France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La Lettre qui ne sera pas lue dans les écoles.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'Algérie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Jeu 20 Mar - 16:51 (2008)    Sujet du message: La Lettre qui ne sera pas lue dans les écoles. Répondre en citant

La lettre qui ne sera pas lue dans les écolesMon cher Père,Je vous le demande à genoux, priez avec moi, avec nous.
Priez pour mon Claude chéri, dont c’est la fête le 6 juin et l’anniversaire de sa mort le 7 juin à 4 heures du matin.
Je prie tellement Dieu, La Vierge Marie, Notre Dame d’Afrique où les Evangiles lui furent dits, de lui faire une petite place dans le ciel.
Il a tellement souffert dans cette horrible prison, mon fils chéri, mon tout petit…Heureusement, mon bon père, que vous l’avez aidé à partir pour ce grand voyage sans retour.
Il n’avait fait de mal à personne : il croyait en sa grâce.
Priez pour le repos de son âme. Je vous remercie mon bon Père.
Vous donnez tant d’espoir à nos malheureux enfants d’Algérie et d’ailleurs, encore en prison.
Que Dieu vous protège !
Une pauvre Maman qui sanglote en vous écrivant et qui vous bénit.
Lettre de la Maman de Claude PIEGTS au Père VERNET qui l’a assisté avant son assassinat, pour l’exemple,  par les sbires de DE GAULLE.
Lui ce ne sont pas des balles allemandes qui l’ont tué mais des balles bien françaises !



_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 20 Mar - 16:51 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Hassan al Wazzan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 20 Mar - 19:07 (2008)    Sujet du message: La Lettre qui ne sera pas lue dans les écoles. Répondre en citant

Une question conne: Claude Piegets, c'est bien ce meurtrier coupable d'au moins 7 meurtres? 

Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 20 Mar - 19:19 (2008)    Sujet du message: La Lettre qui ne sera pas lue dans les écoles. Répondre en citant

Ce n'est pas une question conne, parceque compte tenu de l'information qui est donnée sur l'OAS et les fusillés de l'organisation, je dirai qu'elle révèle une saine curiosité...

Non, Claude Piegts, légionnaire du 1er REP, "déserteur" à la suite du putsch du 21 avril 1961, est entré dans la clandestinité et a fait partie des célèbres commandos "Delta" du lieutenant Roger Degueldre. Il a participé à l'exécution du commissaire Gavoury, "patron" de la lutte anti-OAS à Alger. L'OAS, contrairement au FLN, n'a jamais commis d'attentat contre des innocents. Les "Barbouzes" engagées contre l'organisation étaient prévenues. C'était la guerre !
Mais qui était responsable de cette "guerre" là sinon De Gaulle qui l'avait déclenchée en livrant l'Algérie au FLN ?

Alors quand tu dis "7 meurtres", on pense à des assassinats gratuits... Ce qui n'était pas le cas, quoiqu'en pense aujourd'hui le fils du commissaire en question.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Hassan al Wazzan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 20 Mar - 19:49 (2008)    Sujet du message: La Lettre qui ne sera pas lue dans les écoles. Répondre en citant

Tu sais moi admin, la Guerre d'Algérie, je n'y connais pas grand chose... Je ne fais que me fier à Wikipédia; je sais: ce n'est pas la panacée ("universelle" serait une redondance).
Il est accusé d’avoir, avec la complicité d’Albert Dovecar, le 15 mars 1962, participé à l’assassinat de six enseignants et dirigeants du centre social de Château-Royal dans la commune d'El-Biar, près d'Alger - trois Algériens et trois Français (dont Max Marchand et Mouloud Feraoun) - dirigeants des Centres sociaux éducatifs créés par Germaine Tillion. En effet, étant déjà inculpés pour l'assassinat du commissaire central d'Alger Roger Gavoury, ils étaient à l'époque, tous deux incarcérés et comparaissaient entre le 26 mars 1962 et le 30 mars 1962 devant le tribunal militaire spécial de Paris.
Qui étaient donc ces 6 enseignants?


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Jeu 20 Mar - 20:09 (2008)    Sujet du message: La Lettre qui ne sera pas lue dans les écoles. Répondre en citant

"Participé"... Mais sa condamnation à mort, c'est pour le commissaire Gavoury.

Ces six enseignants sont effectivement à mettre sur le compte des "bavures" de l'organisation... Mais dans une guerre comme celle là, des "bavures"... Leur grand tort ? Celui d'avoir nettement chosi de s'engager pour le FLN, et à l'époque c'était largement suffisant pour vous envoyer ad patres. Je rappelle que la lutte faisait rage à Alger entre la ZAA/FLN de Si Azzedine et l'OAS, seule organisation qui défendait les Européens...
Mais l'OAS a commis là une erreur terrible, car cet assassinat collectif allait prendre une ampleur catastrophique grace à l'echo qu'en donnera la presse métropolitaine, comme elle allait le faire un peu plus tard avec l'attentat à la bombe commis à Paris et qui allait blesser à l'oeil une petite fille, Delphine Renard si mes souvenirs sont bons (qui sera opérée aux USA et n'en gardera, je crois, aucune séquelle...) L'OAS qui était déjà considérée comme une organisation criminelle allait, avec ces deux attentats, se couvrir définitivement d'opprobre, faisant oublier les centaines d'enfants égorgés, mutilés à vie, par le terrorisme FLN !


Revenir en haut
Hassan al Wazzan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 20 Mar - 20:17 (2008)    Sujet du message: La Lettre qui ne sera pas lue dans les écoles. Répondre en citant

Résistant a écrit:
"Participé"... Mais sa condamnation à mort, c'est pour le commissaire Gavoury.

Ces six enseignants sont effectivement à mettre sur le compte des "bavures" de l'organisation... Mais dans une guerre comme celle là, des "bavures"... Leur grand tort ? Celui d'avoir nettement chosi de s'engager pour le FLN, et à l'époque c'était largement suffisant pour vous envoyer ad patres. Je rappelle que la lutte faisait rage à Alger entre la ZAA/FLN de Si Azzedine et l'OAS, seule organisation qui défendait les Européens...
Mais l'OAS a commis là une erreur terrible, car cet assassinat collectif allait prendre une ampleur catastrophique grace à l'echo qu'en donnera la presse métropolitaine, comme elle allait le faire un peu plus tard avec l'attentat à la bombe commis à Paris et qui allait blesser à l'oeil une petite fille, Delphine Renard si mes souvenirs sont bons (qui sera opérée aux USA et n'en gardera, je crois, aucune séquelle...) L'OAS qui était déjà considérée comme une organisation criminelle allait, avec ces deux attentats, se couvrir définitivement d'opprobre, faisant oublier les centaines d'enfants égorgés, mutilés à vie, par le terrorisme FLN !

Donc, si j'ai bien compris, c'est bien un criminel que l'on a condamnée à mort? A l'heure où la peine de mort n'était pas encore abolie en France. Pourquoi devrait-on lire cette lettre dans les écoles?


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Jeu 20 Mar - 20:39 (2008)    Sujet du message: La Lettre qui ne sera pas lue dans les écoles. Répondre en citant

Non, Briard n'a pas dit que cette lettre "devait être lue dans les écoles", il a dit qu'"elle ne sera pas lue dans les écoles" !

Effectivement on peut considérer Claude Piegts comme un "criminel", mais alors on doit considérer aussi comme des "criminels", les résistants des FTP qui "exécutaient" ces "collabos" qui avaient le tort d'être surtout anti-communistes. On peut aussi considérer comme "criminelles" les poseuses de bombes du FLN qui enseignent librement en France... Et "criminel",  "Monsieur" Bouteflika" qui fit partie de l'organisation armée du FLN...


Revenir en haut
Hassan al Wazzan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 21 Mar - 20:54 (2008)    Sujet du message: La Lettre qui ne sera pas lue dans les écoles. Répondre en citant

Résistant a écrit:

Non, Briard n'a pas dit que cette lettre "devait être lue dans les écoles", il a dit qu'"elle ne sera pas lue dans les écoles" !


Heu... oui, d'accord... Il y a une nuance en effet. Cette lettre ne sera donc pas lue, comme quelques autres, dont celle que j'ai écrite à ma voisine (belle femme...). Vous noyez le poisson très cher.

OUi, mais qui étaient ces 6 enseignants assassinés?? Pourquoi ont-ils été assassinés? C'étaient des terroristes? QUoi?


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Ven 21 Mar - 23:13 (2008)    Sujet du message: La Lettre qui ne sera pas lue dans les écoles. Répondre en citant

Je l'ai dit, ces "enseignants" s'étaient engagés trés nettement en faveur du FLN. Pour l'OAS à Alger, c'était suffisant pour les condamner à mort ! Des "enseignants" qui se seraient engagés pour l'OAS auraient subi le même sort de la part du FLN, qui lui, je le rappelle, ne s'embarassait même pas d'étiquette... Il suffisait d'être "Européen", ou "Musulman-collabo", pour être abattu ou égorgé...
Je l'ai dit, il s'est agi d'une "bavure" de gens de l'OAS a qui on avait probablement dit qu'il s'agissait de dangereux "terroristes"... J'ai dit aussi que dans le climat qui régnait alors à Alger, plus rien n'étonnait plus personne ! Et j'ajouterai qu'il y avait aussi à Alger à cette époque là ces fameuses "barbouzes" des polices "parallèles" gaullistes, qui jouaient la provocation tous azimuts. On peut peut-être également imaginer qu'elles ne sont pas étrangères à ces assassinats...


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 27 Mar - 10:56 (2008)    Sujet du message: La Lettre qui ne sera pas lue dans les écoles. Répondre en citant

Bonjour
J'ai bien connu Claude Piegts au lycée Duveyrier à Blida dans les années 50-53 , c'etait un copain sympathique et tranquille
Il etait interne et habitait à Castiglione avec sa mère ,
Je ne l'avais plus revu depuis , jusqu'a apprendre sa fin tragique en 62
La lettre de sa mère est trés émouvante
Une pensée attristée pour son souvenir
Lebel


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 27 Mar - 11:59 (2008)    Sujet du message: La Lettre qui ne sera pas lue dans les écoles. Répondre en citant

Bonjour Lebel ! Merci pour cette pensée qui arrive au lendemain de ce 26 mars terrible, où 82 des notres ont trouvé le même destin tragique.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:04 (2016)    Sujet du message: La Lettre qui ne sera pas lue dans les écoles.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'Algérie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com