quelque chose comme ça ?
Si Roosevelt n'était pas mort avant la reddition du Japon il aurait probablement empêché De Gaulle de remettre les pieds en Indochine et tout le monde y aurait gagné. De Gaulle reproche à Roosevelt sa prétention à dire le droit au début du tome II de ses Mémoires de guerre. Or, à l'époque où nous sommes, il faut bien pourtant que quelqu'un s'en charge. L'ONU n'est pas suffisante et elle aurait été même contre-performante comme la SDN l'avait été si l'Amérique ne nous avait pas protégés contre l'hégémonisme communiste. Il faut certes que la force soit juste mais aussi que la justice soit forte. L'Amérique va-t-elle nous sauver de la menace principale actuelle qui est la prolifération nucléaire ? En tout cas, reconnaissons le : elle seule peut le faire.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Dim 1 Juin - 08:07 (2014)    Sujet du message: DE GAULLE… MYTHE, IMPOSTURE et TRAHISON Répondre en citant

Citation:
Il faut certes que la force soit juste mais aussi que la justice soit forte. L'Amérique va-t-elle nous sauver de la menace principale actuelle qui est la prolifération nucléaire ? En tout cas, reconnaissons le : elle seule peut le faire.


Car il ne servirait à rien de tergiverser : l'Amérique a été dès l'origine et reste le seul (sauf la Suisse ?) et le meilleur exemple historique d'une communauté humaine vraiment démocratique même s'il lui est arrivé de l'oublier épisodiquement. La guerre du Kosovo faite à Slobodan Milosevitch à l'initiative de Madeleine Allbright en offre un exemple très pur en admettant que celles faites à l'Irak ne le fassent pas bien qu'à mon avis elles le fassent. La guerre est devenue une affaire trop grave mettant peut-être la survie de l'humanité en danger pour qu'on ne se précautionne pas contre elle. Quand des trublions comme Saddam Hussein ou Milosevitch se montrent avec évidence fauteurs de guerre il est impératif de les sanctionner.
Tony Blair l'a dit. "Oui nous avons menti car l'existence en Irak d'armes de destruction massives ne fut qu'un prétexte. Mais nous avons choisi d'intervenir parce que nous avons estimé qu'il était juste et bon de le faire."
Quand Saddam Hussein a chassé les inspecteurs de l'ONU il a pris le risque de défier la communauté internationale. Il était normal qu'elle le sanctionne. Si la SDN avait sanctionné le Japon pour ses agressions contre la Chine en 1931 et en 1937 et Mussolini contre la sienne contre l'Ethiopie en 1935 on aurait évité la WW2 et ses 60 millions de victimes.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Dim 1 Juin - 08:28 (2014)    Sujet du message: DE GAULLE… MYTHE, IMPOSTURE et TRAHISON Répondre en citant

Citation:
Alors es-tu bien sur d'avoir lu tous les bouquins traitant de cette conférence ? Roosevelt était un ardent anti-colonialiste et il ne pouvait pas accepter d'aider un pays qui conserverait un "Empire". De plus, il était allié de Staline, comme Churchill d'ailleurs, et ne voulait pas qu'un "différent" de cet ordre nuise aux bons rapports qu'il entretenait avec l'assassin rouge.


Oui et non.
Il est impossible que Roosevelt ait ignoré complètement les perversités de Staline mais il a pensé comme Churchill que la guerre contre l'Allemagne et le Japon exigeait qu'on les oublie jusqu'à sa fin.
Les Américains ont la démocratie tellement chevillée au corps qu'ils ont vu dans la révolution bolchevique à son début un progrès dans le sens qu'ils aiment le plus et une pierre dans le jardin de l'aristocratie anglaise contre laquelle ils avaient combattu à la fin du 18 ° siècle. C'est pourquoi ils ont aidé massivement la jeune révolution bolchevique lors de la famine de 1921. Il est possible qu'ils n'aient changé à cet égard qu'après Yalta et Postdam. Pourtant le département d'état ne devait pas se faire d'illusions sur les crimes du tzar rouge.
Quant à De Gaulle il n'a pas compris à quel point la décolonisation était devenue imparable. Il ne suffisait pas que l'on baptise l'empire français "Union française", d'abord, et "Communauté", ensuite, pour tromper le bon monde. La liberté ne se divise pas. Soit elle existe, soit pas.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:12 (2016)    Sujet du message: DE GAULLE… MYTHE, IMPOSTURE et TRAHISON

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com