France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Ces Juifs de France qui ont collaboré.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Dim 6 Avr - 22:43 (2014)    Sujet du message: Ces Juifs de France qui ont collaboré. Répondre en citant

« Ce sont surtout des Juifs assimilés
et très attachés à leur citoyenneté française
qui vont mettre le doigt dans l’engrenage
d’une collaboration avec les autorités de Vichy »




(d’après l’avant-propos de Jean-Claude Valla publié dans son livre Ces Juifs de France qui ont collaboré, « Cahiers Libres d’Histoire n°8  », éditions Dualpha).



Des Juifs ont-ils réellement collaboré durant la IIe Guerre mondiale?

Les sionistes ont flirté avec l’antisémitisme qu’ils considéraient volontiers comme leur meilleur allié contre l’assimilationnisme. Dans un discours prononcé en 1960 à l’ouverture du Congrès juif mondial, le Dr Nahum Goldmann, son président, semblait encore regretter que « la disparition de l’antisémitisme classique » ait eu « un effet très fâcheux » sur le comportement des Juifs. Pourtant, ce sont surtout des Juifs assimilés et très attachés à leur citoyenneté française qui vont mettre le doigt dans l’engrenage d’une collaboration avec les autorités de Vichy et, en zone occupée, avec le service antijuif de la SIPO-SD.

 

Paradoxalement, des antisémites ont choisi la Résistance ou la France libre ?


Oui, tandis que des Juifs ont reconnu la légitimité du gouvernement de Vichy et fait preuve d’une totale loyauté à l’égard du Maréchal. Il s’en est même trouvé quelques-uns, comme Kadmi Cohen, pour collaborer avec le Commissariat général aux Questions juives et apporter une contribution à la législation antisémite, en attendant que soient réunies les conditions d’un retour en Palestine. Kadmi Cohen était un sioniste intégral, parfaitement logique avec lui-même.

 


Une large part de ce cahier est précisément consacrée à l’Union générale des israélites de France (UGIF) ?


C'est un organisme où des Juifs ont accepté, bon gré mal gré, d’exercer des responsabilités. Les lecteurs ne seront pas surpris que Jean-Claude Valla se soit abstenu de tout manichéisme pour étudier un sujet aussi complexe. Il aurait pu reprendre à son compte les graves accusations portées contre les dirigeants de l’UGIF par Maurice Rajsfus dans plusieurs de ses livres et relancer ainsi la polémique. Fils de déportés juifs, Rajsfus n’était pas suspect d’antisémitisme. S’il avait mis les pieds dans le plat, c’était sûrement à bon escient.

 


Ces Juifs qui ont collaboré ont-ils été inquiétés à la fin de la guerre ?

Aucun rapport avec les condamnations qui ont frappé les goyim engagés dans le même combat. Combien de Français qui n’étaient pas de confession ou de culture israélite ont été fusillés, abattus comme des chiens, lourdement sanctionnés ou mis au ban de la société pour avoir voulu, eux aussi, ruser avec l’ennemi et sauver ce qui pouvait l’être ? Or, à l’exception de Joseph Joinovici qui a bénéficié d’un traitement de faveur et d’un supplétif de la Gestapo, moins chanceux, qui a été condamné à mort et exécuté, aucun Juif suspecté de collaboration n’a été traduit devant la justice. Ce sont des jurys d’honneur mis en place par le Conseil représentatif des Juifs de France qui ont jugé les suspects en catimini et les ont systématiquement acquittés. Ainsi furent soustraits aux lois communes de la République les ressortissants d’une communauté qui ne cesse d’en invoquer les mânes.

 



Jean-Claude Valla, (1944-2010) a été le premier directeur de la rédaction du Figaro Magazine et l’auteur de nombreux livres d’histoire. De même, il fut le directeur de Magazine Hebdo (1983-1985) avant de diriger La Lettre de Magazine Hebdo. Ancien collaborateur d’Historia, d’Historama, du Miroir de l’histoire et d’Enquête sur l’histoire, il collaborait depuis 2002 à la Nouvelle Revue d’Histoire de Dominique Venner. Il fut président d’honneur du Comité français des fils et filles de victimes des bombardements de la IIe Guerre mondiale (2001-2005).

Ses « Cahiers Libres d’Histoire ont, dès leur parution, rencontrés un énorme succès qui ne se dément pas et sont sans cesse réédités.[/color]

_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 6 Avr - 22:43 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Lun 7 Avr - 12:13 (2014)    Sujet du message: Ces Juifs de France qui ont collaboré. Répondre en citant

Si des Juifs français ont collaboré avec Vichy en quoi est-ce condamnable puisque Vichy lui-même ne "collaborait" que pour sauver ce qui pouvait l'être dans une conjoncture particulièrement difficile et tragique ?
Le point de départ de la réflexion sur Vichy ne peut être que celui de Raymond Aron : la tâche de Vichy a consisté à "organiser l'équivoque".
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Dernière édition par boisbouvier le Jeu 10 Avr - 23:37 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Jeu 10 Avr - 07:16 (2014)    Sujet du message: Ces Juifs de France qui ont collaboré. Répondre en citant

Commence donc par lire cela :

http://www.histoireebook.com/index.php?post/2012/07/23/Rajsfus-Maurice-Des-…

ensuite on pourra parler 
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Jeu 10 Avr - 07:50 (2014)    Sujet du message: Ces Juifs de France qui ont collaboré. Répondre en citant

Code:
 Cette politique dont le but essentiel était d'éviter que la répression ne frappe les juifs français permettra, dans un premier temps, d'isoler les Juifs étrangers et de mieux les désigner aux coups des nazis et de la police française. Par la suite,


Non.
Cette politique a servi aussi aux Juifs étrangers et apatrides.
Quand Hilberg dit :"En renonçant à épargner une fraction on sauva une grande partie de la totalité", il commet le péché mortel de l'anachronisme car Vichy a effectivement sauvé la majorité des Juifs de France mais ce fut sans le savoir puisque la Shoah était inconnue en juillet 42 et qu'elle le resta encore longtemps après. On ne chercha à sauver les Juifs que de la déportation et non de la mort, mais, en les sauvant de la déportation, il se trouva qu'on les sauva de la mort. Vichy s'est dit : "puisque je ne peux pas sauver tous les Juifs de la déportation et que celle-ci pèsera plus sur les juifs français installés que sur les juifs étrangers habitués aux déplacements je vais proposer aux Allemands un troc. En échange de la non-déportation des juifs français de zone occupée (eux seuls étaient menacés à cette date, de juillet 42) la déportation des juifs étrangers des deux zones (2 juillet 42). Or, ce fut accepté par Oberg et au final par Himmler. Mais, si il est vrai qu'un certain nombre de Juifs étrangers de zone libre furent livrés par Vichy aux Allemands en août 42, la majorité d'entre eux, puissamment alertée par cette rafle, put se cacher ensuite dans cette même zone où l'étoile jaune ne fut jamais instaurée et où des fausses cartes d'identité leur furent abondamment délivrées par des préfets qui le payèrent parfois de leur vie.
La convention d'armistice en créant deux zones a donc joué un rôle fondateur dans ce sauvetage des juifs de France et comme le régime de Vichy ne fut que cela, le gouvernement de la convention d'armistice, il fut bien, au final, le sauveur des juifs de France en général et non de la seule partie française de cette communauté.
Quant à la condamnation de l'UGIF par Rajsfus elle est aussi infondée que la condamnation de Vichy elle-même. Il fallait sauver ce qui pouvait l'être et ceux qui ne se sont pas dérobés devant cette obligation ont droit à notre estime et même plus. Non seulement ils ont fait ce qu'ils ont pu mais ils l'ont fait au péril de leurs vies. Ils furent donc saints et martyrs.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Jeu 10 Avr - 10:23 (2014)    Sujet du message: Ces Juifs de France qui ont collaboré. Répondre en citant

Chiffres.
Il me semble qu'il y avait en France environ 360 000 Juifs (330 000 répertoriés + 10 % de non répertoriés) à peu près également répartis entre Juifs français et étrangers.
Les déportés furent 76000 sur lesquels 2 500 seulement ont évité la mort.
Quelle est la proportion des Juifs étrangers qui furent tués par rapport aux Juifs français ?
C'est ce qu'il est difficile de savoir car les enfants déportés des juifs étrangers déportés furent - droit du sol oblige - comptés comme français.
Au total il demeure que 286 500 Juifs "de France" en ont réchappé, chiffre incroyablement élevé si on le compare à ceux des autres pays occupés. La proportion des tués oscille entre 90 et 100 %.
Confronté à ces chiffres, Klarsfeld fut obligé de reconnaitre que "de toutes les grandes communautés juives de l'Europe occupée la communauté juive française fut la plus épargnée".
Or, au lieu de s'en féliciter et de rapporter ce fait à sa cause, que fait Klarsfeld ?
Il plaide en justice la responsabilité de Vichy dans le meurtre des 73 500 Juifs tués. Il réclame (et obtient) des DI à l'Etat au bénéfice de l'Association des Fils et des Filles des Déportés Juifs de France qu'il a fondée. Il fait apposer des plaques à la porte des établissements scolaires de Paris (au lycée Henri IV, par exemple) où des rafles eurent lieu en précisant "avec la complicité du régime de Vichy". Il obtient de deux Présidents de la République que cette complicité soit, par eux, reconnue à l'occasion de cérémonies officielles. " Comme ça les Juifs seront contents", dit l'un d'eux après avoir sauté le pas que ses prédécesseurs (Mitterrand en particulier) s'étaient refusé de faire.
Dans quel monde vivons-nous ?
Un monde de mensonge et de corruption ?



Et je ne parle même pas des 400 000 Juifs d'AFN. Si le gouvernement s'y était installé en Juin 40, les Allemands l'y auraient suivi.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:27 (2016)    Sujet du message: Ces Juifs de France qui ont collaboré.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com