France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Fondation du Parti NSDAP

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'entre-deux guerres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
JULES


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 262
Localisation: FRANCE

MessagePosté le: Mar 6 Nov - 18:20 (2007)    Sujet du message: Fondation du Parti NSDAP Répondre en citant

                        Lorsque la guerre mondiale éclata, Hitler se trouva placé devant la question
                        de savoir s'il s'engagerait comme sujet autrichien ou comme sujet allemand.
                       
                        La réponse lui parut simple et claire: pour lui,il ne s'agissait pas d'une guerre
entreprise par l'Autriche pour obtenir une réparation de la Serbie, mais d'une lutte de la nation
allemande pour son existence.
                         Il avait quitté l'Autriche avant tout pour pour des raisons politiques, parce qu'il
ne voulait ni vivre, ni mourir pour une dynastie qu'il haïssait, mais pour une nation, pour un
peuple, pour sa nation allemande.

                         Le 3 août 1914 il s'engagea comme volontaire dans un régiment bavarois.

                         Blessé en 1916, il fut soigné à l'hôpital de Beelitz, près de Berlin.

                         Il fit là une expérience qui le secoua jusqu'au plus profond de lui-même.
                         Il entendit des soldats se vanter de leur propre lâcheté et tourner en ridicule
ceux qui faisaient leur devoir de soldat.Lorsqu'il fut guéri, il se rendit à Berlin et vit que cette
ville de plusieurs millions d'habitants souffrait de la famine.
                         A Munich la situation était encore pire.On commençait déjà à considérer le
fait d'être embusqué comme une preuve d'intelligence.En même temps, il remarquait qu'en
Bavière, on excitait les esprits contre la Prusse.Désespéré par ces dissenssions intérieures,
il fut heureux, en mars 1917, de se retrouver au front avec son régiment. 

                          Fin 1917 l'armée allemande reprit courage à la suite de l'effondrement russe,
tandis qu'une lassitude se manifestait du côté de l'Entente.Une grève dans les usines de
munitions,suscitée en Allemagne par les marxistes, n'atteignit pas, il est vrai, le but qu'elle se
proposait, mais fournit à propos un argument à la propagande de l'Entente:" L'Allemagne à la
veille de la révolution".

                          A la mi-octobre 1918, près d'Ypres, Hitler, pris dans un barrage d'obus à gaz,
fut atteint par l'ypérite.Les yeux douloureusement brûlés, à moitié aveugle, il chancela,trébucha
et fut conduit à l'hôpital de Pasewalk en Poméranie.C'est là qu'impuissant et aveugle il vécut la
révolution.

                          Fin novembre, il se trouvait de nouveau à Munich.

                          Des projets sans fin se succédaient dans sa tête.La politique dont il s'était
toujours occupé depuis Vienne commençait à le dominer toujours davantage.Que devait-il
faire? Il ne pouvait pas se résoudre à entrer dans un parti politique.Mais il fallait faire quelque
chose pour empècher les partis de répandre dans le peuple leur poison.
                          Il fit tout seul de l'agitation contre les spartakistes.En avril 1919, ils
voulurent l'arrêter.Braquant sur eux sa carabine il les força à s'enfuir.Il reçut ensuite l'ordre
de suivre un "cours" où les soldats recevaient une éducation politique.
                           C'était là quelque chose qui lui convenait.Là, l fit connaissance de camarades 
 de la même opinion que lui et ils discutèrent la création d'un nouveau parti politique qui
s'appellerait" parti social révolutionnaire".La première question sur laquelle les conférences
tenues dans le cadre de ce cours attirèrent son attention fut celle du  capital boursier  
 international.Un soir, il entendit la conférence d'un certain Gottfried Feder *qui avec une
implacable brutalité, dévoila le caractère spéculatif de ce capital.Feder était un théoricien
de la plus belle eau, qui ne voyait que le but, mais non sa réalisation pratique.Il butait
par conséquent sur la critique et la contradiction.Hitler, qui voyait très clairement la
différence entre un théoricien et un homme politique **comprit immédiatement à la première
conférence de Feder sur " la fin de l'esclavage de l'intérêt ", qu'il s'agissait là d'une vérité
théorique d'une immense portée.
                             Il comprit qu'en séparant le capital boursier de l'économie
nationale, on pourrait s'opposer à " l'internationalisation" de l'économie allemande...
 " sans que cette lutte contre le capital menaçat pour autant les bases de
l'indépendance nationale".
           
                             Il ne reconnut pas simplement le danger que faisait courir à une économie
nationale saine la doctrine marxiste exposée dans le Capital,mais il comprit que la
doctrine de Karl Marx, exactement comme la lutte des sociaux-démocrates contre
l'économie nationale, avait pour but de préparer le terrain à " l'hégémonie" du
capital et de la finance internationales....

                            Il s'enfonça alors dans l'étude de ces questions qui lui étaient encore
étrangères, il comprit la " véritable pensée profonde " du Capital de Marx, et son
danger pour une saine économie nationale.

                            Ce fut un bonheur pour Hitler qu'à cette époque on l'ait chargé de faire des
              conférences pour les soldats dans un régiment de Munich, comme " officier-éducateur".
                            Là, il se rendit compte qu'il était capable de " parler" et il réussit à
réveiller chez des centaines et même des milliers de camarades l'amour du peuple et de la
patrie, et en même temps à renforcer la discipline.

  *Gottfried Feder considérait que la tâche principale de l'économie nationale était la couverture
des besoins et non l'obtention d'un intérêt aussi élevé que possible pour le capital prêté, qui
ne s'intéresse qu'au profit et non à la couverture des besoins.Il voyait pour l'Etat 3 moyens
pour couvrir ses besoins d'argent:
          a) Sa souveraineté en matière de prestations, c'est-à-dire le droit souverain pour l'Etat
            d'exiger de ses citoyens des prestations non rémunérées,
          b) Sa souveraineté monétaire, c'est-à-dire son droit de de battre monnaie, ou d'émettre
              des billets,
          c) Sa souveraineté financière, c'est-à-dire le droit d'établir des impôts.
             Mais ce qui lui semblait le plus stupide, c'était de s'endetter.D'après lui, c'était
la folie des emprunts qui avait conduit les Etats à la" servitude de l'intérêt", Feder
entend l'endettement de l'Etat et du peuple, obligés de payer des intérèts à des
puissances placées au-dessus de l'Etat lui-mème. Il ne voyait de remède que dans le
financement en bons d'Etat de grandes entreprises d'intérêt public.Avant tout, d'après lui,
la Reichsbank était une société par actions, et pendant la Guerre mondiale elle a encore payé
des dividendes à l'étranger....

** Hitler a plusieurs fois dans son livre Mein Kampf expliqué la différence qu'il fait entre des
" théoriciens" et des " politiciens".
 ( Voy.Johannes Ohquist,Le National-socialisme, Des origines à la guerre( éd.Avalon,1989,p.58-60)


Dernière édition par JULES le Mar 6 Nov - 20:07 (2007); édité 6 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 6 Nov - 18:20 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
JULES


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 262
Localisation: FRANCE

MessagePosté le: Mar 6 Nov - 18:44 (2007)    Sujet du message: Fondation du Parti NSDAP Répondre en citant

  A VENIR Razz

Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 7 Nov - 08:53 (2007)    Sujet du message: Fondation du Parti NSDAP Répondre en citant

RAPPEL: Ce Forum est consacré essentiellement aux guerres de la France au XX° Siècle, et c'est de ce point de vue là que nous étudions l'Histoire. Il ne nous appartient donc pas d'entrer dans le détail de la création de tel ou tel autre parti allemand, ni de contribuer à la biographie de tel ou tel autre dirigeant de ce pays. Si quelqu'un veut créer un "forum de l'Allemagne en guerres", c'est son droit. Mais tenons nous en à notre sujet. Il est déjà assez vaste !

Merci !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:55 (2016)    Sujet du message: Fondation du Parti NSDAP

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'entre-deux guerres Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com