France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les trois jours qui changèrent la guerre
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 1 Juil - 16:28 (2015)    Sujet du message: Les trois jours qui changèrent la guerre Répondre en citant

On a oublié ces trois journées décisives au cours desquelles le sort de la guerre de 39/40 se joua: les 15,16 et 17 juin 1940, au cours desquelles Reynaud escamota les deux télégrammes de Churchill qui le déliait de l'accord du 28 mars empéchant la France de signer, seule, un armistice avec l'Allemagne !
Reynaud ne parla pas de ces télégrammes à ses ministres, ce qu'il aurait du faire, mais fit en sorte que Campbell et Spears, les envoyés de Churchill, reprennent le dernier d'entre eux qui autorisait le gouvernement français à demander à l'Allemagne des conditions d'armistice avec pour condition de mettre la flotte française à l'abri dans des ports anglais...Paul de Villelume, qui était le directeur du Cabinet militaire de Paul Reynaud l'a trés bien rapporté dans son livre "Journal d'une défaite" édité en 1976 chez Fayard.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 1 Juil - 16:28 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Jeu 2 Juil - 17:43 (2015)    Sujet du message: Les trois jours qui changèrent la guerre Répondre en citant

C'est vrai ! La complicité De Gaulle/Reynaud est démontrée au cours de ces journées, où Reynaud sait qu'un armistice est inévitable, mais ne veut pas en porter la responsabilité. De Gaulle "tombe bien" à Londres où Chruchill lui confère un rôle qui ne saurait lui incomber. Il n'est que sous-secrétaire d'état, général à titre temporaire et en représente en rien le gouvernement français qui ne l'a pas désigné pour ces prises de contact avec Churchill.
Mais il faut avoir l'air de "résister"... Alors que l'on ne connait pas encore ce qui résultera d'une demande d'armistice, on fait "comme si" Hitler l'avait réfusée ou éxigé la capitulation générale de l'armée française et la remise de la flotte !
Churchill, qui ne pense qu'à l'Angleterre, voit une occasion de torpiller toute demande d'armistice qui serait faite par le gouvernement français...
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Dim 5 Juil - 09:54 (2015)    Sujet du message: Les trois jours qui changèrent la guerre Répondre en citant

Ce sont deux télégrammes de Chruchill qui furent escamotés par les Anglais et remplacés par cette offre d"Union farfelue entre l'Angleterre et la France, sortie des cerveaux malades de De Gaulle et de Jean Monet. Ce projet prévoyait ni plus ni moins que l'absorption par l'Angleterre de la France et de son empire, en une seule "Nation", dont tous les citoyens seraient à la fois Anglais et Français... Il est évident que soumis à un référendum, si celà avait été possible, un 15, un 16 ou un 17 juin 1940, un tel projet aurait été rejeté par 95% des Français. Mais à l'époque, des Français on s'en foutait à Londres !
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
Compagnon


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2008
Messages: 348
Localisation: Le Pontet

MessagePosté le: Mar 7 Juil - 11:32 (2015)    Sujet du message: Les trois jours qui changèrent la guerre Répondre en citant

Cerveau malade ? Comme vous y allez ! De Gaulle, grand soldat, ne pouvait imaginer la turpitude de Reynaud qui le mit en avant pour masquer sa lâcheté !
De Gaulle fit son devoir de soldat: Résister !
_________________
La France a perdu une bataille, mais n'a pas perdu la guerre !


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Sam 25 Juil - 18:13 (2015)    Sujet du message: Les trois jours qui changèrent la guerre Répondre en citant

De Gaulle ne fut jamais un "grand soldat". Un militaire peut-être, mais un soldat, jamais !
Seul officier français ayant levé de drapeau blanc à Verdun, ce qui lui valut d'être privé de son sabre par l'officier allemand qui le fit prisonnier, recevant en prime un coup de baïonnette dans les fesses pour avancer...
En 39/40 ? Deux échecs ! Le premier à Montcornet, salué pourtant comme la seule "victoire" française de cette guerre, le second à Abbeville où la manoeuvre du colonel De Gaulle fut l'exact contraire de ce qu'il avait toujours préconnisé dans ses "méthodes" tactiques. Et puis ?
Il laisse sa 4ème DCR en l'état pour se rendre à Paris occuper le fauteuil de Sous-Secrétaire d'Etat à la Guerre, servant fidèlement Paul Reynaud qui l'envoie à Londres... Où il restera pour diriger sa guerre contre les... Français de Vichy !
Victoires: Mers el Kébir, Dakar, la Syrie... Toujours contre des Français... Retraité au moment de la guerre d'Indochine, il refera surface en Algérie où il gagnera la guerre d'Algérie pour le FLN et contre des... Français !
Vous parlez d'un "Grand soldat" !


Revenir en haut
Fréderic le Grand


Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 617
Localisation: Pyrénées Orientales

MessagePosté le: Mer 2 Sep - 11:16 (2015)    Sujet du message: Les trois jours qui changèrent la guerre Répondre en citant

Il est vrai que Paul Reynaud et tous les amis de Londres ne voulaient pas d'un armistice et qu'ils se raccrochaient à cet "accord" signé sur un coin de table entre Churchill et lui-même, sans consultation de l'Assemblée Nationale. Et c'est pour ça que Paul Reynaud fit tout ce qu'il pouvait faire pour refuser de faire savoir que Churchill était d'accord pour que la France demande les conditions d'armistice aux Allemands ! Ce qui l'aurait obligé à reconnaitre que la France était libre de sa décision.
_________________
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire"
G. Orwell


Revenir en haut
Compagnon


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2008
Messages: 348
Localisation: Le Pontet

MessagePosté le: Mer 2 Sep - 19:11 (2015)    Sujet du message: Les trois jours qui changèrent la guerre Répondre en citant

Votre haine à l'encontre de Charles de Gaulle vous aveugle !
Oui, cet homme, providentiel à sauvé la France par ses initiatives dès le 18 juin 1940 !
Et puis, il l'a encore sauvée des aventuriers algérois en 1961 !
C'est un Soldat comme lui qu'il nous faudrait aujourd'hui !
Le petit Dupond-Aignant n'a malheureusemenbt pas le niveau !
_________________
La France a perdu une bataille, mais n'a pas perdu la guerre !


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 9 Sep - 16:28 (2015)    Sujet du message: Les trois jours qui changèrent la guerre Répondre en citant

Non, Compagnon, ce n'est pas de la Haine. Depuis 1962 elle a fait place à la réflexion et à la découverte de certaines réalités qui avait été masquées jusqu'à présent. C'est celà l'Histoire.
On vous l'a dit. De Gaulle n'était pas un soldat. Un militaire peut-être, mais surtout un mégalomane politique capable de toutes les ingominies pour dominer un peuple qu'il méprisait.
Si des Français de métropole s'étaient insurgés comme l'ont fait ceux d'Algérie, il aurait employé envers eux la force des armes, sans état d'âme.
Dupond-Aignant se dit "gaulliste" en s'inscrivant dans la lignée d'une légende afin de capter un électorat qui y croit encore.
Mais les archives s'ouvrent et les langues se délient. Peu à peu les Français ouvrent les yeux et bientôt cette légende retrouvera ses racines étymologiques !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Compagnon


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2008
Messages: 348
Localisation: Le Pontet

MessagePosté le: Dim 20 Sep - 15:15 (2015)    Sujet du message: Les trois jours qui changèrent la guerre Répondre en citant

 Les Français se sont insurgés ! A l'appel de Charles de Gaulle, justement ! Ils se sont insurgés contre l'occupant nazi, alors que ceux que vous admirez se couchaient et collaboraient honteusement !
_________________
La France a perdu une bataille, mais n'a pas perdu la guerre !


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Lun 21 Sep - 16:07 (2015)    Sujet du message: Les trois jours qui changèrent la guerre Répondre en citant

On ne parle pas de la même chose, là ! Les Français se sont insurgés contre l'occupant de leur pays, contre les nazis et les Français d'Algérie se sont insurgés contre ceux qui voulaient les chasser de leur terre. La démarche était la même et les officiers qui les ont commandés avaient tous pour les plus anciens fait partie de la Résistance de 40 et avaient suivi l'exemple de... votre idole, De Gaulle, en refusant la capitulation du gouvernement français devant l'ennemi !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Mar 12 Jan - 18:56 (2016)    Sujet du message: Les trois jours qui changèrent la guerre Répondre en citant

Tous les officiers français qui ont participé de près ou de loin au putsch du 22 avril 1961 à Alger étaient des anciens de la Résistance française contre l'occupant et certains avaient même été gaullistes à cette époque là !
Effectivement, leurs mobiles étaient les mêmes qu'en 1940: refuser la capitulation devant l'ennemi !
Mais en 1940, cet ennemi était le vainqueur de l'armée française en rase campagne... Ce qui était loin d'être le cas en 1961, où l'ALN, bras armé du FLN avait été réduite à l'impuissance !


Revenir en haut
Legion1340015


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2016
Messages: 7
Localisation: Aubagne

MessagePosté le: Mar 18 Oct - 17:55 (2016)    Sujet du message: Les trois jours qui changèrent la guerre Répondre en citant

Admin a écrit:

On a oublié ces trois journées décisives au cours desquelles le sort de la guerre de 39/40 se joua: les 15,16 et 17 juin 1940, au cours desquelles Reynaud escamota les deux télégrammes de Churchill qui le déliait de l'accord du 28 mars empéchant la France de signer, seule, un armistice avec l'Allemagne !
Reynaud ne parla pas de ces télégrammes à ses ministres, ce qu'il aurait du faire, mais fit en sorte que Campbell et Spears, les envoyés de Churchill, reprennent le dernier d'entre eux qui autorisait le gouvernement français à demander à l'Allemagne des conditions d'armistice avec pour condition de mettre la flotte française à l'abri dans des ports anglais...Paul de Villelume, qui était le directeur du Cabinet militaire de Paul Reynaud l'a trés bien rapporté dans son livre "Journal d'une défaite" édité en 1976 chez Fayard.

Reynaud "n'escamota" rien du tout. Ce fut Sir Ronald Campbell qui les remis le 16 Juin à Mr Reynaud et qui le 16 Juin les "retira materiellement".Substituant aux conditions qui y etaient incluses une offre franco-britannique.
Ce qui en consequence explique pourquoi Mr Reynaud n'a fait état que de cette offre et n'a pas fait allusion à ces deux télegrammes.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 18 Oct - 18:49 (2016)    Sujet du message: Les trois jours qui changèrent la guerre Répondre en citant

C'est possible. J'ai parlé du colonel de Villelume qui était à l'époque le directeur du cabinet militaire de Paul Reynaud, et cela est rapporté par Benoist Méchin dans ses "soixante jours..." Toujours est-il que personne n'a cherché à approfondir la question à la libération...
Mais de nombreuses raisons plaidaient en faveur d'un armistice séparé étant donnée l'attitude de la Grande Bretagne durant le conflit, n'est-ce pas?
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Legion1340015


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2016
Messages: 7
Localisation: Aubagne

MessagePosté le: Mar 18 Oct - 22:21 (2016)    Sujet du message: Les trois jours qui changèrent la guerre Répondre en citant

Tout à fait d'accord avec vous Admin sur ce point, l'attitude des anglais.
Je vous recommande le livre du Général Weygand : en lisant les mémoires de guerre du général De Gaulle  Flammarion paru en 1955
Très instructif, et il n'a jamais été poursuivi par le grand homme devant les tribunaux.
J'en deduis donc que ce qu'il y dit est sérieux et véridique.

Excuse moi, j'ai du confondre...


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 19 Oct - 08:30 (2016)    Sujet du message: Les trois jours qui changèrent la guerre Répondre en citant

Oui, effectivement, j'ai lu les Mémoires du grand Weygand qui font date dans la relation des événements de la deuxième guerre mondiale. Bien sur en 1955, il n'était pas question de mettre en cause, ni la IIIème république, ni De Gaulle "l'Homme du 18 juin" et tout notre petit monde politique a préféré laisser le général Weygand dans l'ombre. Un procès aurait soulevé une tempête !
J'ai lu aussi les Mémoires de... De Gaulle et le livre du fils, l'amiral, ainsi que la superbe critique de Henri Christian Giraud...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:04 (2016)    Sujet du message: Les trois jours qui changèrent la guerre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com