France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Pierre Laval,traîte ou résistant?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Morpion


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2007
Messages: 125
Localisation: PARIS

MessagePosté le: Jeu 3 Jan - 17:42 (2008)    Sujet du message: Pierre Laval,traîte ou résistant? Répondre en citant

La France de Vichy a gardé dans l'Histoire une bien triste réputation. Or dans le régime du maréchal Pétain, un homme fut assez emblématique, il s'agit de Pierre Laval.
Ancien président du Conseil et ministre de la IIIème République, il fut appellé par le maréchal et devint son président du Conseil du 10 juillet 1940 au 13 décembre 1940. N'ayant pas les mêmes idées que lui sur la Révolution nationale, il fut congédié. Il fut rappellé en avril 1942 et resta en place jusqu'à la Libération.
Je souhaite un peu revenir sur sa personnalité et vous demander ce que vous en pensez.
Quel fut son rôle et son influence à Vichy ? Fut-il ce mauvais génie de Pétain, comme certains le disaient après 1945 pour "banchir" le maréchal ? Qui fut-il en réalité, au delà de l'image laissée et que fit-il ?


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 3 Jan - 17:42 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lulu


Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2007
Messages: 40
Localisation: Rouen

MessagePosté le: Ven 4 Jan - 14:57 (2008)    Sujet du message: Pierre Laval,traîte ou résistant? Répondre en citant

Laval a puissamment contribué à établir le régime de Vichy.

ça n'est pas le reproche principal que je lui fais: d'autres s'en chargeront...

Par contre, quand il est revenu au pouvoir en 1942, il est certain qu'il a agi en jouant la carte allemande. Et en la jouant à fond !

Il faut se rappeler qu'arrêté en décembre 1940, il a été libéré sur l'intervention personnelle du Führer.

Et qu'il a été quasiment imposé en avril 1942. A cette date, Les USA, L'URSS étaient en guerre contre le Reich rendant problématique une victoire allemande. Le simple opportunisme devait en faire prendre conscience. Enfin, il y a la collaboration policière de Vichy. 
Là aussi, Laval a couvert la patrie d'une tache ineffaçable. Jusqu'au bout, juillet 44, il a espéré couvrir ses combinaisons par une paix séparée des Anglo-Saxons avec l'Allemagne. 

Il n'était pas 'résistant' dans tous les cas de figure. 
 
 ...
_________________

_________________
--------------------------------------------------------------------------------


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Ven 4 Jan - 16:38 (2008)    Sujet du message: Pierre Laval,traîte ou résistant? Répondre en citant

Laval, en bon politicard rablé issu des radicaux-socialistes de la III° République, a toujours essayé de jouer sa carte personnelle avec les Allemands. Il pensait que les méthodes subtiles et sournoises des magouilleurs des antichambres des palais nationaux marcheraient toujours avec Hilter... Mais il est allé trop loin et s'est fait prendre à son propre jeu ! La "collaboration" policière de la rue Lauriston ne doit pas être assimilée à "Vichy", et peut-être même pas à Laval. Ce fut une organisation politique néo-nazie qui fonctionna pratiquement pour son propre compte et évidemment pour celui du Sipo SD. Les truands et anciens truands qui en composaient les effectifs, agissaient souvent dans des intentions crapuleuses !

Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mar 8 Avr - 09:20 (2014)    Sujet du message: Pierre Laval,traîte ou résistant? Répondre en citant

Laval a beaucoup amélioré son image depuis qu'un procès odieux et inique l'a condamné à mort en octobre 45. De Gaulle, par exemple, dit de lui dans ses Mémoires : "Sans doute a-t-il cherché à servir son pays en limitant les exigences de l'occupant. Que cela lui soit laissé." Pouvait-il dire plus, lui, le chef de la Résistance ?
En réalité, Laval fut pour Pétain la pièce maitresse de sa politique dite de "collaboration" entreprise après Montoire. Quand Pétain le rappelle au pouvoir, en avril 42, il sait que Laval va servir efficacement cette politique car, ayant souffert pour elle en décembre 40, il en devient le meilleur garant. Laval avait réussi à établir en 40 des relations personnelles confiantes avec Abetz et elles se sont continuées jusqu'à la fin. Elles ont beaucoup servi, en effet.
Or, la "collaboration" fut une réussite diplomatique exceptionnelle, un véritable exploit diplomatique continué sur quatre ans comme il n'en existe pas d'autres. Elle fut comme le dit Raymond Aron l'art d'organiser l'équivoque.
C'est à elle que l'on doit les prisonniers tous rentrés, les famines mortifères évitées, les juifs majoritairement sauvés, les représailles après attentats limitées, Paris sauvé de la destruction totale, les STO qui ne furent que 650 000 au lieu de deux millions, etc.. Un jour viendra où ces mérites seront reconnus.
Or, ces avantages immenses, Vichy (Pétain et Laval mais aussi tous les autres ministres et hauts fonctionnaires) les obtinrent sans tomber dans la collaboration militaire avec le Reich. Ni la flotte, ni les bases militaires de l'Empire, ni l'Empire lui-même ne furent livrés à l'occupant malgré ses pressions répétées à cinq occasions.
Une réussite diplomatique exceptionnelle, oui vraiment. Car que pèsent à côté de tous ces avantages les deux discours compromettants de Pétain du 30 octobre 40 ("je m'engage dans la voie de la collaboration") et de Laval du 22 juin 42 (Je souhaite la victoire de l'Allemagne) ?
L'organisation de l'équivoque les rendait nécessaires. Loin de les reprocher à leurs auteurs il faut les en féliciter.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 8 Avr - 10:32 (2014)    Sujet du message: Pierre Laval,traîte ou résistant? Répondre en citant

boisbouvier a écrit:
Laval a beaucoup amélioré son image depuis qu'un procès odieux et inique l'a condamné à mort en octobre 45. De Gaulle, par exemple, dit de lui dans ses Mémoires : "Sans doute a-t-il cherché à servir son pays en limitant les exigences de l'occupant. Que cela lui soit laissé." Pouvait-il dire plus, lui, le chef de la Résistance ?
En réalité, Laval fut pour Pétain la pièce maitresse de sa politique dite de "collaboration" entreprise après Montoire. Quand Pétain le rappelle au pouvoir, en avril 42, il sait que Laval va servir efficacement cette politique car, ayant souffert pour elle en décembre 40, il en devient le meilleur garant. Laval avait réussi à établir en 40 des relations personnelles confiantes avec Abetz et elles se sont continuées jusqu'à la fin. Elles ont beaucoup servi, en effet.
Or, la "collaboration" fut une réussite diplomatique exceptionnelle, un véritable exploit diplomatique continué sur quatre ans comme il n'en existe pas d'autres. Elle fut comme le dit Raymond Aron l'art d'organiser l'équivoque.
C'est à elle que l'on doit les prisonniers tous rentrés, les famines mortifères évitées, les juifs majoritairement sauvés, les représailles après attentats limitées, Paris sauvé de la destruction totale, les STO qui ne furent que 650 000 au lieu de deux millions, etc.. Un jour viendra où ces mérites seront reconnus.
Or, ces avantages immenses, Vichy (Pétain et Laval mais aussi tous les autres ministres et hauts fonctionnaires) les obtinrent sans tomber dans la collaboration militaire avec le Reich. Ni la flotte, ni les bases militaires de l'Empire, ni l'Empire lui-même ne furent livrés à l'occupant malgré ses pressions répétées à cinq occasions.
Une réussite diplomatique exceptionnelle, oui vraiment. Car que pèsent à côté de tous ces avantages les deux discours compromettants de Pétain du 30 octobre 40 ("je m'engage dans la voie de la collaboration") et de Laval du 22 juin 42 (Je souhaite la victoire de l'Allemagne) ?
L'organisation de l'équivoque les rendait nécessaires. Loin de les reprocher à leurs auteurs il faut les en féliciter.


Un bemol ! 
Laval , mème sans sa fameuse phrase  ( dont il se disculpera en invoquant les necessités proclamées de la Collaboration ) souhaitait et etait persuadé de la victoire de l' Allemagne , il l'affirmera en privé et clairement à Giraud qu'il rencontrera en mai 42 
r, ces avantages immenses, Vichy (Pétain et Laval mais aussi tous les autres ministres et hauts fonctionnaires) les obtinrent sans tomber dans la collaboration militaire avec le Reich. Ni la flotte, ni les bases militaires de l'Empire, ni l'Empire lui-même ne furent livrés à l'occupant malgré ses pressions répétées à cinq occasions.
Tu en restes à la pèriode precedant novembre 42 , jusque là Vichy avait donné de nombreux gages à l' Allemagne pour la tranquilliser quant à sa volonté de defendre l' Empire ( MEK , Dakar , Syrie ) il lui avait donné des facilités , à partir de Tunis , pour ravitailler Rommel .........entre autres !
 Quand l' Allemagne eut la conviction que Vichy  avait été incapable de contenir les Alliés , en AFN , elle n'hesitera pas , au mepris des conventions , à envahir la zone libre et à tenter de se saisir de la flotte
.........à de faut de l' Empire , passé aux Alliés , mais envahira la Tunisie ................Et Laval , malgré ses finasseries , n'y pourra rien , mais , jusqu'au bout , servira ses maitres 


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mar 8 Avr - 10:53 (2014)    Sujet du message: Pierre Laval,traîte ou résistant? Répondre en citant

Un bémol au tien, Lebel.
Laval n'a dit souhaiter la victoire de l'Allemagne qu'en public car, en privé, il dit au contraire (à Jacques Barnaud venu lui apporter sa démission en novembre 42) que "n'étant pas Mme de Thèbes" il ignorait qui serait vainqueur au final mais qu'en tout état de cause son devoir lui imposait de rester à son poste pour rendre au pays le service qu'il pourrait aussi longtemps qu'il serait occupé. Il dit aussi que si Hitler perdait il serait certainement pendu. "Qu'est-ce que ça peut me faire ?" ajouta-t-il.
Saint et martyr tel fut Laval. Tel fut Pétain.

Quant à la volonté de Vichy de défendre l'Empire contre les attaques anglaises elle va de soi. Tout État attaqué se défend et chacun, sauf toi, Lebel, comprend qu'il est alors dans son droit. Churchill le dit à Rougier après Dakar : "Ce fut une faute. et nous ne recommencerons pas si vous promettez de votre côté de renoncer à attaquer les colonies d'AEF passées à la dissidence gaulliste". Ça n'a duré qu'un an puisqu'il y eut la Syrie en juin 41 mais ce fut toujours ça. Le renvoi de Laval en décembre 40 fut causé par ces accords ente Rougier et Churchill. Pétain voulut couper court au projet (dans lequel Laval était impliqué) de reconquête du Tchad entrepris à l'ambassade d'Allemagne à Paris. Ce fut d'ailleurs dramatique car la convention d'armistice aurait pu sombrer.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Mar 8 Avr - 12:20 (2014)    Sujet du message: Pierre Laval,traîte ou résistant? Répondre en citant

Voici ce que j'écris à un colonel de mes amis :
Mon cher Colonel,
Pourquoi vous avoir envoyé mes précédents posts (c'est ainsi qu'on appelle les participations aux forums sur internet) ?
Pour vous faire comprendre pourquoi je ne pouvais accepter la conclusion de Dumarcet.
Pétain et Vichy n'ont commis aucune faute. Ils ont au contraire effectué une réussite diplomatique continue sur quatre ans. Elle s'appelle "collaboration". En employant ce mot sésame en octobre 40 Pétain a construit cette réussite diplomatique et il faut toute l'intelligence de Raymond Aron pour en trouver la clé. Même son cousin Robert (Aron) malgré son jugement final favorable à Pétain ne l'a pas compris. Sinon il aurait associé Laval -et même Darnand- à sa plaidoirie. Or, il ne l'a pas fait.
Meilleurs sentiments.
M.B.

Pour votre information, le colonel Dumarcet a écrit un livre sur Pétain (il doit paraitre bientôt) qui prétend le défendre mais comme il veut se donner les gants de l'impartialité il l'accuse dans sa conclusion d'avoir commis "des fautes".
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Sam 26 Avr - 06:06 (2014)    Sujet du message: Pierre Laval,traîte ou résistant? Répondre en citant

Delpla frise l'incohérence. Il a écrit hier dans le blog d'Alain Michel que Vichy fut constamment docile aux desiderata des nazis même quand il s'y est opposé.
Alain Michel a eu pitié. Il m'a empêché de le lui faire remarquer. Pourtant, je ne crois pas que ce soit à cause de sa santé que Delpla commette de telles incohérences. Simplement il ne connait plus le sens vrai des mots à force de les torturer. Il y avait un service à lui rendre. Je l'ai donc tenté.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Sam 26 Avr - 10:15 (2014)    Sujet du message: Pierre Laval,traîte ou résistant? Répondre en citant

Je reproche à Delpla de faire du Paxtonisme à propos de Vichy. C'est dommage parcequ'il pourrait être un bon historien !
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
boisbouvier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2009
Messages: 2 691
Localisation: 75

MessagePosté le: Sam 26 Avr - 11:10 (2014)    Sujet du message: Pierre Laval,traîte ou résistant? Répondre en citant

Oui.
Delpla a beau s'en défendre il a adopté une position semblable à celle de Paxton concernant Vichy. J'ai essayé -mais sans succès- d'obtenir une réponse claire à la grande question, la seule, la vraie, "Vichy made it it worse or made it it better ?"
Comme je m'y attendais, il s'est dérobé.
Au prétexte qu'un historien n'a pas à juger. On se demande à quoi elles servent ces légions de petits maitres qui l'enseignent et qui en vivent aux dépens des contribuables.
_________________
Je me fais une spécialité de défendre la mémoire du Maréchal injustement attaquée.
J'ai "commis" un ouvrage à cet effet:
Pétain, trahison ou sacrifice ?" aux éditions Godefroy de Bouillon.
Je défends aussi Laval.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:56 (2016)    Sujet du message: Pierre Laval,traîte ou résistant?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com