France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Vichy et les Juifs
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 2 Avr - 11:53 (2008)    Sujet du message: Vichy et les Juifs Répondre en citant

Si on pose la question aux Français d'aujourd'hui: "que reprochez vous, dans le fond, au régime de Vichy", je suis persuadé que la grande majorité répondra: "La déportation des Juifs !" Et il est bien évident que si l'on est soi-même directement concerné par ce drame, on va avoir à l'encontre du régime en question, un extrême ressentiment.

Mais il s'agit d'une réaction plus "affective" que raisonnée, et l'historien qui n'a pas, lui, à faire parler ses sentiments mais doit s'en tenir à la froide constatation des faits, doit pouvoir dire sans aucune contrainte tout ce qu'a été le régime de Vichy et, comme dirait un magistrat, instruire à charge et à décharge.

On ne peut pas dire par exemple: "Pétain a fait déporter 76.000 Juifs de France, dont seulement 2.000 sont revenus de l'horreur des camps", sans ajouter: "Il y avait 320.000 Juifs en France en 1940, et 400.000 en AFN. Sur ce nombre la proportion des Juifs morts en déportation est une des plus basse de toute l'Europe occupée pour ne pas dire la plus basse."

Et on se pose alors la question: "Sans Pétain et le régime de Vichy, autant de Juifs auraient-ils été sauvés ?"

Et celà sans être des "nostalgiques de Vichy"...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 2 Avr - 11:53 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alexandre


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2008
Messages: 354
Localisation: Nice

MessagePosté le: Mer 2 Avr - 14:50 (2008)    Sujet du message: Vichy et les Juifs Répondre en citant

A Nice on a connu des Juifs qui n'ont pas du tout été inquiétés pendant l'occupation, et même aprés novembre 42 !
Mais c'est vrai que pour ceux qui ne sont pas revenus et leurs familles, ça a du être terrible ! Quoi qu'il en soit, Léon Poliakov, lui même a écrit dans son "Bréviaire de la Haine": "En Belgique et en France la catégorie essentielle des privilégiés est constituée par les Juifs autochtones, ceux-ci exemptés à la suite d'un marchandage de Laval..."
_________________
Qui ne gueule pas la vérité, quand il sait la vérité, se fait le complice des menteurs et des faussaires." Charles Péguy


Revenir en haut
Charles


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 860

MessagePosté le: Mer 2 Avr - 15:59 (2008)    Sujet du message: Vichy et les Juifs Répondre en citant

Parler de Vichy et des Juifs??? mais vous êtes fou mon ami!



Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Mer 2 Avr - 16:41 (2008)    Sujet du message: Vichy et les Juifs Répondre en citant

Ca m'étonnerait qu'on emmène Léon Poliakov qui est une "référence" en matière de Shoah ! C'est pourtant une période de notre histoire qu'il serait peut-être temps de regarder "droit dans les yeux".
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Briard
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2007
Messages: 3 331

MessagePosté le: Mer 2 Avr - 19:16 (2008)    Sujet du message: Vichy et les Juifs Répondre en citant

Houla !! Là tu t'exposes à de gros risques  !! Il y en a qui louche, alors.... droit dans les yeux avec ceux là t'es pas arrivé crois moi !!
Evil or Very Mad  qui a dit DL et ses potes !! J'ai les noms des meneurs !! Mort de Rire
_________________
Fuis les éloges, mais essaie de les mériter.
F Fenelon


Revenir en haut
Maréchal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2007
Messages: 1 138
Localisation: Gard

MessagePosté le: Jeu 3 Avr - 12:16 (2008)    Sujet du message: Vichy et les Juifs Répondre en citant

Admin tu poses là la question qu'il ne faut jamais poser. Et même si des gens comme Poliakov, Bedarida ou Karlsfeld ont relativisé dans leurs ouvrages de référence le calvaire des Juifs de France pendant l'occupation, ces informations ne sont pas "Grand Public" et doivent rester confidentielles. Les historiens qui en parlent prennent des tas de précautions, ou sont tout de suite accusés de "sélectionner ce qui les interesse" pour dénaturer le véritable sens des oeuvres citées.
Pour les Français, Vichy doit donc demeurer la période la plus noire de notre histoire, et Pétain un vieil antisémite, criminel contre l'Humanité !
Qu'Anthony Eden ait refusé une proposition d'Hitler de transférer des Juifs en Angleterre, "parcequ'il ne savait pas où les mettre", ça, faut pas en parler non plus ! Odieu marchandage !
Quand je pense à tout le cinéma qu'on fait pour sauver la vie des otages colombiens...
_________________
Notre vie est- un voyage
Dans l'hiver et dans la nuit,
Nous cherchons notre passage
Dans le Ciel où rien ne luit.

Chanson des Gardes Suisses. 1793


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Jeu 3 Avr - 17:44 (2008)    Sujet du message: Vichy et les Juifs Répondre en citant

Salut Marechal
Tu sais , il s'agit la d'un problème vaste , douloureux pour ceux qui l'ont vecu , et souvent épineux et controversé ( quand il n'est pas "negationné " )
Mais , comme je suis partie prenante , je pourrais en discuter plus avant et , j'espére , en toute serenité
A bientot


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Jeu 3 Avr - 18:13 (2008)    Sujet du message: Vichy et les Juifs Répondre en citant

Nous sommes tous "partie prenante" mon cher Lebel !
Parceque nous sommes tous coupables, sachant qu' Hitler détestait les Juifs et qu'il les rendait coupables de tous les malheurs de l'Allemagne, que s'il parvenait au pouvoir un jour, il se vengerait sur eux ! Alors questions, qui à mon sens devancent toutes les autres: pourquoi n'a-t-on pas pris dès 1933 les mesures qui s'imposaient pour mettre à l'abri les Juifs d'Allemagne, et à défaut, au moins les Juifs de France ?
Pourquoi a-t-on attendu d'être vaincus et écrasés par la volonté du vainqueur nazi pour essayer de sauver "nos" Juifs ?

Nous savons trés bien que Vichy ou pas, les Allemands auraient déporté et assassiné les Juifs qui étaient en France. Combien ? 100.000, 200.000 ? En admettant qu'il n'y ait pas eu d'armistice et donc pas eu Pétain, qui les aurait protégés ? De Gaulle ? De Londres ? On le sait, ce n'était pas le cadet de ses soucis. Ni celui des Anglais et encore moins celui des Américains.
Alors, avec sérénité, admettons que sans Pétain et Vichy, ç'aurait pu être pire. Ne serait-ce que pour les Juifs d'AFN, dont quelques uns s'en sont foutu plein les poches avec l'arrivée des Américains... L'hiver 42 n'a pas été triste pour certains locataires de la rue Bab-Azoun à Alger... "Le coup de Sirocco", si vous l'avez vu, vous en aura donné une idée !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 4 Avr - 00:24 (2008)    Sujet du message: Vichy et les Juifs Répondre en citant

Eh bien là , mon cher Admin , ta naÏveté me deconcerte
Faudrait il te rappeler que le statut des juifs fut promulgué en octobre 40 , sur la recommandation des allemands , et appliqué sans etat d'ame par le Marechal qui avait su s'entourer dans ce domaine , d'antisemites à tout crin , en commencant par Alibert et Vallat.....l'infame Darquier viendra plus tard
Divine surprise , la camarilla antirépublicaine et profasciste etait enfin au pouvoir !
Subitement une partie de la population française , moins de 1%, fut mis au ban de la communauté nationale et au fil des mois , recensée , spoliée , marquée , pourchassée , et pour le quart d'entre eux deportée et mise à mort à 97%
Le gouvernement suivait sans broncher , relayé par une presse haineuse ( j'en ai toute une collection ) et une cohorte de portes voix qui ne faisaient pas dans la dentelle en denoncant le peril juif ,ploutocrates et fauteurs de guerre qu'il fallait à tout prix mettre hors d'etat de nuire
Au debut etaient visés les juifs apatrides ,Il y eu bien quelques timides protestations quand vint le tour des juifs français , en faveur de certaines categories , comme les anciens combattants
Au debut , la zone libre devint un havre pour ceux qui pouvaient fuir ( encore qu'il y ait eu des rafles bien avant novembre 42 ) les moins chanceux et les plus modestes furent pris dans la nasse en zone nord et notamment à Paris (Juillet aout 42 et connurent le destin que nous savons
;Faut il rappeler que Bousquet , aux ordres des Allemands , et avec l'assentiment de Laval , affecta sa police pour effectuer , seule , cette gigantesque rafle ( 14000 avec une majorité de femmes et d'enfants )
Petain resta sourd à toutes les protestations , notamment à celles de quelques dignitaires de l'Eglise et du Pasteur Boegner , il n'eut jamais un mot de commiseration et ne repondit jamais aux lettres faisant etat des souffrances de ces proscrits , français ou pas .
Bien plus , il felicitera la Milice pour son action , qui incluait la chasse aux resistants , refractaires au STO et aux juifs
Certains fonctionnaires , fidèles au regime , essayèrent de deroger ou d'attenuer la rigueur des ordres , ils furent revoqués ou desavoués

Tu fais remarquer que le taux de deportation est le + faible d’europe ,
-En effet , les Nazis n’ont pas utilisé en Europe occidentale , sur place , les memes mesures d ‘extermination de masse qu’en Europe de l’Est et il se souciait de la tranquillité de leurs arrières :
- contrairement à la Belgique et la Hollande (directement soumis à l’occupant
et ou le taux de deportation fut superieur ) la France est un grand pays par sa superficie et il permit aux fugitifs de se fondre plus facilement
- il ne faut pas oublier que la France n’etait pas une nation visceralement antisemite , malgré de nombreux préjugés , et qu’il n’y eut jamais de pogroms populaires comme dans l’Est Europeen et il faut aussi noter
la reprobation d’ une partie de l’opinion et l’aide , au peril de leur vie , de très nombreux français pour aider ou abriter les juifs traqués
Malgré Petain et Vichy qui se souciaient comme d’une guigne , du sort des juifs !

En ce qui concerne l’Algerie , l’abrogation du Decret Cremieux avait ravalé les juifs a une condition de sous indigenat , qui sera encore aggravée par les mesures discriminatoires d ‘Abrial et surtout Weygand :et ce , en absence de toute pression allemande ! les entreprises juives aryanisées , les enfants juifs exclus dés la communale , les persecutions et vexations en tout genre …….en attendant mieux , d’ailleurs le Gouverneur Chatel avait fait commander chez Carbonnel des milliers de brassards avec etoile Jaune , il n’eut pas le temps de les distribuer , entre temps les Alliés avaient debarqué !!
Giraud , piètre politique et fervent petainiste maintiendra les lois raciales jusqu’en mai 43 ; Il finira lamentablement sa carrière , balayé par De Gaulle

Enfin , en ce qui concerne le marché noir , après le debarquement
Eu égard à leur nombre , le taux des juifs n’etait pas superieur à celui des autres trafiquants , pieds noirs ou arabes qui , eux , s’y adonnaient à une toute autre echelle !!!

Voilà pour ce bref exposé , loin de faire le tour de la question mais necessaire pour corriger certaines idées reçues
Bien cordialement
Lebel


Revenir en haut
Dédé
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 4 Avr - 07:52 (2008)    Sujet du message: Vichy et les Juifs Répondre en citant

 Il serait bien le lire à ce sujet,le livre du Professeur Michel Bergès:
      La Vérité n'intéressait personne ( Ed.François-Xavier de Guibert,1999,p.358)


  " La découverte des archives du Grand Rabbin Cohen"   
             
  Il faut attendre les toutes dernières pages de " La Vérité n'intéressait personne" pour trouver le mot de l'énigme.. A la page 322, on lit en effet sous la plume de l'historien:  
 " Ma découverte des archives du Grand Rabbin, en janvier 1991, fut pour moi un électrochoc..."  
Il est clair que, jusqu'en janvier 1991, M.Bergès croyait encore à la version, devenue officielle, de l'histoire de la seconde guerre mondiale, version selon laquelle les  nationaux-socialistes s'étaient
acharnés  pendant la guerre à pourchasser, traquer, débusquer, interner, déporter, exterminer(?) tous les juifs d'Europe occupée....

 En ouvrant les archives du Grand Rabbin Joseph Cohen, un autre monde était subitement apparu
au professeur: celui de juifs qui, certes, pouvaient vivre dans l'angoisse mais qui, pour beaucoup d'entre eux,vaquaient à leurs occupations professionnelles,commerciales,confessionnelles et parfois
entretenaient des rapports de confiance avec les autorités du gouvernement de Vichy et mème,fut-ce à contre-coeur,des relations ouvertes avec les autorités allemandes.
   Mis à part les cas de represailles, souvent aveugles, les juifs qui observaient les ordonnances
allemandes ou les directives de "Vichy" ne risquaient pas l'arrestation et pouvaient fréquenter leurs synagogues dans lesquelles continuaient d'officier leurs rabbins...
 ( Dans beaucoup de leurs camps, les juifs étaient bien traités et relativement libres de leurs mouvements, ils pouvaient mème bénéficier de permissions pour se rendre dans la ville la plus proche...

  Voyez, par exemple, le récent ouvrage de Mouny Estrade-Szwarckopf et Paul Estrade, " Un camp
de Juifs oublié": Soudeilles( corrèze)1941-1942, éd.Les Monédières,1999, page246... 

PS: se trouve dans la bibliothèque de notre forum, :"Livres"







Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 4 Avr - 15:58 (2008)    Sujet du message: Vichy et les Juifs Répondre en citant

lebel a écrit:
Eh bien là , mon cher Admin , ta naÏveté me deconcerte Faudrait il te rappeler que le statut des juifs fut promulgué en octobre 40 , sur la recommandation des allemands , et appliqué sans etat d'ame par le Marechal qui avait su s'entourer dans ce domaine , d'antisemites à tout crin , en commencant par Alibert et Vallat.....l'infame Darquier viendra plus tard Divine surprise , la camarilla antirépublicaine et profasciste etait enfin au pouvoir !
Subitement une partie de la population française , moins de 1%, fut mis au ban de la communauté nationale et au fil des mois , recensée , spoliée , marquée , pourchassée , et pour le quart d'entre eux deportée et mise à mort à 97%
Le gouvernement suivait sans broncher , relayé par une presse haineuse ( j'en ai toute une collection ) et une cohorte de portes voix qui ne faisaient pas dans la dentelle en denoncant le peril juif ,ploutocrates et fauteurs de guerre qu'il fallait à tout prix mettre hors d'etat de nuire
Au debut etaient visés les juifs apatrides ,Il y eu bien quelques timides protestations quand vint le tour des juifs français , en faveur de certaines categories , comme les anciens combattants
Au debut , la zone libre devint un havre pour ceux qui pouvaient fuir ( encore qu'il y ait eu des rafles bien avant novembre 42 ) les moins chanceux et les plus modestes furent pris dans la nasse en zone nord et notamment à Paris (Juillet aout 42 et connurent le destin que nous savons
;Faut il rappeler que Bousquet , aux ordres des Allemands , et avec l'assentiment de Laval , affecta sa police pour effectuer , seule , cette gigantesque rafle ( 14000 avec une majorité de femmes et d'enfants )
Petain resta sourd à toutes les protestations , notamment à celles de quelques dignitaires de l'Eglise et du Pasteur Boegner , il n'eut jamais un mot de commiseration et ne repondit jamais aux lettres faisant etat des souffrances de ces proscrits , français ou pas .
Bien plus , il felicitera la Milice pour son action , qui incluait la chasse aux resistants , refractaires au STO et aux juifs
Certains fonctionnaires , fidèles au regime , essayèrent de deroger ou d'attenuer la rigueur des ordres , ils furent revoqués ou desavoués

Tu fais remarquer que le taux de deportation est le + faible d’europe ,
-En effet , les Nazis n’ont pas utilisé en Europe occidentale , sur place , les memes mesures d ‘extermination de masse qu’en Europe de l’Est et il se souciait de la tranquillité de leurs arrières :
- contrairement à la Belgique et la Hollande (directement soumis à l’occupant
et ou le taux de deportation fut superieur ) la France est un grand pays par sa superficie et il permit aux fugitifs de se fondre plus facilement
- il ne faut pas oublier que la France n’etait pas une nation visceralement antisemite , malgré de nombreux préjugés , et qu’il n’y eut jamais de pogroms populaires comme dans l’Est Europeen et il faut aussi noter
la reprobation d’ une partie de l’opinion et l’aide , au peril de leur vie , de très nombreux français pour aider ou abriter les juifs traqués
Malgré Petain et Vichy qui se souciaient comme d’une guigne , du sort des juifs !

En ce qui concerne l’Algerie , l’abrogation du Decret Cremieux avait ravalé les juifs a une condition de sous indigenat , qui sera encore aggravée par les mesures discriminatoires d ‘Abrial et surtout Weygand :et ce , en absence de toute pression allemande ! les entreprises juives aryanisées , les enfants juifs exclus dés la communale , les persecutions et vexations en tout genre …….en attendant mieux , d’ailleurs le Gouverneur Chatel avait fait commander chez Carbonnel des milliers de brassards avec etoile Jaune , il n’eut pas le temps de les distribuer , entre temps les Alliés avaient debarqué !!
Giraud , piètre politique et fervent petainiste maintiendra les lois raciales jusqu’en mai 43 ; Il finira lamentablement sa carrière , balayé par De Gaulle

Enfin , en ce qui concerne le marché noir , après le debarquement
Eu égard à leur nombre , le taux des juifs n’etait pas superieur à celui des autres trafiquants , pieds noirs ou arabes qui , eux , s’y adonnaient à une toute autre echelle !!!

Voilà pour ce bref exposé , loin de faire le tour de la question mais necessaire pour corriger certaines idées reçues
Bien cordialement
Lebel





Ce que tu nous racontes là, c'est l'histoire officielle de l'acharnement antisémite de Vichy, que nous connaissons pour l'avoir entendue mille fois depuis la libération.

Bien sur qu'il y a eu des mesures prises contre les Juifs, bien sur qu'il y a eu des "rafles" faites pour déporter les Juifs ! Personne ne le nie !
La "camarilla" antirépublicaine et profasciste enfin au pouvoir, je te rappelle qu'elle comptait nombre d'hommes de gauche. René Bousquet, par exemple, fils d'un notable radical de Montauban, protégé des frères Sarraut, il était un pur produit de la République. René Bousquet qui ne ménagera pas ses efforts pour maintenir en fonction les maires radicaux et francs-maçons de la Marne, comme celui de Reims, Paul Marchandeau !
Il ne faudrait pas oublier non plus, et contrairement à la légende qui nous dit que la France "devançait les désirs des Allemands" en matière de déportation, que c'était le général SS Oberg qui était investi de la responsabilité du maintien de l'ordre dans tout le ressort du Militärbefehlshaber en France. Mis en place par Reinhard Heydrich lui-même qui avait convoqué Bousquet pour lui rappeler notamment l'application de l'article 19 de la convention d'armistice qui faisait obligation à la France de livrer à la requête des autorités d'occupation, tous les Juifs originaires d'Allemagne et des pays annexés, considérés comme ressortissants du Reich. René Bousquet réussit à lui tenir tête et même a obtenir d'Oberg une déclaration suspendant pendant un an (fin septembre 42 à début octobre 43) toutes les prises d'otages et représailles.
René Bousquet qui sera relevé de ses fonctions à la demande de Berlin et remplacé par Joseph Darnant, arrêté par le SD le 9 juin 1944 et déporté en Bavière...
Tu parles du Statut des Juifs, mais tu ne dis pas qu'il fut aggravé par les Allemands en 1941 sous la pression des Allemands. L'aryanisation des biens juifs, décidée par eux en zone occupée fut étendue à tout le territoire et le gouvernement français s'attacha à sauver le plus possible d'entreprises juives, éléments de l'économie française en mettant à leur tête un sequestre "français" ou une direction temporaire non juive qui continuait l'exploitation et enlevait aux Allemands tout motif de spoliation. Deux exemples: la compagnie d'armement Dreyfus changea de nom et continua comme par le passé; les collections artistiques de Rothschild ont été prises en charge par l'administration des Musées nationaux.
Tu dis également que Pétain se souciait comme d'une guigne du sort réservé aux Juifs, ce qui est tout à fait faux, comme le reconnaissait lui même le grand rabbin Hirschler au cours de la visite qu'il lui rendit en novembre 42...

Mais malgré tout, je repose la question telle que je la posais plus haut:

"Sans Pétain, l'armistice et Vichy, le sort des Juifs de France n'aurait-il pas été plus dramatique ?" N'oublie pas qu'ils étaient 320.000 en France en 1940 !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Résistant
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2007
Messages: 1 684
Localisation: Vaucluse

MessagePosté le: Ven 4 Avr - 18:01 (2008)    Sujet du message: Vichy et les Juifs Répondre en citant

Admin a écrit:
Nous sommes tous "partie prenante" mon cher Lebel ! Parceque nous sommes tous coupables, sachant qu' Hitler détestait les Juifs et qu'il les rendait coupables de tous les malheurs de l'Allemagne, que s'il parvenait au pouvoir un jour, il se vengerait sur eux ! Alors questions, qui à mon sens devancent toutes les autres: pourquoi n'a-t-on pas pris dès 1933 les mesures qui s'imposaient pour mettre à l'abri les Juifs d'Allemagne, et à défaut, au moins les Juifs de France ?
Pourquoi a-t-on attendu d'être vaincus et écrasés par la volonté du vainqueur nazi pour essayer de sauver "nos" Juifs ?

Nous savons trés bien que Vichy ou pas, les Allemands auraient déporté et assassiné les Juifs qui étaient en France. Combien ? 100.000, 200.000 ? En admettant qu'il n'y ait pas eu d'armistice et donc pas eu Pétain, qui les aurait protégés ? De Gaulle ? De Londres ? On le sait, ce n'était pas le cadet de ses soucis. Ni celui des Anglais et encore moins celui des Américains.
Alors, avec sérénité, admettons que sans Pétain et Vichy, ç'aurait pu être pire. Ne serait-ce que pour les Juifs d'AFN, dont quelques uns s'en sont foutu plein les poches avec l'arrivée des Américains... L'hiver 42 n'a pas été triste pour certains locataires de la rue Bab-Azoun à Alger... "Le coup de Sirocco", si vous l'avez vu, vous en aura donné une idée !




Je reprend cette déclaration d'Admin, parceque je crois qu'elle recentre bien la question:
Hitler était profondément antisémite et tout le monde le savait avant le mois de juin 1940. La "France profonde", majoritairement catholique cultivait un fond d'antisémitisme reconnu, que les scandales des années 30 avaient renforcé.
Par ailleurs, et ce qu'il faut bien comprendre, c'est que la fameuse "solution finale" n'était pas comprise comme l'extermination physique volontaire de tous les Juifs.
On avait parlé de colonnies de peuplement, de camps de travaux forcés. Le maréchal Pétain, forcé de faire la part des choses, a toujours essayé de ménager les intérêts français. N'oubliez pas qu'il devait également récupérer les prisonniers français, et que les Allemands jouaient à "donnant-donnant" (d'où le STO).

Si on n'admet pas la difficulté de la tâche qui consistait à respecter d'un côté les conditions d'armistice et de l'autre à redresser un pays menacé par la guerre civile, on ne peut rien comprendre à la période 40/44 ! On ne peut pas d'un côté dire que la France était sous la botte nazie et en même temps reprocher à Vichy de n'avoir pas agi comme si la France était tout à fait libre.


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 4 Avr - 22:43 (2008)    Sujet du message: Vichy et les Juifs Répondre en citant

Le marché noir en AFN, Lebel, c'était avant novembre 42. Aprés on n'en était plus aux gagne-petits, mais aux gros trafics, les Jeux, les cigarettes US, les alcools, les dollars circulaient là où les Rois de Commerce excellaient, et je tiens tout de même à vous rappeler que le commerce à Alger... La rue Bab-Azoun, c'était déjà un peu la rue du Sentier à Paris, non ? Franchement !
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 4 Avr - 23:36 (2008)    Sujet du message: Vichy et les Juifs Répondre en citant

Mais voyons , mon cher , la rue Bab Azoun , la rue de Chartres , la rue d'Isly , la rue Michelet et j'en passe c'etait le fief du commerce , il se trouve que les juifs etaient nombreux , mais ils n'etaient pas les seuls ..............et si tu veux insinuer que le marché noir etait l'apanage du juif , je te conseille de lire "Au Bon Beurre" Laughing
Et ce n'est pas un mystère de te signaler que dans ces periodes troubles , tout commercant se laissait tenter ....c'est humain , sinon moral
et aussi , les grecs , les armeniens , les libanais , les mozabites sont reputés doués pour le commerce .....et je crois qu'ils depassent les juifs Very Happy Very Happy Very Happy


Revenir en haut
Dédé
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 5 Avr - 07:37 (2008)    Sujet du message: Vichy et les Juifs Répondre en citant

 Au sujet de ces archives, pour lui soudain si révélatrices, le professeur écrit: 

  " Elles révélaient une autre réalité faisant s'écrouler la suspicion systématique que j'avais à
l'encontre de l'équipe préfectorale( en montrant clairement les "relations de confiance" du chef de la
communauté israélite avec le service de Pierre Garat( chef du service des Affaires juives à la préfecture de la Gironde le préfet Sabatier et l'intendant de police Duchon), et force me fut de reconnaitre que le dossier était plus complexe que je ne l'imaginais au début. 
Mes découvertes ultérieures dans les archives m'ont confirmé dans cette position précautionneuse(p 322).

                               ---------------------------------------------------------------------

                                         " Exemptions du port de l'étoile jaune" 

     Au nombre des surprises qui assaillirent alors M.Bergès figura, par exemple, le chiffre " stupéfiant en soi", nous confie-t-il(p. 202), des exemptions du port de l'étoile jaune: 1181 cas, dont 950 au bénéfice de juifs français et 231 pour les juifs étrangers.. " 

  A vrai dire, ce chiffre n'est stupéfiant que pour ceux, historiens ou profanes, qui ont fini par ajouter
foi, les yeux fermés, aux récits hallucinant dont on nous abreuve sur l'histoire des juifs pendant l'occupation...

        Rappelons au passage que l'astreinte au port de l'étoile jaune avait été édictée essentiellement
pour des raisons de sécurité militaire et que le gouvernement de Vichy s'opposa avec succès à l'extension de cette mesure dans la zone dite libre...

                                  ------------------------------------------------------------------------

                                     
                        " Par sa fuite le Grand Rabbin avait provoqué arrestations et déportations"  


   Contrevenant à une ordonnance allemande, Joseph Cohen avait fait passer l'un de ses enfants
de son domicile de Bordeaux, zone militaire, en zone libre( p.208)... 

  Encore une fois, pour des raisons de sécurité militaire, les Allemands ne pouvaient tolérer la libre
circulation de personnes entre, d'une part, une zone militaire particulièrement sensible et une zone sur laquelle leur controle était limité et par trop indirect.. 

  Aussi le 16 décembre 1943, Lucien Déhan, délégué français de la police des Questions juives et
le lieutenant Erich Mayer, responsable allemand des Affaires juives, vinrent-ils interroger ou interpeller
le Grand Rabbin à son domicile...Mais ce dernier, sans doute averti, avait pris la fuite... 
  E.Mayer, estimant que J.Cohen devait se cacher chez d'autres juifs de Bordeaux, décida l'arrestatio
de principe, de tous les juifs français de la ville.. 

    " Le Grand Rabbin devait se trouver caché(...) dans une famille bordelaise...
Les SS avaient d'ailleurs donné son signalement à la police française.Donc en arrêtant tous les juifs français de Bordeaux, on devait pouvoir le retrouver"( p.214) 

  Les autorités de la préfecture, y compris M.Papon, avaient pour habitude d'intervenir auprès des
Allemands en faveur des victimes d'arrestations et de multiplier les expédients pour contrecarrer autant
que possible les effets de la répression... 

Dans le cas de J.Cohen, les autorités françaises se trouvèrent comme paralysées et prises au piège: 

      -elles s'étaient  en quelque sorte portées garantes du Grand Rabbin auprès des Allemands... 

  M.Papon explique comment, pris entre les exigences des Allemands, rendus à l'époque de plus en
plus nerveux par le développement du terrorisme et de l'anarchiez, et celles du gouvernement de Vichy de plus en plus soucieux du maintien de l'ordre...
de plus en plus soucieux du maintien de l'ordre...           
                                La négociation était devenue quasiment impossible : 

  " Les injonctions allemandes étaient plus brutales.Il ne restait plus guère de marge de manoeuvre.
De plus il est clair que nous étions un peu les garants du Grand Rabbin vis-à-vis des SS ....
 Sa fuite rendait la négociation quasi impossible.Sans compter qu'en téléphonant à Laval, on s'est rendu compte de l'influence de Darnand!
   Comment s'en sortir? 
   Les logiques totalitaires d'asservissement sont toujours inextricables" (p.217)  

  C'est à tort que M.Papon, dans cette dernière phrase, attribue au totalitarisme une ou des "logique" u'on retrouve plus simplement dans toute armée et toute police ,fut-ce dans un régime démocratique, quand elles ont en charge le maitien de l'ordre en temps de guerre,on a vu cette
 même "logique" s'exercer plus tard,sans l'excuse de la guerre,dans l'Allemagne occupée par
les forces alliées.. 
  Comme pour les attentats perpétrés contre des soldats allemands, les inévitables représailles
accablèrent des innocents...

       M.Papon n'encourait aucune responsabilité dans ces représailles...

      Le seul responsable avait été l'irresponsable Joseph Cohen.... 

    Cela, ni Me Varaut au procès, ni M.Papon ou M.Bergès dans ce livre ne l'ont proclamé(?)  

       Il est des interdits que personne n'ose enfreindre(?)
       J-M Varaut, M.Papon et M.Bergès ont tous trois un point commun:

               " Ils ont reculé devant la perspective de mettre les juifs en cause"(?)  

       
  Pourtant, ainsi qu'on le verra plus loin, l'intérèt aussi bien de la vérité et de la justice que de la défense de l'accusé aurait exigé une telle mise en cause...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:53 (2016)    Sujet du message: Vichy et les Juifs

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> 39/45. La seconde Guerre Mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
Page 1 sur 8

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com