France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La résistance

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lulu


Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2007
Messages: 40
Localisation: Rouen

MessagePosté le: Ven 4 Jan - 12:02 (2008)    Sujet du message: La résistance Répondre en citant


Citation:
L'affiche rouge, qui inspira à Aragon son célèbre poème, présente, dans sa partie supérieure, les visages des dix partisans. Les traces de trois mois de tortures n'arrivaient pas à effacer l'expression de fierté dans leurs yeux.
Voici les noms des partisans figurant sur l'affiche et les « légendes »
accompagnant la photo de chacun d'eux :
Fingercwajg, juif polonais, 3 attentats, 5 déraillements ; Boczow, juif hongrois, chef dérailleur, 20 attentats; Witchitz, juif polonais, 15 attentats; Wajsbrot, juif polonais, 1 attentat, 3 déraillements, Elek, juif hongrois, 8 déraillements, Grzywacz, juif polonais, 2 attentats, Fontanot, communiste italien, 12 attentats; Rayman, juif polonais, 13 attentats; Alfonso, Espagnol rouge, 7 attentats; Manouchian. Arménien, chef de la bande, 56 attentats, 150 morts, 600 blessés.(A Manouchian on attribua toutes les actions de son détachement.)
Sous les photographies des « terroristes » figurent, à côté d'images de catastrophes ferroviaires et d'un arsenal d'armes des partisans, des corps criblés de balles : les « victimes » des « terroristes ». Le texte ne comporte que quelques mots : en haut : « DES LIBERATEURS? »,
en bas : « La Libération! par l'armée du crime ».
La presse collaboratrice annonce le verdict. Les "terroristes" sont en réalité des résistants.

_________________
--------------------------------------------------------------------------------


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 4 Jan - 12:02 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Ven 4 Jan - 15:44 (2008)    Sujet du message: La résistance Répondre en citant

Qu'est ce qu'un "résistant" en temps de guerre et de par les Conventions de Genéve de l'époque si ce n'est un "terroriste" !!
Alors s'il te plait ne vient pas nous faire la pleureuse veux tu !!

Les "résistants" que tu nous présentes sont en réalité des "terroristes"; et qui plus est, sont tous étrangers en FRANCE!!
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Ven 4 Jan - 16:28 (2008)    Sujet du message: La résistance Répondre en citant

La guerre des "partisans" était belle et bien ce qu'on appelle le "terrorisme" puisqu'elle consiste, non pas à s'emparer de positions ennemies ou de défendre des positions reconnues, mais à semer la "terreur" chez l'ennemi et chez ceux qui les aident. Par ailleurs les "partisans" n'ont aucun uniforme et peuvent facilement se dissimuler dans la foule des civils, ce qui implique une autre forme de "terreur", celle des représailles aveugles de l'ennemi qui lui est toujours parfaitement reconnaissable, donc forcément plus vulnérable. La stratégie de la "résistance" communiste a toujours consisté à provoquer des attentats afin de pousser les Allemands à exercer des représailles sur les otages pris dans la population, ce qui aboutissait à renforcer les rangs des maquis...

Revenir en haut
Néness


Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2007
Messages: 43
Localisation: Clermont-Ferrand

MessagePosté le: Ven 4 Jan - 18:17 (2008)    Sujet du message: La résistance Répondre en citant

A lire : http://war.megabaze.com/page_html/011-Resistance-Landing

A voir : La chagrin et la pitié.

Ce que j'ai le plus retenu de ce film, c'est que finalement les gens de la resistances étaient gens tout compte fait assez normaux. Ils se sont trouvé devant une situation completement folle, et pour la plupart y ont réagis comme ils auraient réagis dans la vie normale. Avec beaucoup d'humanité, en bien et en mal ... Quand on voit cela on est surpris, ... de ne pas être surpris par les personnages. Je le recommande grandement.

Je crois que peu de gens sont aller faire le "coup de feu" sur l'allemand. Surtout à cause de la peur a la fois des represailles bien sur, mais sur le moment aussi. Les gens étaient des gens comme vous et moi, pas des fous ni des heros pour la plupart.

Tout mon respect en tout cas pour ceux qui ont sauvé des vies quelle qu'elles soient, et fait preuve de justice , en ces peridodes sombres ou la haine et la violence l'emportait tant sur la raison.


Revenir en haut
H.U RUDEL


Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2007
Messages: 72
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Lun 7 Jan - 15:43 (2008)    Sujet du message: La résistance Répondre en citant

Pour en revenir à la face cachée de la résistance, il y a quelque chose de très curieux dans nos médias actuels: tout le monde parle des résistants de la 25ème heure, mais personne ne parle des résistants de la 1ère heure, et pour cause!
Il se trouve - ironie de l'histoire - que les premiers résistants français étaient principalement les membres des ligues d'extrême-droite, y compris la Cagoule anti-sémite!
-Ces gens avaient la "haine du boche"
-Ils s'étaient habitués à vivre en semi-clandestinité dans les années Trente.

Tout ceci explique que l'immense majorité des résistants de l'avant-juin 41 étaient en fait des militants d'extrême-droite!


Revenir en haut
Lulu


Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2007
Messages: 40
Localisation: Rouen

MessagePosté le: Lun 7 Jan - 15:57 (2008)    Sujet du message: La résistance Répondre en citant

Les résistants communistes - je parle ici des durs, ceux qui sont entrés dans la clandestinité avec le Parti après son interdiction suite à la signature du pacte germano-soviétique - n'ont pas lutté contre l'occupant par patriotisme mais pour servir la cause communiste, qu'à tort ou à raison ils assimilaient aux intérêts de Moscou. Pour ce qu'il s'agit des autres - ceux qui avaient préféré leur patrie au communisme en 1939 - c'est une autre histoire. Ils ont été convaincus par le Parti après juin 1941 que le pacte germano-soviétique n'avait été qu'un moyen de préparer la lutte contre l'ennemi "fasciste". Et ils furent séduits par le retour de la rhétorique patriotique du PCF (c'est par ce même moyen que Staline a su s'attacher les masses russes au début de la guerre). Beaucoup seront sacrifiés par le Parti qui les envoya immédiatement commettre des attentats contre les Allemands sans aucune préparation ou entrainement, ceci afin de prouver la fidélité du PCF à Moscou. Il ne faut pas oublier que de par le statut de 1921, le PCF n'était pas autre chose qu'une antenne du Komintern et que la notion de patriotisme lui était totalement étranger (sauf bien sûr lorsque cela servait ses intérêts, comme ce fut le cas à partir de juin 1941).
_________________
--------------------------------------------------------------------------------


Revenir en haut
Néness


Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2007
Messages: 43
Localisation: Clermont-Ferrand

MessagePosté le: Lun 7 Jan - 16:07 (2008)    Sujet du message: La résistance Répondre en citant

Guingouin et son maquis du Limousin furent sûrement des patriotes. Ils se livrèrent néanmoins à de nombreuses exactions et commirent plusieurs assassinats. Ceux-ci ont touché des collaborateurs (et leur famille), le plus souvent. Mais il y a eu des cas où les personnes visées étaient simplement souçonnées de pétainisme. Le plus célèbre est celle des jeunes mariés du Confolentais.
En fait, après recherches, il s'agit de Mme Armagnac épouse Pénicaud. Le maquis responsable était le maquis "Bernard" d'obédience communiste. Je ne sais pas s'il était sous l'autorité de Guigouin.
La victime était une petite nièce du président Saadi-Carnot. On lui reprochait d'avoir adhéré à la milice -ce qui est vrai- mais elle en avait démissionnée en août 1943. Ce qui l'a perdu, c'est qu'elle avait conservé un insigne de la milice dans une boîte à sabots.

Evil or Very Mad  
 LA SUITE:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Guingouin


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 8 Jan - 16:00 (2008)    Sujet du message: La résistance Répondre en citant

Dans le Sud-Ouest, les maquis étaient surtout composés de "républicains" espagnols qui avaient une revanche à prendre sur les "fascistes"... Seulement c'était tellement plus facile de s'attaquer à des civils sans arme, pour les raquetter, les terroriser ou les zigouiller au coin d'un bois !
Et puis, n'oublions pas que le PC avait un autre objectif que la "Libération" de la France: la conquête du pouvoir et ce par l'insurrection révolutionnaire. Il lui fallait donc éliminer préalablement les "notables" qui, bien que patriotes et luttant dans le même camp qu'eux, avaient la mauvaise idée d'être des anti-communistes "primaires" et... de le faire savoir !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:36 (2016)    Sujet du message: La résistance

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com