France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le Gouverneur général Boisson

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 2 Mar - 19:47 (2008)    Sujet du message: Le Gouverneur général Boisson Répondre en citant

C'est lui qui résista à la tentative de débarquement des "forces" anglo-gaullistes à Dakar, et il ne pardonna jamais à De Gaulle son attaque contre des Français et sa tentative de s'emparer de la base navale par la force et la ruse. Si De Gaulle avait réussi, Boisson était convaincu que le haut commandement allemand se serait cru obligé d'occuper des ports en Afrique du Nord Française et peut-être Gibraltar, ce qui aurait vérouillé la Méditerranée.
De Gaulle quant à lui, ne pardonna jamais à Boisson de l'avoir défié et d'avoir si aisément repoussé son attaque de Dakar. Boisson devint la cible quotidienne de bordées d'invectives lancées par la radio gaulliste de Brazzaville, et De Gaulle finit par se venger de Boisson. Comment ?
Il le fait arrêter et interner dans les vieilles geôles turques de l'Amirauté d'Alger, anciens locaux réservés aux esclaves de la régence entièrement en sous-sol. L'obscurité et l'humidité (nous sommes sous le niveau de la mer) en font un véritable cul-de-basse fosse. La garde -suprême ironie- est effectuée par des tirailleurs sénégalais qui dissimulent mal leur étonnement en apportant la soupe à leur ancien gouverneur général.
Mr Murphy, représentant de Roosevelt à Alger, et Mr Mac Millan, ministre d'Angleterre, interviennent auprés des autorités françaises pour que le sort des détenus soit amélioré. Ils obtiennent que Mr Le Troquer, commissaire (gaulliste) à la guerre visite le cloaque dans lequel végètent les prisonniers coupables d'être restés fidèles au maréchal. Boisson, compte tenu de son état de santé, obtient d'être transféré un étage au-dessus, c'est à dire au niveau de la mer...
Sur les démarches encore plus pressantes des Alliés, Boisson, Flandin et Peyrouton sont transférés à la prison de Staouéli en février 1944.
Boisson, sans avoir été jugé et aprés avoir appris le refus de son non-lieu, mourra d'épuisement des suites de sa détention en juillet 1948.


Sources: "Un diplomate parmi les guerriers" de Robert Murphy, et "Qui a sauvé l'Afrique" de Daniel Chenet, rapporté par Daniel Laurent dans "Année 40" en collaboration avec Gabriel Jeantet. Ed. La Table Ronde. 1965
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 2 Mar - 19:47 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Dim 2 Mar - 20:29 (2008)    Sujet du message: Le Gouverneur général Boisson Répondre en citant

Qui a dit que De Gaulle était rancunier et haineux... surtout vis à vis des Français, bien sur !
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 4 Mar - 09:12 (2008)    Sujet du message: Le Gouverneur général Boisson Répondre en citant

Il faut bien admettre qu'un armistice est un contrat passé entre deux partenaires, un contrat de suspension des hostilités. ce qui veut dire que si une des deux parties rompt de son initiative les clauses du contrat, les hostilités peuvent reprendre immédiatement.
En l'occurrence, la France "légale" s'était obligée à laisser les trois cinquièmes de son térritoire occupé par l'Allemagne, à verser des indemnités importantes. En contrepartie, l'Allemagne ne touchait ni à notre flotte de guerre, ni à notre aviation, ni à nos colonies (et l'AFN en faisait partie...)
En cas d'entrée en guerre aux côtés des Anglais de celles-ci, l'Allemagne était donc libre de poursuivre ses opérations de guerre contre la France. Ce qui signifiait en 40, puisque ni les Etats-Unis, ni l'URSS n'étaient en conflit avec elle, que l'Allemagne et l'Italie pouvaient trés bien occuper la zone libre, mais aussi aller occuper Gibraltar et le canal de Suez, s'emparer des navires de notre flotte de guerre. Elles en avaient les moyens !
Avait-on le droit de prendre ce risque ?

C'est facile de dire aujourd'hui: "Non, l'Allemagne n'aurait jamais pu faire ça... Franco n'aurait pas laissé passer la Wehrmacht...Les USA seraient entrés en guerre..." Mais, encore une fois, lorsqu'on veut comprendre l'histoire, on ne peut pas jouer avec une boule de cristal les madames Soleil !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:57 (2016)    Sujet du message: Le Gouverneur général Boisson

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com