France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Qui était...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 23 Oct - 15:07 (2007)    Sujet du message: Qui était... Répondre en citant

...Paul Rassinier ?

Je sais, celà va faire dresser les cheveux sur la tête à quelques uns, mais je crois qu'il était nécessaire de présenter ce personnage qui passe pour le "père du "négationnisme", en précisant bien sur qu'il ne s'agit pas, pour nous et sur ce forum, de prendre partie. Mais aprés tout, il faut savoir de quoi on parle !

Paul Rassinier est né le 18 mars 1908 à Bermont près de Montbéliard. Son père, militant socialiste à l'époque où ces mots conservaient encore un sens, fut mobilisé pendant la guerre de 14/18, mais ses activités pacifistes et internationalistes lui valurent cinq ans d'emprisonnement.
Les révolutions russe et allemande furent accueillies avec espoir dans la famille.
En 1922, à l'âge de seize ans, influencé par Victor Serge, Paul Rassinier adhère au Parti Communiste; trés rapidement, il rallie l'opposition, puis est exclu en 1932. Il anime alors avec quelques militants ouvriers la Fédération Communiste Indépendante de l'Est et publie "Le Travailleur de Belfort". Il participe à différentes tentatives d'unification du mouvement  révolutionnaire, tant sur le plan syndical avec Rosmer, Monatte (La Révolution Prolétarienne), que sur le plan politique avec Souvarine (Les Cercles Communistes Démocratiques).
Constatant la débacle du mouvement ouvrier, et devant l'impossibilité pratique de reconstruire une organisation révolutionnaire indépendante qui soit autre chose qu'une secte, il préfère, aprés le 6 février 1936, défendre ses idées à l'intérieur du Parti socialiste S.F.I.O.
Secrétaire de la fédération de Belfort, il appartient à la tendance de Marceau Pivert, puis de Paul Faure, et s'efforce de vulgariser en Franche-Comté les positions pacifistes de Louis Lecoin. Suspecté de pacifisme en 1939, il est arraché par Paul Faure à la répression daladiériste.
Aprés l'invasion allemande, la même lutte continue. Paul Rassinier sera donc un résistant de la première heure. Co-Fondateur du mouvement Libération-Nord, il organise en grand la production de faux-papiers et fonde le journal clandestin "La IV° République" auquel Radio-Londres fit echo.
Arrêté par la Gestapo en octobre 1943, il est torturé pendant onze jours (mains écrasées, mâchoire brisée, un rein éclaté). Son épouse et son fils âgé de deux ans seront également arrêtés et resteront incarcérés deux mois.
Il est déporté à Buchenwald, puis à Dora. Invalide à 95% (révisés à 105%) des suites de déportation, il ne survit que grâce à une discipline draconienne et au dévouement des siens.
Il reprend sa place à la tête de la fédération S.F.I.O. de Belfort et n'hésite pas à déclarer qu'il n'a jamais rencontré dans la résistance la plupart des hommes qui parlent maintenant en son nom.
Elu député socialiste à la deuxième Constituante, il est battu le 10 novembre 1946, le Parti Communiste lui ayant barré la route en portant ses suffrages sur le candidat radical.
Il se retire progressivement de la vie politique "active" et se consacre à des études historiques et théoriques.

A la suite de la publication du "Mensonge d'Ulysse", une campagne nationale orchestrée par le PCF se déchaîne contre lui et il est exclu de la S.F.I.O. sur l'intervention de Guy Mollet et de Daniel Mayer. Trés désabusé, il se rappoorche des courants anarchistes et pacifistes et conservera l'amitié et l'estime d'hommes comme Marceau Pivert, Louis Lecoin, Louis Louvet, Alfred Rosmer... Il mourut le 28 juillet 1967, persuadé que son oeuvre ferait son chemin et que l'humanité finirait pas produire une génération capable de la comprendre.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 23 Oct - 15:07 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 4 Nov - 19:32 (2007)    Sujet du message: Qui était... Répondre en citant

Qui a lu le "mensonge d'Ulysse" ?

Parceque, comme on l'a vu, c'est le parti communiste qui s'est surtout déchaîné contre le livre et son auteur. Un auteur qui était tout de même d'abord un témoin, qui pouvait donc parler en connaissance de cause.
Lorsqu'on parle aujourd'hui de Paul Rassinier, c'est pour immédiatement lui accoler les noms de Faurisson, de Reynouard, sous l'étiquette infamante de "negationniste", comme on disait "hérétique" aux temps de la Trés Sainte Inquisition. Mais bien entendu personne ne prend la peine d'aller lire ce qu'écrivait Rassinier... Qui eut le malheur d'être un "mauvais témoin"

Moi, je l'ai lu "Le Mensonge d'Ulysse" ! Et il y a surtout ce qui a motivé la colère du PCF contre lui: la dénonciation de la complicité des communistes déportés avec les SS qui gardaient les camps ! Et j'ai compris là pourquoi cet homme fut mis au ban de la nation !
Et puis il y a eu les "Lois" Pléven, Fabius, Gayssot... Que le législateur puisse permettre de condamner ceux qui se livrent à l'apologie des crimes de guerre, ou de régimes totalitaires, je le conçois parfaitement. Mais alors, que ces lois couvrent absolument TOUS les crimes de guerre, et TOUS les régimes totalitaires... Pourquoi peut-on aujourd'hui faire l'éloge de Staline, de Brejnev, de Castro et de Che Guevarra sans encourir les coups de la justice ?

L'Histoire doit être laissée entre les mains des Historiens ! De TOUS les Historiens !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Daniel Laurent


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 671
Localisation: Francais de Bangkok

MessagePosté le: Ven 9 Nov - 12:06 (2007)    Sujet du message: Qui était... Répondre en citant

Salut,
Ç’a m'a intrigué, votre article, alors j’ai un peu cherché et j’ai trouvé ca :
http://www.phdn.org/negation/rassinier/
C’est un site communiste, phdn ?

_________________
Je publies des articles historiques et sources sur des sites historiques et serieux, donc ne vous dis pas ou car ici on ne fait que de la politique, pas de l'Histoire.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Popaul


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2007
Messages: 127
Localisation: Saint-Etienne

MessagePosté le: Ven 9 Nov - 12:41 (2007)    Sujet du message: Qui était... Répondre en citant

J'ai lu aussi. Le grand-père l'a bien connu quand il était au parti. Il nous en a parlé, mais d'aprés lui la déportation lui avait monté à la boule et il était devenu à moitié cinglé. C'est peut-être pour ça qu'il racontait n'importe quoi ! Le pauvre.
_________________
A bas la guerre !


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 9 Nov - 19:39 (2007)    Sujet du message: Qui était... Répondre en citant

Jacques a écrit:
Salut, Ç’a m'a intrigué, votre article, alors j’ai un peu cherché et j’ai trouvé ca :
http://www.phdn.org/negation/rassinier/
C’est un site communiste, phdn ?





C'est encore un site, comme tous les sites qui suivent la propagande communiste. Alors, rien à en dire ! Le mieux c'est encore de lire le "Mensonge d'Ulysse" et tu verras bien que Paul Rassinier ne nie absoulment rien de ce qui s'est passé dans les camps de concentration. Il ne parle que de ce qu'il a vécu lui-même à Dora et à Buchenwald et dénonce surtout comme je l'ai constaté moi-même la main mise des communistes dans l'organisation pénitentionnaire en lieu et place des SS. Il dénonce les "soi-disant témoignages" des communistes survivants (et pour cause) et contrairement à ce que phdn (????) dit, il n'a jamais été l'ami des "vrais" négationnistes d'extrême droite, puisqu'il a toujours été et jusqu'à sa mort, en juillet 1967, trés proche des anarchistes.
Mais on peut rapprocher de Paul Rassinier, les dénonciations de Roger Garaudy et de l'abbé Pierre, qu'on ne peut pas tout de même accuser de faire partie de l'extrême-droite néo-nazie !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Popaul


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2007
Messages: 127
Localisation: Saint-Etienne

MessagePosté le: Sam 10 Nov - 19:54 (2007)    Sujet du message: Qui était... Répondre en citant

Les communistes complices des SS. C'est la meilleure ! Dis nous aussi que c'était l'armée rouge qui gardait des camps d'extermination. N'importe quoi !
Le vieux nous disait que dans les camps c'était surtout chacun pour soi et que les plus démerdes s'en tiraient comme ils pouvaient. Tu crois que les types qui allaient retiré les cadavres dans les chambres à gaz faisaient ça pour leur plaisir, surtout qu'ils faisaient ça sans masque à gaz et sans gants. Alors il devaient en crever quand même, non ?
C'est vraiment du n'importe quoi !
_________________
A bas la guerre !


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:22 (2016)    Sujet du message: Qui était...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com