France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Daladier et le fantôme...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'entre-deux guerres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Dim 30 Mar - 19:26 (2008)    Sujet du message: Daladier et le fantôme... Répondre en citant

... de Munich.

Allez, je vous fais un cadeau pour le 5.000 ème !

C'est l'article de la NRH de Mr François-Georges Dreyfus, à propos du livre de Georges-Marc Benhamou, "Le fantôme de Munich", éditeur Flammarion.

Je cite:
" Raconter les états d'âme de Daladier à partir de la pseudo-enquête d'une journaliste américaine, interrogeant en 1968, le dernier participant de la conférence de Munich était une gageure. C'est assez réussi mais, d'autant que les états d'âme de Daladier, ce sont les conceptions de Georges-Marc Benhamou sur Munich que l'on trouve dans ce pseudo-roman.
Le livre n'apporte guère de révélations, mais Benhamou confirme trois choses:: le pacifisme de Daladier, ses ignorances géo-politiques, son mépris (très français) des apports des services de renseignements.
Pacifiste, Daladier l'est profondément et l'on s'étonne qu'on lui ait confié si souvent les portefeuilles de la Guerre (1925, 1932-1934, 1936-1940). Président du Conseil le 31 janvier 1933, au lendemain de l'arrivée d'Hitler à la Chancellerie, il oppose son veto avec les Britanniques, à l'idée polonaise du maréchal Pilsudski d'une guerre préventive contre le Reich en mars 1933, ce que l'on oublie généralement de rappeler. Vice-Président du Conseil et ministre de la Défense, il ne réagit pas à l'Anschluss. Au reste, de 1932 à 1934, il soutient le Comité France-Allemagne, s'appuie sur Fernand de Brinon et Otto Abetz.
Benhamou fait bien ressortir son ignorance des données géopolitiques. Dès le mois de mars 1933, le 2ème Bureau a informé Daladier de la renaissance de l'armée allemande; il se contente de chercher à renforcer le contrôle des armements. Il ne se rend pas compte que, depuis le 11 novembre 1918, la Grande-Bretagne n'est plus un allié mais un état qui ne pense qu'à ses intérêts. On ne le voit pas réagir au rétablissement du service militaire dans le Reich, ni au traité naval anglo-allemand de mai 1935, ni à la remilitarisation de la Rhénanie. N'insistons pas sur son désintérêt devant l'évolution de l'Italie.
Benhamou fait ressortir son mépris devant les informations fournies par le 2ème Bureau sur la puissance de la Wehrmacht, sur la crise au sommet de l'état-major allemand. En face, l'armée française n'est guère en meilleur état qu'en 1936 et elle se prépare à une guerre défensive. Certes l'armée tchèque est solide, plus forte en bliçndés et en avions que l'armée française, au point que ce sont les 800 chars Skoda qui armeront les trois Panzerdivisionen de l'aile droite de l'offensive allemande. Il est vrai que les soldats recrutés dans les Sudètes sont plus fidèles qu'on ne croit, car les nazis n'ont pas le soutien de toute la population sudète, le poids de la social-démocratie y étant grand. De surcroit, ils sont placés en arrière. Qu'aurait donné un conflit ? Il n'était gagnable que si, dans les 24 heures aprés la déclaration de guerre, Sarrebruck, Landau, Karlsruhe, Friburg-en-Brisgau avaient été occupées par les Français. Celà n'entrait pas dans les vues de Gamelin. De plus l'opinion française, marquée par les slogans du Front populaire, est profondément pacifiste, comme le souligne la foule agglutinée au Bourget pour acclamer Daladier à son retour de Munich.
Le Président du Conseil, non seulement ne veut pas la guerre, mais il n'y croit pas. Lorsque fin octobre, Gamelin lui propose la constitution de divisions cuirassées d'active, Daladier s'y oppose et consent seulement à la création de divisions de réserve à mettre seulement sur pied en cas de guerre.
Georges-Marc Benhamou, nous obligeant à réfléchir sur la crise de Munich, souligne, à juste titre, les responsabilités du Président Daladier: il a peut-être sauvé la paix en septembre 1938, mais n'a pas su profiter du sursis d'un an pour muscler l'armée française. Il est vrai qu'il fait une absolue confiance à Gamelin dont on connait les limites. Mais Benhamou souligne l'isolement de la France et l'attitude invraisemblable des Britanniques. Au fond les seuls appuis de Daladier sont Mussolini et, au moins dans une certaine mesure, le maréchal Goering. Mais en janvier 1936, il était de ceux qui avaient obligé Laval à démissionner, mettant fin au rapprochement franco-italien."

Fin de citation
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Dernière édition par Admin le Lun 31 Mar - 12:13 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 30 Mar - 19:26 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Lun 31 Mar - 09:39 (2008)    Sujet du message: Daladier et le fantôme... Répondre en citant

Comme ni François-Georges Dreyfus, ni Georges-Marc Benhamou, ne sont de petits plaisantins sur la question et qu'ils ne peuvent être accusés d'une quelconque "nostalgie de Vichy", force est de reconnaître que cette analyse est assez bonne et lorsque je prétend que la "poignée de mains" de Munich fut plus grave de conséquences que celle de Montoire, je pense avoir quelques raisons de le dire !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Alexandre


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2008
Messages: 354
Localisation: Nice

MessagePosté le: Lun 31 Mar - 10:21 (2008)    Sujet du message: Daladier et le fantôme... Répondre en citant

En 1933, il aurait fallu un bon prétexte pour faire la guerre à l'Allemagne. Et on ne pouvait pas aller contre l'avis des électeurs allemands qui avaient choisi Hitler.
De plus, en entrant en guerre contre l'Allemagne à ce moment là, on risquait d'entraîner la Russie avec nous et elle se serait arrêtée où ? Je crois que les Anglais et les Français ont du se poser ces questions pour prendre leur décision. Il fallait simplement se préparer sèrieusement à faire la guerre à Hitler.
_________________
Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait le complice des menteurs et des faussaires." Charles Péguy


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Lun 31 Mar - 12:16 (2008)    Sujet du message: Daladier et le fantôme... Répondre en citant

Je crois en effet que c'est la question qu'ont du se poser les Alliés: "si nous déclarons la guerre à l'Allemagne, que fera la Russie ?" D'autant plus que nous n'aurions pas donné cher de la Pologne qui risquait d'être complètement absorbée par Staline... Je crois qu'il ne faut pas trop regretter ce veto !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Lun 31 Mar - 19:20 (2008)    Sujet du message: Daladier et le fantôme... Répondre en citant

Je préfère lire le livre et faire ma propre opinion. Je vous dirai ce que j'en pense, aprés !

Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mar 22 Avr - 21:08 (2008)    Sujet du message: Daladier et le fantôme... Répondre en citant

Il fallait également lire le livre de Benoist-Méchin sur "l'Histoire de l'Armée allemande". Ce livre sorti chez Albin Michel en 1938 était une mine de renseignements sur, plus que l'armée allemande, la machine de guerre nazie. Mais même Gamelin qui se demandait comment BM avait pu avoir autant de renseignements, n'y avait pas cru ! Lui il était sur que les Allemands allaient renverser Hitler au premier coup de canon... Quand à Daladier, il avait une confiance aveugle en Gamelin... Alors !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Charles


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 860

MessagePosté le: Mar 22 Avr - 23:37 (2008)    Sujet du message: Daladier et le fantôme... Répondre en citant

Admin a écrit:
ni Georges-Marc Benhamou, ne sont de petits plaisantins sur la question et qu'ils ne peuvent être accusés d'une quelconque "nostalgie de Vichy"

Non pas vraiment... Benhamou est même un francophobe de première qui n'hésite pas à déclarer des trucs genre:
"Tout ce qui est biniou, bourrée, béret basque, terroir, en un mot franchouillard, m’est franchement insupportable."

J'"adore" les mecs qui crachent sur ma culture...


Revenir en haut
Croquignol


Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2008
Messages: 429
Localisation: Sarthe

MessagePosté le: Sam 26 Avr - 09:02 (2008)    Sujet du message: Daladier et le fantôme... Répondre en citant

Il leur préfère les Israchouillards ? Mort de Rire

Revenir en haut
Alexandre


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2008
Messages: 354
Localisation: Nice

MessagePosté le: Dim 24 Aoû - 18:15 (2008)    Sujet du message: Daladier et le fantôme... Répondre en citant

Admin a écrit:
Il fallait également lire le livre de Benoist-Méchin sur "l'Histoire de l'Armée allemande". Ce livre sorti chez Albin Michel en 1938 était une mine de renseignements sur, plus que l'armée allemande, la machine de guerre nazie. Mais même Gamelin qui se demandait comment BM avait pu avoir autant de renseignements, n'y avait pas cru ! Lui il était sur que les Allemands allaient renverser Hitler au premier coup de canon... Quand à Daladier, il faisait une confiance aveugle en Gamelin... Alors !



On comprend pourquoi on ne veut pas accorder d'importance à des livres comme ceux de Benoist-Méchin, Girard ou même les Mémoires de Weygand ! Ils apportent la preuve de la responsabilité criminelle des gouvernements dans la défaite de 39/40 !
Et que prouver la responsabilité de ces politicars, c'est trouver des circonstances aténuantes à Pétain! Et ça, faut surtout pas !
_________________
Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait le complice des menteurs et des faussaires." Charles Péguy


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Lun 25 Aoû - 08:08 (2008)    Sujet du message: Daladier et le fantôme... Répondre en citant

Tu as tout compris Alexandre !
On comprend d'ailleurs mal pourquoi ces gens là auraient raconté n'importe quoi étant donné que les archives sur lesquelles ils s'appuient sont vérifiables !
Il y a notamment les archives de l'Assemblée nationale (qu'ils citent) et tous les compte-rendus des Conseils des Ministres, du Comité de Guerre, etc... etc...
Je ne vois pas, par exemple,  en quoi un homme comme Paul de Villelume aurait "inventé" son passage aux responsabilités entre Août 39 et Juin 1940 ! En plus son livre est préfacé par... René Rémond !

Les "Mémoires" de Weygand encore, et le général avait pris soin de noter par écrit tous les ordres qu'il avait donnés, tous les engagements pris lors de ces fameux "comités de guerre" auxquels assistaient Churchill et son état-major...
La méthode est connue ! Citer ces auteurs ? On leur colle immédiatement l'étiquette infamante de "collabos", et le tour est joué: ils ne sont pas "crédibles" !

Alors on voit proliférer les ouvrages "de référence", des Delpla, Delogu & C°, nous affirmer que l'armée française était fin prête à écraser l'Allemagne en 1939, qu'elle avait tout, les avions, les blindés, la marine, un.... De Gaulle !
Elle a perdu la guerre ? Mais non ! Ce sont ses officiers généraux, vieillards séniles, qui l'ont raconté pour se dédouaner ! Weygand le premier ! Qui nous a tout fait perdre ! Trop pressé qu'il était avec son copain Pétain de faire ami-ami avec Hitler...

Fumistes !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Compagnon


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mar 2008
Messages: 348
Localisation: Le Pontet

MessagePosté le: Jeu 28 Aoû - 08:33 (2008)    Sujet du message: Daladier et le fantôme... Répondre en citant

Moi, j'estime que si l'on veut avoir vraiment la meilleure vision des événements consécutifs à cette période, il faut se plonger dans la lecture attentive des "Mémoires de Guerre" de Charles de Gaulle, qui balaye de façon magistrale toutes ces dépositions de vieillards présumés coupables que vous citez !
_________________
La France a perdu une bataille, mais n'a pas perdu la guerre !


Revenir en haut
Alexandre


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2008
Messages: 354
Localisation: Nice

MessagePosté le: Jeu 28 Aoû - 14:41 (2008)    Sujet du message: Daladier et le fantôme... Répondre en citant

Ouais ! Et y'a "De Gaulle mon Père" de l'inéffable Sosthène, "amiral" Philippe de Gaulle... Tissus de conneries, où on voit cet autre "grand soldat" (sic) confondre le MI 6, service de contre-espionnage anglais, avec le M 16 fusil d'assaut US... Laughing
_________________
Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait le complice des menteurs et des faussaires." Charles Péguy


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Ven 29 Aoû - 19:04 (2008)    Sujet du message: Daladier et le fantôme... Répondre en citant

On peut trés bien lire "Les Mémoires de guerre" d'un général qui ne l'a pas faite, la guerre, et lire du Lénine... On peut ! Mais on doit aussi lire les contre-poisons... Et le livre critique d'Henri-Christian Giraud sur le "De Gaulle, mon père" est une merveille !

Revenir en haut
Alexandre


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2008
Messages: 354
Localisation: Nice

MessagePosté le: Sam 30 Aoû - 08:31 (2008)    Sujet du message: Daladier et le fantôme... Répondre en citant

Pour sur ! C'est "Réplique à l'Amiral de Gaulle" ? Je l'ai trouvé à la Librairie du Paillon, à Nice. Génial !
_________________
Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait le complice des menteurs et des faussaires." Charles Péguy


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:21 (2016)    Sujet du message: Daladier et le fantôme...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> L'entre-deux guerres Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com