France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Hess, Hitler and Churchill par Peter Padfield.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> Les livres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Mar 19 Aoû - 11:29 (2014)    Sujet du message: Hess, Hitler and Churchill par Peter Padfield. Répondre en citant





Il aura fallu attendre 72 ans !!! Crying or Very sad
Pour enfin, savoir que ceux qui voulaient la guerre à l'Ouest était le camp de Churchill.
La proposition de paix de Rudolf Hess envoyé par Hitler fut rejetée.



Vol de Rudolf Hess, suite :
Churchill a refusé l'offre de paix de Hitler.
Pour des "raisons morales" !








Finalement c'est confirmé : Adolf Hitler avait bien fait une offre de paix en 1941.

Voilà maintenant des semaines que la nouvelle est connue en Israël et en Grande-Bretagne,
mais les grands médias américains gardent le silence sur la parution d'un nouveau livre
écrit par un historien britannique de premier plan qui affirme qu'Adolf Hitler a cherché
à obtenir la paix avec la Grande-Bretagne en 1941 mais que l'offre d'Hitler a été rejetée
par le premier ministre Winston Churchill.

C'est le site israélien Ynet ainsi que le Daily Telegraph et le Daily Mail (tous deux de Londres)
qui ont rapporté cette révélation
qui change l'histoire "officielle" de la Deuxième Guerre mondiale
et confirme ce que les historiens révisionnistes indépendants
disent depuis des années.

Dans Hess, Hitler and Churchill, le célèbre écrivain
Peter Padfield affirme que la légendaire "mission de paix" de Rudolf Hess,
fidèle adjoint d'Hitler, en Grande-Bretagne en mai 1941 avait bien eu l'approbation d'Hitler
et que Hess apportait de la part d'Hitler l'offre suivante :

- les forces allemandes se retiraient des pays qu'elles occupaient en Europe occidentale
en échange du soutien de la Grande-Bretagne (ou du moins sa non-intervention)
à une attaque imminente de l'Allemagne contre la Russie soviétique,
dont il divulguait la date (fixée à cinq semaines plus tard).

La proposition d'Hitler, dans la langue officielle de tout traité de paix
(et dactylographiée sur papier à lettres officiel d'Hitler), garantissait à la Grande-Bretagne
le maintien de son indépendance, de son empire et de l'ensemble de ses forces militaires.
Le traité proposait ce qu'en anglais on traduirait par un état de "well-wishing neutrality"
(une neutralité bienveillante) entre l'Allemagne et la Grande-Bretagne,
ce qu'Hitler encourageait depuis longtemps.

Même si, comme le note The Telegraph, le voyage de Hess n'a traditionnellement pas
été pris au sérieux mais est considéré comme "la mission en solitaire d'un fou",
des écrivains indépendants soutiennent depuis des années
(en se fondant sur des données ignorées ou supprimées par les grands médias
et le monde universitaire) qu'Hitler avait choisi , en accord avec Hess ,
de nier avoir été au courant de cette mission si cette dernière devait échouer, ce qui fut le cas.

Après avoir évacué son avion en Écosse, Hess comptait rencontrer des dignitaires
britanniques intéressés par une paix avec l'Allemagne, mais, au lieu de cela,
il fut placé en détention par les agents de Churchill et
détenu au secret pendant 46 ans.
Les détails de sa mission furent étouffés par le gouvernement Churchill
.

Padfield soutient que Hess a été victime d'une opération des services
de renseignement britanniques approuvée par Churchill, qui avait pour but
d'attirer le pacificateur allemand en Grande-Bretagne.
Ce qui sert de modèle à Padfield s'inspire de ce que d'autres appellent les "embrouilles"
classiques comme savent si bien en faire depuis longtemps les services
de renseignement britanniques.

Selon Padfield, une de ses sources a été un anonyme anglais du milieu universitaire.
En même temps que d'autres, Padfield a été appelé pour traduire le traité pour Churchill
qui (alors qu'on lui avait apporté une traduction en anglais effectuée par Hess)
voulait une traduction produite par ses propres agents.

Le Telegraph écrit:

"Il n'est fait mention de ce traité dans aucune des archives officielles
rendues publiques depuis, mais M. Padfield pense que c'est parce qu'il y a eu
un processus continu de camouflage pour protéger la réputation
de personnages puissants
"
, et il note que Padfield a
"aussi réuni d'autres preuves à l'appui de l'existence de ce traité
et de son contenu, ainsi que la preuve du camouflage qui s'ensuivit
"
.

Padfield prétend que Churchill a fait un "choix moral" en rejetant
l'offre de paix d'Hitler, ajoutant que Churchill désirait ardemment
faire la guerre à Hitler et amener les Etats-Unis à entrer dans le conflit.

En revanche, les critiques de Churchill ont affirmé que si ce dernier poussait aussi résolument
à la guerre contre Hitler, en dépit de l'opposition générale du peuple anglais et même
de celle de la famille royale britannique , c'était parce que, quelques années auparavant
(où il avait quasiment fait faillite et allait perdre sa maison ancestrale bien-aimée),
Churchill avait été sauvé de la misère par un groupe de financiers juifs ,
connu sous l'appellation "les Focus" , qui a payé les dettes de Churchill
en échange de quoi ce dernier exécuterait tout ce qu'ils lui demanderaient.

En tout cas, comme le note Padfield, la révélation au public de la mission de paix de Hess
aurait sapé la campagne de Churchill en faveur de la guerre.

Hess a été jugé et reconnu coupable de "crimes de guerre"
par le Tribunal de Nuremberg après la guerre en dépit du fait qu'il n'avait pas
été en mesure d'avoir commis le moindre crime de guerre
puisqu'il a été emprisonné par les Britanniques pendant toute la durée de la guerre.

Condamné à la prison à vie, Hess est mort à la prison de Spandau en Allemagne en 1987;
sa mort a été officiellement déclarée un suicide, mais de nouvelles données confirment que,
comme beaucoup le pensent depuis longtemps, le vieil homme a en réalité été assassiné
par les Britanniques.




Michael Collins Piper




Arrow
http://www.amazon.fr/Hess-Hitler-Churchill-Turning-History/dp/184831602X


Source : Arrow
http://blanrue.blogspot.fr/2013/10/vol-de-rudolf-hess-suite-churchill.html
_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 19 Aoû - 11:29 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 19 Aoû - 11:52 (2014)    Sujet du message: Hess, Hitler and Churchill par Peter Padfield. Répondre en citant

J'ai dit qu'il était évident que Rudolf Hess avait été envoyé en Angleterre par Hitler pour essayer de négocier un traité de Paix avec l'Angleterre afin de lui laisser les mains libres à l'Est.
Churchill a refusé. J'en ai aussi donné les raisons. Ce n'est pas par sympathie envers les Juifs (qu'il détestait au moins autant qu'Hitler), ni envers la France (qu'il avait laissé tomber en mai 1940). C'est parcequ'il craignait surtout une main mise de l'Allemagne sur ses réserves de pétrole d'Arabie et du Moyen Orient.
Il fallait donc faire passer Rudolf Hess pour un joyeux débile ayant immigré dans un pays de Liberté, mais surtout lui faire fermer sa gueule...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Roro II


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2010
Messages: 885
Localisation: Sainte Victoire

MessagePosté le: Mar 19 Aoû - 18:31 (2014)    Sujet du message: Hess, Hitler and Churchill par Peter Padfield. Répondre en citant


Rudolf Hess la dernière tentative de paix auprès de l'Angleterre.





Adolf Hitler n'a jamais voulu qu'une seule guerre:

- celle dirigée contre l'URSS,à la fois pour abattre l'abjection communiste
et pour conquérir l'Ukraine, la terre la plus fertile d'Europe,
ridiculement sous-exploitée par la grotesque agriculture soviétique.
Le Reich manque d'espace pour le projet fantasmagorique de son Führer:

- donner un continent aux Germano-Scandinaves pour qu'ils puissent élaborer,
bien plus tard,la surhumanité.



Suite : Smile
http://liberation-44.forumactif.org/t1032-rudolf-hess-la-derniere-tentative…
_________________
L'autre Histoire :

"qui n'entend qu'un son,n'entend qu'une cloche."


http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/1/3001973/seize_pages-1.htm


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 19 Aoû - 18:58 (2014)    Sujet du message: Hess, Hitler and Churchill par Peter Padfield. Répondre en citant

Hitler savait bien que le danger pour l'Allemagne ne pouvait venir que de l'URSS. C'est bien pour cette raison que les grands trusts US avaient financé son industrie lourde et chimique...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:02 (2016)    Sujet du message: Hess, Hitler and Churchill par Peter Padfield.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> Les livres Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com