France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

"Paris brûle-t-il?"
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alexandre


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2008
Messages: 354
Localisation: Nice

MessagePosté le: Ven 15 Aoû - 11:43 (2008)    Sujet du message: "Paris brûle-t-il?" Répondre en citant

J'ai suivi la discussion mais ce que dit Admin tient debout.  Tout dépend du côté où on se place, évidemment. Mais quand on analyse les choses avec objectivité, c'est vraiment ce qui s'est passé !
Dans les secteurs qu'ils ocupaient en Russie, les Allemands étaient livrés à eux-mêmes, y'avait pas de "gouvernement de Vichy" pour essayer de les tempérer. Contre les partisans, ils ripostaient beaucoup plus violamment qu'ils l'ont fait en France, et y'a eu beaucoup plus d'Oradours. Mais au départ, les partisans jouaient sur cette stratégie pour recruter davantage de mecs.
_________________
Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait le complice des menteurs et des faussaires.&quot; Charles Péguy


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 15 Aoû - 11:43 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
laurentlemiltonien


Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2008
Messages: 108
Localisation: Mare-aux-canards

MessagePosté le: Ven 15 Aoû - 13:15 (2008)    Sujet du message: "Paris brûle-t-il?" Répondre en citant

Je ne nie pas les exactions alliés, elles ont existés c'est un fait mais elle n'ont aucunement l'ampleur de celles commises par les Allemands ni le même but. Sache que se sont les Allemands qui ont inaugurés les bombardements sur les populations civiles, à Gernica puis Coventry et Londres.
_________________
"La seule sauvegarde des démocraties à l'égard des tyrans c'est la défiance"
Démosthène, IIIe Philippique


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
laurentlemiltonien


Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2008
Messages: 108
Localisation: Mare-aux-canards

MessagePosté le: Ven 15 Aoû - 13:20 (2008)    Sujet du message: "Paris brûle-t-il?" Répondre en citant

Alexandre tu es trop fort !!!
Vichy qui tempère les alemands !!
Les Nazis menaient une guerre d'extermination en URSS, alors l'exécutions des patriotes et des civils innocents ne posaient aucun problème à cette heer nazifiée jusqu'à l'os.
Je te conseille la lecture d'Omer Bartov, l'armée d'Hitler. C'est un ouvrage très instructif sur la nazification de l'armée allemande.
_________________
"La seule sauvegarde des démocraties à l'égard des tyrans c'est la défiance"
Démosthène, IIIe Philippique


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Roro


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2008
Messages: 216
Localisation: Ste Victoire

MessagePosté le: Ven 15 Aoû - 13:36 (2008)    Sujet du message: "Paris brûle-t-il?" Répondre en citant

lebel a écrit:
Dans un premier temps, les Allemands cherchèrent à inciter les juifs à accepter 
ce transfert.Mais les "terroristes" ne l'entendaient pas de cette oreille car un tel déplacement 
signifiait pour eux la perte à la fois de leurs ressources financières et de leur liberté de 
mouvement.  
    Un "deplacement "vers le camp de transit de Treblinka , pour y etre gazés !
 
A moins que Ronron et Cie ne demontrent qu'il n'y avait pas de chambres à gaz
 Ici , il faut s'attendre à tout !


Chambre ou non,Delogu nous confirme que c'est pareil?
Un scoop! qu'en pense notre Bébel-la mèche? avec Bernadac comme conclusion!bravo!!
Lisons ensemble notre zistorien:


juin1944
Administrateur

nscrit le: 01 Fév 2003
Messages: 4785
Localisation: Espace Historique de Normandie
Posté le: Jeu Mar 25, 2004 7:33 am Sujet du message: Camps d'extermination

"la question a été posée de savoir quels étaient les camps de concentration et d'extermination. Cette distinction me parait "erronée" . Tous les camps de concentration étaient des camps d'extermination. La seule différence était le laps de temps après lequel la mort survenait : mort immédiate par gazage au Zyklon B ou mort par le travail, les mauvais traitements, la mulnutrition. Le but dans ce dernier cas est le même, car la "philosophie" était de tuer les déportés en les amenant à l'extreme limite de leurs forces puis en les remplaçant aussitôt par d'autres détenus. Il était moins couteux pour le 3ème Reich de remplacer les personnes mortes de faim ou d'épuisement que faire en sorte qu'elles demeurent en bonne santé. A titre d'information, le coût journalier d'un détenu était inférieur à celui d'un chien SS"...

"Je vous conseille vivement" "les mannequins nus" de Christian Bernadac
_________________
Stephane DELOGU - administrateur -
I see by your gravestone you were only nineteen
When you joined the great fallen in 1916
I hope you died well And I hope you died clean
Or young Willy McBride, was is it slow and obscene ?
_________________

"La France est un pays de liberté où chacun a
le droit d'écrire tout ce qu'il pense...
à condition,toutefois,de ne penser que ce qu'il
a le droit d'écrire!"


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Ven 15 Aoû - 14:54 (2008)    Sujet du message: "Paris brûle-t-il?" Répondre en citant

Si le Delogu en question avait deux sous de jujote, il aurait fait le distingo entre:

- Les gens qui étaient "gazés" tout de suite et dès leur arrivée aux camps.
- Les gens qui mourraient "naturellement" à la suite des maladies et des mauvais traitement qui leur étaient infligés.

Que voulaient les Allemands, en première intention ?
D'abord profiter d'une main d'oeuvre à moindre coût pour travailler à leur industrie de guerre, l'extermination se faisant par l'usure. Ils faisaient donc un premier tri dans les arrivant, en se débarassant des "inutiles" qui pour eux, constituaient des bouches à nourrir "non rentables".
Mais si tous les camps devaient être considérés comme camps d'extermination, tous les arrivants seraient passés immédiatement à la chambre à gaz.
Ensuite en seconde intention et à partir de 44, les conditions de vie dans les camps devinrent épouvantables puisque les Allemands repliaient sur les camps situés en Allemagne, tous leurs détenus enfermés dans des territoires sous la menace directe de l'armée rouge. Donc surpopulation, mal nutrition aggravée et épidémies fulgurantes qui augmentèrent la mortalité.
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 15 Aoû - 14:55 (2008)    Sujet du message: "Paris brûle-t-il?" Répondre en citant

Trés interessant, mais on revient au sujet d'origine SVP. Merci !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Alexandre


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2008
Messages: 354
Localisation: Nice

MessagePosté le: Ven 15 Aoû - 15:04 (2008)    Sujet du message: "Paris brûle-t-il?" Répondre en citant

laurentlemiltonien a écrit:
Alexandre tu es trop fort !!! Vichy qui tempère les alemands !!
Les Nazis menaient une guerre d'extermination en URSS, alors l'exécutions des patriotes et des civils innocents ne posaient aucun problème à cette heer nazifiée jusqu'à l'os.
Je te conseille la lecture d'Omer Bartov, l'armée d'Hitler. C'est un ouvrage très instructif sur la nazification de l'armée allemande.




Laurentle... m'ayant agressé, je lui répond.

Je n'ai pas dit que Vichy tempérait les allemands, mais qu'il essayait de tempérer les allemands ce qui n'est pas pareil. Sinon, on aurait eu des centaines d'Oradours !
Pour la Heer (qui était l'armée de terre de la Wehrmacht) il n'y avait pas de "patriotes". Il y avait des partisans qui devaient être traités comme tels, y compris des civils qui les abritaient ou qui étaient eux-mêmes des partoches. La Heer n'était pas nazifiée, contrairement aux Waffen SS qui recevaient une éducation politique. La Wehrmacht était profondément nationaliste et obéissait aux ordres de ses chefs dont certains furent à l'origine des attentats contre Hitler.

Lire le bouquin d'un russe, certainement communiste, sur l'armée d'Hitler ? Autant lire les mémoires de Goebbels !
_________________
Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait le complice des menteurs et des faussaires.&quot; Charles Péguy


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Ven 15 Aoû - 17:45 (2008)    Sujet du message: "Paris brûle-t-il?" Répondre en citant

laurentlemiltonien a écrit:
Je ne nie pas les exactions alliés, elles ont existés c'est un fait mais elle n'ont aucunement l'ampleur de celles commises par les Allemands ni le même but. Sache que se sont les Allemands qui ont inaugurés les bombardements sur les populations civiles, à Gernica puis Coventry et Londres.



Gernica, cette belle légende !!  1 654 morts et de plus de 800 blessés

Rotterdam 900 morts
Coventry 300 morts !!
Londres :

Le blitz sur Londres a ete decide par Hitler en represailles apres que Churchill ait fait bombarder Berlin. L'objectif (reussi) du bombardement sur Berlin etait de detourner les allemands de leur strategie d'epuisement des defenses aeriennes de la RAF. C'est donc les anglais qui ont commencé les bombardements civils en Allemagne, cela n'enleve rien a la barbarie nazie, mais c'est un fait.



Dresde  le chiffre le plus bas est de 35 000 morts en 4 raids successifs
Hambourg  45.000 morts en quatre raids successifs.

Le fait que ce soit les Allemands qui aient inaugurés ce genre de bombardement ne dédouane pas les "alliés" !! La faute de l'un n'excuse et ne justifie pas la même méthode employée par l'autre.
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Compagnon


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2008
Messages: 348
Localisation: Le Pontet

MessagePosté le: Ven 15 Aoû - 20:04 (2008)    Sujet du message: "Paris brûle-t-il?" Répondre en citant

Ce n'est pas la faute des alliés si les Allemands contruisaient leurs usines d'armements dans les villes, et que leurs principales batteries de DCA étaient aussi concentrées dans les villes !
_________________
La France a perdu une bataille, mais n'a pas perdu la guerre !


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Ven 15 Aoû - 20:42 (2008)    Sujet du message: "Paris brûle-t-il?" Répondre en citant

Ce n'est pas la faute des Allemands si les alliés contruisaient leurs usines d'armements dans les villes, et que leurs principales batteries de DCA étaient aussi concentrées dans les villes !  CQFD
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Sam 16 Aoû - 11:11 (2008)    Sujet du message: "Paris brûle-t-il?" Répondre en citant

Rien de comparable entre les raids de l'aviation allemande et les raids de l'aviation angl-saxonne. !

Le bombardement de Guernica, ne fut pas un bombardement dirigé contre des civils, d'une part, et d'autre part, aprés l'explosion de l'usine de munitions qui s'y trouvait, la non intervention des pompiers permit à l'incendie de s'étendre à toute la ville et de provoquer le maximum de dégats et de victimes. Lorsqu'on connait le nombre d'avions utilisés, la durée effective du raid, et le fait qu'aucune bombe incendiaire ne fut larguée, on est obligé, malgré l'horreur de cette phase de la guerre d'Espagne, de relativiser les choses.
Les bombardements massifs des anglais et des américains sur les villes de France et d'Allemagne, avec des bombes au phosphore (qui brûle même dans l'eau !) n'étaient pas seulement dirigés contre des installations stratégiques. Ils visaient aussi à terroriser les populations dans l'espoir que les rescapés se retourneraient contre les nazis... Là encore ce fut l'effet inverse qui se réalisa.
La stratégie du "tapis de bombes", larguées en vagues successives et à intervalles permettant l'intervention des secours et leur élimination, fut une stratégie calculée froidement par les état-majors de Londres...
A remarquer que les voies ferrées, les gares, et les carrefours ferroviaires, où passaient les trains qui emmenaient les déportés vers les camps de concentration, n'eurent pas trop à souffrir des raids aériens... On peut se poser la question, non ?
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Sam 16 Aoû - 14:37 (2008)    Sujet du message: "Paris brûle-t-il?" Répondre en citant

Permettez moi de rectifier un chiffre, celui des victimes de Guernica, et notamment des morts dus au "bombardement" qui en réalité n'a pas dépassé 126 victimes, ce 26 avril 1937.
Ce sont des journalistes britanniques, dont en particulier C.L. Steer, correspondant du Times, qui cherchait à convaincre l'opinion publique que le principal danger pour le Royaume Uni provenait d'Allemagne.
On me rétorquera que ceci ne concerne pas la "France en guerre", mais on ne peut pas séparer cet événement de ce qui allait advenir ensuite pour nous, étant donné que des Français participèrent aux côtés des "Républicains" au conflit.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
laurentlemiltonien


Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2008
Messages: 108
Localisation: Mare-aux-canards

MessagePosté le: Dim 17 Aoû - 16:18 (2008)    Sujet du message: "Paris brûle-t-il?" Répondre en citant

Quand on t'écoute Admin c'est de la faute des pompiers si Gernica est un charnier ! Ne compare pas ce bombardement à ceux de second conflit mondiale s'il te plait !
Tu sais très bien que la guerre mondiale en espagne est pour les nazis une pirouette politique et un champs de mars pour essayer ses nouveaux jouets !
_________________
"La seule sauvegarde des démocraties à l'égard des tyrans c'est la défiance"
Démosthène, IIIe Philippique


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
laurentlemiltonien


Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2008
Messages: 108
Localisation: Mare-aux-canards

MessagePosté le: Dim 17 Aoû - 16:23 (2008)    Sujet du message: "Paris brûle-t-il?" Répondre en citant

Mon pauvre Alexandre, je ne t'agresse en aucun cas, j'utilise le ton donné par le forum.
Le bouquin du "rouge" que tu dénigres à souhait et une étude universitaire et donc bien pesée et étudiée par ses pairs ! Mais je connais d'avance ton délire, l'université est rongée par "les rouges" !!!
Avant de critiquer cet ouvrage de référence, fais l'effort de le lire
_________________
"La seule sauvegarde des démocraties à l'égard des tyrans c'est la défiance"
Démosthène, IIIe Philippique


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Dim 17 Aoû - 16:51 (2008)    Sujet du message: "Paris brûle-t-il?" Répondre en citant

laurentlemiltonien a écrit:
Mon pauvre Alexandre, je ne t'agresse en aucun cas, j'utilise le ton donné par le forum. Le bouquin du "rouge" que tu dénigres à souhait et une étude universitaire et donc bien pesée et étudiée par ses pairs ! Mais je connais d'avance ton délire, l'université est rongée par "les rouges" !!!
Avant de critiquer cet ouvrage de référence, fais l'effort de le lire



Ce n'est pas un délire que de dire que l'université et le CNRS en particulier sont majoritairementà gauche ! Et que les ouvrages qualifiés "d'Universitaires" à quelques exceptions près vont manifestement dans le sens de l'historiquement correct dénoncé par Jean Sevillia et Jacques Heers !

 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:07 (2016)    Sujet du message: "Paris brûle-t-il?"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 6 sur 7

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com