France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Hitler brise les chaînes du Traité de Versailles

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'entre-deux guerres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
JULES


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 262
Localisation: FRANCE

MessagePosté le: Mer 24 Oct - 14:15 (2007)    Sujet du message: Hitler brise les chaînes du Traité de Versailles Répondre en citant

           Mais si Hitler avait brisé les chaines de Versailles,il n'avait pas pu éradiquer
           l'esprit de Versailles


                     Aveuglés par leurs préjugés,leurs craintes stériles ou leur clientèlisme,
beaucoup de bourgeois,chrétiens démocrates,nationalistes étriqués quittèrent la voie
de la raison.Refusant de comprendre que l'hitlérisme n'était pas un bloc,que Mein Kampf   
n'était ni une nouvelle bible,ni un livre doctrinal figé,qu'il avait été rédigé dans un contexte 
bien précis mais qui avait depuis bien changé,que la NSDAP n'avait aucune doctrine définie, *
que Hitler ne voulait plus, comme en 1924,un règlement de compte avec la France,ces petits
esprits sonnèrent le tocsin contre "l'ennemi hériditaire",le " boche",le "militarisme
 prussien"...
                      Eux qui auraient du contribuer à l'édification d'un front uni pour la paix par la
reconciliation et l'entente, ils ont finalement servi le clan des bellicistes.


                       Alors, ce qui devait arriver arriva:

                       Comme en 1914, l'Allemagne fut acculée à la guerre.
                   
                       Immédiatement, cette lutte fut présentée comme celle de la "civilisation"
                       contre la "barbarie"....   

                       Et pour mieux se convaincre, tous les bourgeois,les nationalistes étriqués
et les chrétiens ressortirent l'argument suprême: preuve,dirent-ils,que le
national-socialisme est une doctrine sortie de l'enfer,elle s'est "alliée" avec le
communisme athée et exterminateur...( 20 septembre 1939)
                                      La mauvaise foi des gogos.   

                        Ils n'avaient pas vu(ou, plus exactement,ils avaient fait semblant de ne
pas voir) que,d'un côté comme de l'autre, cette alliance était purement tactique.

                       Staline savait qu'elle pousserait Hitler à effectuer le geste fatal de la
Pologne,Hitler,lui voulait "éviter" l'extension du conflit germano-polonais et,au
cas où cette extension surviendrait,prévenir une guerre sur les "deux" fronts...

                       La mauvaise foi des gogos apparut d'ailleurs nettement lorsque,à partir
de juillet 1941, Staline se retrouva brutalement dans le camp des démocraties.


                       Les bourgeois, les nationalistes étriqués et les chrétiens auraient alors
dû reprendre leur argument de septembre 1939 en l'appliquant cette fois à ceux qui se présentaient comme les "croisés de la civilisation".   

                       Mais non ! Ce qui avait été faux lorsqu'il s'agissait du IIIè Reich était cette
fois une évidence:l'alliance Churchill-Staline à laquelle allait bientot se joindre Roosevelt
était parfaitement "excusable" et ne "prouvait rien",parce qu'elle était une alliance
 tactique,la démocratie libérale restait "l'antithèse" du stalinisme,un revirement
 allait intervenir....

                      Mais les mois passèrent ,en rien ne vint.Bien au contraire,l'Amérique,l'URSS,
                      la Grande-Bretagne apparaissaient de plus en plus soudés.

                      Leurs représentants se rencontraient souvent pour discuter de l'après-guerre 
                      du partage du monde.

                      Car la guerre, ils allaient ensembre la gagner grace à leurs moyens de destruction
formidables: vagues de forteresse volantes, centaines de tonnes de bombes incendiaires,
 villes englouties en une seule nuit,dizaines de milliers de femmes et d'enfants
transformés en torches vivantes ou suffoqués dans les abris en quelques heures.

                        Autant de moyens qui n'étaient pas en accord avec les "lois 
d'humanisation de la guerre" des lois que les "croisés de la CIVILISATION" auraient 
 pourtant du respecter....


                         Mais les gogos ne s'en émurent pas, la nouvelle de la destruction de Dresde  
glissa sur leur conscience comme l'eau sur les plumes d'un canard.

                         Puis vint l'atomisation d'Hiroshima et de Nagasaki:pour abattre plus
rapidement l'adversaire sans engager leurs propres soldats les " croisés de la civilisation"
avaient TROUVE le moyen de faire descendre le feu du ciel sur la terre,TUANT en
une seconde chez l'ennemi des dizaines de milliers de "non combattants"(femmes,
enfants,vieillards...)Images dignes de L'ENFER: déserts calcinés,corps brulés,noircis,
tordus,mélangés à l'asphalte fondu...plus de 800 Oradour-sur-Glane !


                          Les gogos, et plus particulièrement les chrétiens,auraient dû réagir face
à l'utilisation de tels procédés véritablement "diaboliques",car on imagine quelle
aurait été leur réaction si la bombe atomique avait été employée par....Hitler.


                         Mais depuis avril 1945, leur regard était tourné ailleurs:les yeux fixaient
les camps d'Ohrddruf,de Vaihingen et de Bergen-Belsen,où les libérateurs avaient trouvé
des centaines de cadavres.

                         Vingt-six ans après 1918, la propagande anglo-méricaine leur refaisait le
coup, en plus grand,des "atrocités allemandes" et des "charniers boches".

                          Et les gogos y crurent,trop heureux de faire taire les scrupules
qu'avaient pu faire naître un instant dans leur esprit la collusion des
"croisés de la civilisation" avec Staline et leur emploi de méthoque de guerre
diaboliques...
                       
                   Désormais,tout était justifié au nom du:" Les nazis ont fait pire."...


 *( Le parti national-socialiste ne possédait pas de théorie de parti au sens où les marxistes
possédaient une théorie murie et élaborée.Tous les théoriciens du Parti étaient contestés.
Les théories de Gottfied Feder avaient été interdites.Le théoricien A. Rosenberg a été et est 
resté jusqu'à la fin discuté au sein même du Parti.Le manque de théorie dans le Parti était
si  grand que l'impression mème du programme, si restreint que fût le programme du Parti,
fut interdite dans les journaux allemands(déclaration d'Hans Frietzche à Nuremberg,TMI,
XVII,141)



      
                         


Dernière édition par JULES le Jeu 25 Oct - 10:11 (2007); édité 17 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 24 Oct - 14:15 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 24 Oct - 14:51 (2007)    Sujet du message: Hitler brise les chaînes du Traité de Versailles Répondre en citant

La grande bourgeoisie allemande resta "à l'écart", sans trop se mouiller avec le NSDAP, trés démocrate-chrétienne dans son esprit. Elle restera passive durant toute la durée de la guerre, s'engageant malgré elle, aux côtés des nazis, lorsqu'elle sera directement touchée par les privations et les bombardements. Trés antisémite, dès l'origine, elle laissera faire la politique d'expulsion des Juifs d'Allemagne sans se poser aucune question sur la signification de la "Solution finale".
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 25 Oct - 22:03 (2007)    Sujet du message: Hitler brise les chaînes du Traité de Versailles Répondre en citant

JULES a écrit:
           Mais si Hitler avait brisé les chaines de Versailles,il n'avait pas pu éradiquer            l'esprit de Versailles


                     Aveuglés par leurs préjugés,leurs craintes stériles ou leur clientèlisme,
beaucoup de bourgeois,chrétiens démocrates,nationalistes étriqués quittèrent la voie
de la raison.Refusant de comprendre que l'hitlérisme n'était pas un bloc,que Mein Kampf   
n'était ni une nouvelle bible,ni un livre doctrinal figé,qu'il avait été rédigé dans un contexte 
bien précis mais qui avait depuis bien changé,que la NSDAP n'avait aucune doctrine définie, *
que Hitler ne voulait plus, comme en 1924,un règlement de compte avec la France,ces petits
esprits sonnèrent le tocsin contre "l'ennemi hériditaire",le " boche",le "militarisme
 prussien"...
                      Eux qui auraient du contribuer à l'édification d'un front uni pour la paix par la
reconciliation et l'entente, ils ont finalement servi le clan des bellicistes.


                       Alors, ce qui devait arriver arriva:

                       Comme en 1914, l'Allemagne fut acculée à la guerre.
                   
                       Immédiatement, cette lutte fut présentée comme celle de la "civilisation"
                       contre la "barbarie"....   

                       Et pour mieux se convaincre, tous les bourgeois,les nationalistes étriqués
et les chrétiens ressortirent l'argument suprême: preuve,dirent-ils,que le
national-socialisme est une doctrine sortie de l'enfer,elle s'est "alliée" avec le
communisme athée et exterminateur...( 20 septembre 1939)
                                      La mauvaise foi des gogos.   

                        Ils n'avaient pas vu(ou, plus exactement,ils avaient fait semblant de ne
pas voir) que,d'un côté comme de l'autre, cette alliance était purement tactique.

                       Staline savait qu'elle pousserait Hitler à effectuer le geste fatal de la
Pologne,Hitler,lui voulait "éviter" l'extension du conflit germano-polonais et,au
cas où cette extension surviendrait,prévenir une guerre sur les "deux" fronts...

                       La mauvaise foi des gogos apparut d'ailleurs nettement lorsque,à partir
de juillet 1941, Staline se retrouva brutalement dans le camp des démocraties.


                       Les bourgeois, les nationalistes étriqués et les chrétiens auraient alors
dû reprendre leur argument de septembre 1939 en l'appliquant cette fois à ceux qui se présentaient comme les "croisés de la civilisation".   

                       Mais non ! Ce qui avait été faux lorsqu'il s'agissait du IIIè Reich était cette
fois une évidence:l'alliance Churchill-Staline à laquelle allait bientot se joindre Roosevelt
était parfaitement "excusable" et ne "prouvait rien",parce qu'elle était une alliance
 tactique,la démocratie libérale restait "l'antithèse" du stalinisme,un revirement
 allait intervenir....

                      Mais les mois passèrent ,en rien ne vint.Bien au contraire,l'Amérique,l'URSS,
                      la Grande-Bretagne apparaissaient de plus en plus soudés.

                      Leurs représentants se rencontraient souvent pour discuter de l'après-guerre 
                      du partage du monde.

                      Car la guerre, ils allaient ensembre la gagner grace à leurs moyens de destruction
formidables: vagues de forteresse volantes, centaines de tonnes de bombes incendiaires,
 villes englouties en une seule nuit,dizaines de milliers de femmes et d'enfants
transformés en torches vivantes ou suffoqués dans les abris en quelques heures.

                        Autant de moyens qui n'étaient pas en accord avec les "lois 
d'humanisation de la guerre" des lois que les "croisés de la CIVILISATION" auraient 
 pourtant du respecter....


                         Mais les gogos ne s'en émurent pas, la nouvelle de la destruction de Dresde  
glissa sur leur conscience comme l'eau sur les plumes d'un canard.

                         Puis vint l'atomisation d'Hiroshima et de Nagasaki:pour abattre plus
rapidement l'adversaire sans engager leurs propres soldats les " croisés de la civilisation"
avaient TROUVE le moyen de faire descendre le feu du ciel sur la terre,TUANT en
une seconde chez l'ennemi des dizaines de milliers de "non combattants"(femmes,
enfants,vieillards...)Images dignes de L'ENFER: déserts calcinés,corps brulés,noircis,
tordus,mélangés à l'asphalte fondu...plus de 800 Oradour-sur-Glane !


                          Les gogos, et plus particulièrement les chrétiens,auraient dû réagir face
à l'utilisation de tels procédés véritablement "diaboliques",car on imagine quelle
aurait été leur réaction si la bombe atomique avait été employée par....Hitler.


                         Mais depuis avril 1945, leur regard était tourné ailleurs:les yeux fixaient
les camps d'Ohrddruf,de Vaihingen et de Bergen-Belsen,où les libérateurs avaient trouvé
des centaines de cadavres.

                         Vingt-six ans après 1918, la propagande anglo-méricaine leur refaisait le
coup, en plus grand,des "atrocités allemandes" et des "charniers boches".

                          Et les gogos y crurent,trop heureux de faire taire les scrupules
qu'avaient pu faire naître un instant dans leur esprit la collusion des
"croisés de la civilisation" avec Staline et leur emploi de méthoque de guerre
diaboliques...
                       
                   Désormais,tout était justifié au nom du:" Les nazis ont fait pire."...

S'il s'agit d'une citation, je te demande encore une fois de mettre des "..." pour bien cerner la citation et de donner la source de la citation. Je te signale que s'il s'agit d'un texte tiré d'un ouvrage "négationniste" il sera immédiatement censuré.




 *( Le parti national-socialiste ne possédait pas de théorie de parti au sens où les marxistes
possédaient une théorie murie et élaborée.Tous les théoriciens du Parti étaient contestés.
Les théories de Gottfied Feder avaient été interdites.Le théoricien A. Rosenberg a été et est 
resté jusqu'à la fin discuté au sein même du Parti.Le manque de théorie dans le Parti était
si  grand que l'impression mème du programme, si restreint que fût le programme du Parti,
fut interdite dans les journaux allemands(déclaration d'Hans Frietzche à Nuremberg,TMI,
XVII,141)



      
                         


_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:27 (2016)    Sujet du message: Hitler brise les chaînes du Traité de Versailles

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'entre-deux guerres Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com