France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Henri Frenay
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> Hommes célébres -> Les acteurs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Birhakeim


Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 184
Localisation: Salon de Provence

MessagePosté le: Sam 8 Aoû - 14:10 (2009)    Sujet du message: Henri Frenay Répondre en citant

Oui, il faut bien le reconnaître, la résistance avait bien été opbligée de se fédérer autour de De Gaulle. Celà au moins, on ne peut pas lui enlever...
_________________
"A la fin, l'Histoire fait taire les faux témoins."
Jacques Chardonne.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 8 Aoû - 14:10 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Carolus Magnus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 8 Aoû - 19:18 (2009)    Sujet du message: Henri Frenay Répondre en citant

Le NSDAP est parvenu au pouvoir de la manière la plus démocratique qui soit.

Ex : par référendum, le 19 août 1934, les allemands approuvent à 90 % la fusion des fonctions de président et de chancelier en une seule.

Ce vote est intervenu en connaissance de cause, Hitler étant chancelier depuis le 30 janvier 1933.

Donc, si je comprends bien ton admirable raisonnement, les rares opposants au National-Socialisme avaient tort parce qu'ils étaient (très) minoritaires ?

OUI ou NON ?

La "majorité du peuple français" ne connait de l'Histoire ce que veut bien en dire la téloche, et quant on sait qui à la mainmise sur les différentes chaines ...

NB : "chaine" dans les deux sens du terme.
Compagnon a écrit:


Voyons ! On n'y aurait pas pensé ! Tous contre vous, hein ? Mais si c'est la majorité du peuple français qui pense pas comme vous, c'est que vous avez tort tout simplement !




Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 8 Aoû - 20:31 (2009)    Sujet du message: Henri Frenay Répondre en citant

Admin a écrit:
Il y a tout de même quelque chose dont on devrait s'étonner.
Le parti communiste français a été foncièrement contre la guerre à l'Allemagne dans les années trente.
FAUX .
la direction du PCF , de 34 à 39 , suivra une politique resolument antifasciste et anti hitlerienne , par solidarité communiste ( soutien au Front Populaire aide à la Republique espagnole , pour l'alliance des democraties occidentales avec la Russie contre Hitler , contre les accords de Munich
La position defaitiste du PCF remonte au pacte Hitler Staline d'aout 39 et tu dois bien savoir qu'il a heurté pas mal de communistes .....la demande de reparution de l'Huma , son attitude générale et pour le moins ambigûe jusqu'en juin 41, c'est la position du Comité central avec Duclos et Frachon à sa tête ....qui est loin de faire l'unanimité
Des militants au sommet ou dirigeants dans leur région , comme Havez , Paul , Lecoeur , Tillion dés juin 40 , designeront l'Allemand comme l'Ennemi et se desolidariseront de fait de la ligne officielle.....de plus , la dispersion des dirigeants , les poursuites et arrestations opérées par Vichy , desorganisent le Parti et desorientent les militants qui ,dans leur grande majorité , ont desapprouvé le pacte Hitler Staline .............le 22 juin 41 , tout deviendra plus clair et ils se lanceront sans hesiter dans la lutte contre l' Allemand
Ne confonds donc pas une ligne imposée , sur l'injonction de Moscou , par quelques dirigeants avec un soutien massif des militants à cette ligne


Ses militants ont saboté les chaines de construction de matériel militaire, soit "techniquement", soit par "l'agitation sociale", les grèves et la réduction de la production. A tel point que le gouvernement et les Assemblées unanimes (de la III° République)... ont déclaré le parti "Hors la Loi", déchu et emprisonné ses députés pour "Haute Trahison" ! Ils ont donc dans une large mesure provoqué la débacle de 40... Puis, non content de ça, ils ont continué à encourager les Français à "fraterniser avec le soldat allemand" contre les "Juifs" Mandel et Blum, la Haute Finance anglo-saxonne et j'en passe
Ce sont les directives de l'Huma clandestine et de la bande Duclos , Frachon , pas des militants
, et ce jusqu'au 22 juin 1941, où un ordre de Moscou en a fait de "Grands Résistants" et de "Grands Français", effectuant sans aucun scrupule un virage à 180°, avant d'être réhabilités avec les honneurs en 1945 par... De Gaulle.
Et depuis, personne, je dis bien personne, n'a osé mettre en cause cette pèriode de trahison manifeste ! Personne n'a osé demander des comptes à ce parti de donneurs de leçons de "démocratie républicaine"...

Et on vient, ici, nous dire encore que les communistes ont droit de citer pour les "sacrifices" consentis dans la Résistance !

Ce n'est pas pour avoir collaboré avec l'occupant , c'est pour avoir lutté contre lui , que les communistes ont été pourchassés , livrés aux allemands , fusillés ou guillotinés par Vichy .......alors s'il y a eu sacrifices , c'est eux et pas les gens de Vichy !


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Lun 10 Aoû - 09:35 (2009)    Sujet du message: Henri Frenay Répondre en citant

On en revient à la "légende" de ces "bons communistes patriotes" opposés à la "ligne" d'une minorité salinienne, trés minoritaire, et qui n'aurait rien dirigé entre 39 et juillet 41.
Légende Lebel, légende !
"l'antifascisme" du PCF dans les années trente* obéissait à la politique de Moscou qui, après l'échec de la soviétisation de l'Allemagne, voyait avec crainte la montée des nationalismes en Europe. Le PCF, faut-il te le rappeler a toujours suivi aveuglément la "Ligne" imposée par Moscou, et si il y a eu quelques communistes français qui se sont sentis plus patriotes que communistes, il ne faut pas en déduire qu'ils étaient la majorité. Au contraire. Thierry Wolton l'a amplement démontré, preuves à l'appui.
Ensuite, si on va dans le sens de la thèse qui est la tienne, question: Quels sont les communistes qui ont été appelés par De Gaulle en 43, puis en 45 au pouvoir ? Les "dissidents" de 1939 ? Non. les Staliniens purs et durs. ceux qui tenaient le Parti en 40. Les Duclos, Thorez, Frachon et Cie !
Par ailleurs, je te signale que les "arrestations et les poursuites", il faut les mettre au compte de... Daladier et de la III° République, car Vichy a arrêté en 40 plus d'agents... allemands que de communistes.
Le 22 juin 1941, soit plus d'un an après la cessation des hostilités, et à cette époque là un an ça compte, sur ordre de Staline le Parti effectuera un virage à 180°, alors que les Résistants, les vrais, auront déjà eu leurs premiers Héros.
Le PCF reprendra alors tout son petit monde en mains et adoptera la stratégie "provocation/répression" pour faire un maximum d'innocentes victimes avec les prises d'otages, vite porteuses d'indignation et donc de recrutement.
L'objectif final étant, non pas la simple "libération" de la France, mais la prise du pouvoir suivant l'insurrection qui suivra cette libération !
Ce sont les accords De Gaulle-Staline qui empêcheront ce "Grand Soir" que tous les gaullistes présentent comme une "Victoire" de De Gaulle, mais qui en réalité apportera le pouvoir "réel" aux communistes, laissant le pouvoir "légal" aux partis de la III° République et au général sans victoire.


* N'oublions pas que parallèlement à cet antifascisme de façade, la politique officielle du parti était résolument pacifiste. En témoigne l'état de délabrement moral et matériel dans lequel allait se trouver notre armée à la veille de la conflagration ! La mémoire courte Lebel...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 2 Avr - 09:24 (2010)    Sujet du message: Henri Frenay Répondre en citant

Pour en revenir à Henri Frenay, et à son attitude à la tête de la résistance non-communiste, il faut bien reconnaître qu'il fit preuve d'une grande naïveté vis à vis de De Gaulle et des communistes !
Tout au long de son livre "La nuit finira" et malgré les doutes et les questions qui reviennent régulièrement de chapitre en chapitre, il fait tout de même confiance à De Gaulle dont pourtant il sait qu'il est manipulé par Moulin, il "sacrifie" son organisation au profit des communistes dont il constate l'infiltration à tous les niveaux et dont il sait qu'ils préparent une "insurrection révolutionnaire"... Il mettra du temps à s'en rendre compte, hélas !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Fréderic le Grand


Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 617
Localisation: Pyrénées Orientales

MessagePosté le: Sam 3 Avr - 08:40 (2010)    Sujet du message: Henri Frenay Répondre en citant

Henri Frenay ? Naïf ? C'est certain ! Il n'a jamais rien compris au jeu de De Gaulle, de Moulin et des communistes. Quand De Gaulle l'a fait enter au CFLN à Alger en lui donnant un portefeuille bidon celui de l'accueil des prisoniers et déportés (en pleine guerre !) Car De Gaulle, lié aux communistes, ne voulait surtout pas qu'il regagne la France !
Il a donc abandonné ses camarades, dont je soupçonne les communistes de les avoir petit à petit évinçés en les donnant à la Gestapo.
Henri Frenay a donc fait preuve d'une faiblesse coupable en faisant confiance à cet énergumène à deux étoiles alors que toutes les preuves s'accumulaient autour de lui. Pauvre type !
_________________
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire"
G. Orwell


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Sam 3 Avr - 11:33 (2010)    Sujet du message: Henri Frenay Répondre en citant

Henri Frenay comme les nombreux résistants qui vont rejoindre De Gaulle, le feront plus par nécessité que par conviction. De Gaulle est à Londres. Il s'est auto-proclamé "Chef de la France en guerre" et malgré la répulsion que Chruchill lui porte, il est le "passage obligé" entre la résistance qui se bat en France et l'argent et les armes dont elle a besoin pour subsister et qui ne peut provenir que de la Banque de l'Angleterre.
De Gaulle est de plus trés fort pour manipuler les hommes qui lui font confiance. N'oublions pas que le but qu'il poursuit, ce n'est pas la libération de la Patrie, mais c'est d'abord la prise du pouvoir. Ce n'est pas un général qui se bat. C'est un général qui fait de la politique!
Ce pauvre Giraud ne fait pas le poids, lui qui a une conception toute "militaire" des choses, il ne lui arrive pas à la cheville dans le domaine de la rouerie et du machiavelisme.
Pourtant, c'est vrai. Les signes d'alerte ont été nombreux et quelqu'un aussi intelligent que Frenay aurait pu en tirer trés vite les conclusions qui s'imposaient.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 6 Avr - 13:39 (2010)    Sujet du message: Henri Frenay Répondre en citant

Henri Frenay prend enfin conscience du vrai rôle du PCF en Juin/Juillet 43. Il a connaissance d'une lettre adressée par Pascal Copeau, devenu le chef de "Libération Sud" à Emmanuel D'Astier, "ministre de l'intérieur" de De Gaulle. Pascal Copeau, qui avait toute la confiance d'Henri Frenay, est ce qu'on appelle un communiste masqué, mais à la lecture de son CR Frenay comprend:
- ... Ce problème sera résolu comme le souhaitait Pascal Copeau, car en quelques mois, à la faveur des arrestations, des départs pour Londres et pour Alger, des attaques calomnieuses et de sordides manoeuvres, les communistes et leurs alliés se seront assurés le contrôle des organes dirigeants de la résistance. C'est alors seulement que j'ai pris conscience du soutien apporté par Copeau aux communistes."

Quel aveu ! (La nuit finira, page 441)

Mais malgré tout, Frenay fait toujours confiance à De Gaulle, même ci celui-ci par l'intermédiaire de son "ministre" d'Astier, décide de confier à Pascal Copeau, la totalité des fameux "Comités de Libération" qui vont commencer l'épuration !
Il se pose encore des questions, comme celle-ci:

"...Comment le général de comprend-il pas le danger grave d'avoir confié à cet homme la haute main sur l'action en France ? Jamais je n'ai voulu lui en parler. Jean Moulin et ses successeurs: Sereulles, Bingen, l'ont convaincu que seule une rivalité personnelle m'oppose à lui. Il s'agit de bien d'autres choses et surtout d'aujourd'hui... Pour que les yeux s'ouvrent, il faudra attendre qu'à l'Assemblée Nationale, d'Astier soit devenu député progressiste apparenté au groupe communiste, que son journal "Libération" ne vive qu'avec les subsides du P.C. et qu'enfin devenu président du Mouvement National pour la Paix, le gouvernement de l'URSS mette gracieusement à sa disposition un appartement pour ses séjours à Moscou."

Alors Lebel ?
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Mar 6 Avr - 22:55 (2010)    Sujet du message: Henri Frenay Répondre en citant

Pourtant on ne peut pas dire qu'Henri Frenay n'était pas un authentique Résistant ! Et lorsqu'on me dit que De Gaulle était si malin qu'il avait roulé les communistes dans la farine, je ne peux m'empêcher d'éclater de rire !
En 45, les communistes qui avaient été démasqués par cet honnête homme, se sont acharnés pour le faire passer pour une taupe de Vichy, un faux résistant et Dieu sait quoi encore. Heureusement pour lui, il avait tout de même conservé des amis bien placés.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 7 Avr - 09:32 (2010)    Sujet du message: Henri Frenay Répondre en citant

On est sidéré de voir comment il a accepté tout ce qu'il avait rejeté dans sa fameuse "Charte", tout en déplorant la disparition de ceux qu'il avait lui-même désignés pour encadrer la Réisitance sur le terrain; il ne voulait plus du retour des "partis" de la III° République au pouvoir, il était anti-communiste, il était "étonné" par les manières trés anti-démocratiques de De Gaulle... Et il entérine tout ça sans moufter !
J'en connais qui auraient claqué la porte à Alger et qui se seraient démerdés pour retourner auprès de ceux qui se battaient vraiment contre les Allemands !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 8 Avr - 08:41 (2010)    Sujet du message: Henri Frenay Répondre en citant

Résistant a écrit:
Pourtant on ne peut pas dire qu'Henri Frenay n'était pas un authentique Résistant ! Et lorsqu'on me dit que De Gaulle était si malin qu'il avait roulé les communistes dans la farine, je ne peux m'empêcher d'éclater de rire !
En 45, les communistes qui avaient été démasqués par cet honnête homme, se sont acharnés pour le faire passer pour une taupe de Vichy, un faux résistant et Dieu sait quoi encore. Heureusement pour lui, il avait tout de même conservé des amis bien placés.


Le parti communiste est allé jusqu'à dire que Frenay avait "protégé son complice Pucheu" ! La campagne orchestrée par le PCF démontre que c'est lui qui détenait le pouvoir "réel" du pays depuis 1944 et que De Gaulle a bien été son complice passif peut-être, mais complice quand même, lié qu'il était par les accords qu'il avait passé avec Staline. N'oublions pas non plus qu'en 45, c'est Attlee (travailliste) qui avait remplacé Churchill et Trumann qui avait remplacé Roosevelt décédé, deux "fonctionnaires" sans beaucoup d'autorité face au géant Staline !
D'ailleurs aux premières élections de la "IV°" république, le parti récolta sa mise, triomphant dans les municipalités avec ses copains "apparentés" issus de la "Résistance"... Ce pauvre Frenay, avec ses socialistes opposés aux communistes de l'UDSR, s'en tirèrent avec un maigre 7%...
Me fait penser à Bayrou, tient !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Fréderic le Grand


Hors ligne

Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 617
Localisation: Pyrénées Orientales

MessagePosté le: Jeu 8 Avr - 10:20 (2010)    Sujet du message: Henri Frenay Répondre en citant

Oui, j'ai dit pauvre type qui n'a jamais rien compris au jeu des communistes et qui s'est fait avoir par De Gaulle ! Je pense à tous les gens qu'il avait soutenu et mis en place avec les réseaux de Combat et qui se sont fait "nettoyer" par la Gestapo...
_________________
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire"
G. Orwell


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Jeu 8 Avr - 15:58 (2010)    Sujet du message: Henri Frenay Répondre en citant

Fréderic le Grand a écrit:
Oui, j'ai dit pauvre type qui n'a jamais rien compris au jeu des communistes et qui s'est fait avoir par De Gaulle ! Je pense à tous les gens qu'il avait soutenu et mis en place avec les réseaux de Combat et qui se sont fait "nettoyer" par la Gestapo...



Laisserais tu supposer qu'ils est possible qu'ils aient été "vendus" par la branche opposée ?
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 8 Avr - 17:25 (2010)    Sujet du message: Henri Frenay Répondre en citant

Tu crois que Frédéric aurait osé ? Ooooooh ! Enfin... Briard !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Birhakeim


Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 184
Localisation: Salon de Provence

MessagePosté le: Jeu 8 Avr - 18:56 (2010)    Sujet du message: Henri Frenay Répondre en citant

Frenay avait compris que seul De Gaulle pouvait réaliser l'unité de la Résistance. Il n'était pas dupe du jeu des communistes, et depuis longtemps. Il savait aussi que le général aurait d'énormes difficultés pour ramener la paix républicaine à la libération et il a donc pensé fort justement qu'il n'était pas bon d'en rajouter.
_________________
"A la fin, l'Histoire fait taire les faux témoins."
Jacques Chardonne.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:08 (2016)    Sujet du message: Henri Frenay

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> Hommes célébres -> Les acteurs Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 5 sur 7

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com