France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les mutineries de 1917
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 14/18. La Grande Guerre.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 14 Nov - 18:50 (2007)    Sujet du message: Les mutineries de 1917 Répondre en citant

A cause de qui ? Qui touchèrent-elles ? Comment furent-elles réprimées ?
Voilà encore un point obscur de cette guerre de 14/18, qui est brandi par tous nos "pacifistes" anarchistes et libertaires de tous bords pour essayer de nous prouver que l'armée française en 1917 s'est soulevée contre les officiers, quasi unanimement, et que seule une féroce répression menée par -devinez par qui- ...Pétain, a pu en venir à bout. Les films et les "documents" télé ne manquent pas pour enfoncer le clou !
Alors, cherchons...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 14 Nov - 18:50 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 15 Nov - 12:11 (2007)    Sujet du message: Les mutineries de 1917 Répondre en citant

Le grand responsable fut surtout le général Nivelle qui envoya littéralement à la boucherie des centaines de milliers de fantassins à partir du 9 avril 1917 entre Artois et Champagne. Le sanglant échec du Chemin des Dames a provoqué un choc au moral des combattants, choc qui va être exploité par les organisations internationalistes et anarchistes qui développent leur propagande "pacifiste" au sein d'une centaine d'unités au sein de 54 divisions différentes, ce qui est loin tout de même de constituer la majorité des effectifs engagés, ou même comme on l'a dit, "1 division sur 2".
Alors on appelle Pétain au secours. Il prend son commandement le 16 mai 1917 et rédige immédiateme,nt sa "Directive N°1"a tous ses "grands" subordonnés -commandants de groupe d'armées, et commandants d'armées- où il fixe le cadre de la stratégie qu'il entend appliquer. Il se fonde sur un constat: "L'équilibre des forces adverses en présence sur le front du nord et du nord-est ne permet pas d'envisager pour le moment la rupture du front suivi de l'exploitation stratégique." L'effort devra tendre à "user l'adversaire, avec le minimum de pertes". On recherchera "les attaques à objectifs limités, déchaînées brusquement sur un front aussi étendu que le permettent le nombre et les propriétés des divers matériels d'artillerie existants."
Parallèlement des mesures sont prises pour améliorer la vie de la troupe: alimentation, confort des cantonnements et des repos, permissions... Dès le 3 juin l'ordre est revenu dans toutes les unités. La répression se traduit par 554 condamnations à mort (49 exécutions effectives) et 2873 autres peines dont 1381 graves, c'est à dire supèrieures à cinq ans de prison.
On est donc loin de la légende de la "décimation" des unités inventée et entretenue par les contempteurs de Pétain !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Riton


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2007
Messages: 22
Localisation: Vincennes

MessagePosté le: Sam 1 Déc - 17:51 (2007)    Sujet du message: Les mutineries de 1917 Répondre en citant

 B'en, ils san avait mare ia de quoi.
_________________
Ma gueule! qu'est-ce qu'elle a ma gueule ?
C'est ma gueule...gueillllllllle!!!!


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Sam 1 Déc - 18:54 (2007)    Sujet du message: Les mutineries de 1917 Répondre en citant

Merci d'écrire correctement.
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Mer 12 Mar - 16:36 (2008)    Sujet du message: Les mutineries de 1917 Répondre en citant

Guy Pedroncini, Professeur à la Sorbonne, directeur de l'Institut d'Histoire des Conflits Contemporains,qui a écrit plusieurs ouvrages sur la guerre de 14/18, et notamment sur les Mutineries de 1917 en a dit ceci:
" L'échec de la sanglante offensive du 16 avril 1917 ouvre une quadruple crise: morale, tactique, stratégique et du Haut Commandement. Désormais, l'appel à Pétain est inévitable: il avait déconseillé cette offensive enlisée. le nouveau ministre de la guerre, Painlevé, estime comme Pétain qu'il ne faut pas continuer la guerre telle qu'elle a été menée depuis 1914, mais en faire une autre.
La situation est sombre: "Ne souhaitez pas que mon heure vienne, avait confié Pétain à Henri Bordeaux. On ne m'appelle que dans les catastrophes."
Au moment où le destin hésite comme en ce sombre printemps de 1917, l'action des hommes est souvent décisive. Celle de Pétain a permis la victoire. Aprés la chute de Verdun la guerre aurait continué, mais un échec au printemps de 1917 eût compromis la poursuite de la guerre.
Il s'agit de surmonter une crise complexe et multiforme d'une gravité exceptionnelle, et de surcroit qui survient dans une conjoncture générale dramatique. La guerre sous-marine à outrance atteint un sommet en avril et mai 1917. Les pertes sont telles que les amiraux anglais se demandent si la poursuite du conflit est possible. La décomposition de l'armée russe n'est pas compensée par l'entrée en guerre des Etats-Unis, qui ne saurait avoir une influence sur la situation militaire avant de longs mois. Comment continuer à se battre ? Comment tenir ? En quelques semaines, le général Pétain, nommé commandant en chef, surmonte la crise qu'il a reçu en don de triste avénement.*
Le premier élement de la crise, c'est le moral. L'armée qui avait supporté la retraite de 1914, l'Yser, les pertes effroyables du "grignotage", Verdun et la Somme, cette armée, brusquement ne croit plus à la victoire et refuse de continuer à attaquer.
Les mutineries touchent soixante-huit divisions, certes n'ouvrent pas le front, mais traduisent un état d'esprit aux conséquences incalculables. En moins de deux mois, le général Pétain rétablit l'ordre et la confiance dans le Haut-Commandement. A mi-juin, l'armée est rentrée dans le devoir. Comment un tel résultat a-t-il été obtenu ?
Là encore les archives parlent plus nettement que les fausses légendes. Le général Pétain renonce aux offensives inutiles et publie sa Directive N°1. Dès qu'elle se répercute au niveau des armées, les mutineries d'éteignent. Le général accorde massivement des permissions pour résorber les retards accumulés: jusqu'à 40% alors qu'on en accorde normalement 13%. Et celà contre l'avis de ses grands subordonnés qui voulaient "fermer" l'armée pour l'isoler des influences dupposées délétères de l'arrière, n'ayant pas compris que les soldats protestaient contre la manière dont ils étaient lancés à l'assaut.
Les archives montrent que le général Pétain a pratiquement tout décidé seul, surveillant en détail l'amélioration du sort des soldats. Ayant gagné cette "Marne psychologique", il devient aussi indispensable à la tête des armées que Joffre le 13 septembre 1914, aprés la Marne.
Le second élément de la crise, c'est le manque de confiance de l'Armée dans ses capacités offensives. Pétain préconise une nouvelle tactique: celle des offensives à objectifs limités. Montées avec des moyens matériels enfin adaptés aux obstacles -à la Malmaison il y aura en moyenne un canon tous les cinq mètres - appuyées par les chars et l'aviation, elles réussissent avec des pertes trés faibles. A Verdun en août, le succès est net. Mais lorsque Pétain ose, le 23 octobre 1917, relancer à l'assaut l'armée française dans la zone de l'échec d'avril et des principales mutineries, c'est un triomphe. En trois jours, au prix seulement de 15.000 tués, blessés, disparus, le Chemin des Dames est emporté. Cette fois, c'est "l'ivresse de la victoire". Pétain est bien allé là où il avait dit qu'il irait."

* Qu'on réflechisse bien à ces lignes et aux déclarations de Pétain à Henri Bordeaux. Ce sont elles qui donneront la clef du soi-disant "complot" de mai/juin 1940 ! 
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 13 Mar - 08:29 (2008)    Sujet du message: Les mutineries de 1917 Répondre en citant

C'est vrai et c'est ce que Pétain dira quelques jours avant que Paul Reynaud l'appelle au gouvernement en 1940 ! C'est ce qui était ancré dans l'esprit des Français cette année là: lorsque tout allait mal, on faisait venir Pétain !
Ensuite, on voit que ce soldat, loin d'être le défaitiste qu'on a dépeint depuis 1945, avait compris mieux que n'importe qui, et ce en 1917, l'évolution de la stratégie offensive des armées, donc l'importance des matériels, chars, artillerie et aviation qui allait économiser la vie des hommes.

Qu'on ne me dise pas maintenant que Guy Pédroncini est "dépassé", ou que c'est un "falsificateur" d'extrême-droite...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Mar 18 Mar - 10:28 (2008)    Sujet du message: Les mutineries de 1917 Répondre en citant

A quand une "plaque" à la gloire de Pétain au Panthéon ?
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
Croquignol


Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2008
Messages: 429
Localisation: Sarthe

MessagePosté le: Mar 18 Mar - 11:47 (2008)    Sujet du message: Les mutineries de 1917 Répondre en citant

Alors là mon coco, je crois que tu peux attendre longtemps ! Faudra une sacré révolution pour qu'il y ait un jour une plaque à la gloire de Pétain à cet endroit là ! Y'aura plutôt un monument à la gloire de De Gaulle et de son copain Thorez... C'est plus probable ! Mort de Rire

Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Mar 18 Mar - 12:15 (2008)    Sujet du message: Les mutineries de 1917 Répondre en citant

Il n'est qu'à voir l'absence totale de toute référence au vainqueur de Verdun hier, pour s'en convaincre!!
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 20 Mar - 18:04 (2008)    Sujet du message: Les mutineries de 1917 Répondre en citant

On a dit aussi que Pétain était un farouche défenseur de la ligne Maginot et des fortifications, mais on oublie de dire que De Gaulle l'a été également, et même plus que son maître !
Et il a même été plus loin lorsqu'il a voulu construire un mur de béton pour mettre en oeuvre le "réduit breton" !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Jeu 20 Mar - 20:46 (2008)    Sujet du message: Les mutineries de 1917 Répondre en citant

Mur de bêton de deux cent kilomètres construit en... trois semaines et capable d'arrêter les Pzd...  Quel réalisme !

Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Ven 21 Mar - 10:16 (2008)    Sujet du message: Les mutineries de 1917 Répondre en citant

Résistant a écrit:
Mur de bêton de deux cent kilomètres construit en... trois semaines et capable d'arrêter les Pzd...  Quel réalisme !
Bien sur!! Il l'aurait construit avec ses petites mains!! Si il avait eu un marteau, une pelle, un sceau et une brouette!! Mort de Rire
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Ven 21 Mar - 10:25 (2008)    Sujet du message: Les mutineries de 1917 Répondre en citant

Tu parles, Charles ! D'abord il aurait fallu qu'il sache faire du mortier ou du béton, et ça... on se salit les mains. Ensuite,pendant que ses petits camarades continuaient à se battre héroïquement, lui, il courait les routes de Bretagne à bord de sa voiture à cocarde pour chercher les entreprises de TP qui voudraient bien se mettre à sa disposition... Le plus fort, c'est qu'il en avait trouvé !


_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 21 Mar - 11:56 (2008)    Sujet du message: Les mutineries de 1917 Répondre en citant

Si on revenait au sujet, SVP ! On est loin des mutineries de 17 là...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Ven 21 Mar - 19:52 (2008)    Sujet du message: Les mutineries de 1917 Répondre en citant

Je considère que Guy Pédroncini est un des meilleurs spécialistes de la guerre de 14/18. Ses ouvrages sont de trés bonnes références.

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:44 (2016)    Sujet du message: Les mutineries de 1917

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 14/18. La Grande Guerre. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com