France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Kolwezi, opération du courage !
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> Guerres d'Afrique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Lun 19 Nov - 09:13 (2007)    Sujet du message: Kolwezi, opération du courage ! Répondre en citant

Suite :

GAUSSERES comprend mieux : DE WULF lui a dit qu’il avait pour consigne de ne s’occuper ni de Manika ni surtout des rebelles… A son tour, il expose sa mission. Puis montrant l’église :
  -Tu vois ce clocher ?
  -Vu l’église.
  -Je vais essayer d’y aller. Je tâcherai de repérer les gars qui nous emmerdent.
  -Bonne chance, dit DE WULF en s’éloignant à grandes enjambées, sa compagnie sur les talons en direction de Kolwezi.
  -BANAL, HESSLER ! A moi !
BANAL, le lieutenant adjoint, et l’Adjudant-Chef s’approchent.
  -Par bonds, direction l’église, ordonne le Capitaine. Moi je fonce à gauche. Vous partez en tête à droite.
  En quelques minutes, la Section de commandement investit le jardin qui entoure l’église et se poste en protection.
  -HESSLER, montez sur le toit. Observer Manika. Essayer d’apercevoir le carrefour « Whisky » ou BOURGAIN accroche encore.
  L’Adjudant-Chef se fait donner une échelle par le pasteur, un Zaïrois venu l’œil suspicieux surveiller « son » bien. VITTONE, l’ordonnance du Capitaine, la met en position et l’assure, pendant que l’Adjudant-Chef commence à monter. A un moment ou HESSLER arrive aux tout derniers échelons, et va prendre appui sur le rebord du toit pour se hisser, il entend un commandement à une centaine de mètres.
  -Feu ! Feu !
  Des rafales claquent. Les impacts écaillent les murs, encadrant HESSLER et VITTONE. Des éclats de brique et de ciment leur cinglent le visage.
  GAUSSERES n’a pas mis longtemps à comprendre qu’ils étaient pris à partie par des Belges. Il se dresse et hurle :
  -Halte au feu, bande de cons ! Vous ne voyez pas que ce sont mes hommes !
 Et il frappe sur son casque pour appuyer son affirmation. Car tout le monde sait – sauf apparemment les Belges – que les « Katangais » n’ont pas de casque. Les tirs ne cessent pas pour autant.
  -Ils sont vraiment »belges » comme leurs pieds, commente méchamment un Légionnaire, avec l’accent du Midi.
  -Oublie que t’es Belge, lui renvoie un copain.
  -Ouais, mais moi je suis un Belge de Toulouse…
 HESSLER a sauté de l’échelle sans demander son reste. Il est furieux et hurle, d’une belle voix d’Adjudant de Compagnie :
  -Ici, paras français. Vous me tirez dessus. Je suis dans l’église protestante.
Sa voix a porté. Une autre voix lui répond, un peu embarrassée :
  -OK. Je fais cesser le feu.
  GAUSSERES soupire exaspéré. Il lève les bras au ciel. D’un coté les rebelles de Manika. De l’autre les sujets du Roi BAUDOIN. Quelle journée !
 

La progression de la 3 a repris. Par bonds et en zigzags, en tête le Lieutenant BANAL et l’Adjudant-Chef HESSLER donnent l’exemple. Pourtant malgré leur efficacité et la rapidité de leurs réflexes, ils n’arriveront à rejoindre le Lieutenant BOURGAIN qu’à 09h00.
-         Un joli record, deux heures pour faire 900 mètres.
  Ca tire encore au point « Whisky. Les corps des rebelles abattus jonchent le sol aux abords du carrefour. Des morts à mettre au compte des tireurs d’élite de la 1ère Section, qui avec leur fusil à lunette, font mouche à 300 mètres. Ce sera durant toute l’opération, un des facteurs essentiels du succés. Si la 3 n’a eu à déplorer aucune perte en 24 heures de combat de rues, c’est aux tireurs d’élite qu’elle le doit. A cette distance les rebelles ne peuvent pas se mesurer aux Légionnaires. Et ceux qui ont essayé, ont récolté une balle dans la tête.
 

  Quelques heures auparavant, au moment ou le Colonel ERULIN donnait à ses Compagnies l’ordre de contrôler l’ensemble de l’agglomération de Kolwezi, les avions de transport C130 de l’US Air Force commençaient à débarquer sur l’aérodrome de La Plaine des troupes belges, acheminée la veille à Kamina.
  Les responsables belges avaient bien précisé au Colonel GRAS, qui avait, lui aussi atterri avec son P.C. volant sur la piste de Kolwezi, que leur mission consistait uniquement à procéder à l’évacuation des Européens.
  -La durée maximum de notre intervention, précisaient ils sèchement, ne doit pas excéder le temps de septante deux heures (72 h00).
  GRAS a haussé les épaules. D’un ton sec, il a fait observer qu’une évacuation précipitée ne se justifiait plus, puisque le contrôle de Kolwezi par les Légionnaires du 2ème R.E.P. était total.
-         Il est fort peu probable que les troupes katangaises envisagent une contre attaque.
Visage fermé, front buté, les Belges refusaient de discuter et s’en tenaient fermement aux ordres reçus. Très vite la courtoisie initiale des rapports s’altérait gravement. De part et d’autre, la nervosité des propos et des gestes allait croissant. 
  GRAS ne mâchait pas ses mots :
-         Evacuer Kolwezi est une monstruosité !
  Il pensait intimement que le Gouvernement  de Bruxelles avait fait une fausse analyse de la situation, et avait abouti à deux erreurs :
-         la première, d’ignorer systématiquement pendant 5 jours la réalité du danger qui pesait sur les Européens avant le début de l’agression katangaise
-         La seconde, de le surestimer maintenant qu’il s’était éloigné.
 

  Le Colonel GRAS s’était apaisé. Se quereller ne servait à rien. Les Officiers des paras-commandos belges n’étaient pas responsables. Ils exécutaient scrupuleusement des ordres, sans même avoir la possibilité d’en demander les modifications. Bruxelles avait mis sur pied une opération de type « Stanleyville ». Ils menaient une opération de type « Stanleyville ».
  Demain, constatait le Colonel GRAS avec tristesse, nous n’aurons plus à protéger qu’une ville morte, livrée au pillage.
 Les gens auront perdus tous leurs biens, alors qu’une évacuation rationnelle, qui sauvegarderait les biens des Européens, pourrait être organisée avec un certain délai, dans l’ordre et pas dans cette précipitation qui ne va susciter qu’une nouvelle panique.
  Il pensait amer, que malgré leur échec militaire, les katangais avaient au moins gagné sur un point : l’arrêt total de la production de la Gécamines. En l’absence des cadres, des techniciens, des contremaîtres européens, qui serait capable de la remettre en route ?
 

  -Essayez au moins d’allonger de vingt quatre ou de trente six heures l’échelonnement de l’évacuation, tentait il de plaider.
  -Impossible. On nous a spécifié : septante deux heures.
  -Alors dit GRAS, d’un ton las : c’est sans espoir la catastrophe sera complète.
 

  Le Colonel GRAS se battait, pied à pied. Il invoquait le pire, espérant qu’il serait évité. Il n’aurait pu penser que ce qu’il évoquait, avec les mots de la passion, allait se passer exactement comme il l’avait décrit. En évacuant la population dans l’affolement, les BQelges allaient ajouter aux horreurs des massacres le traumatisme des exodes et le drame du dénuement.
ILS EN PORTERAIENT L’ENTIERE  RESPONSABILITE.
 

Sur une piste un groupe de Para Commandos belges se hâte vers la ville, sans un regard pour les Légionnaires de la 2e Compagnie qui ratissent, en pointe, essuyant des coups de feu venus des bosquets à l’ouest de l’hôpital. Soudain, l’Adjudant Armand SCHYNS pousse une brève exclamation. Parmi les officiers qui passent, il a reconnu son ancien patron. SCHYNS a douze ans de Légion. C’est un « vrai » Belge. Jadis, avec les paras-commandos, il a participé à la fameuse opération de Stanleyville de Décembre 1964, ou dans des conditions périlleuses, ils ont sauvé la vie de centaines d’otages détenus par les rebelles DSimbas de Pierre MULELE. Il a encore dans les oreilles les acclamations que leur avaient réservées la population de Bruxelles à leur retour.
-         Vous ne vous souvenez peut être pas de moi, demande SCHYNS, goguenard.
L’officier, fronce le sourcil, cherche dans ses souvenirs.
SCHYNS rigole et lance :
  -Vous m’avez pourtant assez emmerdé avec votre drill à la con !
Un Légionnaire ajoute, sous cape :
-         Pour ce que ça leur sert..
  L'officier s'est arrêté :
- Vous êtiez à quelle Compagnie ?
- A la 15e...
  L'officier s'éloigne, tandis qu'un Légionnaire siffle entre ses dents le fameux passage du Boudin :
<<Pour les Belges y en a plus. Pour les Belges y en a plus. Ce sont des tireurs au cul>>
- Ta gueule ! crie SCHYNS qui ne rigole plus et s'éloigne, en jetant d'un geste sec, son arme sur l'épaule.
 

 

  Les détails de l’ordre d’évacuation donnés aux para-commandos ont été connus du PC du 2ème R.E.P. à 08h00
  -Le point de rassemblement des Européens est fixé ici même, au Lycée Jean XXIII, dit le Colonel ERULIN au Capitaine LEGRAND. Prenez ces gens en charge avec l’aide de quelques Légionnaires du P.C.
  LEGRAND s’exécute. La nouvelle de l’évacuation s’est propagée dans la ville à la vitesse d’un incendie.
  -Si l’armée donne l’ordre d’évacuer, en déduisent les Européens, c’est que les Katangais vont revenir. Il faut faire vite. Peut être les avions ne nous attendront ils pas ?
  Le mot « évacuation » et sa puissance évocatrice ont achevé de semer la panique dans la population.
  Les gens arrivent à présent en rangs serrés aux portes du Lycée ou le Capitaine LEGRAND a installé à la hâte un semblant de bureau pour organiser les groupes, procéder au premier tri des nationalités, recenser les noms, le nombre de personnes composant les familles. Il imagine déjà que les Belges vont répartir les Européens en fonction de leur future destination géographique.
  Au bout de quelques heures, se posent les vrais problèmes, c'est-à-dire l’intendance. Il faut trouver au plus vite des vivres, des médicaments et de l’eau. De l’eau surtout. Mais l’eau a été coupée depuis Samedi soir et, pour subsister, les habitants ont été obligés de faire bouillir celle de leurs piscines. Tant pis on continuera.
  Vers midi, le premier Officier de para-commandos se présente au P.C. C’est un Major. Il est seul. La population, qui a mal apprécié les tergiversations du gouvernement de Bruxelles au cours de cette semaine tragique, lui réserve un accueil glacial.
 

  -Qui évacuez vous ? s’informe LEGRAND
  La réponse arrive, sèche :
  -Tout le monde.
  LEGRAND ne fait aucun commentaire. Mais sa réaction profonde rejoint celle du Colonel GRAS. A quoi sert désormais le 2ème R.E.P. s’il n’y a plus personne à protéger, à défendre ?
  Il n’est pas seul à penser cela. Ce sera d’ailleurs l’argumentation des politiciens d’opposition qui se serviront de ce prétexte pour se « refaire une virginité » après s’être imprudemment avancés en condamnant trop tôt l’intervention française.
  Mais LEGRAND n’est pas homme à douter longtemps. Il est là pour exécuter les ordre du « Patron ».
 

  A l’aube de ce Samedi, les avions qui larguaient la seconde vague de parachutistes avaient attiré les FAVERJON dans leur « parcelle ». Cette fois, plus de doute, ils étaient en sécurité.

A suivre.
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 19 Nov - 09:13 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 506
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Lun 19 Nov - 10:12 (2007)    Sujet du message: Kolwezi, opération du courage ! Répondre en citant

Merci Briard pour ce récit qui va éclairer, je l'espère, quelques uns de nos compatriotes sur les missions de l'armée française et de la légion en particulier en Afrique !
Précision qui ne leur échappera pas: les rebelles étaient armés et encadrés par des "Angolais". N'oublions pas qu'à l'époque l'Angola était pratiquement une colonie cubaine et qu'il s'agissait surtout de chasser d'Afrique tous les derniers européens qui y restaient pour en faire un continent entièrement soviétisé.

Merci encore !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Lun 19 Nov - 11:25 (2007)    Sujet du message: Kolwezi, opération du courage ! Répondre en citant

Salvé Admin,

il faut aussi signaler qu'il n'y avait pas uniquement des cubains comme "Angolais" mais également des russes.

Cdlt,
Briard
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Popaul


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2007
Messages: 127
Localisation: Saint-Etienne

MessagePosté le: Lun 19 Nov - 18:25 (2007)    Sujet du message: Kolwezi, opération du courage ! Répondre en citant

Admin a écrit:
Merci Briard pour ce récit qui va éclairer, je l'espère, quelques uns de nos compatriotes sur les missions de l'armée française et de la légion en particulier en Afrique ! Précision qui ne leur échappera pas: les rebelles étaient armés et encadrés par des "Angolais". N'oublions pas qu'à l'époque l'Angola était pratiquement une colonie cubaine et qu'il s'agissait surtout de chasser d'Afrique tous les derniers européens qui y restaient pour en faire un continent entièrement soviétisé.

Merci encore !




Tu es vraiment un comique toi ! Les Cubains et les Russes venaient apporter à ce continent sa libération et surtout lui permettre de sortir enfin de l'obscurantisme de plus d'un siècle de colonialisme et d'esclavagisme. Et ce qui s'est passé à Kolwezi, c'est peut-être triste pour les travailleurs qui y ont laissé leurs vies, mais c'était la réaction de colère légitime d'un peuple trop longtemps opprimé !
Et puis sur les légionnaires français, il faudrait leur rappeler les leurs de massacres, en Algérie et ailleurs. C'est mon père qui l'a toujours dit, et mon père il a raison.
_________________
A bas la guerre !


Revenir en haut
Louloute


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2007
Messages: 12
Localisation: Savoie

MessagePosté le: Mar 20 Nov - 08:50 (2007)    Sujet du message: Kolwezi, opération du courage ! Répondre en citant

Les Russes et les cubains apporter la liberté!! Mon pauvre Popaul, tu as déjà entendu parler des goulags soviétiques, tu a entendu parler de ce qui se passe à Cuba?? De la "liberté" de penser, de parler, d'écrire qui y règne?  Que ton papa en soit convaincu est déjà en soi une aberration mais que toi-même ne réfléchisse pas et assène tes certitudes sans même chercher à comprendre révèle ton manque d'ambition intellectuelle!!

Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 506
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 20 Nov - 12:46 (2007)    Sujet du message: Kolwezi, opération du courage ! Répondre en citant

J'ajouterai à l'attention de Popaul, que les victimes "congolaises" des Katangais furent en majorité des Africains "de souche"... Alors pour ce qui est de la "réaction de colère légitime d'un peuple trop longtemps opprimé", il repassera...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Popaul


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2007
Messages: 127
Localisation: Saint-Etienne

MessagePosté le: Mer 21 Nov - 09:59 (2007)    Sujet du message: Kolwezi, opération du courage ! Répondre en citant

Ces "Africains de souche" étaient des collabos notoires de la colonisation. Ils ont mérité leur sort comme les français qui avaient collaboré avec les nazis de Vichy.
Et toi la Louloute, ton "ambition intellectuelle" tu la met au service des fachos de ce forum ? Vous me faites tous gerber tiens !
_________________
A bas la guerre !


Revenir en haut
Louloute


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2007
Messages: 12
Localisation: Savoie

MessagePosté le: Mer 21 Nov - 14:38 (2007)    Sujet du message: Kolwezi, opération du courage ! Répondre en citant

Et toi le petit c... tu as déjà vécu en Afrique??? Tu les connais bien les africains???? Après 30 ans là-bas j'en connais un peu plus que toi le freluquet dont le "pôpa" a toujours raison!! Si tu veux gerber rien ne t'oblige à rester ici. Va le faire ailleurs!! On ne te retient pas!! Mon intlligence je m$la mets au service de la réflexion et du bon sens, pas au prêt à penser idéologique sclérosé. J'ai évolué moi!! J'ai été idéaliste, humaniste mais la réalité de la vie remet les choses en place, sauf, sauf, quand on a les petites (je dirais pou toi les minuscules cellules grises) congelées dans le dogmatisme le plus éculé! Mort de Rire Mort de Rire

Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 506
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 21 Nov - 15:51 (2007)    Sujet du message: Kolwezi, opération du courage ! Répondre en citant

Je serais tenté d'appeler Louloute à plus de modération dans son langage, mais je n'en ferai rien car il y a visiblement provocation de la part du bolcho de service.
Alors Popaul tu prends ça sur le bec et tu vas le rapporter à ton "pôpa" comme le dit la mignone ! Et tâche de respecter les opinions qui ne sont pas forcément celles du Komintern !
Salute !

PS.  Maintenant si les "fachos" de ce forum te font "gerber", rien ne t'y retient et je peux même te donner les liens de fora où tu seras parfaitement à l'aise !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Louloute


Hors ligne

Inscrit le: 07 Nov 2007
Messages: 12
Localisation: Savoie

MessagePosté le: Jeu 22 Nov - 09:14 (2007)    Sujet du message: Kolwezi, opération du courage ! Répondre en citant

Non, tu as raison Hanni j'ai dérapé hier mais il m'agace tellement ce "Popaul". Je ne supporte pas ceux qui osent affirmer alors qu'ils ne savent pas, n'ont jamais bougé de leur cocon, sont à la charge de "môman" et "pôpa" et  crachent sur l'argent! et se permettent de juger et stigmatiser ceux qui ne pensent pas comme eux. Les parasites sont les pires fascistes finalement. Ratés de la vie ils ne supportent pas la réussite des autres! Je ne parle pas spécifiquement de ce cher "popaul". Je dévie sur tous ces braillards communistes qui haissent les riches mais achètent toutes les semaines leur bulletin de Loto dans l'espoir de faire fortune! Rolling Eyes

Revenir en haut
ATF40


Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2007
Messages: 202

MessagePosté le: Ven 7 Déc - 01:38 (2007)    Sujet du message: Kolwezi, opération du courage ! Répondre en citant

Je suis loin d'etre specialiste du sujet, toutefois documenté , mais je ne peux qu'exprimer mon hilarité , en voyant la teneur de certains propos .  ( Louloute de ce que j'ai vu , vous n'avez rien a vous repprocher , mais j'ai lu en diagonale )

Cependant , si je puis me permettre , Louloute, il n'y a pas de pire fasciste , il y a les fascites tout court . Vos propos sur les communistes ne sont pas flatteurs non plus .
Serais je tombé sur un forum néo-nazi ?

Reflexion : ils n'etudient pas l'histoire mais se referent a des ecrits . Ils ont des idées a contre mouvement de l'histoire, mais ne les prouvent jamais autrement que par des copies d'ecrits d'autres ... Dois je continuer ?

Vous semblez bien agressif avec certaines personnes sur le forum, pourquoi?
S'il vous donne des boutons( le forum), allez donc, mesurer vos canons et munitions
et ne parlez pas d'Histoire!
C'est clair ? 


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Ven 7 Déc - 09:16 (2007)    Sujet du message: Kolwezi, opération du courage ! Répondre en citant

L'hopital qui se fout de la charité!! Mort de Rire
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 506
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 7 Déc - 10:46 (2007)    Sujet du message: Kolwezi, opération du courage ! Répondre en citant

ATF40 a écrit:
Je suis loin d'etre specialiste du sujet, toutefois documenté , mais je ne peux qu'exprimer mon hilarité , en voyant la teneur de certains propos .  ( Louloute de ce que j'ai vu , vous n'avez rien a vous repprocher , mais j'ai lu en diagonale )
Cependant , si je puis me permettre , Louloute, il n'y a pas de pire fasciste , il y a les fascites tout court . Vos propos sur les communistes ne sont pas flatteurs non plus .
Serais je tombé sur un forum néo-nazi ?

Et voilà ! On se fait insulter par un coco, on répond un peu vivement et on est "fasciste-tout-court"... Mieux; le forum qui permet ça est un forum "néo-nazi" !

Reflexion : ils n'etudient pas l'histoire mais se referent a des ecrits . Ils ont des idées a contre mouvement de l'histoire, mais ne les prouvent jamais autrement que par des copies d'ecrits d'autres ... Dois je continuer ?

On étudie l'Histoire dans quoi ? Par les ondes hertziennes ? A la télévision ? Sur les vieux Vinyls 33 tours ? Je ne sais pas où toi, tu l'étudies, mais moi j'ai toujours trouvé mes sources dans des "écrits", et j'en ai plein ma bibliothèque. Pitoyable ! J'ajouterai que tu décris là ce que j'appelle la controverse historique et c'est ce qui permet de faire avancer les connaissances en Histoire, justement !

Vous semblez bien agressif avec certaines personnes sur le forum, pourquoi?
S'il vous donne des boutons( le forum), allez donc, mesurer vos canons et munitions
et ne parlez pas d'Histoire!
C'est clair ? 

Mais c'est qu'elle s'est tout simplement faite insulter par le dénommé Popaul ! Faut pas inverser les rôles là ! Et si on te donne des boutons, personne ne t'oblige à rester ici... C'est clair ?


_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
1er rcp


Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 198

MessagePosté le: Lun 4 Mai - 23:07 (2009)    Sujet du message: Kolwezi, opération du courage ! Répondre en citant

le gazier "Popaul" que je ne connais pas et d'ailleurs Dieu Merci... s'assurera sa place au paradis des bien pensants en oubliant de remarquer que les victimes des libérateurs étaient quasiment toutes noires...

on va certainement me dire qu'une fois de plus les crimes de la légion furent maquillés.


Revenir en haut
fred


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2009
Messages: 7
Localisation: nimes

MessagePosté le: Lun 4 Mai - 23:32 (2009)    Sujet du message: Kolwezi, opération du courage ! Répondre en citant

Bonsoir @ tous,
Ma petite participation à ce poste
Clicker sur le lien si dessous :



J'ai fait le correctif avec un ancien de la 4éme Cie du 2éme R.E.P.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:34 (2016)    Sujet du message: Kolwezi, opération du courage !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> Guerres d'Afrique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  >
Page 2 sur 9

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com