France en Guerres Index du Forum

France en Guerres
Les guerres de la France au XX° Siècle. Parlons en !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les Francais, les Balkans ..........
Aller à la page: <  1, 2, 37, 8, 915, 16, 17  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> Les guerres des Français dans le Monde au XX° Siècle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jack Nico


Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2009
Messages: 128
Localisation: Corse

MessagePosté le: Jeu 27 Aoû - 19:08 (2009)    Sujet du message: Les Francais, les Balkans .......... Répondre en citant

un peuple européen souffrant de la barbarie serbo marxiste , tout européen digne de ce nom, se devait d'intervenir, maintenant savoir si c'est par ideal politique, franchement je le pense pas .

c'etait plutot dans les tripes, une force impossible a expliquer , nous faisait penser que c'etait labas qu'il fallait etre et combattre !

relent mystique? intervention divine, va savoir, en tout cas j'ai personnelement quitté femme et enfants pour partir au combat !

connais tu la chanson la blanche hermine ? " ce matin j'ai rencontré devant la haie de mon champ , une troupe de marins , d'ouvriers , de paysans....... "
_________________
Za Dom Spremni !


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 27 Aoû - 19:08 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Carolus Magnus
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 27 Aoû - 19:14 (2009)    Sujet du message: Les Francais, les Balkans .......... Répondre en citant

En zone urbaine, tu n'avais pas une petite préférence pour un calibre comme le 7.62 Nato du Fal, réputé passer les cloisons et les murs récents en parpaing ?

Quel était ta capacité d'emport pour une journée (ça dépend du calibre tu vas me dire) ?

La distance usuelle d'engagement, toujours en zone urbaine ?

Les FA courts était-ils privilégiés ?
Jack Nico a écrit:


AK 47, AK 74, FAL "assez rare", M16  j'en ai jamais vu sur le front, sinon pour faire bref tout l'armement de l'ex block de l'est !



Revenir en haut
Jack Nico


Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2009
Messages: 128
Localisation: Corse

MessagePosté le: Jeu 27 Aoû - 19:34 (2009)    Sujet du message: Les Francais, les Balkans .......... Répondre en citant

perso, j'avais toujours 6 chargeurs de 28 dont deux relier sur ma AK 47  et 4 a 5 boites de munitions  dans ma musette, + un M80 "Zolja" et deux DF !
les accrochages generalement ce passait entre 200 et 400 m, en zone urbaine c'etait plus rapproché !
pour les groupes anti char comme le mien, ont tiraient les blindées a 100/150m, parfois moins !
et biensur les impondérable du combat ou quand on ce rapprochaient pour exploser un bunker ou un poste de combat ont pouvaient voir leurs blancs d'yeux !
_________________
Za Dom Spremni !


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Charles


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 860

MessagePosté le: Jeu 27 Aoû - 20:09 (2009)    Sujet du message: Les Francais, les Balkans .......... Répondre en citant

Bonsoir Jacques,
Merci pour cette réponse.


Dernière édition par Charles le Sam 29 Aoû - 14:54 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Jack Nico


Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2009
Messages: 128
Localisation: Corse

MessagePosté le: Jeu 27 Aoû - 21:11 (2009)    Sujet du message: Les Francais, les Balkans .......... Répondre en citant

si  tu avais pris le temps de bien lire mon premier post, j'y parle d'une lopette nommé michel Faci, qui avec quelques un de ses amis ( a mon decompte 5ou 6 illuminés) ont essayé d'entrer dans une brigade Croate, ils furent tres vite foutus dehors par les Croates avec notre benediction et interdit de territoire, comme le furent plusieurs dizaines d'abrutis inapte ou completement barjos ou psychopate notoire qui ont essayés d'entrer dans l'armée Croate !

donc pour finir, il n'y a aucun rapport entre les gus de la fane ou tout autre mouvement de connard qui se masturbent en uniforme SS et NOUS !

pour les propos peu elogieux  sur la satnja "chicago", faudrait me les montrer , et je te dirai si ils sont de moi !
personellement je n'ai pas trop d'estime pour les mythomanes , qu'ils soient Français , Croates ou Ouzbek ......
_________________
Za Dom Spremni !


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jack Nico


Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2009
Messages: 128
Localisation: Corse

MessagePosté le: Jeu 27 Aoû - 21:18 (2009)    Sujet du message: Les Francais, les Balkans .......... Répondre en citant

au fait qui a"bien identifiés" les soit disant milieux politique ??

qu'ils y ai eu quelques militants de troisieme voie, je dit pas non, mais de la a voir l'internationale noire , faut etre vraiment tordu ou etre un blairau affilié a un organe marxiste ou serbe !
_________________
Za Dom Spremni !


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Charles


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2008
Messages: 860

MessagePosté le: Ven 28 Aoû - 00:47 (2009)    Sujet du message: Les Francais, les Balkans .......... Répondre en citant

Jack Nico a écrit:
au fait qui a"bien identifiés" les soit disant milieux politique ??


Je ne prétends pas connaître cette guerre, c'est pour ça que je pose des questions.


Dernière édition par Charles le Sam 29 Aoû - 14:56 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Jack Nico


Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2009
Messages: 128
Localisation: Corse

MessagePosté le: Ven 28 Aoû - 01:35 (2009)    Sujet du message: Les Francais, les Balkans .......... Répondre en citant

Charles a écrit:

Jack Nico a écrit:


au fait qui a"bien identifiés" les soit disant milieux politique ??

qu'ils y ai eu quelques militants de troisieme voie, je dit pas non, mais de la a voir l'internationale noire , faut etre vraiment tordu ou etre un blairau affilié a un organe marxiste ou serbe !



J'imagine que ce conflit a du être la seule chose un peu exceptionnelle de ta vie, mais tu es gentil, tu baisses d'un ton, je n'ai pas à supporter la suffisance de tes messages.
Je ne prétends pas connaître cette guerre, c'est pour ça que je pose des questions, mais si cela t'est intolérable, dis le. Les deux seules choses que j' ai su de cette guerre, c'est ce qu'en a dit la presse (on sait ce que ça donne) et les discussions que j'ai eu à l'époque avec "certaines personnes", du coup je suis étonné de certaines informations que tu donnes parce qu'elles ne représentent pas du tout "mon expérience".
Et si tu avais pris le temps de bien lire mon post, je n'y parle pas d'un dénommé michel Faci.



Hé faut pas monter sur tes grands chevaux et te la jouer offusqué comme une pucelle qui voit sa premiere biroute !

celui qui devrait etre offusqué dans l'histoire, c'est plutot moi, je me suis efforcé de resté courtois en te repondant, malgres tes incinuation plus que douteuses !

je te site : Il me semblait pourtant que les Français partis en Croatie se retrouvaient tous dans certains milieux politiques bien identifiés comme par exemple le FANE.

cela sous entend que nous sommes des illuminés et des menteurs, et pourquoi pas d'ignoble assassins neo nazi , malgres que Gaston et moi avons fait l'effort de bien vous expliquer notre engagement dans ce conflit, pour que des gus dans ton genre arretent de dire ou reprennent les mensonges ecrits par des lopes de journalistes ou de gauchistes en mal de sensationnel !
tu parles de certaines personnes, des tes experiences de l'epoque, va y dis moi, qui, ou, quand, comment ?
l'armée Croate ne se resumait pas a la satnja "chicago", j'en parlerai pas d'autre kamarades viendrons ici le faire car ils les ont vu a l'oeuvre, moi pas !

mais toi tu a l'air d'en connaitre un bout sur cette periode dramatique de l'histoire de l'Europe, tes lectures, tes conversations de bistro ?
moi c'est dans la neige de slavonie ou dans la boue sur la Kupa et dans la chaleur de la Dalmatie que je tire mes informations et mon vecu de cette epoque et l'arme a la main !
donc si tu continu a vouloir nous faire porter une casquette qui n'est pas la notre, libre a toi, mais ne viens plus me poser aucune question !
quand a l'exceptionnel de ma vie avant la Croatie il ne vaut mieux pas que je t'en parle, tu lira un jour ma bio et tu ira te saouler a ma santé !
 


_________________
Za Dom Spremni !


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ligure


Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2009
Messages: 124
Localisation: Nissa, Pais nissart

MessagePosté le: Ven 28 Aoû - 02:43 (2009)    Sujet du message: Les Francais, les Balkans .......... Répondre en citant

Oni snaju sve, Jacques.Oni gledaju Orlovi !

Bog i Hrvatska, brata moj. Bog i Hrvatska.
_________________
"Le pays brulait. Pour éteindre l'incendie, les Dieux dépéchèrent les meilleurs, mais aussi, les plus turbulents de leurs enfants."


Dernière édition par Ligure le Ven 28 Aoû - 02:50 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Ligure


Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2009
Messages: 124
Localisation: Nissa, Pais nissart

MessagePosté le: Ven 28 Aoû - 02:49 (2009)    Sujet du message: Les Francais, les Balkans .......... Répondre en citant

Charles, la FANE.....allons, allons, il ne s'agissait pas de monter un groupe folklorique, là. Style "Les petits chanteurs à la croix gammées".
Et tu te trompes, des français se sont battus ailleurs et pour des raisons assez similaires. Du Liban maronite au Kawthulei karen.
_________________
"Le pays brulait. Pour éteindre l'incendie, les Dieux dépéchèrent les meilleurs, mais aussi, les plus turbulents de leurs enfants."


Revenir en haut
Nasty Gasty


Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2009
Messages: 28
Localisation: Croatie

MessagePosté le: Ven 28 Aoû - 07:37 (2009)    Sujet du message: Les Francais, les Balkans .......... Répondre en citant

Shocked  Halte aux feux  messieurs !!
L'engagement et le volontariat en Croatie et en Bosnie ne fut jamais ideologique ... Mais bien idealiste .
On trouvait dans nos rangs des mecs d'extreme droite , des Anarchistes, des gauchistes , des noirs , des Musulmans et meme un juif ! Et tous ce petit monde a tres bien fonctionner ensemble .
Donc point de politique mais beaucoup d'heroisme , de sens du sacrifice et d'amities . Ce qui est la bonne recette quand on se bat a un contre dix !!!
_________________
" J'ai vecue des Prinptemps fabuleux en hiver ..." Leo


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nasty Gasty


Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2009
Messages: 28
Localisation: Croatie

MessagePosté le: Ven 28 Aoû - 07:52 (2009)    Sujet du message: Les Francais, les Balkans .......... Répondre en citant

 Extrait de mon livre : " Ainsi va l'homme "

" Une traînée de poudre. Vukovar, Osijek, Vinkovci, Novska, Pakrac, Karlovac, Sisak, Split, Zadar, Dubrovnik…
Les unes après les autres, les grandes villes croates étaient soumises au blocus serbe.'

 Plus rien que des images de villes mortes, secouées toutes les deux ou trois secondes par des explosions. Des voitures retournées dans les rues, des églises décapitées, des Christs criblés d’éclats ; sur tous les immeubles des trous d’obus, des coups directs arrivés au milieu des chambres à coucher, des salons ou des cuisines.

 Et toujours le silence en Europe.
On nous rebattait les oreilles depuis des mois avec l’Europe, la réunion des peuples de même culture …..
Ca avait l’air attrayant. On aurait pu y croire, mais il y avait ces images horribles à la télévision.
 Malgré leur passage au tamis, ces images restaient franchement dégueulasses. Ces atrocités ne se déroulaient plus au bout du monde, mais à une heure d’avion, à notre porte, chez des peuples qui nous ressemblent, que nous serions appelés à fédérer un jour, dans la logique de Maastricht.

Les images de l’hospital de Vukovar ne me lâchaient plus, et la voix de Jean-Michel: «  Voila, on a perdu… « Me réveillait en sursaut dans mes nuits les plus alcoolisées.

J’alignais les titres des journaux : " Le quatorzième cessez-le-feu yougoslave a vécu " ; " Flambée de violence sur tout les fronts " ; " Le Pearl Harbor moral de l'Europe " ; " Les tranchées de Noël " ; " Le dépeçage d’une république " ; " Tuerie serbe à Vukovar " ; " Comme à Dien-Bien- Phu".
 Je cherchais à décrypter ces messages. Qu'y avait-il derrière ? Quels drames que nous ne voulions pas voir ? Je trouvais ces récits ignobles, mais plus encore les réflexions qu’ils suscitaient chez ceux qui en parlaient autour de moi, leurs mimiques incrédules, leur indifférence, et leurs commentaires étonnés du genre : " Oh ! Tous des sauvages.. ! "

Oui, c’était franchement écœurant, les journalistes avaient bien fait leur boulot, tout y était.

Tout !.. Sauf l’odeur, la sueur, les explosions, les cris, les pleurs et la peur...

On peut toujours parler des fous, sans être soi-même allé les voir. Mais la sauvagerie est comme tous les états, seuls la connaissent ceux qui l’habitent.

Alors, je suis allé voir. Paris m’avait toujours démoralisé. Les rues vides, les parcs sans enfants, les beaux monuments tristes comme des caveaux, ça n’avait jamais été mon truc.
J’avais toujours voulu fuir le Francais moyen et ses petits problèmes. J'étais fatigué de me laisser polluer par sa morale. Il faut bien faire quelque chose de sa vie.
 Il y a des gens qui disent que dans la vie tout est gris. Je ne suis pas d’accord ! Dans la vie tout est noir ou tout est blanc. Nous sommes guettés par le sentiment de la vanité de l’effort, de l’inutilité de l’engagement : rien ne sert à rien, rien n’est vrai, on vit dans un rêve, tout ce qu’on construit repose sur du vide. A partir de là, ou bien on ne fait strictement rien ou bien on décide de tenter quelque chose malgré tout. Il faut choisir. Alors j’ai choisi la voie ultime, la voie extrême...

A Paris, les gens étaient froids comme la mort. Les filles donnaient du plaisir et voulaient en prendre, rien de plus. On gérait des égoïsmes qu’on additionnait comme des comptables aveugles et bornés.

Je suis allé voir parce que même la merde en Croatie, ça devait sentir meilleur qu’ici. Tout était très flou.
 J’étais curieux, honteux de ce que je voyais et entendais autour de moi. Je devrais dire : "Je ne sais pas pourquoi je suis parti ; en revanche, je sais pourquoi je suis resté "…

Quand j’avais vu cette " harka ", les hommes avec leurs yeux rouges et leur barbe, leurs treillis comme des cartes de la guerre, des cartes d’identité de toutes les souffrances qu’ils avaient vécues, les armes cassées des morts, les sacs en plastique remplis de leurs effets, et les listes de noms interminables que les soldats se repassaient de main en main, qu’ils contrôlaient à tour de rôle, en essuyant, rapidement, au passage une larme d’un revers de manche, j’avais eu honte d’être là, planté au milieu d’eux, mal à l’aise dans mes fringues de civil.
Je venais de rater Vukovar et j’étais malheureux. Il y avait des morts en pagaille dans les ruines de Vukovar, et ceux qui avaient survécu étaient enfermés dans une logique de destruction et d’oubli …

_________________
" J'ai vecue des Prinptemps fabuleux en hiver ..." Leo


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2007
Messages: 7 510
Localisation: Avignon

MessagePosté le: Ven 28 Aoû - 08:47 (2009)    Sujet du message: Les Francais, les Balkans .......... Répondre en citant

Terrible !
Voilà un récit qui aurait pu être écrit par un Français de la LVF...
_________________
"Je hais ces mensonges qui vous ont fait tant de mal"


Revenir en haut
Nasty Gasty


Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2009
Messages: 28
Localisation: Croatie

MessagePosté le: Ven 28 Aoû - 09:39 (2009)    Sujet du message: Les Francais, les Balkans .......... Répondre en citant

Je me rappelais mon arrivée à Vinkovci…
Je m’étais fait la réflexion qu’il fallait aller là où personne n’allait. S’il s’agissait de monter dans un mini-bus rempli de journalistes pour faire du tourisme, très peu pour moi. Donc, je me dirige vers la gare, je me renseigne sur les heures de train pour Vinkovci. Il y en avait un très tôt le matin et un l’après-midi. On me dit que celui du matin était bondé de voyageurs, et qu’il y avait beaucoup moins de monde dans celui de l’après-midi. Sur le moment je n’ai pas compris : Celui du matin arrivait de jour dans la ville assiégée.
L‘autre de nuit … Je prends donc le train de quatorze heures. Effectivement, il n’était pas plein. A mesure qu’il se rapprochait de Vinkovci, on commençait à entendre les déflagrations, le ciel était rayé d’éclairs. A chaque arrêt le train se vidait. En arrivant aux abords de Vinkovci nous n’étions plus que six. La nuit tombait, toutes les lumières du convoi étaient éteintes, on voyait d’étranges feux d’artifice à l’horizon. On s’arrêtait, on repartait, au rythme des explosions.
Tout ce que je connaissais de la ville était un nom : " Le Slavonia Hôtel ". Comment m’y rendre ? J’arrive en gare, en plein black-out et sous les bombardements. Je sors, c’était la nuit complète, aucune lumière, il y avait trente centimètres de neige sur le sol. On tenait difficilement debout. J'étais en civil, avec un sac a dos et mon sac de marin. J’avais un peu picolé dans le train pour me donner le moral. Il y avait juste trois passants qui rasaient les murs. Je me colle à eux. D’un seul coup, une volée d’obus nous tombe dessus. Me voila à plat ventre dans la neige. Je me relève, je cours vers un homme couché par terre et lui demande :"Hôtel Slavonia? De la main il me fait signe : Tout droit !
-Taxi ?
Il me regarde en pointant son index contre sa tempe : "Ca va pas la tête ?! "
Il avait une jeune fille qui était là, complètement paralysée de peur. Je l’ai prise dans mes bras, on est entré dans un couloir d'immeuble et on est descendu à la cave. Cela devait ressembler un peu à l’ambiance de la grande guerre. Touts les habitants de la maison étaient là, avec café et couvertures. Je suis resté une heure avec eux à discuter, comme on peut discuter quand on ne connaît pas une langue. Trois mots d'allemand, un peu d’anglais, le reste par signes. Vers deux heures du matin, une ronde de la police militaire m’a conduit au Slavonia Hôtel. Le personnel veillait, très surpris de voir arriver un client. Tout était ouvert, tout était défoncé, les lampadaires désarticulés, des carcasses de voiture devant l’hôtel, des sacs de sables protégeant l'entrée.
-Vous voulez une chambre ?
-Oui, je veux une chambre.
-On ne va pas vous mettre trop haut parce qu’hier, on a été touché cinq fois.
Le gardien m’a conduit dans le noir, avec une lampe électrique. Certaines vitres de la chambre étaient cassées, il y avait des éclats d’obus sur la moquette, il faisait froid, c’était l’hiver… J’ai très bien dormi.
Il faut en voir pour se mettre à y croire, pour se dire que l’on ne rêve pas, à chaque éclatement de mortier, à chaque cri qui suit une déflagration, à ce silence qui s’impose quelquefois dans un quartier entier après une fusillade… On passe lentement du rêve à la réalité. On entre en plein cauchemar et on se fait prendre au piège. Un jour, j’ai compris que je ne pouvais plus repartir. Impossible de déserter cette horreur. Je m’étais retrouvé militaire, je ne savais plus comment. C’était l’embrigadement ordinaire. Pour ne pas rentrer en France en se disant : "J’ai vu et je n’ai rien fait". Si j’en avais eu les capacités, j’aurais pu tout aussi bien être médecin …
Mes premiers copains croates m’avaient dit en plaisantant que j’étais atteint du "syndrome" de Vukovar ". La maladie absolue, la quête de la guerre. Eux, c’était tous de grand malades, complètement infectés par ce virus. Ensuite, ils s’étaient laissé enfermer dans ce cercle vicieux, on pouvait également penser qu’ils n’avaient pas cherché à s’en sortir. Ca revenait au même.
Je n’étais pas venu en Croatie pour me battre. Je voulais être reporter. Sincèrement, je voulais être reporter. J’avais un vieux clou japonais qui faisait encore de très belles photos et je comptais sur ce que j’avais dans le pantalon et sur les hasards des situations pour faire de bonnes images et gagner un peu d’argent.
Ca s’était passé différemment, je n’avais rien brusqué. Les Croates attendaient autre chose que des photos. J’avais très envie d’être près d’eux, j’avais fini par être comme eux. Avec le job de photographe, nous aurions vécu dans deux mondes parallèles.
Pendant une semaine, sous les bombardements, j’ai été mi-journaliste, mi-combattant. Puis à la fin j’ai rangé mon appareil dans mon sac. J’ai pris une Kalachnikov. Je vivais déjà avec les types. Un jour ils m’ont dit :
-On part en opération.
-Je pars avec vous !
-Avec ton appareil ?
-Non.

_________________
" J'ai vecue des Prinptemps fabuleux en hiver ..." Leo


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
lebel


Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 4 566
Localisation: paris

MessagePosté le: Ven 28 Aoû - 11:24 (2009)    Sujet du message: Les Francais, les Balkans .......... Répondre en citant

donc pour finir, il n'y a aucun rapport entre les gus de la fane ou tout autre mouvement de connard qui se masturbent en uniforme SS et NOUS !
pour que des gus dans ton genre arretent de dire ou reprennent les mensonges ecrits par des lopes de journalistes ou de gauchistes en mal de sensationnel !

Bien envoyé Niko , ça c'est pour les allumés en tout genre , surtout des gamins , qui n'ont jamais entendu siffler de balles , a part les balles de tennis .........
Sur ce forum , il y en a quelques uns qui font les interessants , se repaissent de Saint Loup , Mabire ou d'autres , de revues ou sites de la même farine, et pour qui les seuls héros français , volontaires , sont ceux de la LVF ou de la Charlemagne .......et ils nous bassinent , à longueur de messages avec leur idéologie tordue et leurs nostalgies de bazar
Pour apprecier le niveau de ces gus , reste un peu sur ce forum , tu seras vite édifié !

A part ça , merci de nous faire redecouvrir ce conflit .........et je vais me replonger dans le bouquin de Gaston


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:37 (2016)    Sujet du message: Les Francais, les Balkans ..........

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    France en Guerres Index du Forum -> France en Guerres -> Les guerres des Français dans le Monde au XX° Siècle Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 37, 8, 915, 16, 17  >
Page 8 sur 17

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com