France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La "Torture"
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'Algérie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 6 Nov - 11:52 (2007)    Sujet du message: La "Torture" Répondre en citant

Bien sur qu'on va en parler !
Et qu'on ne compte pas sur moi pour faire le gros vilain négationniste, niant que la torture n'ait jamais été utilisée en Algérie !
Oui, on a torturé en Algérie !

A commencer par le FLN, dont la terreur a été la principale arme de combat pendant 8 années et même un peu plus...
Exemple: pour "dissuader" les Algériens de fumer du tabac "français", les "libérateurs" fellaghas leur coupaient le nez ou les lèvres, ou les deux pour les récidivistes... Ou procédaient à la dissection d'un membre... Un livre remarquable fut édité à la demande du Gouvernement Général de l'Algérie à l'intention du corps médical et illustré de nombreuses photos prises "sur le vif". Je crois qu'il en existe encore quelques exemplaires...
Ensuiite, le FLN ayant décidé de faire la guerre aux civils des grandes villes au moyen d'actes de terrorisme les plus barbares et les plus lâches qui soient, le gouvernement français décida d'envoyer l'Armée française résoudre les problèmes de basse police, contre un ennemi invisible et baignant dans la population comme le "poisson dans l'eau", selon la stratégie de ce bon Mao Tse Tung.
Devant les petits corps mutilés d'enfants innocents frappés par des bombes annonymes, règle N°1: le RENSEIGNEMENT.
Comment pouvait-on obtenir ce renseignement ? En distribuant des loukoums et des dattes aux suspects arrêtés ? Car il s'agissait dans 99% des cas de suspects, sympathisants du FLN, petits collecteurs de fonds, petits voyous mettant leurs "capacités" au service des terroristes...
Alors, oui, les paras-flics bousculèrent un peu ces charmants jeunes gens. Oh qu'on se rassure, cette "torture" ne fut pas pratiquée à grande échelle comme la propagande communiste et alliée se plut à la décrire. Dans la plupart des cas, se retrouver dans une pièce entouré de paras musclés, suffisait à rendre bavard le plus dur de ces "héros" ! Mais, bien sur, aujourd'hui il est facile de trouver les "témoignages" des milliers de "héros" de la "résistance algérienne"... Qui n'a pas résisté pendant des heures et des jours aux tourments les plus horribles de ces tortionnaires gestapistes de l'armée française ! On va même vous trouver un Lieutenant Le Pen qui a "pratiqué"...

D'autres vous assurent, toujours "témoignages" à l'appui, que les S.A.S (Sections Administratives Spécialisées) faisaient du social le jour et de la torture la nuit... Sacrément robustes ces petits Lieutenants aux képis bleus pour bosser jour et nuit !
Mais on ne vous parlera pas des milliers d'écoles ouvertes et tenues, des dispensaires de soins gratuits, des emplois créés, par les services de ces S.A.S... Faut surtout pas !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 6 Nov - 11:52 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Odessa


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2007
Messages: 61
Localisation: GRAND-EST

MessagePosté le: Mar 6 Nov - 12:19 (2007)    Sujet du message: La "Torture" Répondre en citant

 C'est certainement toujours d'actualité,mais un SDF " torturé" par la faim
 comme j'en croise dans certains quartiers de Strasbourg, peut-il accuser
 les responsables? 


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 6 Nov - 12:38 (2007)    Sujet du message: La "Torture" Répondre en citant

Ma petite Odessa, je comprends ta tristesse devant cette "torture là", mais dois-je rappeler à ton âme slave romantique que nous sommes sur un forum d'Histoire et que ce chapitre est particulièrement consacré à la guerre d'Algérie...

Tiens si tu nous parlais de tes grands-parents qui je crois ont connu la "Grande Révolution" ? Ils t'en ont parlée ?
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 7 Nov - 10:15 (2007)    Sujet du message: La "Torture" Répondre en citant

Bon je laisse la petite Odessa à ses Babouchkas et je reviens sur ce qui à l'air de faire l'essentiel de la guerre d'Algérie: la torture par l'armée française.
Car vous l'avez vu, lorsqu'on parle dans les médias de cette pèriode (un peu plus de huit années) il n'est question que de celà ! Les dizaines de milliers d'Algériens égorgés, mutilés, terrorisés, pillés par les "résistants" de l'ALN/FLN, les bombes dans les bus scolaires, dans les cafés, dans les stades, dans les dancings, dans les... lampadaires... Ca c'est secondaire. Ou alors lorsqu'on en parle c'est toujours avec de la compassion pour les exécutants, genre: "Le terrorisme, c'est l'arme des pauvres"... "l'aviation française bombardait bien les villages algériens"... "La violence du FLN répondait à la violence du colonialisme.." etc... etc...

Si on s'en contente, c'est rentrer dans le jeu de la "repentance" officielle qui découle encore une fois de l'Histoire "officielle" et "politiquement correcte". Oui, mais voilà. Quand on creuse un peu...

Quand on creuse un peu on se rend compte que le parti communiste algérien, poussé par le PCF bien sur, était entré cette fois carrément dans la lutte aux côtés des indépendantistes algériens. D'autant plus que l'URSS et la RDA avaient choisi leur camp et que la "guerre froide" se concrétisait contre les démocraties européennes sur le "terrain colonial". La "Victoire" d'Ho Chi Minch au Viet Nam servait de motivation à tous les "nationalismes" de la planète, et le PCF clamait haut et fort qu'il avait largement contribué à cette victoire...
La propagande communiste jouait à fond en métropole contre la "sale guerre d'Algérie" (aprés avoir joué contre la "sale guerre d'Indochine") sans aucune opposition sèrieuse. Et le terrain des jeunes Français du contingent envoyés en Algérie (décision de F. Mitterrand, de Guy Mollet et de la SFIO) lui était extrêmement favorable ! Ils partaient là-bas défendre "les colons qui faisaient suer le burnous", ces sales colons qui osaient "faire payer le verre d'eau" aux petits Français "venus se faire trouer la peau pour eux !"
Mais il n'y avait pas que ça ! Le PCF comme le PCA mettaient leurs organisations clandestines au service du FLN. Les "techniciens" pour la fabrication des bombes, les "banquiers" pour la collecte des fonds et les planques pour les agents FLN entrés dans la clandestinité. Les Algériens, méfiants, ne tenaient pas à ce que leur "révolution" soit chapeautée par les communistes et les tentatives de création de maquis firent long feu. Seul 'l'aspirant" Maillot, déserteur de l'armée française avec armes et bagages put monter une bande qui n'eut qu'une existence éphémère, probablement donnée par d'authentiques fellagha... N'oublions pas non plus que les "religieux" musulmans ne voyaient pas d'un bon oeil, l'intrusion de ces athées dans le mouvement.
Il n'en demeure pas moins que le PCF, en métropole, était le pilier maître de la rebellion et qu'il s'empara trés vite de "l'Histoire" offciielle de la guerre d'Algérie, tant dans les médias que dans l'éducation nationale. Après avoir protesté contre le coup de force des généraux "fascistes" d'Alger emmenant le Général De Gaulle au pouvoir en 1958, il comprit trés vite où était son intérêt et se rangea aux côtés de l' Homme du 18 juin", jusqu'à lui proposer le soutien armé de ses militants lors de l'affaire du "Putsch" d'avril 1961, puis de la répression anti-OAS, qualifiée bien sur d'organisation "fasciste", voire "néo-nazie".

Le drame, c'est qu'aujourd'hui, la légende est demeurée ! Les gaullistes "historiques", complices des communistes dans cette affaire (comme dans d'autres) n'ont rien fait pour établir la Vérité, et pour cause, et comme la "droite" politique invoque l'héritage du général pour légitimer son pouvoir... on comprend qu'il sera difficile de sortir de ce nid de frelons !

Mais nous sommes ici pour celà et vous pouvez compter sur nous !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Sam 10 Nov - 21:22 (2007)    Sujet du message: La "Torture" Répondre en citant

Nous nous passerions bien sur de toute critique vis à vis du PCF, si nous ne le retrouvions pas systématiquement dans toutes les opérations destinées à maintenir les contre-vérités les plus criantes destinées à salir l'action de l'armée française et des Français en Algérie, pour ne parler que de ce conflit là !
Ainsi de la FNACA qui est arrivée à imposer la date du 19 mars comme celle de la "Fin de la guerre d'Algérie" !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 11 Nov - 21:05 (2007)    Sujet du message: La "Torture" Répondre en citant

La FNACA... La plus importante association d'AC d'Algérie et d'AFN !

Elle est bien sur la seule à ne représenter que cette catégorie d'AC, et comme, bien évidemment ils sont les plus nombreux, elle n'a aucun mal à revendiquer le plus grand nombre d'adhérents, car le tort des autres associations d'AC, beaucoup plus anciennes bien sur, c'est d'avoir été toujours "généralistes" couvrant tous les conflits de 14/18, 39/45, indochine... et algérie. Les "petits derniers" faisant souvent les parents pauvres de leurs préoccupation. Ajoutons à celà les divisions qui se sont produites entre anciens "gaullistes" et ceux qui ne l'étaient pas aprés l'affaire d'Algérie... Et la FNACA prend toute son importance. Oui, mais... Qui est à l'origine de la FNACA ? On retrouve, et pardon encore si je dois me répéter, mais on retrouve le parti communiste dont la propagande n'a jamais cessé d'être vive au sein du contingent.
Vive parcequ'évidemment cette "Guerre d'Algérie" étant foncièrement impopulaire au sein des jeunes appelés, cette propagande ne pouvait qu'être bien reçue! J'ai toujours trouvé particulièrement criminèle, la manière dont, aprés deux mois de classes dans une caserne métropolitaine on envoyait ces jeunes, sans aucune motivation, "crapahuter dans un djebel" où il n'y avait aucune guerre ! Le parti communiste qui avait organisé au sein du contingent, une organisation clandestine, l'OCC (Organisation Clandestine du Contingent) qui s'avérera trés efficace au moment du putsch des généraux en avril 1962 en paralysant tous les mouvements des régiments parachutistes.
Le parti communiste était donc le mieux placé pour lancer cette organisation d'anciens appelés d'Algérie, et comme il le fait habituellement pour ses "courroies de transmission", il mit en place une "Direction" communiste et s'empressa de l'entourer de bons "idiots utiles" jouant la carte de l'apolitisme indispensable à la crédibilité d'une telle association.
Il fut alors facile à la FNACA se s'introduire partout comme la représentante officielle et agréée des anciens combattants d'Algérie, faisaint passer par les élus communistes et sympathisants la date du 19 mars 1962 comme LA date de la "fin de la guerre d'Algérie" et la date du 19 mars comme celle de la commémoration officielle de la fin de la guerre d'Algérie, avec une profusion de plaques de rues, de places, de lieus-dits, inaugurées en grandes pompes par des élus parfois "de droite", ce qui est parfaitement scandaleux !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Popaul


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2007
Messages: 127
Localisation: Saint-Etienne

MessagePosté le: Dim 18 Nov - 14:27 (2007)    Sujet du message: La "Torture" Répondre en citant

Mais rigolo, le 19 mars 1962, c'est bien la date de la fin de la guerre d'Algérie entre les Algériens et la France ! C'est l'OAS qui a provoqué des représailles avec ses crimes et ses massacres. Combien de milliers d'Algériens ont été assassinés par ces néo-nazis ? Et des intellectuels en plus, des sociologues, des professeurs...
A Paris au métro Charonne, la police de Papon a en accord avec les fascistes de l'OAS, fait massacrer des dizaines de camarades qui manifestaient pour la démocratie !
_________________
A bas la guerre !


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Lun 19 Nov - 10:32 (2007)    Sujet du message: La "Torture" Répondre en citant

Je te prierai en premier d'être courtois et de ne pas traiter de "rigolos" les gens qui ne sont pas de ton avis. Ensuite, au lieu de répéter les discours de la FNACA et du PCF, tu devrais te renseigner auprés de ceux qui étaient directement concernés et qui ont été les témoins directs de ces événements.
Comme pour les 45.000 morts de la répression de Sétif, on met sur le dos de l'OAS un nombre impressionnant de cadavres pour mieux excuser les quelques "bavures" du FLN aprés le 19 mars.
Je dois tout de même dire que s'il n'y avait pas eu les quelques commandos armés de l'OAS pour empêcher les tueurs de Si Azzedine, "patron" de la Willaya d'Alger, de descendre en ville européenne, on aurait dénombré des milliers de victimes de leurs attentats aveugles.
Celà dit, qu'était l'OAS ? Tout simplement une réaction de survie légitime à l'abandon de départements français à une rebellion minoritaire incarnée par le seul FLN et son gouvernement "provisoire" le GPRA.
Et cette réaction partait tout simplement de la logique -absurde peut-être, mais logique- qui voulait que, puisque le gouvernement français avait traité avec des "terroristes" reconnus comme "interlocuteurs valables", il suffisait de se conduire de la même façon pour être reconnu !

Il n'y a aucune organisation politique ou idéologique fasciste ou néo-nazie derrière tout celà. Dans l'OAS, il y avait toutes les appartenances politiques et le "bastion" de l'organisation à Alger, le quartier populaire de Bab-el-Oued, avait été, peu d'années auparavent celui du... parti communiste. C'est la propagande communiste métropolitaine qui allait répandre cette menace, comme elle en a l'habitude lorsqu'il s'agit de combattre ses adversaires, et bien entendu, le parti gaulliste de l'époque (UNR) allait emboîter le pas, retrouvant la bonne vieille complicité de la "Libération".
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Popaul


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2007
Messages: 127
Localisation: Saint-Etienne

MessagePosté le: Mer 21 Nov - 10:02 (2007)    Sujet du message: La "Torture" Répondre en citant

Tous les nostalgiques de Vichy et les SS de la Légion se sont retrouvés dans l'OAS, tu vas pas dire le contraire, non ?
_________________
A bas la guerre !


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Mer 21 Nov - 18:34 (2007)    Sujet du message: La "Torture" Répondre en citant

Le terrorisme de l'OAS n'est pas sans reproche, évidemment. Les gens de cette organisation ont commis des actes criminels et je ne crois pas que quelqu'un ici le conteste.
Mais Admin a raison de souligner que dans la logique des Français d'Algérie qui étaient prêts à s'accrocher à n'importe quelle planche de salut à partir d'avril 1961, c'était devenu "pour un oeil, les deux yeux". A leur décharge, il faut dire qu'ils subissaient depuis 7 ans le terrorisme du FLN.
Par ailleurs la répression qu'ils subissaient depuis janvier 1960, et De Gaulle qui agitait sous leurs yeux le chiffon rouge de l'indépendance de ce qu'ils considéraient encore comme une province française, étaient des choses qui ne pouvaient aboutir qu'à des gestes extrêmes.
En toute objectivité, et lorsqu'on étudie cette période de folie, on est bien obligé d'admettre que De Gaulle porte une lourde responsabilité dans la montée en puissance du terrorisme de l'OAS qui n'a rien à voir avec une quelconque base néo-fasciste ou néo-nazie. Les Français d'Algérie, toutes tendances confondues, se retrouvaient dans une sorte de résistance à l'abandon non idéologique, qui passait par la lutte contre le pouvoir gaulliste, et ça s'arrêtait là.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 13 Déc - 09:12 (2007)    Sujet du message: La "Torture" Répondre en citant

L'erreur... criminelle de De Gaulle a été de reconnaître le seul FLN comme interlocuteur "valable" côté "Algérien".
Erreur qui a renversé complètement la situation sur le terrain. En effet les "attentistes" ont basculé en masse sous le giron de l'organisation terroriste, et l'armée française se retrouvait dans la difficile position de combattre l'interlocuteur privilégié du Chef de l'état et probablement le futur "patron" de l'Algérie.
Lorsqu'on voit comment De Gaulle et ses ministres ont traité le rapatriement des Français d'Algérie, on ne peut pas avoir de doute sur son intention criminelle de se débarasser de ceux qui lui avaient tourné le dos en 40, car la rancune a toujours été sa motivation principale.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Daniel Laurent


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 671
Localisation: Francais de Bangkok

MessagePosté le: Jeu 13 Déc - 10:14 (2007)    Sujet du message: La "Torture" Répondre en citant

Popaul a écrit:
Tous les nostalgiques de Vichy et les SS de la Légion se sont retrouvés dans l'OAS, tu vas pas dire le contraire, non ?

Moi, si, je dis le contraire.
Je connais les familles de plusieurs anciens de la LVF et de la Charlemagne qui ont "rempile" en Algerie. Ils etaient pour la plupart officiers ou sous-officiers dans l'Armee reguliere et leur experience de la guerre contre les Partisans Sovietiques a ete fort utile.

J'ai les recits ecrits de plusieurs d'entre eux, mais je ne peux pas les publier, ces documents m'ont ete communiques a titre confidentiel.

Ils n'etaient pas fascistes, pas nazis, pas nostalgiques de Vichy, certains critiquant meme vivement le Marechal Petain. Leur motivation etait la meme que sur le front de l'Est : Lutter contre "les rouges".
Ils ont fait leur devoir en Algerie puis sont rentres en France, certains avec des decorations, et ne sont pas entre a l'OAS, ils avaient deja donne...

Au fait, Popaul, tu parles des "SS de la Legion", ce qui est un terme impropre. Les Legionnaires de la LVF formait un regiment de la Heer (631 IR). Plus tard, ceux de la Charlemagne furent des Waffen-SS, pas des SS.

@Admin : Sur ce fil au sujet de la torture, on parle beaucoup des exactions du FLN (Ce qui est legitime et interessant) mais tu donne peu de details sur la realite de ce qu'a fait, ou pas fait, l'Armee Francaise a ce niveau.
_________________
Je publies des articles historiques et sources sur des sites historiques et serieux, donc ne vous dis pas ou car ici on ne fait que de la politique, pas de l'Histoire.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 13 Déc - 10:53 (2007)    Sujet du message: La "Torture" Répondre en citant

Je croyais avoir répondu. Mais bon.
Il faut revenir à la "bataille d'Alger". A cette époque 1956/1957, le FLN a décidé de porter son effort sur la ville d'Alger et sur d'autres grandes villes algériennes, mais l'effort principal est à Alger. Il a mis en place des réseaux de terroristes (pas de kamikaze ces années là) et des "laboratoires" chargés de fabriquer des bombes à retardement (avec les "spécialistes" du PCA). ces bombes explosent un peu partout en ville. Dans les tribunes des stades, aux arrêts des bus et des trams, dans les brasseries et glaciers... Elles font  d'innombrables victimes innocentes (on parle des morts, mais il y a les blessés, amputés pour la plupart des cas) et provoquent des "ratonnades" de la part des européens excédés.
Le gouvernement (socialiste) décide donc d'en finir trés rapidement avec cette terreur qui menace de vite se transformer en guerre civile générale. Il fait appel à l'armée, et à l'élite de ses régiments: les parachutistes de la 10° DP, plus habitués à courrir le fell dans les djebells que de traquer les poseurs de bombes en milieu urbain.
La Casbah d'Alger est entourée de barbelés et quadrillée selon la stratégie du colonel Trinquier qui crée à cette occasion la DPU (Direction de la Police Urbaine), la 10ème DP disposant de tous les pouvoirs de police à Alger.
On arrête donc des "suspects" qu'on est bien obligé d'interroger pour avoir les renseignements indispensables. Le gouvernement a dit "Il faut aller vite !"
Alors que faut-il faire ? Discuter longuement avec les suspects arrêtés, attendre patiemment qu'ils soient dans de bonnes dispositions pour vous dire où sont les dépots de bombes et qui en assure la "distribution" ? Pendant ce temps, combien de ces bombes continuent à semer la mort et la tragédie en ville ?
Vous avez été témoins d'un attentat à la bombe ? Moi si, à 16 ans, j'ai relevé un enfant de 5/6 ans qui avait les deux jambes sectionnées à hauteur des genoux dans les débris du Milk-Bar d'Alger... Alors, je sais ! Et quand je pense que l'auteur de cet attentat a été "professeur" dans un Lycée de France et parade à la télévision... Bon, passons.
Donc, les parachutistes conduisent des interrogatoires "musclés", c'est vrai. Mais leurs "victimes" ne sont jamais innocentes, même si quelques "bavures" sont enregistrées. L'opération ne va durer que quelques semaines. Rapidement les réseaux terroristes sont démantelés et leurs "stocks" neutralisés. Efficace !
Il faudra plusieurs années au FLN pour remettre en place ses réseaux dans Alger.

Voilà. Maintenant généraliser "la torture" comme l'arme principale de l'armée française est une contre-vérité. En ce qui me concerne et dans les secteurs que j'ai parcouru, je ne l'ai jamais pratiquée et jamais vu pratiquée. La chasse au renseignement s'obtenait tout simplement par la confiance que nous portait la population protégée.


_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Daniel Laurent


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 671
Localisation: Francais de Bangkok

MessagePosté le: Jeu 13 Déc - 12:06 (2007)    Sujet du message: La "Torture" Répondre en citant

Bonjour,
Merci c'est plus clair.

Donc, tout ce qui se raconte au sujet de la torture est uniquement base sur la "bataille d'Alger" ?
(Au fait, j'ai vu le film "les Centurions", tu en penses quoi ?
Il n'y a pas eu de cas signales ailleurs ?

Je n'ai jamais rien lu de serieux au sujet de la Guerre d'Algerie.
Mais je me mefie des medias car je les prends souvent en flagrant delit de "legerete" sur les sujets que je connais mieux.
L'exageration de la realite de la torture en Algerie ne me surprends pas.
Il y a peut-etre les raisons politiques que tu mentionnes mais il y a aussi le fait que le sanglant et le sordide a la une, ca fait vendre...
_________________
Je publies des articles historiques et sources sur des sites historiques et serieux, donc ne vous dis pas ou car ici on ne fait que de la politique, pas de l'Histoire.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 13 Déc - 12:29 (2007)    Sujet du message: La "Torture" Répondre en citant

"Les Centurions" ? Bof... Du cinéma pour mettre en valeur Alain Delon et Antony Quinn, de la pelloche de série 2, trés hollywoodienne.
La "torture" a surtout été portée à la connaissance du public par la bataille d'Alger. Une anecdote: Nous avions ramené aprés une embuscade, deux prisonniers qui en cours de route m'avaient juré sur Mahomet qu'ils n'étaient là, avec les rebelles, que tout à fait par hasard ! Que c'était sous la menace qu'ils les avaient suivi, et que non, non, ils ne les connaissaient pas. D'ailleurs, ils ne portaient pas d'arme, hein !
Nous les avons ramenés au petit poste qu'ocupait alors notre unité, où se tenait un OR (Officier Renseignement). Compte tenu de l'exiguïté des lieux, le bureau de cet officier (un capitaine) était accessible par le local radio qu'il fallait traverser, et qui bien entendu, outre les postes adéquates comportait l'habituelle gégène destinée à leur alimentation en cas de panne du groupe électrogène qui alimentait le poste en électricité.
Je pousse un de nos deux "rombiers" devant moi pour le présenter au pitaine... Et en traversant le local radio, il voit la gégène... Voilà mon type pris d'une panique terrible, refusant d'avancer, secouant la tête dans tous les sens, tremblant comme une feuille, s'accrochant au bras du harki qui était avec moi et lui disant qu'il va tout nous dire si nous lui épargnons "l'triciti"... Effectivement il devait raconter sa vie à l'OR qui n'en attendait pas temps...
Là encore, je ne généralise pas. Mais rien à voir encore une fois avec la "torture généralisée"qui aurait été pratiquée par l'armée française. Question à poser à Monsieur Bouteflika: comment ses "ninjas" ont-ils fait pour en finir avec le GIA ? En faisant distribuer des loukoums à ses... terroristes ?
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:00 (2016)    Sujet du message: La "Torture"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'Algérie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 1 sur 6

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com