France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La conduite héroïque du Général.
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 14/18. La Grande Guerre.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 7 Aoû - 22:53 (2008)    Sujet du message: La conduite héroïque du Général. Répondre en citant

Tout faux ! De Gaulle parlait de lutte alors que l'armée française se battait encore, desespérée, dans une France effondrée ! 6 millions de fuyards sur les routes, Lebel, qui ne faisaient pas "semblant" d'être perdus ! De Gaulle puisque c'est ici le sujet, avait démontré à Verdun, que ce n'était pas le courage qui l'étouffait ! Lâche, il a préféré lever les bras et se rendre... Médiocre officier, protégé de Pétain à qui il a du toute son ascension, il n'a eu de cesse de s'emparer du pouvoir, quelqu'en soit le prix !

Pétain n'a trahi personne, et surtout pas les Français avec lesquels ils est resté jusqu'au bout. J'ai dit, ici que ce fut, lui, un grand soldat à qui les communistes et les gaullistes collèrent l'étiquette de "traitre"... Nuance !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 7 Aoû - 22:53 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Compagnon


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2008
Messages: 348
Localisation: Le Pontet

MessagePosté le: Ven 8 Aoû - 09:49 (2008)    Sujet du message: La conduite héroïque du Général. Répondre en citant

Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi le Pétain de 1918 avait décidé de protéger le jeune De Gaulle ? Mais parceque tout simplement il avait deviné, peut-être bien avant les autres, que ce jeune officier était bourré de qualités militaires exceptionnelles !
Le Pétain de 1918 n'aurait pas décidé de prendre sous son aile un imbécile ! Voyons !

Le vieillard sénile de 1940 a bel et bien trahi les valeurs républicaines de la France, surtout en ouvrant la porte du pouvoir à des individus dangereux ! Son irresponsabilité même fut une trahison ! En admettant que l'armistice permettait à la France de souffler un peu aprés le bouleversement dont elle était victime, son devoir de Soldat, de Français, aurait du lui commander de s'en remettre à De Gaulle qui préparait la revanche. Mais non, il a préféré l'amitié de Hitler ! Honteux !
_________________
La France a perdu une bataille, mais n'a pas perdu la guerre !


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 8 Aoû - 14:50 (2008)    Sujet du message: La conduite héroïque du Général. Répondre en citant

De Gaulle avait l'art par sa prestance et son bagout (il aurait pu faire un excellent vendeur de lave-linges) d'emballer ses interlocuteurs et Pétain ignorait surement dans quelles circonstances il avait été fait prisonnier à Verdun. Et puis, il était doué de certaines qualités littéraires que personne ne conteste, et Pétain avait besoin d'un "nègre". Ajoutons à ça ces ambitions démesurées qui l'obligeaient à se montrer servile devant les puissants, et vous comprendrez pourquoi le Maréchal l'avait pris sous sa protection. Certainement pas pour ses qualités militaires !

Je ferai ensuite remarquer à Compagnon, que le premier ministère Pétain comportait des politiciens de... gauche et qu'un projet de réforme de la Constitution républicaine avait été mis en route dès son arrivée au pouvoir, avec convocation de l'Assemblée Nationale, dès la paix recouvrée. Pétain n'a donc "trahi" personne. Il s'est élevé en rempart entre la pouvoir nazi et les Français qu'il a cru protéger au moins jusqu'à fin 42.
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Compagnon


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2008
Messages: 348
Localisation: Le Pontet

MessagePosté le: Sam 9 Aoû - 08:33 (2008)    Sujet du message: La conduite héroïque du Général. Répondre en citant

Mais la simple entrevue de Montoire, et l'engagement de "collaborer" avec les nazis, sont des actes de trahison envers la Nation ! Les Français ne peuvent considérer ça que comme une trahison !
_________________
La France a perdu une bataille, mais n'a pas perdu la guerre !


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Sam 9 Aoû - 10:03 (2008)    Sujet du message: La conduite héroïque du Général. Répondre en citant

Oui , Compagnon , une trahison , et c'est cette trahison  dont ces faussaires de l'histoire veulent rehabiliter sinon glorifier les responsables !

Revenir en haut
Roro


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2008
Messages: 216
Localisation: Ste Victoire

MessagePosté le: Sam 9 Aoû - 10:39 (2008)    Sujet du message: La conduite héroïque du Général. Répondre en citant

Dans un incendie criminel,les enquêteurs cherchent
CEUX qui ont installé les différents départs de feu.
Et il ne viendrait jamais à esprit d'un juge sain de condamner
CEUX qui ont tout fait pour tenter d'éteindre cet incendie!
Seuls des cerveaux malades pensent le contraire.

_________________

"La France est un pays de liberté où chacun a
le droit d'écrire tout ce qu'il pense...
à condition,toutefois,de ne penser que ce qu'il
a le droit d'écrire!"


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Sam 9 Aoû - 11:12 (2008)    Sujet du message: La conduite héroïque du Général. Répondre en citant

La première grande trahison de l'histoire, c'est d'avoir déclaré la guerre à l'Allemagne en 1939, sans consulter le Parlement, en sachant, comme il l'a été démontré, que la France ne pourrait faite face victorieusement à l'armée allemande !
La seconde trahison, c'est d'avoir tolléré sans réagir immédiatement, que les Anglais nous faussent compagnie à une période critique de la guerre. C'est à ce moment là qu'il fallait dénoncer notre "engagement" vis à vis d'eux et signer un armistice qui aurait bloqué l'armée allemande encore proche des frontières du Nord.

Alors pour les "faussaires" de l'histoire... Permet moi Lebel de te retourner le compliment !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Sam 9 Aoû - 15:33 (2008)    Sujet du message: La conduite héroïque du Général. Répondre en citant

Trahison dites vous les comiques troupiers ? Mais connaissez vous réellement la teneur des articles, 23 au total des conditions de l'Armistice signé ?
J'en doute !!
Quant à la collaboration, reprenez donc vos "petits Larousse"!
Cette "collaboration, n'a pas la définition péjorative que les gaullo-communiste lui ont donné aprés 45, mais celle ci :

collaboration = Action de collaborer, participatrion à une tâche.
Collaborer = Travailler en commun à un ouvrage.

Au demeurant à la gestion et l'Administration de la France. Au bon respect des accords de l'Armistice.
N'oublions pas que la France était occupé au 2/3, et qu'elle était militairement vaincue.

Alors, il est facile de faire le bellâtre devant un micro, à l'abri à Londres, tandis que 7 millions de réfugiés sont sur les routes de l"éxode, que l'armée malgré sa vaillance, et eu égard à son manque cruel et criminel d'armement et de préparation, volonté des politiques frontistes de la gauche de l'entre deux guerres, et écrasée et recule sans cesse devant une armée allemande 3 fois supérieure en hommes et en matériel, d'appeller à la poursuite de la guerre, tout en refusant, et donc en désertant en temps de guerre, de revenir combattre en France.
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Dernière édition par Briard le Sam 9 Aoû - 15:44 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Sam 9 Aoû - 15:42 (2008)    Sujet du message: La conduite héroïque du Général. Répondre en citant

De même l'entretien du mensonge de la capitulation !!
Alors qu'il n'est question que d'un Armistice et non pas d'une capitulation!

Encore une fois que nous en dit le "petit Larousse" :

Capitulation = rédition d'une troupe Cessation de toute résistance.
Capituler = se rendre, se reconnaître vaincu.

Armistice = Suspension des hostilités aprés accords entre les belligérants.

Suspension = action de suspendre.

Suspendre = Interrompre momentanément le cour de.  En l'occurrence les combats et les destructions.

Ceci afin qu'il n'y est aucune interprétation malsaine, comme nos "amis" ont en l'habitude.
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Dim 10 Aoû - 15:02 (2008)    Sujet du message: La conduite héroïque du Général. Répondre en citant

La capitulation, c'était la défaite. C'est-à-dire que toutes les armes tombaient entre les mains de l'ennemi, flotte et aviation comprises. Que le territoire français était tout entier livré, et que les Allemands pouvaient l'administrer à leur convenance...
Pétain, qui avait été nommé par Albert Lebrun Premier Ministre, pensait que les Américains allaient se décider à déclarer la guerre, et qu'il fallait donc gagner du temps ! D'où l'intérêt d'une suspension des hostilités... C'est à dire un armistice !
Il devait d'ailleurs permettre de faire reculer la Wehrmacht de quelques kilomètres et interdisait la prise en tenaille notre armée des Alpes.
De Gaulle, n'attendit même pas de connaître les conditions de cet armistice pour lancer ses appels mensongers, confondant volontairement armistice et capitulation pour semer le doute dans l'esprit de ses auditeurs...


Revenir en haut
Roro


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2008
Messages: 216
Localisation: Ste Victoire

MessagePosté le: Dim 10 Aoû - 15:26 (2008)    Sujet du message: La conduite héroïque du Général. Répondre en citant

[quote="Résistant"] Pétain, qui avait été nommé par Albert Lebrun Premier Ministre, pensait que les Américains allaient se décider à déclarer la guerre, et qu'il fallait donc gagner du temps ! D'où l'intérêt d'une suspension des hostilités... C'est à dire un armistice !
Il devait d'ailleurs permettre de faire reculer la Wehrmacht de quelques kilomètres et interdisait la prise en tenaille notre armée des Alpes.

Désolé mon cher Résistant,mais ne nous "égarons point"! Le Maréchal était bien aux côtés
des Teutons!!
Ecoutons-le:

Le 15 octobre 1940,le maréchal Pétain écrivait dans les Revues des deux mondes :

"Libéralisme,capitalisme,collectivisme sont,en France,des produits étrangers,importés,
que la France,rendue à elle-même,rejette tout naturellement...
L'idée nationale-socialiste de la primauté du travail et de sa réalité essentielle par
rapport à la fiction des signes monétaires,nous avons d'autant moins de peine à
l'accepter qu'elle fait partie de notre héritage classique."
(p.4).

Dans son message du 11 octobre 1940,le chef de l'Etat français affirmait que
"le problème des rapports franco-allemands,si légèrement traité dans le passé,
continuait de déterminer l'avenir de la France"
(p.2)

Il ajoutait: "Nous devons tragiquement réaliser dans la défaite la révolution que,
dans la victoire,dans la paix,dans l'entente volontaire de peuples égaux,nous n'avons
même pas su concevoir."
(p.6)

A Montoire,le maréchal Pétain serra la main du chancelier Hitler et, le 30 octobre,
déclara aux Français: "C'est librement que je me suis rendu à l'invitation du Führer...
C'est dans l'honneur et pour maintenir l'unité française...que j'entre aujourd'hui dans
la voie de la collaboration..Je vous tiens aujourd'hui le langage du chef.Suivez-moi."
(p.7).
_________________

"La France est un pays de liberté où chacun a
le droit d'écrire tout ce qu'il pense...
à condition,toutefois,de ne penser que ce qu'il
a le droit d'écrire!"


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Dim 10 Aoû - 15:38 (2008)    Sujet du message: La conduite héroïque du Général. Répondre en citant

Nous sommes là en octobre 40, Roro, en octobre 40 ! Et comme vous ne pouvez l'ignorer, il y avait une grande différence entre ce que Pétain disait publiquement et officiellement, et ce qui se passait en coulisses !
Pétain comptait ferme sur l'entrée en guerre des USA. Les témoignages des ambassadeurs américains qui l'ont cotoyé à ce moment là ne peuvent être mis en doute. Et puis, Weygand envoyé en AFN pour reconstruire une armée d'Afrique quasi-inexistente à ce moment là, c'était aussi un geste fort à l'attention des Américains.
N'oubliez pas non plus, que les Russes étaient encore les alliés des nazis !


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 10 Aoû - 19:03 (2008)    Sujet du message: La conduite héroïque du Général. Répondre en citant

Alors , si j'ai bien compris , Pétain avait sa petite idée , l'entourage des " coulisses " preparait la revanche , en filant des gages aux " Teutons " pour donner le change , et Montoire c'etait pour rouler ce nigaud d'Hitler dans la farine !
             j'y avais pas pensé       Smile


Revenir en haut
Roro


Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2008
Messages: 216
Localisation: Ste Victoire

MessagePosté le: Dim 10 Aoû - 19:33 (2008)    Sujet du message: La conduite héroïque du Général. Répondre en citant

lebel a écrit:
Alors , si j'ai bien compris , Pétain avait sa petite idée , l'entourage des " coulisses " preparait la revanche , en filant des gages aux " Teutons " pour donner le change , et Montoire c'etait pour rouler ce nigaud d'Hitler dans la farine !
             j'y avais pas pensé       Smile


B'en oui cher Bébel! mais c'est là que certains "pétainistes" ne sont plus d'accord!!
Le Maréchal avait bien été "séduit" par la réussite sociale du IIIè Reich et bien d'autres
pays d'ailleurs!!
D'où ces va-t'en-guerre pour défendre la "bourse et le libéralisme" destructeurs des économies
des peuples,prêts à violer la Constitution pour écrabouiller ces sales nazis!!
Sans cet accord ressenti par Hitler,le Maréchal aurait été dans une résidence surveillée
et l'armée germanique aurait déboulé jusqu'en Algérie pour museler "l'empire"!!!
Et là,plus de "déserteur de Londres" et autres voyous à la solde du Capital!
Bébel tu aurais été (peut-être) à Madagascar ou en Australie,comme le souhaitait le réunion
de Wannesse dans le déplacement des populations....

_________________

"La France est un pays de liberté où chacun a
le droit d'écrire tout ce qu'il pense...
à condition,toutefois,de ne penser que ce qu'il
a le droit d'écrire!"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Dim 10 Aoû - 20:37 (2008)    Sujet du message: La conduite héroïque du Général. Répondre en citant

Ah bon ! Parce qu'a Wannsee , il s'agissait de " deplacement de populations " ?

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:09 (2016)    Sujet du message: La conduite héroïque du Général.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 14/18. La Grande Guerre. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 3 sur 4

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com