France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Geneviève de Galard,une infirmière héroïque...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> La guerre d'Indochine
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Thor


Hors ligne

Inscrit le: 04 Déc 2007
Messages: 42
Localisation: PARIS

MessagePosté le: Jeu 27 Déc - 16:37 (2007)    Sujet du message: Geneviève de Galard,une infirmière héroïque... Répondre en citant

C’est ce qui est arrivé à madame Geneviève de Galard, infirmière et fille de grande famille française.

En 1954, basée à Hanoi, elle reçoit, le 7 mai l’ordre de se rendre à Diên Biên Phu, comme convoyeuse de l’armée. Ce titre est donné aux infirmières qui, en situation de guerre, ont pour mission de prendre soin des soldats blessés lors d’une évacuation. Elle partage là, avec 14 autres infirmières, le sort des 15,000 soldats prisonniers, dans un camp retranché, encerclé par le Vietminh. Pendant deux mois, elle en prend un soin jaloux et finit par demeurer la seule présence féminine au milieu d’eux.

À 29 ans, elle devient un peu leur mère, leur soeur, leur confidente. Dans ce camp du désespoir, elle travaille sans cesse s’oubliant et prenant à peine le temps de penser à ses propres besoins. Certains soldats gravement blessés ont affirmé par la suite que c’était grâce à elle s’ils s’en étaient sortis.

Comme elle le dit, elle n’avait même pas le temps d’avoir peur et c’est sa foi qui la soutenait. Elle a vécu au cours de ces mois des moments extrêmement difficiles, qui l’ont hantée pendant très longtemps. Elle revit ces images de souffrance, d’inquiétude, elle revoit ces jeunes amputés qui, malgré la douleur et la crainte, conservaient le courage de sourire. Ces souvenirs ne se sont pas effacés, mais avec le passage des années, ils sont devenus moins douloureux. Depuis elle aussi exercé son rôle en Indochine et en Algérie, mais elle est demeurée silencieuse son expérience exceptionnelle à Diên Biên Phu.



À son grand étonnement, à son retour en France elle a été considérée comme une véritable héroïne. Elle pensait pourtant n’avoir fait que son devoir. Elle se refusait même aux honneurs parce que pendant ce temps, ses compatriotes pourrissaient dans les geôles vietminh et nombreux sont ceux et celles qui n’en revinrent jamais.

Elle raconte qu’au moment de l’encerclement elle se croyait la seule femme dans ce camp, mais elle a par la suite découvert qu’une dizaine de prostituées militaires ont aussi joué un rôle admirable en soignent et en aidant au transport des blessés. Elle leur rend un hommage dénué de préjugés. Comme quoi, dans des conditions semblables, c’est le coeur
qui compte.

Margot Phaneuf, inf.PhD. 18
« Une femme à Diên Biên Phu »,
Geneviève de Galard

Parlant de sa mère qui s’inquiétait du sort de sa fille, elle ajoute cette anecdote un peu cocasse. Avant cette aventure, sa mère lui avait écrit en substance « Au fond, je suis contente que tu sois à Diên Biên Phu. Là au moins je ne craindrai pas que tu risques un accident d’avion! ». Elle ne pouvait pas prévoir ce qui allait se passer.

Elle finit cependant par accepter les hommages des gouvernants au nom de tous ceux qui avaient partagé son sort. Elle fut même accueillie et acclamée à New York par 250. 000 admirateurs, sur Broadway. Invitée au Congrès américain, elle fut aussi félicitée par le Président Eisenhower, comme héroïne de guerre.

Depuis elle est devenue adjointe du maire du 18e arrondissement à Paris et en vue du 50 anniversaire du siège de Diên Biên Phu, elle a il y a peu de temps publié un livre, où elle raconte le souvenir des horreurs et des actes de bravoure dont elle a été témoin. Après tout ce temps, en dépit de la difficulté, elle s’est sentie prête à revivre tout cela par la pensée afin de le raconter dans un livre témoignage émouvant dont le titre est « Une
femme à Diên Biên Phu, Éditions de la Loupe, Paris, 2003.

Cette femme, infirmière de courage, appartient à une famille qui possède une longue histoire d’héroïsme puisque ses ancêtres se battaient déjà aux côtés de Jeanne d'Arc.

C’est pourquoi elle écrit avec une belle simplicité qu’elle a tenté de vivre sa vie sans trahir le passé.

Références :
Site Internet des Éditions de la Loupe.
Guillemette de Sairigné, Figaro madame, sept. 2003.




Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 27 Déc - 16:37 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 27 Déc - 18:48 (2007)    Sujet du message: Geneviève de Galard,une infirmière héroïque... Répondre en citant

Il me semble qu'elle avait été contrainte de rester à DBP parceque la piste de l'aérodrome n'était plus utilisable à cause de l'artillerie du Viet Minh. Encore une belle c.... de l'Etat-Major, cette histoire qu'il va falloir raconter !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:53 (2016)    Sujet du message: Geneviève de Galard,une infirmière héroïque...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> La guerre d'Indochine Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com