France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Réparations et sanctions

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'entre-deux guerres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
JULES


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 262
Localisation: FRANCE

MessagePosté le: Sam 20 Oct - 21:53 (2007)    Sujet du message: Réparations et sanctions Répondre en citant

                        Et cependant les prestations et les paiements que nous avons énumérés
                        dans le traité de Versailles étaient loin de constituer la plus grande partie
                        de ce que l'Allemagne devait payer aux termes du Traité de Versailles.

                        Il y avait encore les " réparations", paiements en espèces et en nature
                        grace auxquels l'Allemagne,unique débiteur,devait faire les frais de la
                        guerre mondiale...

                        Au cas où elle ne voudrait ou ne pourrait s'acquitter des réparations,on aurait  
                        recours aux "sanctions" qui devaient servir de garantie au paiement
                        des réparations.
                        Ces garanties de contrainte devaient être considérées comme des actes  
                        légaux et non pas comme des actes inamicaux.

                        Leur but était de donner à l'Entente le droit d'occuper militairement certaines
                        parties de l'Allemagne,même pendant la paix.
                        La France,tout autant que les autres alliés,n'ignorait pas que "jamais"
                        l'Allemagne ne pourrait remplir les conditions du Traité de Versailles.  

                        Mais la France voulait des clauses "inexécutables"... 
                        Clémenceaux avait déclaré à la Conférence de la Paix:

                           " Dans 15 ans,les Allemands n'auront pas rempli toutes les clauses du traité,
                             et dans 15 ans nous pourrons dire: Nous sommes sur le Rhin et nous
                             y restons."

                         Dans un rapport du 13 octobre 1914,Iswolski avait déjà affirmé que:
                            
                               " La France voulait le Rhin et la destruction de l'Allemagne"

                          Seul Lloyd George, dans son memorandum de Fontainebleau du 26
                          mars 1919,faisait remarquer: 

                                " Nous ne pouvons pas atteindre le double but de détruire l'Allemagne
                                  et d'attendre qu'elle paie."

                           Mais le 26 juillet 1922, Poincaré déclarait,dans un discours devant des 
                           journalistes français connus:

                                  " Le seul moyen de sauver le Traité de Versailles est de faire
                                    en sorte que nos adversaires vaincus ne puissent l'exécuter.
                                    Si l'Allemagne remplissait les clauses acceptées à Versailles,c'en
                                    serait fait de la puissance de notre armée,alors il faudrait
                                    désarmer"

                           Afin de garantir le paiement des réparations,toute la rive gauche du Rhin
                           fut occupée.Les frais d'occupation étaient à la charge de l'Allemagne
                           ( comme pour les autres plus tard).

                           Au chapitre IX du Traité de Versailles, il est stipulé qu'une commission
                           interalliée fixera le montant des paiements et fera connaitre sa décision
                           jusqu'a 1er mai 1921.C'était une tache difficile.Les alliés européens
                           s'étaient tellement endettés vis-à-vis de l'Amérique qu'ils craignaient
                           de dévoiler le montant des dettes à leurs peuples encore enivrés par
                           la victoire...

                           On se consolait par cette phrase commode:

                                   " Le Boche paiera! "

                            C'est en vain qu'on se creusait la tête pour savoir quelle somme,en fin
                            de compte, l'Allemagne aurait à payer.   

                             Pour plus de sûreté,on commença à parler de sommes astronomiques.

                             Lord Cunliffe,Gouverneur de la Banque d'Angleterre,demandait 470
                             milliards de marks-or.
                             Klotz, ministre des finances français,( qui plus tard fut accusé de corruption) 
                             était plus modeste et se contentait de 300 milliards de marks-or,payables
                             en 34 ans...

                             Le 15 septembre 1919, la Commission interalliée des Réparations(Repko)
                             commença ses travaux à Berlin.
                             Comme les autres commissions de controle, elle avait pour devoir de
                             veiller à ce que l'Allmagne s'acquittât exactement de ses obligations.

                             La guerre,avec ses millions de morts et de blessés,avait privé l'Allemagne
                             de ses hommes les plus robustes. 

                             Le blocus de la faim,maintenu par l'Entente avec une incroyable cruauté,
                             bien au-delà des limites de la guerre,avait réduit presque à l'épuisement
                             la population civile....

                             C'est alors qu'arrivait un autre étrangleur que le peuple ne voyait pas,
                             dont il ignorait les desseins et les méthodes,mais dont les griffes le
                             serraient toujours plus fort à la gorge:
                         
                                La " Commission des Réparations".

                               Il est vrai que le peuple n'avait guère le temps de se soucier des mesures 
                               prises par cet étrangleur.Il était menacé dans son repos et dans sa vie
                               par d'autres dangers plus proches et plus visibles.

                               Chaque semaine,presque chaque jour et à chaque heure,il voyait se lever
                               de n'importe quel côté un poing contre lequel il ne pouvait pas se défendre. 

                               Le 3 novembre 1919, l'Entente décréta des sanctions pour le sabotage
                               de la flotte allemande.
                               Les prisonniers de guerre allemands se trouvaient encore en pays ennemis
                               bien que le traité de paix eût été signé depuis longtemps.
                               Lorsque le gouvernement allemand demanda quand ils seraient enfin 
                               rapatriés, Clémenceau répondit:

                                     " Tant que la conscience allemande ne comprendra pas,comme le
                                       monde entier,que les injustices doivent être réparées et les criminels 
                                       punis,l'Allemagne ne doit pas s'attendre à reprendre sa place dans
                                       la communauté des peuples, ni exiger des alliés le pardon de ses
                                       fautes et des adoucissements aux justes conditions de paix."... *

   * Johannes Ohquist: Le National-socialisme, les origines à la guerre,pp.25-27( éd.Avallon,1989)
                               
                             

                            


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 20 Oct - 21:53 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Néness


Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2007
Messages: 43
Localisation: Clermont-Ferrand

MessagePosté le: Dim 30 Déc - 10:25 (2007)    Sujet du message: Réparations et sanctions Répondre en citant

Avec des injustices pareilles, faut pas s'étonner du résultat.
Qui sont, à partir de là ,les vrais responsables de 39 ? 


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 30 Déc - 17:51 (2007)    Sujet du message: Réparations et sanctions Répondre en citant

Si tu as la réponse, tu nous la donnes. A ton avis ?
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:02 (2016)    Sujet du message: Réparations et sanctions

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'entre-deux guerres Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com