France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Sétif 1945
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'Algérie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 19 Oct - 19:26 (2007)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

Sétif, entre Kabylie et frontière tunisienne... 8 mai 1945. La "Victoire" ! En Algérie, on a l'intention de fêter la capitulation de l'Allemagne nazie avec faste. Normal, les populations européennes et musulmanes ont donné beaucoup pour l'obtenir cette capitulation et l'Armée d'Afrique est encore dans sa quasi totalité là-bas, de l'autre côté de la mer...

Mais la fête va être tragiquement gâchée... Des morts, beaucoup de morts ! Mais aussi tout et n'importe quoi ! La propagande politique a pris largement le pas sur la vérité historique. Alors, cette vérité ? Nous, nous avons notre version des choses, appuyée sur des témoignages d'acteurs directement impliqués dans ces événements, mais aussi sur des archives officielles incontestables. On en parle ?
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 19 Oct - 19:26 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Odessa


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2007
Messages: 61
Localisation: GRAND-EST

MessagePosté le: Ven 19 Oct - 19:45 (2007)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

 Heu..dur,dur,je ne connaîs pas ce drame,jamais entendu parler.
 Par contre j'écoute avec attention.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 19 Oct - 20:08 (2007)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

Mai 1945, ça ne te dit rien ? De Gaulle... les cocos et Maurice Thorez au gouvernement "provisoire"... Non, c'est vrai, tu n'étais pas née et tes parents, en Russie...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Odessa


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2007
Messages: 61
Localisation: GRAND-EST

MessagePosté le: Ven 19 Oct - 20:35 (2007)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

  Mes parents étaient encore très jeunes,mais pour nous c'est loin......

  De Gaulle,entendu parlé bien sûr,mais quel rapport avec Sétif? n'étaient-ils pas du même pays?

  Alors...? 


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Sam 20 Oct - 18:37 (2007)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

Bien sur ! Mais la France venait donc à peine de sortir de la guerre et en Algérie, les mouvements nationalistes commençaient à s'agitter. Ils avaient d'ailleurs profité des manifestations syndicales du 1er mai pour faire entendre leur voix. Le Sous-Préfet de Guelma, Achiary, avait prévenu ses supèrieurs hiérarchiques que des mouvements suspects, des allées et venues entre Alger et Constantine de leaders nationalistes algériens notamment, laissaient prévoir des troubles pour les jours prochains mais personne ne semblait vouloir réagir. Tous les défilés populaires accompagnant les manifestations officielles du 8 mai étaient autorisés. Seule réserve: l'interdiction de déployer tout drapeau ou pancarte nationalistes.
Quels sont ces mouvements ? Le PPA (Parti Populaire Algérien), les Oulémas (parti religieux islamiste) et les Amis du Manifeste de la Liberté (AML). Le PCA (Parti Communiste algérien) n'est pas solidaire puisqu'il est encore à ce moment là tout à fait opposé à une indépendance de l'Algérie. Et nous devons ajouter à ces partis politiques qui ne représentent, il faut le souligner qu'une faible partie de la population indigène, les Scouts Musulmans, fortement manipulés par les Oulémas.

Certains Musulmans, employés chez des Européens de Sétif et des environs de la petite ville du nord-constantinois, ont prévenu leur patrons de ne pas sortir le jour du 8 mai parceque, disent-ils, ce serait dangereux pour eux. Or le 8 mai c'est aussi le grand jour de marché hebdomadaire à Sérif, marché aux bestiaux principalement, et de nombreux indigènes venus des douars environnants sont "descendus" à Sétif.

Tandis que les cérémonies officielles ont commencé normalement, une colonne de 5 à 10.000 manifestants précédés d'une section de Scouts Musulmans, s'ébranle vers le centre de la ville, en criant des slogans nationalistes, mais aussi :"N'Ketlou Nassaara !" qui signifie 'Tuez les Européens", " A bas le colonialisme", "Libérez Messali" ! Arrivé en plein centre ville, Avenue Georges Clémenceau à hauteur du Café de France, un drapeau indépendantiste est déployé aux premiers rangs du cortège. Conformément aux ordres reçu, un commissaire de police, et deux inspecteurs s'avancent vers les manifestants et leur demandent de replier le drapeau. Le scout musulman qui le brandit refuse. Alors le commissaire essaie de le lui enlever des mains. Il est pris à partie, jeter à terre. Ses collègues sortent alors leurs armes et tirent en l'air pour le dégager. C'est alors que d'autres coups de feu claquent en provenance des rangs des manifestants, et une petite fille israëlite qui se là trouvait avec ses parents est tuée. ce sera la première victime "européenne" des émeutiers qui dès cet instant vont se ruer sur tous les "Roumis" qu'ils rencontrent, les abattant à coups de haches, de serpettes, de bâtons garnis de lames de rasoirs...
Simultanément, ce qui démontre la préméditation des émeutes; des incidents graves éclatent dans tout le département...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 21 Oct - 12:26 (2007)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

... Les fermes des "colons" sont encerclées par des bandes armées, et ceux qui le peuvent se barricadent et ripostent avec leurs armes de chasse. Les villages subissent le même sort et tout ce qui représente "l'administration française" est incendié et saccagé. Mais tout celà est concentré sur la région Sétif-Guelma. Contrairement à ce qu'on a dit plus tard, l'Algérie ne s'est pas "soulevée" d'est en ouest ! Il y a quelques incidents en Kabylie, mais trés limités et marginaux.

Dans un premier temps c'est la gendarmerie mobile qui essaie de secourir les centres menacés, avec peu de moyens et quelques véhicules blindés (Half-tracks et AMM8 - c'est à dire camions semi-chenillés et auto-mitrailleuses sur pneus armées d'un canon de 20mm) le préfet du département et le sous-préfet de Guelma mettent en place des "milices" d'auto-défense, composées d'anciens combattants, de syndicalistes (et la CGT en fait partie!) de fonctionnaires européens et même de... Scouts Musulmans, encadrées par des gendarmes. Ces "milices" sont faiblement armées et toutes les armes mises à leur disposition par la gendarmerie seront rendues à leur dissolution (fusils de chasse et fusils "Lebel" de la guerre 14/18) Elles sont chargées de patrouiller en ville et de protéger les point sensibles) En aucun cas, elles ne seront chargées d'actions de représailles contre la population indigène. Il y a eu des cas de ce type. Isolés, et leurs auteurs ont été arrêtés et punis.

Quoi qu'il en soit, tous ces groupements d'auto-défense ont été dissous aprés quelques jours, lorsque l'arrivée des renforts militaires a été effective.
Quels sont ces "renforts militaires" ? Je rappelle que le 8 mai 1945, la quasi totalité de l'Armée d'Afrique est encore en Allemagne ou en Métropole. Ne restent en Algérie que des unités d'instruction ou de dépôt, composées surtout de troupes coloniales (Tirailleurs algériens ou africains). S'ajoutent bien sur la Gendarmerie Mobile et les pelotons d'instruction de la Légion étrangère à Sidi-Bel-Abbès (région d'Oran). Pas d'aviation, pas d'artillerie, pas de chars. Les transports de troupes disponibles sera effectué par des "Dakotas" US (qui ne peuvent transporter que 30 hommes et leurs équipements à la fois.) et par le train et la route.
En face, environ 50.000 émeutiers déchaînés et armés. Ils détiennent des armes de guerre (fusils Mauser ou Stati en provenance des stocks de l'armée allemande saisis en Tunisie) et comme je l'ai dit, menacent dangereusement les petits centres de colonisation, les fe'rmes isolées, les maisons forestières...
La "répression" était terminée, le calme étant revenu, le 22 mai 1945. Donc 14 jours d'insurrection, et 10 jours de riposte effective de l'armée. Et on voudrait nous faire croire que cette riposte aurait fait 45.000 victimes ! Soit 4.500 morts par jour ! 
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 21 Oct - 14:16 (2007)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

D'ailleurs, d'où vient de chiffre ? Il a été prononcé pour la première fois les 10 et 11 mai 1945 sur les ondes de la "Voix des Arabes", une radio "privée" qui émet à... Damas en Syrie et au Caire en Egypte... 48 heures aprés le début des événements la propagande arabe au Moyen-Orient établi ce chiffre totalement fantaisiste, mais qui sera repris des années plus tard et qu'un ambassadeur de France avalisera en 2003 au cours de cérémonies de commémoration par l'état algérien !

Ce chiffre qui est repris dès l'origine par la presse... anglo-saxonne dont des "représentants" se trouvent sur place...Nos services de renseignement ont également signalé que ces étranges journalistes, circulant en jeeps militaires et sur les lieux avant le déclanchement des troubles étaient appointés par l'OSS et l'IS, services secrets US et britanniques... Mais "libération" exige, personne n'en fera évidement cas.En ce mois de mai 1945, il n'y a en Algérie qu'un seul organisme fiable et dont les rapports minitieux ne peuvent être mis en cause, c'est ... la gendarmerie nationale. Elle va établir, trés minutieusement je l'ai dit, le bilan des victimes, de part et d'autre; 102 européens, et environ 1500 indigènes tués. je dis "environ 1500, parceque certains, considérés comme "morts" n'étaient en réalité qu'au maquis, et réapparaitront dans les semaines qui suivent.
Pour les européens, le bilan est facile à faire. Il suffit de compter les corps. Pour les indigènes c'est plus difficile, parceque certains ont été tués loin de leurs douars d'origine et d'autres ont été enterrés sans être signalés aux autorités. Mais tous, je dis bien tous, possèdent cette fameuse "carte de ravitaillement" sans laquelle il est impossible à l'époque, d'avoir accès à l'alimentation de base qui est, comme en Métropole, rationnée. Même en admettant une "marge d'erreur" importante, due comme je l'ai dit aux difficultés de comptage, on est fort loin des 45.000 morts de la propagande. Certains historiens honnêtes ont établi une "fourchette" ne dépassant pas les 3.000, ce qui est déjà considérable, bien sur !
J'ajouterai que en ce qui concerne la Marine nationale, venue appuyer les forces terrestre, on dispose, là encore des rapports minutieux établis à partir du nombre de coups de canons tirés, des munitions employées, et là aussi, on est obligé de constater que la plupart de ces coups etaient des coups de semonce exécutés avec des obus d'exercie ! Pour "encager" les bandes rebelles.

Le 23 mai, de grandes cérémonies d'Aman (de pardon) se déroulent sur les lieux en présence de toutes les autorités militaires, civiles et religieuses, et le général Duval, qu'on a appelé plus tard le "Boucher" de Sétif, est invité à une prière "oecuménique" à la mosquée de Constantine !

Voilà la vérité sur ces événements qui auraient du susciter immédiatement de la part du gouvernement français* un changement radical de la politique suivie jusqu'à présent, pour éviter ce que le général Duval avait prédit: "La paix pour dix ans"... Il s'était trompé de peu. 9 ans plus tard, en 1954, c'était le déclenchement de la "guerre d'Algérie" !

*Le gouvernement était présidé par le général De Gaulle et comptait 5 ministres communistes dont Maurice Thorez, et Charles Tillon (Ministre de l'Air)
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 24 Oct - 18:35 (2007)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

On peut s'étonner de l'attitude du PCA par rapport à ces émeutes, sachant que 10 ans plus tard, il prendra fait et cause pour les indépendantistes. Elle est effectivement tout à fait contradictoire !
Bon, certes on sait que parfois et en fonction des ordres reçus de... Moscou, le parti français nous a habitué à des virages à 180°... Mais là...
C'est pourtant simple à comprendre. A cette époque le PCA s'appuie surtout sur les "petits-blancs", ce prolétariat européen des ouvriers, employés, fonctionnaires modestes, qui constitue la grande majorité de son électorat et sa base militante. Il n'est pas trés introduit chez les indigènes qui lui opposent leur religiosité. Et il est difficile pour un communiste  de faire passer son message avant celui du Coran ! Ces "petits-blancs" ne sont bien entendu pas pour une indépendance qui ne verrait certainement pas l'amélioration de leur statut... Et le PCA veut donc d'abord "soviétiser" l'Algérie avant toute indépendance, qui risque de l'exclure de la future vie politique algérienne...
Alors on voit bien dans les défilés du 1er Mai à Alger et ailleurs, les cortèges de la CGT et du PCA, composés en majorité d'Européens, auxquels se mêlent les ouvriers et employés musulmans, mais jamais les "nationalistes" algériens. D'ailleurs ce 1er mai 1945, à Alger, ils formeront un cortège séparé qui provoquera des incidents faisant deux morts.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Sam 27 Oct - 09:13 (2007)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

D'ailleurs pour vous donner une idée de la position du PCA à la fin du mois de mai 1945, voici la copie du tract qui était distribué par ses soins, je cite:

" IL N'Y A PAS DE "REVOLTE ARABE" - MAIS UN COMPLOT FASCISTE: VOILA LA VERITE !

Les Vichyssois du Gouvernement Général (de l'Algérie: NDLR) et autres agents de la 5° Colonne pour masquer leur crime disent partout: "Les Arabes se sont révoltés ! Ils ont massacré des Européens à Sétif !" et ils ajoutent: "On leur a donné trop de libertés: un seul moyen convient: la matraque."

Des gens de bonne foi, trompés et effrayés, le croient et le répètent.

IL N'YA PAS EU DE REVOLTE ARABE !

Depuis des mois les services du Gouvernement Général avec BERQUE et BALENSI se sont efforcés de créer des troubles en affamant les populations rurales, en couvrant les caïds voleurs et les Administrateurs corrompus et en se servant de leurs instruments, les mouchards et provocateurs pseudo-nationalistes. Les Musulmans dans leur ensemble, comme les Européens ont souffert sans rien dire.
Le 1er Mais, puis à l'occasion de la prise de Berlin par l'Armée Rouge et à celle de la capitulation des armées hitlériennes c'est par centaines de milliers qu'ils ont manifesté en parfaite communauté d'esprit avec les démocrates européens.
Mais il fallait que le sang coule: ON A DONC ORGANISE UNE TUERIE.

A Sétif, profitant des manifestations populaires du 8 mai, une poignée de provocateurs, de tueurs armés, recrutés parmi les éléments tarés du P.P.A. (les chefs sont restés à l'abri évidemment) ont froidement assassiné avec des méthodes hitlériennes. Ils se sont répandu ensuite dans les campagnes avec des autos, circulant librement, pouvant ainsi et à loisir, brûler, piller et tuer.

La grande masse des Musulmans est restée absolument étrangère aux pillages et aux assassinats. Elle en est la principale victime, puisque des milliers d'indigènes sont tombés sous les coups de la plus bestiale répression !

La presse a par ailleurs cité de multiples exemples de Musulmans sauvant la vie et la propriété d'Européens. En vérité:

IL Y EU UNE MONSTRUEUSE PROVOCATION A CARACTERE FASCISTE !

On a fait couler le sang en Algérie pour pouvoir prétexter une "révolte Arabe", et créer ainsi les conditions favorables à l'établissement d'une dictature fasciste dont les premières manifestations sont ce qu'ont eu l'audace de réclamer les gros "colons" vichyssois des Délégations financières, seigneurs de la terre, de la banque et des mines, a savoir:
1° L'organisation de la guerre civile par la création d'une milice fasciste sous le couvert de "garde civile";
2° La suppression des libertés démocratiques élémentaires (droit de pressen de réunion, de vote, etc..etc...);
3° Le discrédit sur le peuple de France dont les sentiments démocratiques se sont nettement affirmés lors des récentes élections, par l'inapplication de l'Ordonnance du 7 mars 1944 et le retour à l'odieux code de l'indigénat.
Voilà ce que représente le "maintien de l'ordre" pour les cent seigneurs de la colonisation et leurs agents du Gouvernement Général.
Personne ne sera dupe de cette criminelle manoeuvre.

L'ORDRE EN ALGERIE EXIGE :

1° Donner du pain et non des bombes.
2° Arrêter sans plus attendre la poignée de traîtres hier ravitailleurs de Rommel, aujourd'hui affameurs des populations algériennes.
3° Relever immédiatement de leurs postes, les hauts fonctionnaires vichyssois qui organisent ou couvrent le complot fasciste et en premier lieu BESQUE, BALENSI et LESTRADE-CARBONEL, préfet de Constantine.
4° Arrêter les délégués financiers européens qui ont rédigé et fait voter la motion de guerre civile du 15 mai 1945.
5° Annoncer sans nouveau délai la date des élections municipales et cantonnales en Algérie.

Telles sont les mesures qui nécessitent l'union totale des populations algériennes sans distinction de race, car, seules, elles permettront en union avec le peuple de France, de faire un pas décisif dans la voie du progrés et de la démocratie.

Là, et là seulement, est la voie du salut.

LE PARTI COMMUNISTE ALGERIEN. "

Fin de citation
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Sam 27 Oct - 22:53 (2007)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

Admin a écrit:
D'ailleurs pour vous donner une idée de la position du PCA à la fin du mois de mai 1945, voici la copie du tract qui était distribué par ses soins, je cite: " IL N'Y A PAS DE "REVOLTE ARABE" - MAIS UN COMPLOT FASCISTE: VOILA LA VERITE !

Les Vichyssois du Gouvernement Général (de l'Algérie: NDLR) et autres agents de la 5° Colonne pour masquer leur crime disent partout: "Les Arabes se sont révoltés ! Ils ont massacré des Européens à Sétif !" et ils ajoutent: "On leur a donné trop de libertés: un seul moyen convient: la matraque."

Première affirmation: Il n'y a pas de révolte Arabe ! Théorie du "complot" fasciste et vychiste; on en sort...

Des gens de bonne foi, trompés et effrayés, le croient et le répètent.

IL N'YA PAS EU DE REVOLTE ARABE !

Depuis des mois les services du Gouvernement Général avec BERQUE et BALENSI se sont efforcés de créer des troubles en affamant les populations rurales, en couvrant les caïds voleurs et les Administrateurs corrompus et en se servant de leurs instruments, les mouchards et provocateurs pseudo-nationalistes. Les Musulmans dans leur ensemble, comme les Européens ont souffert sans rien dire.

Attaque virulente contre les "provocateurs pseudo-nationalistes". C'est à dire les partis qui veulent l'indépendance de l'Algérie, comme le PPA...

Le 1er Mai, puis à l'occasion de la prise de Berlin par l'Armée Rouge et à celle de la capitulation des armées hitlériennes c'est par centaines de milliers qu'ils ont manifesté en parfaite communauté d'esprit avec les démocrates européens.

C'est une démonstration de l'unité entre européens et musulmans pour des revendications "sociales" et uniquement "sociales". J'ai dit que les "nationalistes" avaient manifesté "à part"... On comprend pourquoi !

Mais il fallait que le sang coule: ON A DONC ORGANISE UNE TUERIE.

A Sétif, profitant des manifestations populaires du 8 mai, une poignée de provocateurs, de tueurs armés, recrutés parmi les éléments tarés du P.P.A. (les chefs sont restés à l'abri évidemment) ont froidement assassiné avec des méthodes hitlériennes. Ils se sont répandu ensuite dans les campagnes avec des autos, circulant librement, pouvant ainsi et à loisir, brûler, piller et tuer.

La grande masse des Musulmans est restée absolument étrangère aux pillages et aux assassinats. Elle en est la principale victime, puisque des milliers d'indigènes sont tombés sous les coups de la plus bestiale répression !

La presse a par ailleurs cité de multiples exemples de Musulmans sauvant la vie et la propriété d'Européens. En vérité:

IL Y EU UNE MONSTRUEUSE PROVOCATION A CARACTERE FASCISTE !

On a fait couler le sang en Algérie pour pouvoir prétexter une "révolte Arabe", et créer ainsi les conditions favorables à l'établissement d'une dictature fasciste dont les premières manifestations sont ce qu'ont eu l'audace de réclamer les gros "colons" vichyssois des Délégations financières, seigneurs de la terre, de la banque et des mines...

Le discours communiste type de cette époque: vychissois, "seigneurs" de la terre, banques, et mines... Mais tien sur l'anti-colonialisme ou la volonté d'indépendance.

, ...a savoir:
1° L'organisation de la guerre civile par la création d'une milice fasciste sous le couvert de "garde civile";
2° La suppression des libertés démocratiques élémentaires (droit de pressen de réunion, de vote, etc..etc...);
3° Le discrédit sur le peuple de France dont les sentiments démocratiques se sont nettement affirmés lors des récentes élections, par l'inapplication de l'Ordonnance du 7 mars 1944 et le retour à l'odieux code de l'indigénat.
Voilà ce que représente le "maintien de l'ordre" pour les cent seigneurs de la colonisation et leurs agents du Gouvernement Général.

Ici on a les "cent" seigneurs, ailleurs on a les "200 familles"... La création des "milices" a été locale et ponctuelle et le PCA le sait, puisque des membres de la CGT en faisaient partie ! Donc, il ment ! Pour appuyer ses contre-vérités...

Personne ne sera dupe de cette criminelle manoeuvre.

L'ORDRE EN ALGERIE EXIGE :

1° Donner du pain et non des bombes.
2° Arrêter sans plus attendre la poignée de traîtres hier ravitailleurs de Rommel, aujourd'hui affameurs des populations algériennes.
3° Relever immédiatement de leurs postes, les hauts fonctionnaires vichyssois qui organisent ou couvrent le complot fasciste et en premier lieu BESQUE, BALENSI et LESTRADE-CARBONEL, préfet de Constantine.
4° Arrêter les délégués financiers européens qui ont rédigé et fait voter la motion de guerre civile du 15 mai 1945.
5° Annoncer sans nouveau délai la date des élections municipales et cantonnales en Algérie.

Telles sont les mesures qui nécessitent l'union totale des populations algériennes sans distinction de race, car, seules, elles permettront en union avec le peuple de France, de faire un pas décisif dans la voie du progrés et de la démocratie.

Là, et là seulement, est la voie du salut.

LE PARTI COMMUNISTE ALGERIEN. "

Fin de citation



On peut le constater le PCA, étroitement lié au PCF, ne fait qu'appliquer aux Algériens que ce qu'il débite en France métropolitaine. On est loin de l'aide aux indépendantistes qu'il revendiquera des années plus tard et encore aujourd'hui d'ailleurs !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 31 Oct - 13:45 (2007)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

Nous n'oublions pas non plus que l'Algérie, depuis le 8 novembre 42, comme toute l'Afrique du Nord, est placée sous administration "gaulliste". Darlan a été assassiné, Giraud mis à l'écart, et à Alger les "patrons" sont gaullistes et communistes et même si il reste quelques fonctionnaires nommés par Vichy, ils sont d'abord des fonctionnaires et obéissent aux ordres de la "Capitale de la France en guerre". Donc on voit mal comment en mai 1945, les "gens de Vichy" auraient pu y commanditer des événements révolutionnaires !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 1 Nov - 20:26 (2007)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

Qui a intérêt à grossir les événements ?

D'abord les Frères Musulmans, qui depuis le Caire, prêchent la "Guerre Sainte" contre l'Occident "judéo-chrétien". Ils manipulent en Algérie la confrérie des Oulémas qui sont les "savants musulmans" du Maghreb.
Ensuite les Américains. N'oublions pas qu'ils sont à l'époque profondément anti-colonialistes et qu'ils tiennent à profiter de l'avantage que leur donne la "victoire" sur l'Allemagne pour faire leur police sur les vieilles nations européennes "coloniales" en essayant, si possible, de prendre leur place en Afrique et en Extrême-Orient "sous d'autres formes" (sic)
Et bien sur, les soviétiques qui n'ont pas abandonné leur lutte contre les nations européennes "capitalistes" et qui pensent qu'en suscitant des troubles dans leurs colonies, ils les affaibliront économiquement et pourront ainsi favoriser la prise du pouvoir par les partis communistes locaux.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 4 Nov - 16:46 (2007)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

Ensuite il faut remettre des "événements de Sétif" à leur échelle. Il y eut en tout et pour tout 50.000 émeutiers au grand maximum et localisés dans cette région de Sétif-Guelma qui ne constitute pas toute l'Algérie. Les deux gros massifs Berbères, Aurès et Kabylie, n'ont pas bougé. L'émeute n'a pas gagné les grandes villes d'Algérie, Alger, Constantine, Oran. S'il y avait eu un véritable soulèvement "anti-français", il aurait pu faire de gros dégats, compte tenu justement de l'absence de cette "Armée d'Afrique" qui n'était pas encore rentrée d'Europe...

Mais, comme l'a dit le général Duval, la paix était rétablie pour "dix ans". Cet avertissement concernait surtout le gouvernement "de Paris" qui se trouvait alors devant des décisions à prendre; ou bien l'Algérie était une "province française" à part entière et tous ses habitants étaient considérés comme des citoyens de la République française. Ou bien, l'Algérie, ce n'était pas la France, et il fallait en revoir les statuts "coloniaux"... Mais au lieu de celà, l'état français choisit l'immobilisme en remettant aux calendes grecques la moindre réforme... La braise couvait sous la cendre... La guerre d'Indochine avait commencé et la IV° République y envoyait ses troupes... coloniales ! Tirailleurs algériens, tunisiens et marocains...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Jeu 29 Nov - 20:26 (2007)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

Pour être tout à fait objectif, tu devrais ajouter l'énorme pression qui va s'abattre sur la "métropole" comme on dit là-bas, de la part des grands colons qui contrôlent les assemblées "algériennes", et les grandes banques locales. Ils sont les chauds partisans du "statu-quo" et vont s'opposer de toutes leurs forces aux réformes que souhaitent entreprendre les "Gouverneurs Généraux" envoyés de Paris

Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 5 Déc - 11:25 (2007)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

"Pour être tout à fait objectifs" précisons que parmi ces "grands colons", figuraient de nombreuses notabilités algériennes (Caïds, Aghas, Bachagas...) fort heureuses d'avoir retrouvé les antiques dominations tribales à l'ombre du drapeau français...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:57 (2016)    Sujet du message: Sétif 1945

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'Algérie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com