France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Sétif 1945
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'Algérie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Popaul


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2007
Messages: 127
Localisation: Saint-Etienne

MessagePosté le: Mer 5 Déc - 19:47 (2007)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

Ces quelques seigneurs féodaux n'avaient rien à faire dans l'Algérie démocratique et socialiste. Ils étaient des collabos lécheurs de bottes des colons français. Evil or Very Mad
_________________
A bas la guerre !


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 5 Déc - 19:47 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Sam 8 Déc - 00:15 (2007)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

Avec vous au moins c'est clair ! Nous n'avons pas affaire à une personne soucieuse de vérité historique, mais à un propagandiste borné du stalinisme primaire. Continuez, vous me faites bien rire !

Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Sam 8 Déc - 09:24 (2007)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

Disons que nous tolérons Popaul, pour son côté "amuseur public" ! C'est tellement rare aujourd'hui d'avoir à disposition un des dernier fossiles du stalinisme néandertalien et de le laisser délirer à loisir, vu qu'il n'existe aucune Loi pour l'interdire...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Mar 1 Jan - 23:27 (2008)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

Le Mythe des 45 000 musulmans victimes de la répréssion.

Un mythe consiste à grossir démesurément un fait réel - ou un noyau de faits réels - , à l'enrichir de détails propres à encourager la fraternité, ou à exciter les haines. Comme la langue d'Esope, c'est la meilleure ou la pire des choses.


Le mythe des représailles massives qui, en 1945, autour de Sétif et de Guelma, auraient été exercées par des colons ou des fonctionnaires survivants (aprés le massacre initial d'une centaine d'Européens) ainsi que par les troupes chargéesde rétablir l'ordre, à été soigneusement entetenu par les partisans de l'indépendance algérienne. Il a développé chez les musulmans d'Algérie, surtout parmi les jeunes, un désir de veangeance.
Et en 1954, les "Fils de la Toussaint" comme les nomme Yves COURRIERE, y trouvérent un bon motif pour abattre, à Kenchela et dans l'Aurés, sans aucune provocation, un officier, un caïd et unjeune ménage d'instituteurs.
Ala base de ce mythe, précisons les faits de 1945 :

8 MAI 1945. A Sétif et dans un rayon de cent kilométres, explosion d'une sorte de guerre sainte, aux cris de Djihad !
Attaque des Européens rencontrés non seulement dans les rues de Sétif, mais sur les routes, dans les villages, les fermes isolées, les maisons forestières. Dés le lendemain, extension du soulévement autour de Guelma.
Le Gouverneur Général, Yves CHATAIGNEAU, responsable de la sécurité intérieure et extérieure de l'Algérie, requiert l'intervention des forces armées de terre, de mer et de l'air dans le cadre du plan établi en 1944, pour le cas de troubles par le Général CATROUX, Ministre Délégué pour l'Afrique du Nord. Dans la zone insurgée, il rend les pouvoirs de l'état de siège à l'armée, qui en avait été dessaisie en 1944.
Affrontement armés entre les troupes et les insurgés au cours d'opérations de dégagement tant des agglomérations comme Guelma que des villages comme Chevreul et Kerranta, des fermes , des maisons forestières (notamment des Babors). Les troupes étant essentiellement musulmanes (tirailleurs, spahis, goumiers) aucun motif raciste dans ce rétablissement de l'ordre ni dans la recherche des meneurs qui a suivi. Quelques réactions regrettables de la part d'Eropéens bouleversés en retrouvant, autour de Guelma, des parents ou des amis sauvagement éventrés Ce furent des cas isolés, non des réprésailles massivement organisées. Mais pour soutenir, de l'extérieur, le soulévement , les "Fréres Musulmans" lancent sur les ondes de la radio du Caire, la fable de 45 000 musulmans sustématiquement massacrés dans le Constantinois, procédé de guerre psychologique propre à donner mauvaise consience aux Français non musulmans d'Algérie, comme à ceux de la Métropole.
Le ministre de l('interieur du gouvernement provisoire, TIXIER, vient personnellement enquêter en Algérie. Le Gouverneur Général Yves CHATAIGNEAU fait comparer le nombre de cartes d'alimentation présentées aprés les événements avec le nombre des cartes distribuées auparavant. On aboutit à une différence d'environ un millier, calcul assurément approximatif, mais qui donne un ordre de grandeur bien éloigné des 35 000 musulmans prétendument massacrés, chiffre lancé par le Radio du Caire. Cependant, l'escalade se poursuit dans la radio, dans la presse, dans les livres; on parle de 45 000 et jusqu'à 60 000 ! Le mythe était lancé !
Or les affrontements ont duré deux semaines. Pendant les huit mois que le Corps Expéditionnaire Français du futur Maréchal JUIN a combattu en ITALIE, face aux mitrailleuses, aux obus, aux chars, aux bombardiers nazis, il a perdu seulement 1300 hommes. Comment en quelques jours, dans le Constantinois, eut il été possible même à des massacreurs systématiques d'abattre des dizaines de milliers de musulmans ?
Affirmer, répéter, c'est la méthode efficace des publicitaires ou des propagandistes. C'est ainsi que l'on crée les mythes. Et ils ont la vie dure ! Faut il comme beaucoup d'historiens de seconde main, les accepter passivement ? Ne faut il pas chercher sans cesse la vérité ou, tout au moins s'en approcher ?
Je reste reconnaissant à la mémoire du Général DUVAL qui, alors à la tête de la Division de Constantine, a su rétablir l'ordre avec rapidité et un souci constant d'amitié pour la masse musulmane. A la fin des "événements", il a bien mérité d'être invité à la mosquée de Constantine, au milieu des croyans coraniques, pour remercier avec eux le Tout-Puissant d'avoir rendu la paix ...au moins provisoirement.

Général Henry MARTIN
Commandant le 19e Corps
en Algérie (1944-1946)

in Historia Magazine "La Guerre d'Algérie" N° 196
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Mer 2 Jan - 16:06 (2008)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

Le nombre de tués de l'armée d'Afrique au cours des campages d'Italie et de Provence est de 6.000. Il est évident que le chiffre de 45.000, émis par "La Voix des Arabes" au Caire et à Damas, et repris par la presse anglo-saxonne, est tout à fait irréaliste. Je pense que le nombre des victimes de la repression , déjà considérable, n'a pas dépassé les 3.000 morts.

Revenir en haut
Pigeon-ramier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2007
Messages: 43
Localisation: Corse

MessagePosté le: Ven 4 Jan - 20:21 (2008)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

Cette histoire est atroce comme toute situation de guerre. Je voulais juste citer Charles André Julien dans un article du 28 juin 1945 paru dans le populaire pour rééquilibrer l'émotion des récents posts et mieux faire comprendre aux lecteurs la complexité de cette situation ;

(il fait référence à la répression des manifestations nationalistes de Sétif, Guelma, Bône en 1945).

"Il faut le proclamer hautement. La répression a été disproportionnée et atroce. L'autorité militaire a lâché autour de Sétif des Sénégalais et des légionnaires qui ont massacré et violé en toute liberté. On suivait leur trace aux incendies qui jalonnaient le plateau. Dans la région de Djidjelli, où il n'y avait pas eu de victimes et où la population musulmane assurait l'ordre, d'autres Sénégalais purent tuer et brûler à loisir. Cependant le Duguay-Trouin bombardait les environs de Kherrata et les avions inondaient les douars de bombes. La panique rendit féroce la population civile(européenne). A sétif, on abat sommairement tout musulman qui ne porte pas de brassard. A Guelma, on fusille plusieurs centaines de jeunes gens. A djidjelli, c'est sous l'oeil approbateur du préfet de Constantine que des miliciens armés et des soldats pillent le quartier musulman. Grâce aux armes distribuées, la vieille haine raciste peut s'épancher dans le sang."

L'auteur estima dans cet article le nombre de victimes entre 6000 et 8000 morts. Il y avait déjà en 1945, l'objet d'une profonde rancoeur.


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Ven 4 Jan - 20:37 (2008)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

Et moi pour "relativiser" cet article je te donne le lien de la bio de cet "auteur" (loin d'être "impartial" et plus suspect que tu ne le dis !!
La preuve ici : http://centre-histoire.sciences-po.fr/archives/fonds/charles_andre_julien.h…
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 4 Jan - 20:43 (2008)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

Pigeon-ramier a écrit:
Cette histoire est atroce comme toute situation de guerre. Je voulais juste citer Charles André Julien dans un article du 28 juin 1945 paru dans le populaire pour rééquilibrer l'émotion des récents posts et mieux faire comprendre aux lecteurs la complexité de cette situation ; (il fait référence à la répression des manifestations nationalistes de Sétif, Guelma, Bône en 1945).

"Il faut le proclamer hautement. La répression a été disproportionnée et atroce. L'autorité militaire a lâché autour de Sétif des Sénégalais et des légionnaires qui ont massacré et violé en toute liberté. On suivait leur trace aux incendies qui jalonnaient le plateau. Dans la région de Djidjelli, où il n'y avait pas eu de victimes et où la population musulmane assurait l'ordre, d'autres Sénégalais purent tuer et brûler à loisir. Cependant le Duguay-Trouin bombardait les environs de Kherrata et les avions inondaient les douars de bombes. La panique rendit féroce la population civile(européenne). A sétif, on abat sommairement tout musulman qui ne porte pas de brassard. A Guelma, on fusille plusieurs centaines de jeunes gens. A djidjelli, c'est sous l'oeil approbateur du préfet de Constantine que des miliciens armés et des soldats pillent le quartier musulman. Grâce aux armes distribuées, la vieille haine raciste peut s'épancher dans le sang."

L'auteur estima dans cet article le nombre de victimes entre 6000 et 8000 morts. Il y avait déjà en 1945, l'objet d'une profonde rancoeur.




Mais c'est totalement faux ! Il n'y a eu aucune "mlilice" de constituée à Didjelli, en plus sous l'oeil du "Préfet". A Didjelli où il ne devait y avoir qu'une dizaine d'européens à même de prendre des armes ! Et l'autorité miliitaire n'a jamais "laché" de légionnaires ou de tirailleurs sénégalais autour de Sétif ! Charles André Julien, proche des milieux indépendantistes a raconté n'importe quoi et je serais curieux de savoir quel est ce "populaire" qui a recueilli son article ! "Alger Républicain" ? "'Liberté" ? ou "l'Humanité" ? Les trois quotidiens communistes de l'époque ! On a la un exemple de la désinformation qui a commencé à servir la propagande des nationalistes... Archi faux !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Moïse


Hors ligne

Inscrit le: 17 Déc 2007
Messages: 44
Localisation: Les Cieux

MessagePosté le: Sam 5 Jan - 12:29 (2008)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

Charles André Julien a écrit une trés interessante Histoire du Maghreb et je m'y réfère souvent. Mais en juin 1945, il intervient en tant que journaliste (de gauche) dans un quotidien métropolitain sans avoir assisté, ni aux événements "de Sétif", ni à la repression. Permettez moi donc de mettre en doute ses affirmationsn qui proviennent pour l'essentiel du journal "Alger Républicain" qui est le quotidien communiste d'Alger.

Les victimes européennes de l'émeute du 8 mai 1945 sont au nombre de 92 morts et une centaine de blessés. mais il faut compter aussi plusieurs centaines de musulmans, tués parcequ'ils protégeaient des européens.
La repression ?
Il faut d'abord se rendre compte qu'il n'y a en Algérie à ce moment là qu'une armée réduite à sa plus simple expression, l'essentiel de l'Armée d'Afrique étant encore en Allemagne et en territoire métropolitain qu'elle vient de libérer. Il n'y a donc en Algérie, en Tunisie et au Maroc que des troupes de garnison à l'instruction, composées pour l'essentiel de Tirailleurs algériens et de Légion étrangère. Il y a peu d'aviation (on aura recours aux "Dakotas" de l'US Air Force pour transporter les légionnaires) pratiquement pas d'artillerie (de vieux "75" d'école à feu) pas de chars de combat. Seront engagés les "Half Tracks" (semi-chenillés) et AMM8 (Auto-mitrailleuse sur pneus armées d'un canon de 20 mm et d'une mitrailleuse de 12,7mm) de la Gendarmerie Mobile.
La marine est représentée par une douzaine de bâtiments de faible tonnage, dont le "Duguay-Trouin", croiseur de deuxième classe, du Tigre, contre-torpilleur, du Tempête, torpilleur, de trois escorteurs, Sabre,Goumier, Cimeterre, des chasseurs 91, 94, 96, et de deux vedettes portuaires.
On possède les compte-rendus précis et détaillés des coups de canons tirés, et on peut se rendre compte que la plupart des obus tirés sont des obus d'exercice, qui font du bruit, de la fumée, mais peu de dégats. En plus, les ordres donnés spécifient que ces tirs seront des tirs d'intimidation sur les crêtes et sur les itinéraires que semblent emprunter des bandes d'émeutiers. Les C.R de tirs des navires de la Marine Nationale ne mentent pas !
On établi entre 50.000 et 80.000 le nombre d'émeutiers, la plupart armés de fusils de chasse, de fusils de guerre (allemands, italiens et... américains) et de machettes. La première mission des troupes est de dégager les fermes et les villages assiégés, dont les habitants se défendent avec des moyens dérisoires.
Les "milices". Ce sont en réalité des groupe d'auto-défense. Le nom "milice" qui a à l'époque encore une sombre connotation a été employé à dessein dans les tracts du PCF. Comment sont-ils organisés ?
Conformément à la Loi républicaine qui vient d'être rétablie, le sous-préfet réunit à Guelma, le commandant d'armes, le président des Anciens Combattants et le secrétaire de l'Union Locale des Syndicats (dont la CGT). Il constitue des groupes de 20 hommes sous la responsabilité de la gendarmerie qui distribue les armes disponibles pour compléter les fusils de chasse dont disposent certains. Ces groupes sont chargés de la garde de points précis et de protéger les gens chargés d'aller chercher du ravitaillement. Ils seront dissous, et leurs armes récupérées dès que l'armée pourra les remplacer, c'est à dire quelques jours aprés leur formation. Il y eut quelques "bavures", mais les coupables furent arrêtés et traduits devant les Tribunaux. En tous les cas, aucun de ces "raids criminels de milices vichystes" dont parle la propagande du parti communiste !
Comment a été obtenu le nombre "officiel" des victimes de la répression ?
A cette époque, toute la population algérienne (européens et musulmans) possédait une carte de ravitaillement individuelle nominative, indispensable pour pouvoir accéder aux rations alimentaires. Il suffisait de compter le nombre de cartes "manquantes" pour avoir une idée du nombre de "disparus". Ainsi le chiffre de 1500 morts donné par les autorités, ce qui est déjà extrêmement important. D'autres sources font état de 3000 morts, mais on doit préciser que nombre de "disparus" revinrent dans leurs douars quelques semaines aprés les événements, aprés que l'Amman (pardon) eut été prononcé.
En tous les cas, rien à voir avec le chiffre tout à fait fantaisiste de 45.000 morts donnés et diffusé depuis par les Algériens.
Ce chiffre de 45.000 morts a été lancé 48 heures aprés le début des événements par... la "Voix des Arabes", une radio dont les éméteurs se situaient à Damas et au Caire ! Il est fort probable qu'elle tenait elle-même ce chiffre... des services secrets US et Anglais.


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Jeu 8 Mai - 15:20 (2008)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

Pour ceux qui sont masos ! Et qui souffrent d'insomnie en plus ! A 0 h 00 cette nuit sur la 2, un film sur le 8 mai 1945, produit par une "historienne algérienne" aidée dans sa tache par un "spécialiste" de l'histoire d'Algérie au... CNRS, et avec des "témoignages" de victimes de la répression française... Je n'ose imaginer l'objectivité d'un tel document.
Aucun "témoin" côté "Français", comme Francine Dessaigne ou Maurice Villard, bien entendu ! 8)
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 9 Mai - 11:05 (2008)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

J'imagine ! Non, à cette heure là, je dormirai du sommeil du juste !
Encore une démonstration du négationnisme historique du CNRS et de ses camarades fellouzes ! Merci, je suis servi...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Alexandre


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2008
Messages: 354
Localisation: Nice

MessagePosté le: Ven 9 Mai - 17:04 (2008)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

Au train ou ça va, on va voter une nouvelle Loi Gayssot pour décreter que tout ce qui accable les Algériens du FLN est "négationniste" et c'est nous qui allons l'avoir dans le baba.
_________________
Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait le complice des menteurs et des faussaires.&quot; Charles Péguy


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Sam 10 Mai - 08:58 (2008)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

Le dit pas en rigolant Alexandre .. 8)
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Sam 10 Mai - 12:18 (2008)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

Lorsqu'on entend certaines infos... Je ne suis pas loin de penser que cette tendance à faire notre (je parle de la France) la version bouteflikesque de l'histoire de l'Algérie, nous prépare à une "Loi" de ce type ! Au nom de "l'amitié" des Peuples de la Méditerranée bien entendu !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Croquignol


Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2008
Messages: 429
Localisation: Sarthe

MessagePosté le: Sam 10 Mai - 14:46 (2008)    Sujet du message: Sétif 1945 Répondre en citant

Charles-André Jullien et Benjamin Stora ! Avec ces deux là on est sur d'avoir une "histoire" de la guerre d'Algérie parfaitement bidon ! A gerber !

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:43 (2016)    Sujet du message: Sétif 1945

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'Algérie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com